Vous êtes sur la page 1sur 28

1

BAC PRO ELEEC

THEME N°1 : MOTEUR

STATION DE POMPAGE

Étude des POMPE

constituants
d’un départ moteur.

Cliquez ici pour atteindre le sommaire 

Diaporama réalisé par C. VANCEL


2

Sommaire :

Schéma de puissance.

Schéma de commande.

Vocabulaire technologique.

Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Schéma de puissance :
3

L1 L2 L3 N

Fusibles : 3 x 25 A Type :am


Sectionneur Q1

Vers Folio
Télécommande

KM1 Contacteur

F1
Relais thermique Ir = 21A

Moteur
U1 V1 W1
M1
asynchrone
P= 11Kw
In= 21A
3~ triphasé
 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 
Schéma de commande :
4

T1
230V – 24 V
Venant Folio

Q1 F1 S3
Puissance

F2 S = 63VA F3 Q1 X1
S2
X2

S1

KM1

X3

KM1

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Le sectionneur : 5

Fonction d ’un sectionneur :


Le sectionneur permet d ’isoler le circuit du reste de l ’installation pour garantir la
sécurité des personnes qui interviennent sur ce circuit.
C ’est la fonction SECTIONNEMENT.
Un sectionneur est un appareil à commande manuelle.
Il est de type bistable: il reste ouvert ou fermé une fois manœuvré.
Un sectionneur n ’est pas capable d ’interrompre un courant car il n ’a pas de pouvoir de
coupure.
Il est INTERDIT D ’OUVRIR UN SECTIONNEUR EN CHARGE ( c ’est-à-dire quand les pôles
sont traversés par un courant.
Souvent, le sectionneur est équipé de fusibles, afin de protéger l ’équipement en cas de
court-circuit.

Critères de choix d ’un sectionneur :


- nombre de pôles.
- calibre en Ampères.
Rôles des contacts
Images de sectionneurs  de précoupure 

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


6

Images de sectionneurs :
Sectionneur Sectionneur tétrapolaire
tripolaire calibre 25A équipé d ’une poignée

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


7

Le contacteur :
Fonction d ’un contacteur :

Le contacteur permet de mettre sous ou hors tension le moteur.


C ’est la fonction COMMANDE.

Constitution et fonctionnement d ’un contacteur 

Critères de choix d ’un contacteur :


- nombre de pôles.
- calibre en Ampères.
- tension d ’alimentation de la bobine de commande.
- la présence ou non et le type de contact auxiliaire.

Images de contacteurs 

Retour schéma Retour schéma Aide 


 Retour au sommaire
de puissance  de commande 
Constitution et fonctionnement 8

d ’un contacteur :
Fermeture :
Mise sous tension de la bobine.
Constitution :
Création d ’un champ magnétique. cliquez ici 

La partie mobile du circuit magnétique


est attirée par la partie fixe: les
contacts se ferment.

Ouverture :

Mise hors tension de la bobine.

La partie mobile du circuit magnétique


est repoussée par le ressort: les
contacts s ’ouvrent.

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


9

Constitution d’un Contacteur

(Spire de frager)

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Aide 


10

Principe de la Spire de Frager


Le flux f1(t) est crée par le bobinage alimenté par la tension u(t).

Le flux f2(t) est crée par le bobinage alimenté par la tension u(t)
et par le courant induit crée dans la spire de frager.

Diapositive suivante 
11

Rôle de la Spire de Frager


Si la bobine est alimentée en alternatif sans la spire
de Frager le contacteur ne reste pas stable car la
force d ’attraction devient nulle, périodiquement.

Avec spire de Frager


FORCE

sans spire de Frager

temps
0
F=0

Le rôle de la spire est donc d’éviter que la force


d ’attraction s’annule (décalage de la courbe).
Diapositive précédente 
12

Images de contacteurs :
Contacteur tripolaire, calibre 800A,
équipé d ’un bloc de contacts auxiliaires.

Contacteur tripolaire,
calibre 9A, 1 contact
auxiliaire NO.

