Vous êtes sur la page 1sur 98

Histoire des

courants artistiques

De la renaissance au 18e

Renaissance

• L’homme devient la mesure de toute chose. L’époque
est marquée par une recherche de l’idéal fondé sur le
culte du beau.

• En peinture, la recherche de la perspective et la notion
de vérité psychologique deviennent essentielles. Les
évolutions techniques permettent de nouveaux
développements: les peintres se livrent des recherches
sur la matière et la couleur (ex: recours au sfumato). La
représentation du nu témoigne des préoccupations
centrées sur l’humain.

• En sculpture la recherche de naturalisme est
omniprésente.

Les 3 grâces RAPHAEL David DONATELLO .

Naissance de Vénus BOTICELLI .

Dans le domaine de la sculpture. de profil . Jésus et sa mère. . Le nu féminin est à la fois érotique et l'expression d'un idéal de beauté. l'art de la Renaissance continue aussi. il devient sujet à part entière et expression esthétique. il se diffuse dans les milieux bourgeois de la Renaissance. • Les allégories et les sujets mythologiques permettent à l'iconographie profane de se développer. surtout par les peintres des Flandres qui inaugurent une longue tradition. • Le portrait existait déjà au Moyen Âge. apparaissent dans les œuvres de Léonard de Vinci ou de Raphaël. Les portraits viennent agrémenter les galeries de palais et des châteaux de plaisance. les pietas sont des sujets privilégiés. Ils prennent de l'importance en taille et immortalisent les rois à cheval. • Les paysages prennent également de l'importance et sont réalisés pour leur valeur intrinsèque. • Cependant. Marie. Renaissance • Le nu est peint pour lui-même. comme au Moyen Âge. de représenter des thèmes catholiques.

De Vinci . Athènes de Platon de Raphaël La Joconde de L.

Le maniérisme est indissociable d’expériences individuelles d’artistes possédant leur propre originalité. Maniérisme 1520-fin de siècle • Le maniérisme se caractérise par une grande recherche de la personnalité. En ce sens. Le goût de la déformation. . On parle de « belle manière». s’accompagne d’une véritable obsession du mouvement. un même mouvement antagoniste apparaît dans l’art pictural. • En peinture. il s’agit d’un mouvement d’une grande modernité. Certains artistes privilégient les excès de raffinement ou l’exaltation des scènes pendant que d’autres aspirent à la simplicité. de l’excès. de l’inquiétude.

certains artistes. autour de Jules Romain et des élèves d'Andrea del Sarto. – une recherche du mouvement. – des tons acides et crus. – une image trouble et obscure. ont cherché à rompre délibérément avec l'exactitude des proportions. • C'est ainsi que l'on voit les œuvres maniéristes présenter : – un espace désuni. l'harmonie des couleurs ou la réalité de l'espace. . de manière à atteindre un nouvel effet émotionnel et artistique. – une déformation et une torsion des corps. Maniérisme 1520-fin de siècle • En réaction à la perfection atteinte durant la Haute Renaissance dans la représentation du corps humain et dans la maîtrise de l'art de la perspective.

La pieta MICHEL ANGE Chapelle sixtine MICHEL ANGE .

Judith LE CORREGE Babel PIETER BRUEGEL .

Arcimboldo .

L’art privilégie une accentuation des volumes et travaille les effets de dynamiques. du faux semblant qui prend sa place. Baroque et classicisme 1563-1760 • Le terme baroque vient du portugais « barroco » qui désigne les perles orientales de formes irrégulières (et par extension bizarre). La volonté de persuasion passe désormais par la séduction des sens. la gravité et la majesté s’imposent. le goût du bizarre développé avec des fantômes. • En littérature. Le thème de la chute est souvent évoqué. c'est le thème du double. Le goût du drame. La prolifération des formes et des lignes obliques accompagne l’exubérance des courbes et des contre- courbes . Un sens nouveau du théâtre et de la fête se développe à l’époque. • En peinture. Le Caravage impose une révolution: les épisodes religieux sont racontés comme des évènements du quotidien avec un grand réalisme (force du clair obscur). une obsession de la mort que l'on doit à la fin récente des guerres de religion en Europe. .

