Vous êtes sur la page 1sur 51

École des Hautes Études Poly management

Oujda

Audit intégré
S.KOUBAA
Université Hassan II-Ain Chock Casablanca
Département des sciences de gestion
koubaasalah@gmail.com
PLAN
Approches et nature de l’audit
Genèse de l’audit externe
Naissance de la fonction d’audit interne
Définition de l’audit interne
Champ de l’audit interne
Audit interne: une fonction universelle
Caractéristiques de la fonction
Formes de l’audit interne
Audit interne vs contrôle interne
Audit interne et contrôle interne: les conséquences de
l’action
Approches et nature de l’audit

Approches: Fonctionnelle/ intégrée

Nature: Interne/ externe


Genèse de l’audit externe
 Bouleversements économiques (crise, système monétaire
international, réformes bancaires et comptables,…) et
technologiques (TIC..)
 La fonction est récente, son apparition remonte à la crise
économique de 1929 aux USA
 Les entreprises utilisaient les services de cabinets d’audit
externe pour la certification des comptes.
 Apparition des principaux cabinets mondiaux (the big six:
Arthur Anderson 1913, Coopers&Lybrand 1957, Deloitte
Touche Tohmatsu 1847, Ernest&Young 1903, KPMG
1897 et Price Waterhouse 1849)
AU Maroc;
 de 1912 à 1956; introduction de la pratique
d’audit sous le protectorat français
Les années 90; directive royale pour procéder à
l’audit des entreprises publiques. Cette mission a
été confiée à des cabinets d’audit externe
mondialement connus. Objectifs: Assainissement
et transparence
Aujourd’hui; on compte des cabinets d’audit,
des experts comptables et des commissaires aux
comptes marocains ou affiliés à des cabinets
internationaux.
Naissance de la fonction audit interne

 contexte: crise de 1929, recherche d’économies,


saturation des marchés, apparition des TIC…
Conséquence: intérioriser la fonction de l’audit
pour détecter les dysfonctionnements fonctionnels et
organisationnels
Définition de l’audit interne
 L’audit interne est une activité indépendante, objective et
consultative destinée à valoriser et à améliorer le
fonctionnement de l’Organisation.
 Il contribue à la réalisation des objectifs de l’Organisation
en mettant à sa disposition une méthode systématique et
structurée pour l’évaluation et l’amélioration de
l’efficacité des processus de gestion des risques, de
contrôle et de décision
Champ de l’audit interne

 Les activités financières, la gestion du portefeuille et la


trésorerie ;
 Les activités de prêt, y compris leur suivi ;
 Les systèmes d’information de gestion et les technologies
de l’information, y compris les aspects relatifs à la sûreté
et au contrôle des systèmes informatiques en cours de
développement ;
 Toutes les autres activités, y compris les ressources
humaines et les fonctions administratives.
Audit interne: une fonction universelle

L’audit interne s’applique:


 À toute l’organisation: on parle de l’audit intégré

 À toutes les fonctions: on parle de l’audit fonctionnel (il


s’agit entre autre de l’audit financière et comptable,
l’audit commercial, l’audit de production, l’audit
stratégique, l’audit de GRH, etc.
 À toutes les organisations: les entreprises quelque soit
leur taille, les collectivités locales, les administrations
publiques, les établissements de formation universitaire,
etc.
CARACTERISTIQUES DE LA FONCTION

1. C’est une activité d’évaluation indépendante:


L'auditeur interne doit être rattaché au niveau le plus haut
de la hiérarchie ne peut pas intervenir comme
opérationnel ni exercer un contrôle des personnes
(contrôle interne ou inspection).
2. C’est une activité d’assistance du management
Optimaliser le fonctionnement de l’organisation et
encourager un contrôle efficace à un coût raisonnable par
des enquêtes et analyses, évaluations, recommandations,
avis et informations
3. C’est une activité d’appréciation du contrôle interne
Le manager a une obligation de résultats
L'auditeur interne a une obligation de moyens
(méthodologie et normes, indépendance, pas
d’implication opérationnelle…)
3. Activité d’appréciation du contrôle interne (suite)

 Le contrôle interne c’est l’ensemble des actions


entreprises par le management et le personnel en vue de
fournir une assurance raisonnable quant à la
réalisation des objectifs.