Bloc contact

Chambre d ’extinction Dispositif de


de l ’arc électrique coupure de l’arc

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Dispositif de coupure de l’Arc
13

il est important de savoir que la séparation de deux contacts sous tension


(c'est le cas des pôles principaux d'un contacteur) engendre un arc
électrique qui doit être rapidement éteint puisque le courant électrique
continue à circuler tant que l'arc électrique n'est pas éteint d'où le risque
de ne pouvoir arrêter l'installation (dégagement de chaleur important qui
provoque l'usure voire la destruction de l'appareil de coupure). Risque
d'amorçage entre phase-terre ou phase-phase et risque d'électrocution
des personnels,La capacité à "souffler" cet arc électrique (à le supprimer)
sera donc donné par le pouvoir de coupure. Un pouvoir de coupure de 10
KA (kilo ampère : 10000 A) permettra de couper un circuit où circule
10000 A max et de supprimer l'arc électrique qui résulte de l'ouverture de
ce dernier. LA FONCTION COMMANDE EST ASSUREE.
Les constructeurs utilisent plusieurs procédés de suppression de l'arc.
Parmi les plus répandus nous trouverons:
Allongement de l'arc électrique,
Utilisation de matériaux anti-arc (cuivre, bronze, zinc),
Soufflage magnétique,

Diapositive précédente 
14
Les Blocs Contacts
Bloc de contacts auxiliaires instantanés

Bloc de contacts auxiliaires temporisés

Retour
15

Le relais thermique :
Fonction d ’un relais thermique différentiel compensé:
Il permet de détecter et signaler les surcharges ( et les pertes de phases ).
C ’est la fonction PROTECTION CONTRE LES SURCHARGES..

Fonctionnement du relais thermique 


Critères de choix d ’un relais thermique :
- zone de réglage en Ampères:
-le courant nominal du moteur protégé doit être
dans cette zone de réglage.

Courbe de déclenchement d ’un relais thermique 

Exemple de choix d ’un relais thermique 


Images de relais thermique 
Retour schéma Retour schéma Aide 
 Retour au sommaire
de puissance  de commande 
16

Images de relais thermiques :


Relais thermique tripolaire, Relais thermique tripolaire,
zone de réglage : 1,6 à 2,5A zone de réglage : 60 à 100A.

BP arrêt :
provoque l ’ouverture
du contact (NC) 95.96
BP réarmement:
provoque la fermeture du contact 95.96,
l ’ouverture du contact 97.98.
A utiliser après déclenchement du relais.

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Fonctionnement du relais thermique:
17

Chaque enroulement chauffant est


traversé par le courant absorbé par le
L1 L2 L3 moteur.
95 97

Les bilames (un bilame est formé de deux


lames minces ayant un coefficient de
dilatation différent. L'un nul ne se tordra pas
96 98
sous l'effet de la chaleur, l'autre non nul lui
1 3 5 permettra de se tordre. Pour avoir l'image de
la chaleur, nous utilisons le courant puisque
M. JOULE nous dit que Pj = R x I²) se
-KM1 déforment sous l ’action de la chaleur
dégagée par les enroulements.

En cas de surcharge, la déformation est


suffisamment importante pour actionner
2 4 6 les contacts 95.96 et 97.98.
Enroulement
chauffant Le contact 95.96, en s ’ouvrant;
Bilames de 2 coupe l ’alimentation de la bobine
métaux différents
M
du contacteur KM1, celui-ci
s ’ouvre:
Le moteur est protégé!

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Animation 


Courbe de déclenchement
18

d ’un relais thermique :


Exemple de lecture : (en rouge )
Un relais thermique est réglé sur 2 A: Ir = 2A.
Il est traversé par 6A ( 3x Ir ) depuis
longtemps.
Il déclenchera au bout de 10 secondes.

Courbe 1: fonctionnement à froid


sur 3 phases.
Courbe 2: fonctionnement à froid 10 s
et sur 2 phases.
Courbe 3: fonctionnement à
chaud sur 3 phases.

3x Ir
 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 
Exemple de choix d ’un
19

relais thermique :
Le courant nominal d ’un
moteur asynchrone triphasé
est 26 A.