• Ceci s'explique par les récentes découvertes de Copernic et de Galilée. les mises en abyme. Baroque • Ce mouvement se caractérise par les prédominances du thème du déséquilibre en sculpture. de grands investissements sont faits pour reconstruire les bâtiments où s'exprime avec puissance l'incertitude baroque au travers d'une surcharge décorative et d'un goût prononcé pour le gigantisme. Romains et Celtes. . • Les guerres de religion ayant tout dévasté. une panique générale s'installe. mais aussi en lien avec la mort symbolisée par l'eau chez les Grecs. qui contestent le fait que la Terre soit le centre de l'univers et qui affirment qu'elle est ronde et qu'elle tourne autour du Soleil . • Les thèmes récurrents sont : la peur de la mort. le thème de l'eau courante signifiant le temps qui passe. la métaphore des sables mouvants. les formes rondes en référence aux perles de forme irrégulière. les reflets et la référence au mythe antique de Narcisse. en peinture. tous les points de repères étant abolis. la chute qui entraîne la mort. On ne peut en effet avoir confiance en rien. les sabliers et le temps qui passe. ces thèses contredisant l'idée couramment admise depuis des millénaires. en littérature et en musique.

Magdalena DE LA TOUR .

Conversion de St Paul CARAVAGE .

Vieil homme REMBRANDT .

qui brille par son esprit et domine ses passions. • La peinture classique développe des sujets nobles à la gloire de l'action humaine. de la Bible. des mathématiques. La technique du pinceau donne un rendu lisse à la surface. les formes sont précises et donnent un modelé ferme. Classicisme 1563-1760 • Le classicisme c'est l'art des proportions. de la poésie et de la littérature de l'époque. La peinture modérée et harmonieuse porte à la méditation et étudie les maîtres anciens pour exprimer la morale et par ailleurs le drame. Le style classicisme reflète une conception de l'"honnête homme". Les dessins domine la couleur. Les peintures d'histoire s'inspire de l'Antiquité. du modelé par les ombres et des effets de raccourci qui complètent l'enseignement. de la perspective. . parfois sculptural aux personnages. de la mythologie.

courtois et cultivé mais aussi pouvoir s'adapter à son entourage. – Au nom de la nature. il se doit de se montrer humble. – Homme de cour et homme du monde . – Il possède des qualités sociales et excelle dans l'art de plaire. qui définissent des codifications précises. il refuse tout excès et sait dominer ses émotions. et ce. . • L'honnête homme – A cet idéal de beauté correspond un idéal humain : celui de l'honnête homme. au détriment du réalisme. Classicisme • La raison et les règles L'idéal classique est fondé sur deux valeurs universelles et fondamentales: l'ordre et la raison (synonyme de bon sens). La pensée doit être ordonnée et rigoureuse et ne doit pas s'écarter de ce qui est raisonnable et vraisemblable.

.

Jeune fille à la perle VERMEER .

Le géographe VERMEER .

Versailles .

La peinture de Watteau compose une œuvre marquée par le mystère et la délicatesse. loin de la théâtralité propre au braque. • En peinture. L’élégance est privilégiée en même temps que l’idée de joie et bonheur. Rococo • Le terme évoque les rocailles et les concrétions calcaires. La joie de vivre représentée par Fragonard semble parfois factice. le thème des fêtes galantes est particulièrement prisé. Le style se fait léger et raffiné. Le style véhicule un goût affirmé pour l’intimité et l’intimité galante. Le rococo s’impose en France où les artistes sont fatigués de l’austérité du classicisme. .

Les bergers WATTEAU .

Turquie) • Pas de règles • Éclatement de toutes formes de structures • Art érotique • Souvent thèmes champêtres . Rococo Caractéristiques • Art du plaisir • Reflet d'une société préservée cultivant les loisirs • Art ostentatoire • Inspiré de l'empirisme Instantanéité (tout est esquissé) • Condensé de sensations fugitives • Symbole de la jouissance et du luxe • Surenchère dans la décoration • Aucune dimension spirituelle (art gratuit) • Inspiration exotique (Chine.

FRAGONARD .

19e siècle .

