Vous êtes sur la page 1sur 20

Licence 3, Spécialité : Microbiologie

Unité d’enseignement fondamentale 2 (UEF 3.1.2) :


Microbiologie moléculaire

Matière :

Biologie Moléculaire
&
Génie Génétique
Année universitaire : 2017-2018

Dr Souheyla BENSALMA
PLAN
Introduction générale : de la cellule à le molécule

Partie 1 : Biologie Moléculaire

Chapitre 1 : Le matériel génétique


Chapitre 2 : Expression de l’information génétique
Chapitre 3 : Régulation de l’expression génétique

Partie 2 : Génie Génétique

Chapitre 1 : Les enzymes de restriction et de modification de l’ADN


Chapitre 2 : Hôtes de clonage
Chapitre 3 : Les vecteurs de clonage

Partie 3 : Techniques de base de la biologie moléculaire

Chapitre 1 : Manipulation des acides nucléiques


Chapitre 2 : Manipulation des protéines
Chapitre 3 : interaction entre Acide nucléique et protéine

Partie 4 : Introduction en Bio-informatique

Chapitre 1 : Introduction
Chapitre 2 : Banques et bases de données biologiques
Chapitre 3 : Ressemblance ou similitude entre séquences
La séquence codante d'un gène (aussi appelée la région codante ou CDS, pour
Coding DNASequence), est la partie de l'ADN ou de l'ARN d'un gène, composée
des exons, traduite en protéine
L’épissage consiste à l’élimination des régions non codantes qui sont
appelées les introns. L’epissage est une modification post-transcriptionnelle
des ARN prémessager. Il s’agit de la dernière étape de maturation des
l’ARNm
La maturation des ARN
3. Auto-épissage des introns groupe II
(Ribozyme)

8
La maturation des ARNm chez les
eucaryotes
3. Epissage des introns d’ARNm (splicéosome)

9
1.2.3 Le processus à l’origine de la diversité des transcrits matures est l’épissage
alternatif. Justifier cette appellation : Le pré-ARNm peut être épissé d’une manière
alternative. il n’est pas obligatoire que tous les exons d’un gène soient inclus dans
l’ARN messager mature, certains exons sont donc considérés comme « alternatifs ».

1.2.5 11 transcrits matures produits à partir du gène BDNF