Vous êtes sur la page 1sur 10

Organisation du Traité de l’Atlantique Nord

O.T.A.N ou N.A.T.O

Estonie

Lettonie
Lituanie

4 AVRIL 1949 SIGNATURE du TRAITÉ à WASHINGTON.


SLOVAQUIE
Belgique, Canada, Danemark, Etats-Unis, France, ROUMANIE
Royaume Uni, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège,
Pays Bas, Portugal. SLOVENIE
BULGARIE
Croatie
1952 Adhésion de la Grèce et de la Turquie.
1955 Adhésion de la République Fédérale d’Allemagne. Albanie

1966 Retrait de la France du commandement intégré.


1982 Adhésion de l’Espagne.
1994 Création du Partenariat pour la Paix Russie,
Biélorussie Ukraine,Moldavie, Azerbaïdjan, Arménie,
Géorgie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghistan,
Tadjikistan, Turkménistan, Finlande, Suède, Irlande,
Autriche, Suisse, Serbie, Bosnie Herzégovine,
Monténégro, Albanie, Monténégro.
Emblème adopté en 1953.
1999 Adhésion de la Hongrie, Pologne, République
« le cercle représente l’unité et la
Tchèque.
coopération, tandis que la rose des
2004 Adhésion des 3 Etats baltes (Estonie Lituanie vents symbolise la direction commune
Lettonie), Bulgarie, Roumanie, Slovaquie, Slovénie. vers la paix que suivent les pays
membres de l’Alliance atlantique »
2009 Adhésion de l’Albanie et de la Croatie
Organisation de l’OTAN

Commandement politique Commandement militaire intégré


La France y
Conseil de l’Atlantique Nord a toujours
Comité militaire
été présente
Instance politique des 26 pays membres fait des recommandations stratégiques aux politiques
Toutes les décisions importantes sont prises par consensus
donner des directives aux grands commandements

Groupe des plans nucléaires Comité des plans de défense

Prend les décisions sur la Décide des orientations et des Etat major militaire international
politique nucléaire de opérations militaires
l’Alliance Bruxelles
dresse des plans, évalue les forces, analyse les
théâtres d’opérations et recommande des stratégies

La France quitte cette


Instance quittée en 1966.
instance en 1966. Ne
Un représentant est
sera pas réintégrée en
présent depuis 1996. Commandement allié Commandement allié
2009
réintégrée en 2009 opérations (ACO) transformation (ACT)

SHAPE Mons Norfolk, (Virginie) EU


(Belgique)
Secrétaire général Responsable des
Responsable de toutes structures, des forces et de
(n’a pas de pouvoir de décision)
les opérations de l’évolution de la doctrine
l’Alliance sur le terrain, militaire de l’OTAN
depuis le détroit de
Gibraltar jusqu’à
l’Afghanistan Ce commandement est
confié à un officier général
français
Organisation du commandement militaire intégré

Commandement Allié Commandement Allié


Transformations Opérations (ACO)
(ACT) Mons
Stratégique
Norfolk

Joint Warfare Center Opératif JC Lisbon JFC Brunssum JFC


Stavanger
Naples

Joint Force
Training Center COM LAND COM LAND
Bydgoszcz
Heidelberg Madrid
Tactique
Joint Allied Lesson
Learned Center COM MAR COM MAR
Mosanto
Northwood Naples

Transformation COM AIR


Ramstein
COM AIR
Izmir

Opérations
Principes généraux des opérations de l’OTAN

 Consensus indispensable au conseil de l’atlantique


nord (CAN) pour lancer une opération

 Contribution volontaire des nations à l’envoi des


troupes

 Contrôle du commandement militaire des opérations


par l’autorité politique (le conseil de l’atlantique nord -
CAN)

 Revues périodiques des missions sur le plan de la


stratégie, des effectifs et des financements
Les opérations actuelles de l’OTAN en 2012

Kosovo
Depuis 1999
(14 847 h)

Afghanistan
Depuis 2003
(62 412 h)

Irak
Depuis 2004
(mission de
formation)
(~350 h)

Active Endeavour
Soutien à Golfe en Méditerranée
l’Union d’Aden Depuis 2001
Africaine Depuis 2009 (1 200 h)
Depuis 2005
Historique de la relation France/OTAN

 1949 : Membre fondateur,


depuis, la France ne s’est jamais retirée de l’Alliance,

 1966 : la France se retire du commandement militaire intégré pour garder


– Libre disposition de ses forces et de son territoire
– Libre choix de son concept de défense (nucléaire)
– Liberté d’engagement de ses moyens en période de crise

 Depuis 1994 : Fort engagement français dans les opérations de l’OTAN


(4ème contributeur)

 1995 : Retour dans toutes les instances excepté 3 comités sur 38 (défense et
nucléaire)

 2002 : Soutien à l’initiative du Sommet de Prague (Transformation)

 2004 : Accord FR-OTAN sur une participation FR au sein du NCS (comité de


normalisation)

 2009 : La France réintègre le commandement militaire intégré de l’OTAN


Le retour de la France dans le commandement intégré :
un choix politique

 Conclusion d’un processus entamé depuis 1992.

 L’Alliance a profondément changé.

 Le contexte géopolitique a changé.

 La France veut dépasser le rôle de simple contributeur de l’Alliance


pour participer aux décisions en terme de concept stratégique,
d’élargissement, d’évolution des missions (Afghanistan…)…

 La France veut convaincre les Européens de l‘intérêt de sa position:


priorité à une Europe de la défense autonome et complémentaire
d’une Alliance qui reste le fondement de notre défense collective.
Les conditions du retour dans le commandement intégré en 2009

 Conservation de la liberté d’appréciation française pour l’envoi de


troupes en opérations,

 Aucun contingent militaire français ne sera sous le commandement


permanent de l’Alliance,

 La dissuasion nucléaire reste nationale,

 Une présence militaire au sein du commandement intégré comparable à


celle des Britanniques en quantité et en qualité, c’est-à-dire environ une
quinzaine de généraux et 1200 officiers et sous-officiers.
La place de la France dans les structures de commandement

Une montée en puissance entre 2009 et 2012

ACO
ACT Mons
Norfolk Stratégique

Opérationnel
JC Lisbon JFC Brunssum JFC
JWC Stavanger
Naples

JFTC Bydgoszcz
Tactique
COM LAND COM LAND
Heidelberg Madrid
JALLC Mosanto

COM MAR COM MAR


Northwood Naples
Transformation
COM AIR COM AIR
Ramstein Izmir

Opérations
La France dans l’OTAN

 OTAN : une organisation militaire

 Membre fondateur
 Contribution importante aux opérations de
l’OTAN
 Contribution financière majeure