 L'AUDIT INTERNE est une fonction d’appréciation et


d’évaluation dont la tâche essentielle est, notamment, la
validation du contrôle interne.
Formes de l’audit interne
 L’audit de régularité: vérifier la bonne application des
règles de l’entreprise, procédures, descriptions de poste,
organigrammes, SI, etc. une comparaison entre la règle et
la réalité. L’auditeur travaille par rapport à un référentiel.
 L’audit de conformité: très proche de l’audit de régularité,
il permet de vérifier la conformité avec les dispositions
légales et réglementaires.
 L’audit d’efficacité: l’auditeur devient un spécialiste du
diagnostic, de l’appréciation des méthodes, procédures,
analyses de postes, organisation de travail, etc. (telle
procédure est elle opportune? Superflue? désuète?
Compliquée? inutile? Incomplète?inexistante?etc.
 Audit d’efficacité appelé aussi audit de
performance:
 Efficacité: « doing the right things ». Réaliser les
objectifs fixés
 Efficience: « doing the things right ». Faire le mieux
possible, ce qui exige le savoir (connaissances), le
savoir faire (techniques), le savoir être
(comportements) et le faire savoir (communication).
Audit interne et contrôle interne

Audit Interne privilégie Contrôle interne privilégie


 le contrôle (ou

 le conseil l ’inspection) formel


 la coopération avec les  l ’action de contrôle (ou
audités d ’inspection)
Audit interne et contrôle interne (suite)

L’audit interne intervient: Le contrôle interne intervient:


1. Sur mandat de la haute 1. Sous sa propre initiative ou
direction de l’entreprise à la demande de sa
2. Dans le cadre d’une hiérarchie
mission générale 2. Pour des contrôles réguliers
et spécifiques
Audit interne et contrôle interne (suite)

L’audit interne évalue: Le contrôle interne


 les procédures en vue de
évalue:
détecter les éventuels  de l’action des hommes
dysfonctionnements  donc: détermine les
 donc: critique les responsabilités et fait
procédures et pas les éventuellement
“hommes” (le “chef” est sanctionner les
toujours responsable) responsables
Audit interne et contrôle interne: les
conséquences de l’action

AUDIT INTERNE CONTRÔLE


 Remédiation INTERNE
fondamentale
 Agit sur le forme  Correction ponctuelle de
l’infraction
 Agit sur la fond
Préoccupations de l’audit interne
1. Audit de Management
2. Audit de Stratégie

•Vers quoi faut-il •Que faut-il faire?


tendre?
Procédures
Objectifs

Pratique
administrative

•Qui est-ce qui est fait?


Audit DE Management

 il ne s’agit pas d’auditer la direction générale;


 Il ne peut en aucun cas s’intéresser au fond des choses (ex: options
stratégiques)
 L’auditeur interne:
1. Observe, compare et mesure les décisions et leurs
conséquences
2. Attire l’attention sur les risques et les incohérences éventuelles
3. Vérifie la cohérence des décisions intra-fonctionnelles et la
politique fonctionnelle
4. Vérifie l’adéquation des politiques fonctionnelles (marketing,
GRH, financière, …) et la stratégie d’entreprise
Audit de management: illustration 1

Audit de management du service publicité dans une


grande entreprise
L’auditeur va s’assurer que la politique suivie est en
cohérence avec celle de la vente et du marketing:
- Cibles identiques
- Portant sur les mêmes produits
- Selon un processus prévu d’évolution analogue
(augmentations ou diminutions en %)
- En respectant la stratégie budgétaire définie par tous
- Supports publicitaires adaptés aux cibles
Audit de management: illustration 2

Audit du processus d’élaboration de la stratégie


Cet audit portera sur les points suivants:
1. Hypothèses conjoncturelles: s’assurer que la conjoncture a été
analysée, que des hypothèses ont été retenues et que celles-ci sont
régulièrement mises à jour en fonction de l’actualité
2. Diagnostic économique de l’entreprise: s’assurer que ce diagnostic est
réalisé et qu’il prend en compte les forces et les faiblesses de
l’entreprise
3. Définition des objectifs et des contraintes: s’assurer que ces objectifs
ont été définis et qu’il y a cohérence entre les objectifs commerciaux,
les objectifs de production et les objectifs financiers
4. Définition des objectifs: s’assurer de la définition des objectifs
généraux de l’entreprise et de leur cohérence
5. Planification des actions: l’auditeur s’assure que ces objectifs sont pris
en compte dans le cadre d’un plan régulièrement actualisé.
Audit de stratégie

Confrontation de l’ensemble des objectifs, politiques et


stratégies de l’entreprise avec le milieu dans lequel elles se
situent.