L’art pictural se veut sobre. Gérome… . La beauté rencontre la vertu. le néoclassicisme exalte la grandeur et la force. • En peinture. L’archéologie connaît un mouvement sans précédent. • Artistes: David. La palette chromatique est volontairement limitée pour affirmer la volonté de précision et de grandeur des figures représentées. Ingres. le rejet des scènes galantes et futiles est manifeste. Des valeurs telles que l’héroïsme. Jacques Louis David fait office de précurseur dans cette nouvelle approche. Gros. éloquente et exemplative. la raison sont célébrés à travers des sujets moraux. Les artistes puisent leur inspiration dans l’Antiquité qu’ils réinterprètent selon leurs canons. Néoclassicisme • Après le Rococo et sa sensualité exacerbée.

Néoclassicisme Les principales caractéristiques • Orthogonalité générale du tableau • Thème moralisateur. souvent propagandiste (particulièrement sous Napoléon) • Mise en avant des valeurs civiques • Thèmes inspirés par l'antiquité grecque et romaine • Couleur locale destinée à séparer les groupes de personnages • Compositions souvent dichotomiques • Utilisation de la lumière en coup de phare • Perte du superflu .

.

Napoléon à Eylau GROS .

.

.

Goya. • Le romantisme se caractérise par une volonté d'explorer toutes les possibilités de l'art afin d'exprimer les extases et les tourments du cœur et de l'âme : il est ainsi une réaction du sentiment contre la raison. Le courant se distingue par une homogénéité de l’œuvre contrairement au néoclassicisme. exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l'évasion et le ravissement dans le rêve. • En peinture. La passion et l’intuition guide la démarche artistique. La vérité prime sur l’aspect collectif. Romantisme • Le romantisme (apogée en 1824. l’exaltation du moi est un trait essentiel du romantisme. Le trait est rejeté au profit du pictural. le morbide et le sublime. fin vers 1850) se caractérise par la prédominance de la sensibilité et de l’imagination sur la raison. La couleur devient expression à part entière tandis que l’image de l’homme se fait solitaire et tragique. La sensibilité tourmentée s’exprime de manière lyrique. Géricault. Turner. l'exotisme et le passé. • Artistes: Delacroix. Burnes Jones… .

personnifications variées du bon et du mauvais principe qui se disputent le monde. plus inquiète . non plus de divinités occupées chacune de leur petit domaine. L'amour se dépouille si bien des sens qu'il devient parfois chimérique : c'est l'union et l'aspiration mutuelle de deux âmes à travers le temps. comme l'homme. . partout l'âme au lieu des sens. à travers l'espace. etc. et partout des agents libres. il la peuple. donnant aux choses leur prix. La souffrance physique n'est plus un sujet de tragédie : Philoctète.. il y voit un reflet de son âme . de génies bons ou mauvais. • Ainsi. à travers la mort. sylphes. le corps perd son importance. plus troublée. elfes. mais de puissances amies ou malfaisantes. • La nature extérieure change d'aspect : elle est. fées. gnomes. qui souffrent dans une chair indestructible et mystique. substitués à la fatalité : tel est le grand sens de cette révolution intellectuelle issue du christianisme et du génie des peuples celto-romans et germaniques. Prométhée font place aux damnés de Dante. Romantisme • L'homme devient une âme .

.Friedrich. Le voyageur au-dessus de la mer de nuages.

.

Le Radeau de la Méduse GERICAULT .

.

.

les artistes partent du postulat que le vrai correspond au beau. la science et le positivisme influencent le monde artistique. La peinture de paysage se développe avec l’école de Barbizon. le format de la peinture d’histoire est utilisée pour les scènes de la vie quotidienne. Courbet. Réalisme • Le réalisme (1850-fin du siècle) se place sous le signe de la réalité immédiate. • En peinture. L’apparition de la photographie n’est pas sans conséquence sur le travail des peintres. Cette fascination pour le réel passe aussi par le témoignage social. La fascination pour le réel constitue une marque de modernité. En même temps. pour la 1ere fois. La vie laborieuse devient un sujet de prédilection. Dès lors. Le déjeuner sur l’herbe de Manet fait scandale. Manet. • Artistes: Rodin. Degas… . Le réalisme démocratique possède également une portée politique.

.

Un enterrement à Ornans COURBET .

COURBET .

Impressionnisme
• Le courant impressionniste naît de la rencontre de peintres à Paris
vers 1860.

