Vous êtes sur la page 1sur 24

République tunisienne

Ministère de l’enseignement supérieur de la recherche


Scientifique et de la technologie
Institut supérieur des études technologie de Jendouba
Département Génie Mécanique

Stage d’initiation

Encadrer par :Ms.fkaiier Abdelkader


Elaborée par : Zemzmi Amani
Période de stage : 02/01/2017 au 28/01/2017
Société d’accueil : Société de sidérurgie EL FOULEDH

Année Universitaire 2016-2017


Plan
Introduction
Présentation de la société
Département exploitation tréfilerie
(DETF)
Tâches effectuées
Conclusion

2
Introduction
 Dans le but d’avoir une vision complète de
la vie professionnelle, j’ai choisir de faire
mon stage au sien de société de sidérurgie
EL FOULEDH ce qui me permettrais
d’enrichi mon cv

3
I/ Présentation de la société
 La société tunisienne de sidérurgie EL FOULEDH a été créé le
23 juillet 1962, et a démarré sa production en 1965, EL
FOULEDH est une société à caractère industriel et commercial.
 EL FOULEDH emploie environ 1000 personnes sans son usine
implantée à Menzel Bourguiba du nord de la Tunisie ou se
trouve également son siège social.
 Lors de sa création 3 objectifs principaux sont visés :
 Satisfaction de la demande locale en acier de construction (Rond
a béton).
 Contribution à l’industrialisation de pays.
 Création d’emplois.

4
Les départements de productions :
 La société tunisienne de sidérurgie EL FOULEDH
possède 4 départements de production sont :
Activité Sidérurgique assurée par :
 Département Exploitation Aciérie (D.E.A).
 Département Exploitation Laminoir (D.E.L).
Activité tréfilerie assurée par :
 Département Exploitation Tréfilerie (D.E.T.F).
Activité Structures Métalliques assurée par :
 Département Exploitation Structures Métallique
(D.E.S.M).

5
 Département Exploitation Aciérie (D.E.A).
Une aciérie avec deux fours électriques de capacité 100.000 tonnes de billettes / an .
 Four bouvier
à translation verticale
et embase fixe
 Four Ri poche
à translation verticale
de l’embase et four fixe
 Département Exploitation Laminoir (D.E.L).
Deux laminoirs à barres et à fils pouvant produire 250.000 tonnes de rond à béton de
différents diamètres (6mm – 25 mm)
 Département Exploitation Tréfilerie (D.E.T.F).
Une tréfilerie produisant plusieurs qualités de fils capacité de production 25 000 T / an
(J’ai effectué mon stage dans le département d’exploitation tréfilerie)
 Département Exploitation Structures Métallique (D.E.S.M).
Un atelier de structures métalliques produisant des pylônes pour le transport de
l’énergie électrique capacité de production : 12.000 T / an
6
II/ Département exploitation tréfilerie (DETF)
 La tréfilerie d’ELFOULADH a démarré sa production en
1971 avec une capacité de 12 000 tonne/an de produits
tréfilés. Les principaux ateliers de fabrication sont :
• Atelier de Décapage.
1

• Atelier de Galvanisation des fils à chaud.


2

• Atelier de Tréfilage.
3

• Atelier de traitement thermique pour fil recuit.


4

• Atelier de Normalisation.
5

7
Atelier de décapage.
 Se décompose de huit bains
 Trois bain d’acide chlorhydrique de 8mᶟ chacun.
 C’est une opération de décapage chimique dans l’acide
chlorhydrique pour enlever la couche d’oxyde .

8
L’atelier de galvanisation :
 La galvanisation consiste à recouvrir un métal ferreux d’une
couche de zinc immersion dans un bain de zinc fondu pour le
protéger contre la corrosion(rouille). Cette préparation
consiste à faire subir au fil les traitements suivants :

• Recuit d’adoucissement
• Refroidissement
• Décapage
• Rinçage
• Fluxage
• Préchauffage
• Immersion dans le bain de
Zinc (Galvanisation
proprement dite)
• Refroidissement
• Enroulement du fil galvanisé.

9
L’atelier de tréfilage
 C’est une opération de réduction de section à froid au
diamètre voulu après une série de passes sur une
tréfileuse conformément à l’instruction. comportant 20
machines de tréfilage à sec.

10
 . Le passage d’une filière à une autre juste après est appelé
passe. On peut trouver plusieurs passes par machine, chacune
d’elle effectue une réduction différente.
 La réduction est calculée en % :

R (%) = [(D²-d²)/D²]*100

Avec :
D : diamètre a l’entrée
d : diamètre à la sortie

11
Typologie de la machine
 Il existe plusieurs types de tréfileuses utilisées dans la
tréfilerie :
 Machine à tréfiler à double accumulation pour
acier doux (9 machine).
 Machine à tréfiler à simple accumulation pour
acier doux (2 machine).
 Machine à tréfiler à passage direct pour acier
dur (2 machine).

12
Atelier de traitement thermique pour fil recuit.

 Le recuit est un traitement thermique par effet de chaleur, en


mettant le fil dans un four à une température comprise entre
650° et 750° selon le diamètre du fil.

13
Atelier de normalisation :
 Le normalisation est une opération de
traitement thermique en immergeant le fil
dans un bain de plomb à une température
entre 390° et 420° selon le diamètre de fil.

14
Tâches effectuées

15
3/ La différente tâche effectuée :
3.1 Etude de réducteur :
il existe différent type de réducteurs
chaque type joue un rôle spécifique :
• Réducteurs élémentaires
• Réducteur à engrenage cylindrique extérieur
• Réducteur à engrenage cylindrique intérieur

16
• Réducteur à roue et vis sans fin

• Réducteur élémentaires dérivés


• Réducteur épicycloïdal plan élémentaire

17
3.2 Section chaudronnerie
 La chaudronnerie est un techniques de
chaudronnerie associées aux techniques de
soudage, de brasage ou encore de revêtement
métallique.il existe différent type de soudage

18
 Soudeur à l’arc (Ci-dessous les photos d'un poste à
souder à l'arc )
 Il existe un calcul pour déterminer l'intensité du courant
lors de soudures à l'arc avec électrodes enrobées.

Formule = diamètre de l'électrode - 1 X 50


ex: pour baguette de 2.5
(2.5-1)x50 = 75A

19
 La soudure au TIG
(soudure à l’arc avec électrodes non fusibles)

 Soudage OA, ou soudage oxyacétylénique,


ou soudage chalumeau

20
Section machines-outils
 C’est une section qui réalise les pièces de rechange tels
que les poulies, les pignons, les brides, les axes des
pompes, les flasques de réducteur, etc.
 Des tours Parallèles pour la fabrication des pièces
unitaires.
 Une machine oxycoupage
automatique (optique)
 Une cisaille (scie à ruban)
 Une rouleuse de tôle.

21
Conclusion
 Je trouve que ce stage m’a été très
bénéfique pour m’adapter à la vie
professionnelle. Sans doute, ce premier
stage présente pour moi un passage du
monde universitaire au monde industriel.

22
Bibliographie & Webographie
 http://www.elfouladh.com.tn/

23
24