Vous êtes sur la page 1sur 25

• La corrosion désigne l’interaction physico-chimique (en

ce sens qu’elle met en jeu desréactions entre des ions


et des électrons) entre un métal et son milieu
environnant entrainant desmodifications dans les
propriétés du métal et souvent une dégradation
fonctionnelle du métal luimême,ou de son
environnement. Donc la corrosion représente tout
processus de dégradation desmatériaux métalliques,
ou de leurs propriétés mécaniques, par suite d’une
réaction avec le milieuenvironnant qui peut être le sol,
l'atmosphère, l'eau …ETC. *1+.
Corrosion de l’acier dans le béton
• Le béton, du fait de sa forte alcalinité, Cette alcalinité dus à l'hydratation du ciment qui a produit
• une solution interstitielle basique de pH élevé (Dans le béton, le pH est de l’ordre de 13), apporte
aux
• armatures une excellente protection face à la corrosion. Dans ces conditions de pH, l’acier est
• protégé grâce à la formation d’un film extrêmement mince (1à 2 nanomètres) et adhérent, nommé
• film passif [13].
• Sous présence d’eau et d’oxygène, ce film est détruit par différents agents. Le métal est alors
• dépassivés et la corrosion devient possible avec formation de nouveaux oxydes, dont le volume au
• moins deux fois supérieur à celui du fer initial entrainera des fissurations du béton qui accélérant le
• processus de corrosion (voir figure I-1) [1].
• La corrosion des armatures est issue d’un processus électrochimique. En effet pour qu’un acier
• se corrode, il doit y avoir simultanément:
• Un électrolyte ayant une conductivité ionique non négligeable,
• Une quantité suffisante d’oxygène accédant à la zone cathodique,
• La présence d’agents agressifs,
• les contraintes imposées ainsi que les variations d’humidité
Représentation schématique du
processus de corrosion de l’acier dans
le béton
Les différents types (formes) de
corrosion
Il existe différents types de corrosion :
Corrosion localisée
• La corrosion électrochimique :
• Uniforme ou généralisée : La perte de matière
se produit de manière uniforme sur
• toute la surface d’une armature
Corrosion complète de l’âme des
poutres, et corrosion par piqûre au
niveau de la
semelle de la poutre
Par piqures : Corrosion par piqure et
complète des consoles servant
d’appuis aux pipes
Corrosion caverneuse
La corrosion bactérienne
La corrosion atmosphérique :
• Facteurs influents sur la corrosion :
• 4-1- Courants vagabonds
Pression
L’Environnement.
• La température
• Influence de l'humidité
• Composition chimique
• Dioxyde de carbone
• Ions de chlorure
Influence du béton armes sur les
aciers d’armatures
• Influence de l'enrobage
• Influence de la composition du béton
• Influence de la résistivité du béton
• Facteurs marin
• Salinité
• Oxygène
• Les bactéries
Les effets de la corrosion sur le
comportement des structures.
• 1- Influence de la rouille sur la contrainte
d’adhérence de l’acier et la fissuration du béton :
• Lorsque les armatures du béton armé se
corrodent, une couche de rouille va occuper un
volume
• deux à trois fois supérieur à celui du métal sain
(dans certaine recherche sept fois), cette couche
à
• deux inconvénients :
• L’augmentation des fissures du béton
d’enrobage (qui vont favoriser l’acheminement
des agents
• agressifs jusqu’à l’armature), l’augmentation
des fissures a une influence sur l’aspect
d’exploitation
• de la structure (pénétration d’eau de pluie ou
de mer à l’intérieur de la structure)
Illustration de l’influence de la rouille
• L’augmentation des fissures du béton
d’enrobage
• La diminution d’adhérence entre l’acier et le béton
• Un autre dommage à prendre en compte pour évaluer
la durée de vie d’un ouvrage attaqué
• par la corrosion est la perte d’adhérence (voir figure I-
16). On peut également l’exprimer en fonction
• du temps. Des expressions empiriques peuvent être
établies, qui nécessite d’autres paramètres,
• déterminés soit à l’aide d’essais non destructifs soit à
l’aide de tableaux empiriques. Cette perte
• d’adhérence sera comparée à une valeur seuil *
illustration de la perte d’adhérence
• Remèdes et différent traitement
• Les techniques de prévention de la corrosion sont
diverses : le dimensionnement de l'acier, la
• protection par peinture ou autre revêtement de
surface ou la protection cathodique. Le choix de
• l'une ou de plusieurs de ces techniques dépend de
divers paramètres comme l'agressivité du milieu
• ambiant, la durée de protection envisagée, les
possibilités de mise en oeuvre et d'entretien et le coût.
• Une optimisation technico-économique est à faire
entre ces différents facteurs.
La protection cathodique