Vous êtes sur la page 1sur 24

Marchés financiers et gestion de portefeuille

MODELE
MULTIFACTORIEL DE
FAMA-FRENCH

Préparé par :

GROUPE N°7
Encadré par: Mme. ALAMI
MASTER CCA
TALBI
I. La construction du modèle Fama French.

II. L’apport du modèle FF dans la gestion de


portefeuille.

III. Analyse empirique du modèle .


Introduction
Critiques du MEDAF
 La plupart des hypothèses sur lesquelles se base le MEDAF
ne sont pas vérifiées dans la réalité:

 Les investisseurs peuvent emprunter ou prêter à


un taux sans risque ;
 Les marchés de capitaux sont parfaits : en
particulier il n’y a pas de frais de transaction,
pas d’impôt, et l’information est accessible à
tous.

 Mais le raisonnement fondamental tient


toujours : les primes de risque sur les titres
dépendent de risques systématiques supportés
par tous
Fama french ( Three factor pricing
modal ) se propose d'expliquer les
rentabilités des actions par trois facteurs :
 un facteur marché :MEDAF
 un facteur taille
 un facteur B/M
 Description du
modèle FF.

PA RT I E 1 :
 Lien entre le
modèle de FF et La construction du modèle
APT. Fama French
Selon le modèle de Fama French ou « three factor pricing model » (TFPM):

Ri − Rf = α + βi1 (Rm − Rf) + βi2 (Rsmall – Rbig) + βi3 (Rhigh – Rlow)

prime de risque prime de risque prime effet Book


de marché de taille to market

Capitalisation boursière (market equity)


La capitalisation boursière : c’est la valeur de l’entreprise en bourse, ou encore le
prix de l'entreprise estimé par le marché. C’est le prix de revient de 100% du capital
de la société, exprimé en fonction du cours de bourse.

La capitalisation boursière = nombre d’actions × cours de l’action.


Selon le modèle de Fama French ou « three factor pricing model » (TFPM):

Ri − Rf = α + βi1 (Rm − Rf) + βi2 (Rsmall – Rbig) + βi3 (Rhigh – Rlow)

OU :

Ri − Rf = α + βi1 (Rm − Rf) + βi2 SMB + βi3 HML

Small Minus Big


Ri − Rf = α + βi1 (Rm − Rf) + βi2 SMB + βi3 HML.

Book to Market

𝐕𝐚𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐝′ 𝐮𝐧 𝐭𝐢𝐭𝐫𝐞 HLM = “High Minus Low ”.


𝐕𝐚𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐞 𝐦𝐚𝐫𝐜𝐡é C’est la prime de rendement reliée au ratio Book-
To-Market.
Si VC / VM > 1  Titre
sous-évalué
C’est la différence entre les rentabilités des titres
Si VC / VM < 1  Titre à ratio VC/VM élevé et les rentabilités des titres à
surévalué ratio VC/VM faible .
Illustration
Illustration
On suppose qu'un investisseur souhaite acheter des parts d'une société A dans le domaine
agroalimentaire.
On suppose qu'unPour investisseur
évaluer cette souhaite
opportunité, il décide
acheter des: parts d'une société A dans le domaine
agroalimentaire. Pour évaluer cette opportunité, il décide :
• d‘utiliser le modèle de Fama & French dont il reprend les données présentées ci-dessous ;
• d‘utiliser le modèle de Fama & French dont il reprend les données présentées ci-dessous ;
• de prendre la société Coca Cola pour fonder son calcul, sachant que les données nécessaires
• de
sontprendre la société
disponibles, Coca
d'une part, Cola
et que les pour
actionsfonder
de cetteson calcul,ontsachant
dernière le mêmeque les de
niveau données
risque
nécessaires sont disponibles, d'une part, et que les actions de cette dernière ont le même
non diversifiable que celui de A, d'autre part. Le taux annuel sans risque à considérer est de 5
niveau
%. de risque non diversifiable que celui de A, d'autre part. Le taux annuel sans risque à
considérer est de 5 %.
Facteurs du portefeuille Rentabilité moyenne Beta correspondant pour
mensuelle en % Coca-Cola
Rmportefeuille
Facteurs du – Rf Rentabilité0,64
moyenne 0,158 pour
Beta correspondant
SMB mensuelle
0,17en % Coca-Cola
0,302
Rm – Rf 0,64 0,158
HML 0,53 0,497
SMB 0,17 0,302

HML 0,53 0,497


 Description du
modèle FF.

PA RT I E 1 :
 Lien entre le
modèle de FF et La construction du modèle
APT. Fama French
 Description du
modèle FF.

PA RT I E 1 :
 Lien entre le
modèle de FF et La construction du modèle
APT. Fama French
 Conséquence en
terme de gestion.

 Résultats de PA RT I E 2 :
l’étude.
L’apport du modèle FF dans
 Prolongement du la gestion du portefeuille
modèle.
 Conséquence en
terme de gestion.

 Résultats de PA RT I E 2 :
l’étude.
L’apport du modèle FF dans
 Prolongement du la gestion du portefeuille
modèle.
Résultats de l’étude.

 lorsque des portefeuilles sont construits sur la


base de la capitalisation boursière, les performances
des petites entreprises sont en moyenne
significativement plus importantes que celles des
grandes entreprises ;

lorsque des portefeuilles sont construits sur la


base du ratio book-to-market, les rentabilités des
titres dits de valeur sont en moyenne
significativement supérieures à celles des titres dits
de croissance.

Sources :
DSCG 2 - Finance - 2e édition - Manuel et Applications
 IMEN LlMAIEM « LES FACTEURS DU MODÈLE DE FAMA ET FRENCH: CAS DU MARCHÉ DES ACTIONS CANADIENNES », MÉMOIRE PRÉSENTÉE
COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE (ÉCONOMIE FINANCIÈRE), UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL, MARS
2009.
 Conséquence en
terme de gestion.

 Résultats de PA RT I E 2 :
l’étude.
L’apport du modèle FF dans
 Prolongement du la gestion du portefeuille
modèle.
En 1992, E. Fama et K. French ont trié le marché selon cinq critères :

la prime de risque de marché

la taille de l'entreprise

le book-to market ratio

le Price-earning ratio

le Price-to-cash flow
Capitalisation Book-to market Price earning
Price-to-cash flow
boursière ratio ratio

Small Large
Value Growth Value Growth Value Growth
cap cap

Performance
moyenne
15,5 % 11,4 % 20,7 % 8,2 % 20,6 % 10,5 % 20,5 % 10,0 %
annuelle

*Tableau établi par nos soins, sur la base des données du DSCG 2 – page 71 et 72
PA RT I E 3 :

Analyse empirique