• L'impressionnisme est une école picturale française qui marqua la
rupture de l'art moderne avec l'académisme. Tendance générale, en
art, à noter les impressions fugitives, la mobilité des phénomènes
plutôt que l'aspect stable et conceptuel des choses.

• Le style impressionniste repose sur la vérité optique. Pour mieux
appréhender cette sensation, les peintres brisent le carcan du travail
en atelier et plantent aussi leur chevalet en plein air. Dès lors, la
liberté de l’émotion naît de l’observation de la nature. A ce titre,
l’influence d’un Turner est manifeste.

• L’attrait pour le fugace s’accompagne de l’intérêt pour la lumière
qui devient le véritable sujet du tableau et offre une palette de
variations infinies. Par conséquent le sujet se fait évanescent et
impalpable. L’influence des estampes japonaises est nette. Le nu
féminin est un sujet de prédilection qui exalte la sensualité.

• Artistes: Renoir, Monet, Sisley, Pissaro…

Le moulin de la galette RENOIR

Le divisionnisme se fait démarche scientifique rigoureuse et va jusqu’au pointillisme. l’art rencontre la science et développe une approche quasi-mathématique de la technique picturale. Signac… . Néo-impressionnisme • Le néo-impressionnisme s’inscrit dans le prolongement de l’impressionnisme. Dès lors. • Artistes: Seurat. • La sensation spontanée fait place à une démarche intellectuelle qui s’attache à rendre le mélange optique des couleurs.

SEURAT .

• Cézanne intègre :les données impressionnistes pour construire une œuvre à partir des formes. • Munch annonce l’expressionnisme par l’exploitation des thèmes de l’angoisse et la solitude. . il se fait le peintre des peuples primitifs à travers des œuvres tout en sensualité et en douceur artistique. • Gauguin expose chez les impressionnistes également mais se distingue par sa technique du cloisonnisme. Peintres « hors courants » • Il existe un certain nombre de peintres inclassables: • Van Gogh s’inscrit dans le mouvement impressionniste avant de développer une création personnelle qui annonce l’expressionnisme. Une fois installé à Tahiti.

.

Gauguin .

Gauguin .

.

Le cri MUNSCH .

Debussy… . L’onirisme est à la base d’un art qui explore le moi. qui explore le rêve. Baudelaire. Symbolisme • Le symbolisme est un art d’évanescence né en France en 1880. la peinture ou la sculpture. Son ancrage littéraire est fort mais il touche aussi la musique. c’est la transcription formelle d’un courant intellectuel et littéraire. Burn-Jones. Khnopff. • Artistes: Moreau. Il privilégie les scènes mythologiques et recourt à l’utilisation de l’or pour exprimer le mystère et le mysticisme. • Les préraphaelites ambitionnent de revenir à la première Renaissance italienne: le style est minutieux et les couleurs se font plus éclatantes. la magie ou la mort. • En peinture. Mallarmé. l’imaginaire.

• L’endormissement. simple relais vers l’au-delà. d’autre chose. le mutisme. mais jamais présenté comme une solution immédiate. • Il ne faut pas s’arrêter à l’apparence. il porte en lui la promesse de retour de l’ange. • Les demi-tons. • La mélancolie. Symbolisme Critères • L’attente d'on ne sait quoi. . Le silence est une vertu en soi. • Le silence. Mais aussi la nature endormie. il y a très peu de célébrations printanières. • Allusions à la religiosité. la princesse endormie. • Le thème funéraire est présent. • Désir d’altérité. du messager. les demi-teintes.

.

KHNOPFF .

Les artistes refusent l’imitation servile de la réalité et privilégient le processus de création et l’expression de leurs sentiments. Derain… . Dufy. L’expression du moi et au cœur de la démarche et favorise au contraire de l’expressionnisme. • La peinture fauviste favorise une simplification des moyens et abandonne la perspective illusionniste. • Artistes: Matisse. la joie et la volupté à travers une palette chromatique chaude. Elle emploie des couleurs fortes et pures. Fauvisme • Le courant fauvisme (fin 19e début 20e) se fait nommer ainsi par un critique qui compare leurs tableaux à ceux de bêtes sauvages.

.

Musique MATISSE .

