Vous êtes sur la page 1sur 18

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université de Jijel
Faculté des Sciences et Technologie
Département génie civil

Réalisé par:

Année universitaire: 2017/ 2018


1
Introduction

Problématique

phénomène de la pénétration des chlorures

Mécanisme d'attaque des ions chlorures

Essai de migration des ions chlorures

Conclusion

2
Introduction

L’exposition du béton aux chlorures, sous l’action de ces agents agressifs,


résultent une dégradation de la matrice solide due à un ensemble de mécanismes
physiques et chimiques correspondant à l’instabilitè des phases hydratées et chie
la matrice cimentaire agendrant une conséquence commune l’abaissement du pH
de solution interstitielle.de plus,les ions agressifs tels les chlorures, s’ils atteignent
et à une concentration suffisante les armatures de béton armé ,peuvent initier

leur corrosion .La description phénoménologique occulte la complexité


des mécanismes de dissolution et de précipitation et des transferts
réellement mis en jeu.

3
Problèmatique

o L’essai de migration des ions chlorure sous champs électrique permet


de déterminer le coefficient apparent ou effectif des chlorures selon que
l’essai est réalisé en régime transitoire ou en régime stationnaire

4
phénomène de la pénétration des chlorures

La pénétration des chlorures nécessite la présence d’une phase liquide.


En milieu saturé, ou partiellement saturé mais avec interconnexion de la
phase liquide du béton poreux, les ions chlorures pénètrent dans le béton
par diffusion. La diffusion résulte de l’agitation aléatoire d’espèces
soumises `a un gradient de potentiel chimique. Pour les parements
soumis `a des cycles d’humidification et de séchage .les chlorures
pénètrent tout d’abord par absorption capillaire et migrent avec la phase
liquide par convection dans la zone concernée. Leur progression se fait
ensuite par diffusion dans la partie `a saturation constante
5
Mécanisme d'attaque des ions chlores

La pénétration des chlorures dépend des caractéristiques du matériau et


des conditions climatiques subies En milieu saturé, les ions chlorure
pénètrent dans le béton par diffusion, sous un gradient de concentration.
²
Lorsque la structure en béton est soumise `a des cycles
d’humidification/séchage, les chlorures peuvent pénétrer dans le béton
par absorption capillaire et migrer au travers de la phase liquide par
advection au sein de la zone concernée par les cycles. Dans ce cas, le
transport des ions est couplé avec le transport d’humidité. D’une part, la
pénétration des ions chlorures est largement accélérée par convection des
phases liquides.

6
Mécanisme d'attaque des ions chlores

L’humidification d’un matériau partiellement saturé avec


une solution saline durant une journée peut faire pénétrer
les chlorures plus profondément que ne le feraient
plusieurs mois de diffusion en milieu saturé.

Figure : Schématisation de la pénétration des ions chlorure dans un béton.


7
Essai de migration des ions chlorure

Pour accélérer le transport des chlorures, l'essai de migration a été


développé. Le principe consiste à appliquer une différence de potentiel
dans la cellule de diffusion des chlorures, afin d'accélérer leur transport
à travers le matériau. Il existe deux types d'essais :

 Essai de migration en régime permanent

 Essai de migration en régime transitoire

8
Essai de migration des ions chlorure

 Essai de migration en régime permanent :


Une éprouvette de béton saturée est placée entre deux conteneurs avec deux
solutions différentes. Le conteneur attaché à la cathode contient une solution
de chlorure de sodium, hydroxyde de sodium et hydroxyde de potassium. Le
conteneur attaché à l'anode contient la même solution sauf les chlorures de
sodium. La mesure de taux de chlorures est effectuée quand la concentration
de chlorures dans le béton est stable.
Le champ électrique utilisé est situé entre 3 et 10V/cm. Pour la majorité des
essais, le champ électrique est fixé à 4 V/cm En effet cette valeur est
suffisante pour le mouvement des chlorures et permet de limiter
l'augmentation de la température, par conséquent, le risque de
modification de la porosité du béton est négligeable,
9
Essai de migration des ions chlorure

Sous l'effet du champ électrique, les ions chlorures se


déplacent de la cathode vers l'anode quand le régime de
l'écoulement est stable, et le coefficient de migration peut
être déterminé.

Figure : Principe de la cellule de migration

10
Essai de migration des ions chlorure

 Essai de migration en régime transitoire

Cet essai a pour but la détermination de la profondeur de pénétration


des chlorures pendant l'état de transition.. Cette méthode est utilisée
principalement aux USA. Comme dans l'essai de migration en régime
permanent, une tranche de béton est mise entre deux électrodes et un
champ électrique est appliqué à travers l'échantillon.
Les paramètres qui sont mesurés pendant l'essai sont :
 La charge électrique totale qui passe à travers la tranche de
béton durant l'essai

 La résistivité du béton au début et à la fin de l'essai

11
Essai de migration des ions chlorure

La figure dessous illustre le profil de concentration en


chlorures dans l’´echantillon pendant l’essai de
migration

Figure : Front d’avancement des chlorures en migration


12
Essai de migration des ions chlorure

D'autres essais de migration en régime transitoire ont été


développé par Tang Luping et par des chercheurs du LMDC
(Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions), à
Toulouse qui permettent de déterminer un coefficient de diffusion.
Un champ électrique a été appliqué à travers l'éprouvette comme
dans l'essai de migration en régime permanent, mais l'équipement
utilisé et la façon d'obtenir le coefficient de migration sont
fondamentalement différents. Les détails de la cellule de migration
utilisée au LMDC sont présentés sur la figure suivant:

13
Essai de migration des ions chlorure

Figure : Schéma de principe de la méthode

A la fin de l’essai, l’´eprouvette est rompue par fendage et la profondeur de


pénétration des chlorures, notée xd, est mesurée par pulvérisation d’un
révélateur, le nitrate d’argent.
14
Essai de migration des ions chlorure

La figure dessous présente le calcul de xd, moyenne de 7 mesures xdi,


après pulvérisation de l’AgNO3.

Figure : Mesure du front d’avancement des chlorures


15
Conclusion

Comme on peut le voir dans le travail présenté ci-dessus, le transport


d'ions chlorure dans le béton est un phénomène compliqué et multi-
mécaniste. Il est important de comprendre certains des concepts de base
qui sous-tendent l'infiltration de chlorure dans le béton afin de permettre
la prise en compte de cette éventualité lors de la conception avec du béton
armé.

16
Merci pour votre attention
18