L’objectif consiste à vérifier la cohérence globale

L’auditeur ne peut en aucun cas prétendre apprécier les


politiques et les stratégies de l’entreprise. Son rôle se limite à
souligner les incohérences qui peuvent exister.
Illustration
1. Audit de la fonction entretien d’une usine
L’auditeur interne examine les points suivants:
 Audit de conformité: les dispositions, règles, procédures,
organisation définies par l’entreprise dans le cadre de cette
fonction sont-elles suivies? Les dispositions réglementaires
relatives à la sécurité sont-elles suivies ? Cet examen englobe
bien évidemment les règles d’organisation et de
fonctionnement de la comptabilisation des opérations
d’entretien
 Audit d’efficacité: la gestion de cette fonction est-elle conduite
avec le maximum d’efficacité et d’efficience?
1. Les objectifs peuvent-ils être atteints?
2. Les objectifs peuvent-ils être améliorés?
1. Audit de la fonction d’une usine (suite)

L’auditeur interne examine entre autres choses quels sont les indicateurs ,
les systèmes d’information utilisés; quelles mesures peuvent être prises pour
que les dispositions, règles, procédures, etc.. soient mieux adaptées; pour
qu’elles permettent de supprimer dysfonctionnements et insuffisances dans
l’entretien de l’usine.
Audit de management: on regarde si la mission du responsable de la
fonction est clairement définie:
-Entretien pour prévenir toute panne ou incident de fonctionnement?
- ou Entretien pour réduire le budget à son coût minimum?
-Ou entretien pour faire durer les installations le plus longtemps
possible?
L’auditeur interne s’assure que la politique d’entretien est en ligne
avec la stratégie de l’entreprise et singulièrement la fabrication.
Illustration
2. Audit d’un service médical
Audit de conformité/régularité: c’est ici et avant tout l’examen
du respect des dispositions législatives et réglementaires relatives à
la médecine du travail. C’est aussi l’examen de la conformité avec
les règles de l’entreprise si celles-ci sont plus strictes et plus
exigeantes que les dispositions légales. C’est également l’analyse
de la conformité avec toutes les dispositions prises pour le bon
fonctionnement du service.
Audit d’efficacité: à ce stade l’auditeur examine si ces
dispositions, cette organisation permettent de fonctionner avec le
maximum d’efficacité. Il examine le système d’information dont
disposent les responsables pour mesurer le respect des directives et
l’amélioration de la fonction médicale tant en qualité qu’en activité.
Audit de management: la mission du service étant définie, est-
elle conforme à la stratégie de l’entreprise, dans la mesure où la
réglementation laisse une marge d’initiative dans ce domaine.
Mission d’audit

 Mission: fonction temporaire et déterminée dans


un gouvernement ( le Petit Larousse).
 Critères d’appréciation des diverses missions
d’auditeur: champ d’application et la durée.
Mission de l’audit: le champ d’application

1. L’objet de la mission:
Mission spécifique: mission précise et limitée
géographiquement(Audit des magasins de l’usine
d’Oujda, l’audit de la sécurité du siège social, audit du
centre informatique de la succursale, …
Mission générale : mission sans limite géographique
(audit des magasins, audit des ventes, audit de la
sécurité..)
2. La fonction de la mission:
Mission uni fonctionnelle (sécurité, achats, ventes)
Mission plurifonctionnelle (filiales, informatique..)
Mission de l’audit: la durée

 La durée de la mission de l’audit est fonction de


l’importance du sujet à auditer
 Missions courtes (4 semaines)
 Missions longues (plus d’un mois)
Les phases d’une mission d’audit

Préparation

Réalisation

Conclusion
1. Les phases d’une mission d’audit: la préparation

1. Ordre de mission: acte de naissance de la mission


d’audit
2. Étape de familiarisation et prise de connaissance:
observer et écouter(rencontres, visites, questionnaires,
…)
3. Identification des risques: décomposer les signes, les
faits, les phénomènes
4. Définition des objectifs: repérer les interrelations,
classer, situer par rapport à un système de référence.
2. Les phases d’une mission d’audit: la réalisation

