Vous êtes sur la page 1sur 15

La linguistique en tant que

science
Falkowska Emilia
Giers Emilia
Linguistique
• Science qui a pour objet l'étude du langage,
des langues envisagées comme systèmes sous
leurs aspects phonologiques, syntaxiques,
lexicaux et sémantiques (le TLF)
• étude descriptive et explicative du
fonctionnement des langues
Naissance de la discipline
• Les premières réflexions sur la langue ont été
presentées par Aristote et Platon
• linguistique historique et comparative
(fin XVIIIe - début XIXe)
Son objet = l’établissement de la parenté
génétique entre les langues
• linguistique historique ou diachronique
(entre 1870 et 1880)
Son objet = l’étude de l’évolution d’une même
langue à travers les temps
• linguistique synchronique
(début du XXe siècle)
Son objet = étude de la langue à un point
donné de son histoire
• Ferdinand de Saussure- il a fondé
la linguistique moderne; Cours de linguistique
générale – définition des certains concepts
fondamentaux
• linguistique contrastive
(2ème moitié du XXe siècle)
Son objet = étude du passage d’une langue à
l’autre
• linguistique appliquée (fin du XXe siècle) = étude
de certaines questions de la vie courante et
professionnelle mettant en jeu le langage (ex. la
didactique des langues, la traduction)
• linguistique fondamentale = la découverte et
l'acquisition de savoirs en matière des langues
• langues appliquées = étude ou utilisation des
langues dans le cadre d'un domaine de
connaissances particulier
• linguistique générale = étude des conditions
générales du fonctionnement des langues
Domaines de la linguistique
Comme toute discipline scientifique,
la linguistique recouvre un certain nombre de domaines
et de sous-domaines d'étude spécialisés. On peut
schématiquement distinguer trois grands domaines :

• la phonétique et la phonologie- étudie la matière


phonique ;
• la morphologie et la syntaxe- étudie les mots et leur
organisation en phrases
• la lexicologie, la sémantique, et la pragmatique- étudie
les significations des formes linguistiques
Phonétique et phonologie
• développée par Roman Jakobson et Nikolaï
Troubetzkoy.
• La phonétique a pour objet les sons dans leur
réalisation concrète indépendamment de leur fonction
linguistique, est l'étude des sons du langage, en tant
que réalités physiques observables dans toutes les
langues.
tandis que
• la phonologie a pour objet les phonèmes. Le phonème
est la plus petite unité phonique distinctive (ainsi /p/ et
/b/ qui permettent de distinguer par exemple « pain »
et « bain »).
Morphologie et syntaxe
• La morphologie est l'étude de la formation des mots et de
leurs variations. Dans une langue comme le français,
certains mots sont simples (« maison »), d'autres sont
complexes (« maisonnette »), certains sont invariables
(« pour », « et »), d'autres sont variables
(« cheval/chevaux »).
• La syntaxe est l’étude de la combinaison des mots dans la
phrase, la « construction des mots ensemble. On y traite de
l'ordre des mots, de leur accord, en nombre et en genre, du
régime qu'ils exercent les uns sur les autres, soit au moyen
des cas comme en latin, soit au moyen de préposition (à,
de). La syntaxe étudie aussi la construction des propositions
et les rapports qu'elles entretiennent (subordination,
coordination).
Lexicologie et sémantique
• La lexicologie est l'étude de la signification des
unités qui constituent le lexique d'une langue. La
lexicologie doit être distinguée de
la lexicographie, qui a pour objet la confection et
l'écriture des dictionnaires.
• La sémantique est l’étude d'une langue ou des
langues considérées du point de vue de la
signification; théorie tentant de rendre compte
des structures et des phénomènes de la
signification dans une langue ou dans le langage.
Conception du signe linguistique
• SIGNE LINGUISTIQUE- unité linguistique fondamentale
qui associe un signifiant et un signifié (ex. tel signifiant
exprime tel signifié)
• LE FONDATUER - Ferdinand de Saussure, professeur
de linguistique à Genève et spécialiste du sanscrit, qui
parle le premier de « signe linguistique » et qui
introduit la distinction entre signifiant et signifié dans
son Cours de linguistique générale (1906-1910). Selon
Saussure, le signe linguistique – « non pas un nom et
une chose, mais un concept et une image acoustique»
• Un signe est quelque chose qui renvoie à
autre chose que lui-même p.ex: CHEVAL
le mot "cheval"
= le signifiant (le mot)
( l'aspect matériel du signe : une image
acoustique, une suite de lettres, des gestes...)
le concept de cheval
= le signifié (souvent le dessin)
( l'aspect conceptuel du signe : le sens)
Bibliographie
• Benveniste, Problèmes de linguistique
générale, 1966, Gallimard;
• Francois Frédéric, Linguistique, 1980, PUF;
• http://www.eila.univ-paris-
diderot.fr/_media/enseignement/lea/cours/li
nguistique/intro-
linguistique/introductionlinguistiquelecon1.pd
f