On choisit un relais
thermique qui peut
être réglé à 26A.

Zone de réglage du
relais choisi : 23 à 32 A. Référence du relais
thermique: LR2 D2553

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


20

Moteur asynchrone triphasé en coupe:


Circuit
magnétique
du rotor
Boite à bornes

3 enroulements Ventilateur

Cage d ’écureuil
en aluminium

Circuit
Arbre
magnétique
( encore appelé
du stator
axe )

Roulement à billes Semelle de fixation Carter

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Boutons poussoirs et voyants :
22

Symboles
des
boutons et
voyants

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Symboles des différents boutons et voyants :
23

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Contacts de précoupure d ’un sectionneur :
24

Un sectionneur n ’a pas de pouvoir de coupure:


il n ’est pas capable d ’interrompre un courant sans être endommagé.

Rôle des contacts de précoupure :


Lors de l ’ouverture du sectionneur, les contacts de précoupure ( 13.14 et
23.24 ) s ’ouvrent avant les contacts insérés dans le circuit de puissance.

La bobine du contacteur n ’est plus alimentée: le contacteur s ’ouvre.

L ’arc électrique, lors de l ’ouverture du circuit de puissance, se forme dans


le contacteur qui est capable d ’interrompre un courant.

Le sectionneur n ’est donc pas endommagé !

Retour Retour schéma


 Retour au sommaire Aide 
sectionneur  de commande 
25

Aide pour l ’utilisation du diaporama :

• Pour évoluer dans le diaporama il faut cliquer sur


un des boutons suivants:

 Retour au sommaire Diapositive précédente 


26

Vocabulaire technologique :
• Pouvoir de coupure :
– c ’est le courant maximum qu ’un appareil est capable d ’interrompre sans être
détérioré. Le pouvoir de coupure s ’exprime en kA (1 kA = 1000 A ).

• NO:
– Normalement Ouvert. Un contact NO est encore appelé “ contact à fermeture ” ou
encore contact “ F ”.

• NC:
– Normaly Closed signifie Normalement Fermé. Un contact NC ( ou NF en français )
est encore appelé “ contact à ouverture ” ou encore contact “ O ”.

• BP :
– Bouton Poussoir.

• Bistable:
– On dit qu ’un appareil est bistable quand il est capable de se maintenir dans 2
positions sans interventions.

Suite du vocabulaire technologique 

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


Vocabulaire technologique :
27

• Surcharge:

– Une surcharge est une augmentation anormale du courant qui circule dans
un circuit provoquée par une augmentation de la puissance absorbée.
– Une surcharge provoque des échauffements dans les conducteurs, les
moteurs…
– Exemple de surcharges: blocage d ’un moteur asynchrone, trop de
récepteurs raccordés sur une prise, grippage mécanique…
– Conséquences d ’une surcharge : vieillissement prématuré des isolants
( donc risque de court-circuit à plus ou moins long terme ) ou encore
INCENDIE !
– Le RELAIS THERMIQUE permet de détecter et de signaler la présence d ’une
surcharge!

• Court-circuit:

– On appelle court-circuit le contact de 2 conducteurs actifs ( Phases ou


neutre ).
– Un court-circuit provoque une augmentation très importante du courant
( car R = 0  ).
– Il faut donc détecter ce courant et ouvrir le circuit en défaut très
rapidement : c ’est le rôle des cartouches fusibles ou des disjoncteurs.

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


28

Dispositif contre la marche monophasée

• Sur certain sectionneur, nous pouvons choisir en option


ce dispositif qui lors d’une fusion d’un des fusibles
coupe le circuit de commande (si le contact associé à se
dispositif est raccordé dans le schéma de commande)

• Ce dispositif implique obligatoirement des fusibles à


percuteur

PERCUTEUR

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 


29

FONCTION MEMOIRE

Ce contact de KM1 à pour but de mémoriser

l’appui sur le bouton poussoir marche:

C’est l’auto maintien du contacteur.

 Retour au sommaire Diapositive précédente  Cliquez pour de l ’aide 