 Réunion d’ouverture:le commencement des opérations de


réalisation (organisation de la réunion, ordre du jour
(présentation, rapport d’orientation, RDV et contacts…))
 Programme d’audit: c’est un document contractuel, un
planning de travail, un fil conducteur…
 Le questionnaire d’audit: questionnaire spécifique à la
mission d’audit.
 Questions fondamentales: qui?, quoi?, où?quand?
Comment?
Sur le terrain, le travail d’audit suit la
démarche suivante:

 Découpage séquentiel ou logique des opérations


pour identifier les risques éventuels;
 Définition des objectifs et établissement d’un
programme de travail;
 Élaboration d’un questionnaire pour chaque point
du programme
 Chaque anomalie va donneur lieu à une FRAP ou
une analyse causale
Exemple de FRAP: feuille de révélation et
d’analyse de problème

Feuille de révélation et d’analyse de problème


FRAP N°….
Problème:…………………………………………..
Constat:…………………………………………
Causes:…………..;
conséquences:
Recommandations:
Établi par:
Exemple d’analyse causale: l’arete de poisson:

Matière Milieu Main d’œuvre

FAIT

méthode Matériel
3. Les phases d’une mission d’audit: la conclusion
(le rapport d’audit)

Le projet de rapport d’audit:


- Un ensemble de FRAP
-Il n’est pas encore validé
-Les recommandations n’ont encore reçu les réponses des
audités

La réunion de La validation du projet


clôture de rapport
Le rapport d’audit

Le rapport d'audit doit comporter les éléments suivants :


1. Intitulé
2. Destinataire
3. Paragraphe de présentation ou d'introduction
Ex: l’introduction d’un audit financier doit comporter l'identification des
états financiers audités et le rappel des responsabilités respectives de la
direction de l'institution et de l'auditeur
4. Paragraphe portant sur le champ de l'audit (faisant référence aux
normes applicables, et décrivant le travail effectué par l'auditeur)
5. Paragraphe d'opinion (indiquant l'opinion exprimée par l'auditeur
sur les états financiers)
6. Signature de l'auditeur
7. Date du rapport
8. Adresse de l'auditeur
Le paragraphe d’opinion

Le paragraphe d'opinion est l'élément essentiel


du rapport d'audit. L'auditeur externe peut
émettre plusieurs types d'opinion :
1. Opinion sans réserve
2. Opinion sans réserve avec observation(s)
3. Opinion avec réserve
4. Impossibilité d'exprimer une opinion
5. Opinion défavorable
Opinion sans réserve

Si l’auditeur est satisfait des différentes composantes auditées, il


émettra un avis sans réserve. Cet avis doit être conforme aux
références définis:
-L’information financière a été préparée en utilisant un
référentiel comptable acceptable, appliqué de manière
cohérente et conformément aux exigences et réglementations
en vigueur.
-L’image reflétée par l’information financière est conforme à la
connaissance que l’auditeur a de l’activité de l’organisation.
-L’information financière est, dans tous ces aspects significatifs,
présentée de façon appropriée.
Opinion sans réserve
Exemple de rapport d’audit exprimant une opinion sans réserve
Au destinataire
Nous avons audité le bilan de l'institution de micro finance Essor au 31 décembre
19XX, ainsi que le compte de résultat et les flux de trésorerie pour l'exercice clos à
cette date. Ces états financiers relèvent de la responsabilité de la direction de l'institution.
Notre responsabilité consiste à exprimer une opinion sur ces états financiers
sur la base de notre audit.
Nous avons effectué notre audit conformément aux Normes internationales d'audit.
Ces normes requièrent que l'audit soit planifié et réalisé en vue d'obtenir l'assurance
raisonnable que les états financiers ne comportent pas d'anomalie significative.
Un audit consiste à examiner, sur la base de tests, les éléments justifiant les données
présentées dans les états financiers. Un audit consiste également à évaluer les principes
comptables appliqués et les estimations significatives faites par la direction, ainsi que
la présentation des états financiers dans leur ensemble. Nous estimons que notre
audit constitue une base raisonnable à l'expression de notre opinion.
À notre avis, les états financiers donnent une image fidèle et sincère de (ou « présentent
sincèrement, dans tous leurs aspects significatifs ») la situation financière de
l'institution Essor au 31 décembre 19XX, ainsi que du résultat de ses activités et des
mouvements de trésorerie pour les exercices clos à ces dates, conformément aux
Normes internationales d'audit.
Nom
Date Adresse
Opinion sans réserve avec observation
Exemple de paragraphe d’observation
À notre avis... (le reste de la formule est identique à celle du paragraphe d'opinion)
Sans remettre en cause l'opinion sans réserve exprimée, nous attirons votre attention sur
l'annexe X des états financiers. L'institution a conclu un accord avec les autorités
de supervision bancaire selon lequel elle doit maintenir un ratio d'adéquation des
fonds propres de X %.

