Vous êtes sur la page 1sur 30

Réaliser par :

SAAD ERRAFI
I. PRESENTATION
II. HISTORIQUE
III. ORGANIGRAMME
IV. LES INDICES BOURCIERS
V. LES INTERVENANTS
VI. DES CHIFFRES CLES DE LA BOURSE
La Bourse des Valeurs de Casablanca est le
marché officiel des actions au Maroc.
La Bourse de Casablanca est la première
bourse du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest
et deuxième bourse en Afrique après celle
de Johannesburg.
La Bourse de Casablanca a une
capitalisation de 57 milliards d'euros et
compte 75 sociétés cotées et 17 sociétés de
bourses
Dans le cadre de son exercice et en vue de
mener à bien la mission qui lui a été
assignée, la Bourse de Casablanca s’est
tracée une vision claire et ambitieuse de
ses objectifs :
 Participer de manière plus active au
financement économique du pays en
favorisant la mise en relation des
investisseurs et des émetteurs.
 Fournir aux investisseurs et opérateurs
un marché moderne, liquide et
transparent;

 Proposer des prestations de services de


qualité à ses clients : opérateurs,
émetteurs et investisseurs.
 Consolider puis accélérer le
développement du marché boursier.
 En tant que deuxiéme bourse africaine,
réduire l’écart pour devenir leader en
Afrique Occidentale ;

 Epouser les Best Practices internationales


en termes d’organisation et de marché.
La mission de la Bourse de Casablanca
consiste à assurer le fonctionnement, le
développement et la promotion du marché
boursier marocain à travers :
 La surveillance et le pilotage de la séance
de cotation ;
 La publication et la diffusion des
informations de marché ;
 L’assistance des émetteurs dans la
cotation de leurs valeurs et dans l’exécution
de leurs opérations financières ;
 L’intervention lors du dénouement des
transactions conclues entre les différents
intervenants ;
 La garantie des mouvements en cas de
défaillance d’un intermédiaire ;
La Bourse de Casablanca a été créée
le 7 novembre 1929, sous le nom de l’Office
de compensation des Valeurs Mobilières,
elle a subi plusieurs réformes au cours de
son existence tant sur le plan juridique que
technique pour en arriver à ce qu'elle est
aujourd'hui.
La Bourse de Casablanca s'est adaptée à
l'évolution du monde des marchés et
progresse peu à peu. elle a connu trois
réformes successives :
• La première en 1967: ce réforme a
été mise en place pour que le marché
financier marocain soit doter d’une Bourse
juridiquement et techniquement organisée.
• La seconde en 1986: le Maroc a entamé un
Programme d’Ajustement Structurel qui
s’est achevé dix ans plus tard, il avait
comme but de permettre au Royaume de
consolider ses équilibres fondamentaux et
de maîtriser le problème de sa dette et de
son inflation.
•La troisième en 1993: une réforme majeure
du marché boursier a été engagée pour
compléter et renforcer les acquis comme la
création du Conseil Déontologique des
Valeurs Mobilières
La Bourse de Casablanca est une Société
Anonyme à Conseil d’Administration.

Placée sous la tutelle du Ministère de


l'Economie et des Finances, la Bourse
de Casablanca exerce dans le cadre
d’un cahier des charges et obéit à
des règles définies dans un règlement
général.
 Le MASI “Moroccan All Shares Index”

C’est le principal indice boursier de la


Bourse de Casablanca. Créé en 2002, cet
indice a pris la place de l'Indice Général
Boursier (IGB), Il est composé de toutes les
valeurs cotées sur la place casablancaise et
il est mesuré en points et en pourcentage.
 Le MADEX “Moroccan Most Active Shares
Index”

C’ est un indice boursier composé des 62


valeurs les plus actives sur la place de
Casablanca. Crée aussi en 2002, Son calcul
consiste à mesurer l’évolution boursière
d’une sélection de titres les plus liquides du
marché.
Pour bien comprendre et agir en Bourse, il
faut connaître les acteurs principaux :

• Ministère de l'Economie et des Finances


• Maorclear

• CDVM

• Sociétés de Bourse

• APSB
Il représente l’instance de
tutelle de la Bourse de
Casablanca, sans pour autant
participer dans sa gestion. Il
intervient dans la promulgation
des lois relatives au marché
boursier et il est représenté par
un commissaire du
gouvernement, dans le tour de
table de la Bourse de
Casablanca.
A été créé 9 juillet 1997 instituant
la dématérialisation des valeurs
mobilières, et il représente le
dépositaire central des titres au
Maroc. Société Anonyme de droit
privé et à conseil d’administration,
placée sous l’autorité du Ministère
des Finances. Sa mission est :

-Centraliser la conservation des


titres dans des comptes courants
ouverts exclusivement aux noms des
professionnels ;
- Assurer la gestion des systèmes de
règlement et livraison des titres ;
- Simplifier l’exercice des droits
attachés aux titres ;
Le Conseil Déontologique des
Valeurs Mobilières ou CDVM est une
établissement public qui jouit de la
personnalité morale et de
l’autonomie financière sa mission
est de :

- Veiller à la protection des


épargnants et au bon
fonctionnement ;
- La transparence du marché des
valeurs mobilières ;
- Garantir le respect des diverses
dispositions légales et
réglementaires régissant le marché
financier.
Les sociétés de bourse ont été créées en 1995 et sont
agréées par le Ministère de l'Economie et des Finances.,
elles détiennent le monopole du courtage sur le marché
boursier. Leur activité consiste à exécuter les transactions
sur les valeurs mobilières, assurer la garde des titres, gérer
les portefeuilles de valeurs en vertu d’un mandat et animer
le marché des valeurs mobilières inscrites à la cote.
Par ailleurs, lors des introductions en bourse, les sociétés
de bourse assistent les personnes morales faisant appel
public à l’épargne dans la préparation des documents
d’information destinés au public, ainsi que dans la collecte
des souscriptions.
L’APSB est l’association
professionnelle qui regroupe
l’ensemble des sociétés de
bourse qui opèrent sur le
marché boursier marocain.

Sa mission consiste donc à


représenter ses membres auprès
des autres acteurs du marché et
des pouvoirs publics.
Les chiffres qui vous allez voir sont des
chiffres publier dans le rapport annuel de
la Bourse de Casablanca de 2014.
La Bourse des Valeurs de Casablanca a
certainement connu des progrès incontestables
depuis le début sa réforme, mais le bilan de son
activité dans son ensemble, en dessous des
attentes.

L'émergence de la bourse reste donc un objectif


non atteint, et la marche vers l'économie de
marché est un but loin être réalisé.

Au -delà d'une architecture raffinée de


dispositions réglementaires, il faudra encore
davantage d'initiative et d'imagination pour
mettre définitivement la réforme.