Vous êtes sur la page 1sur 26

BETO ARME

Prés requis :
- les diagrammes N(x), T(x), et M(x)
d’une structure ,

- le coffrage des différents


ouvrages en béton armé sur un dossier de
plan.
- Savoir déterminer les contraintes
dans une structure.

Objectifs : - Connaître et tracer le ferraillage


Règlement BAEL
Les charges
Etats Service Ultime
limites
Limite Liés aux conditions normales de Mettent en jeu la sécurité des biens
de service et de durabilité de la et des personnes de façon ultime.
prestation construction.
Traduction - déformations excessives (flèches) - Perte d'équilibre statique.
concrète sur des éléments porteurs. - Rupture des sections ou
la structure - Vibrations excessives déformations irréversibles
inconfortables pour les usagers. excessives.
- Fissurations importantes et - Instabilité de forme
risques de corrosion. (flambement).
- Transformation de la structure en
un mécanisme.
Modèles de Elastiques linéaires selon 3 modes : Modèles non linéaires de
calculs - fnp fissuration non préjudiciable, comportement des matériaux.
- fp fissuration préjudiciable,
- ftp fissuration très préjudiciable.
Charges Elles seront non pondérées. Elles seront pondérées.
Actions et sollicitations
-les actions permanentes G,

-les actions variables :

* charges d'exploitation Q,
* charges climatiques de neige (Sn) et de
vent (W),
* les autres moins courantes (charges dues
à la température, ...),

- et les actions accidentelles FA (accident,


séisme, incendie, ...).
Pondérations habituelles :
à l’ELU : 1.35G + 1.5Q ;
à l’ELS : G+Q
État limite de dimensionnement à choisir en fonction
de la fissuration :

Fissuration Fissuration Fissuration


Type de Peu Nuisible Préjudiciabl Très
fissuration (fpn) e (fp) Préjudiciabl
e (ftp)
ELU toujours quelquefois -

ELS - souvent toujours


Les matériaux :
Béton armé
=
Béton
+
Armatures actives
+
Adhérence acier béton
+
Armatures complémentaires

L’acier seul n’est pas intéressant économiquement pour la plupart


des constructions.
Le béton seul est trop lourd et trop peu résistant en
traction.
Le béton

f  0,6  0,06 f MPa


tj cj
Les armatures de béton armé
6 8 10 12 14 16 20 25 32
40 [mm]

les ronds lisses (RL)


les armatures à haute adhérence (HA).

Es=200 000 MPa


Tableau des sections d’acier :

Sections totale d'acier en cm2


Diamètres Masse kg/m 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
6 0,222 0,28 0,57 0,85 1,13 1,41 1,70 1,98 2,26 2,54 2,83
8 0,395 0,50 1,01 1,51 2,01 2,51 3,02 3,52 4,02 4,52 5,03
10 0,617 0,79 1,57 2,36 3,14 3,93 4,71 5,50 6,28 7,07 7,85
12 0,888 1,13 2,26 3,39 4,52 5,65 6,79 7,92 9,05 10,18 11,31
14 1,210 1,54 3,08 4,62 6,16 7,70 9,24 10,78 12,31 13,85 15,39
16 1,580 2,01 4,02 6,03 8,04 10,05 12,06 14,07 16,08 18,10 20,11
20 2,466 3,14 6,28 9,42 12,57 15,71 18,85 21,99 25,13 28,27 31,42
25 3,850 4,91 9,82 14,73 19,63 24,54 29,45 34,36 39,27 44,18 49,09
32 6,313 8,04 16,08 24,13 32,17 40,21 48,25 56,30 64,34 72,38 80,42
40 9,864 12,57 25,13 37,70 50,26 62,83 75,40 87,96 100,53 113,09 125,66
Adhérence acier béton
Les principes de ferraillage :

q charge uniformément répartie par exemple

L/2 L/2
Les armatures de cisaillement
charge uniformément répartie par exemple

L/2 L/2

Fissures à 45°

Solution théorique optimum : cadres à 45°

Solution pratique : cadres verticaux


Les dispositions constructives
Les ratios d’acier
Ouvrages Ratios (kg/m3)

élémentaires Mini. moyen maxi.

Semelles isolées 30 40 50

Semelles filantes 20 30 40

Longrines 40 60 80

Radiers 45 60 80

Tirants 35 100 140

Poteaux 50 80 150

Poutres isostatiques 80 130 180

Chaînages (horiz. et vert.) 50 55 60

Chaînages horiz. pour plancher terrasse 60 65 70

Dallages courants (non industriels) 15 20 25

Voiles extérieurs/intérieurs 9 35/25 50/40

Voiles et soutènement 20 40 80

Planchers dalle pleine (l = 4 à 7 m) 5 (l en m +1)/ép. 60

Planchers pré dalles 20 40 70

Planchers poutrelles entrevous 30 35 40

Chevêtres 40 60 100
Le pré dimensionnement
Les sections d’acier actifs
Les sections d’acier de cisaillement
- cadres en HA 6
- cadres en HA 8,

Espacements