Exemple de paragraphe d’observation relatif à la continuité


d’exploitation
À notre avis... (le reste de la formule est identique à celle du paragraphe
d'opinion). Sans remettre en cause l'opinion sans réserve exprimée, nous
attirons votre attention sur l'annexe X des états financiers. L'institution
a subi des pertes nettes de XXX durant l'exercice clos au 31 décembre
19XX, et à compter de cette date, les dettes courantes de l'institution
sont supérieures à son actif circulant de XXX, et l'ensemble de ses
éléments de passif excède le total de ses éléments d'actif de XXX.
Cette situation, ainsi que les problèmes exposés dans l'annexe X,
soulèvent des doutes importants quant à la continuité d'exploitation de
l'institution.
Opinion avec réserve
Une opinion avec réserve doit être exprimée lorsque l'auditeur estime ne pas
pouvoir donner une opinion sans réserve, et que le désaccord avec la direction ou la
limitation de l'étendue de l'audit n'ont pas une importance ou des conséquences telles
qu'elles justifieraient l'expression d'une opinion défavorable ou 'impossibilité d'exprimer
une opinion.

Exemple d’opinion avec réserve due à une limitation de l’étendue


des travaux d’audit
À l'exception de la question évoquée dans le paragraphe suivant, nous
avons effectué notre audit selon les... (le reste de la formule est identique à
celle du paragraphe sur l'étendue). Nous n'avons pas assisté aux contrôles de
caisse au 31 décembre 19XX, cette date précédant notre nomination
comme auditeurs de l'institution. Compte tenu de la nature des documents
conservés par l'institution, nous n'avons pas été en mesure de vérifier ce montant par
d'autres procédures d'audit. À notre avis, sous réserve des conséquences des
ajustements qui auraient pu, le cas échéant, se révéler nécessaires si nous
avions été en mesure de vérifier le montant des disponibilités, les états
financiers donnent une image fidèle et...
Exemple d’opinion avec réserve du fait d’un désaccord
sur les méthodes comptables (méthodes comptables
inappropriées)
Nous avons effectué notre audit selon les... (le reste de la formule
est identique à celle du paragraphe sur l'étendue). Comme nous
l'avons exposé dans l'annexe X sur les états financiers, ceux-ci ne
reflètent pas la valeur des actifs immobilisés. Cette pratique, à notre avis,
n'est pas conforme aux Normes internationales d'audit. Les actifs
immobilisés pour l'exercice clos au 31 décembre 19XX devraient
être de XXX. En conséquence, les actifs immobilisés devraient
être établis et les réserves devraient être augmentées de XXX. À
notre avis, sous réserve des conséquences sur les états financiers du
problème soulevé dans le paragraphe ci-dessus, les états financiers
donnent une image fidèle et...
Exemple d’impossibilité d’exprimer une opinion due à une limitation
de l’étendue des travaux d’audit
Nous avons audité le bilan de l'institution de microfinance Essor au 31
décembre 19XX,
ainsi que le compte de résultat et les flux de trésorerie pour l'exercice clos à
cette date.
Ces états financiers relèvent de la responsabilité de la direction de l'institution.
(La
phrase indiquant la responsabilité de l'auditeur est omise) (Le paragraphe
concernant l'étendue des travaux d'audit est soit omis, soit modifié selon les
circonstances) (Un paragraphe décrivant la limitation de l'étendue des travaux
d'audit est ajouté comme suit : Nous n'avons pas pu confirmer l'existence d'un nombre
significatif de crédits sélectionnés pour les tests, en raison des limitations imposées à
l'étendue de nos travaux par l'institution.
En raison de l'importance des questions exposées dans le précédent paragraphe,
nous ne sommes pas en mesure d'exprimer une opinion sur les états financiers.
Opinion défavorable

opinion défavorable doit être exprimée lorsque le désaccord a une


conséquence telle que l'auditeur estime qu'une réserve ne suffirait pas à qualifier
la nature incomplète et trompeuse des états financiers.
Exemple d’opinion défavorable due à un désaccord sur les
procédures comptables (présentation inappropriée)
Nous avons réalisé notre audit selon... (le reste de la formule est
identique à celle du paragraphe sur l'étendue) (Paragraphe(s)
décrivant le désaccord)
À notre avis, et en raison de l'incidence des questions exposées
dans le(s) paragraphe(s) précédent(s), les états financiers ne donnent
pas une image fidèle de (ou ne présentent pas sincèrement) la situation
financière de l'institution au 31 décembre 19XX, ni des résultats
de ses activités et de ses flux de trésorerie pour l'exercice clos à
cette date, et ne sont pas conformes aux principes comptables
généralement reconnus.
Les outils d’audit

Les outils de l’audit doivent être choisis selon l’objectif de l’audit.


Ces outils ne sont pas spécifiques à l’audit interne et sont utilisés à
de nombreuses fins par d’autres professionnels
Au cours d’une mission d’audit, un ou plusieurs peuvent être
utilisés en même temps pour un même objectif
Deux types d’outils sont généralement distingués:
1. Les outils d’interrogation aident l’auditeur à formuler des
questions ou à répondre à des questions qu’il se pose
2. Les outils de description ou de révélation qui ne présupposent
pas de questions particulières, mais vont aider à mettre en relief les
spécificités des situations rencontrées.
I. Les outils d’interrogation

1. Sondages statistiques sur la base de données existantes


Traitement de l’information statistique:
Premier niveau: tris à plat, tri croisé
Deuxième niveau: statistiques fournies par le service contrôle de
gestion. Rappelons que ce service est considéré comme un
pourvoyeur d’information pour l’audit interne.
Troisième niveau: sondage statistique est une méthode qui
permet à partir d’un échantillon prélevé de façon aléatoire
dans une population de référence d’extrapoler à une
population, les observations faites sur l’échantillon.
2. Les interviews
2.1 Définition et conditions d’interview
L’interview n’est pas un entretien, ni une conversation, ni un
interrogatoire.
En audit, l’interview est COOPERATIF
Conditions d’une bonne interview:
-Respecter la voie hiérarchique
-Rappeler clairement la mission et ses objectifs
-Conserver l’approche système, l’auditeur ne s’intéresse pas
aux hommes
-Savoir écouter
2.2 Étapes de l’interview
-Préparer l’interview (définir le sujet de l’interview, connaître
la personne, connaître l’objet, élaborer les questions
-Début de l’interview (présentation, rappel de l’objet de la
mission,…)
-Questions ( questions ouvertes, formulations simples, sens de
l’écoute…)
-Conclusion de l’interview (validation générale, résumé pour
s’assurer qu’il n’y a pas d’erreur d’interprétation et
d’omission…). La conclusion consiste aussi à demander à
l’audité si quelques autres points ne méritent pas, selon lui,
d’être abordés, s’il n’existe pas en complément des personnes
à interroger ou des documents à consulter.
-Remerciements
Outils descriptifs

1. L’observation physique
en plus des interviews, l’auditeur ne reste pas dans son
bureau. Il effectue des visites sur le terrain
l’observation exige trois conditions:
a. elle ne doit pas être clandestine
b. elle ne doit pas être ponctuelle
c. elle doit être validée
Que peut-on observer?

-Les processus: comment se déroule une opération de recrutement,


comment se déroule la sortie des camions, comment se déroule
l’établissement, comment se déroule l’achat de MP, ……
-Les biens: l’inventaire, quantité, qualité,
-Les documents: documents comptables, notes, procédures, papiers
divers,
-Les comportements: l’auditeur peut observer que personne ne présente
sa carte d’identité à l’entrée des bureaux, le port du casque,

Comment observer?
-L’observation directe: ex: les employés ne présentent pas leurs cartes à l’entrée
des bureaux
-L’observation indirecte: elle fait appel à un tiers qui va observer pour le
compte de l’auditeur et va lui communiquer le résultat de son observation.
2. La narration
L’auditeur se contente d’écouter et de noter. La narration a
pour objet de faire décrire un cadre général

Inconvénients:
La difficulté à retrouver les informations recherchées
Les propos ne suivent pas généralement un ordre logique
Avantages:
Création d’un bon climat entre auditeur et audité
Richesse des informations obtenues