Kirchner. De Vlaminck… . Son influence sur le cinéma est déterminante. • Les figures représentées sont soumises à des déformations formelles qui expriment leurs émotions. • Artistes: Schiele. La couleur s’impose pour sa force évocatrice alors que le trait bascule parfois dans la caricature. Expressionnisme • Le courant apparu à la fin du 19e siècle. L’expression du mal-être personnel rencontre les angoisses d’une époque. privilégie la révélation des émotions personnelles.

influencées par la psychanalyse naissante et les recherches du symbolisme. Pour autant l'expressionnisme n'est pas vraiment un mouvement ou une école mais davantage une réaction contre l'académisme et la société et les artistes expressionnistes resteront souvent isolés. déformant et stylisant la réalité pour atteindre la plus grande intensité expressive. L'expressionnisme • L'expressionnisme est la projection d'une subjectivité qui tend à déformer la réalité pour inspirer au spectateur une réaction émotionnelle. • Au début du XXe. des lignes acérées. .L'expressionnisme rompt aussi avec l'impressionnisme à travers une forme très agressive : des couleurs violentes. Alors que l'impressionnisme en est encore à décrire la réalité physique. Les œuvres expressionnistes mettent souvent en scène des symboles. Les représentations sont souvent basées sur des visions angoissantes. ce mouvement profondément ancré dans l'Europe du Nord (en particulier l'Allemagne) est une réaction à l'impressionnisme français. hantée par la menace de la Première Guerre mondiale. Il s'inscrit alors dans la continuité du fauvisme qui commence à s'épuiser. Celles-ci sont le reflet de la vision pessimiste que les expressionnistes ont de leur époque. l'expressionnisme lui ne s'attache plus à cette réalité et la soumet aux états d'âme de l'artiste.

.

KIRCHNER .

Modernisto en Espagne. Selon les pays. Modern Style en Angleterre. Art nouveau • La fin du 19e s’accompagne d’une réaction contre le rationalisme. La courbe et la contre courbe s’imposent en rappelant les formes des végétaux. • C’est en architecture que se développe le plus le style: le fer s’impose en épousant la pierre. Sezessionstil en Autriche. • Artistes: Klimt. Partout règne la courbe qui confère à l’architecture un modèle exubérant et dynamique. le style de l’époque porte des noms différents: Art nouveau en France et en Belgique. Liberty en Italie. Horta. le bois ou la brique. Mucha… .

• C'est dans cette optique que les anciens matériaux comme le bois. ce qui permettait non seulement de faire entrer le beau dans les habitations mais aussi de faire prendre conscience de l'esthétique dans la nature. les motifs habituellement représentés sont des fleurs. les rampes d'escalier à entrelacs de ferronneries. le verre. C'est ainsi que les pâtes de verres multicouches. des arbres. • En effet. Pour chacun d'eux. . inspirée de la nature. des plantes. • L'utilisation de l'acier a aussi permis l'évolution architecturale des immeubles de plus en plus hauts pour réaliser enfin des gratte-ciel. L'Art nouveau • L'Art nouveau est le fait d'une génération d'artistes qui sortent de leur tour d'ivoire pour prendre en main le décor de la vie et couper avec l'exploitation des styles du passé afin de proposer une alternative à un historicisme officiel qui empêche le renouveau des formes. les meubles aux ondulations de bois ont permis de mettre l'art à disposition de tous pour un coût abordable tout en gardant une volonté d'innovation formelle. la pierre ont été élégamment mariés avec les nouveaux comme l'acier. des artistes ont poussé leurs recherches à l'extrême pour en tirer le meilleur. des insectes ou des animaux.

KLIMT .

HORTA .

affirmation de l’individualisme. Désir de liberté. . 20e siècle Le 20e siècle accélère l’éclatement des genres et des styles. industrialisation et commercialisation… L’art se confronte à ses contradictions. rejet des groupes.

Les artistes cubistes s’attachent à rendre le point de vue en trois dimensions. Braque. matérialité… • Artistes: Picasso. La figure se fragmente jusqu’à définir une nouvelle création. Cubisme • Il se développe à partir de 1908 sous l’impulsion de Braque et Picasso. Gris… . reposant sur la démarche intellectuelle de l’artiste. • Les artistes brisent les carcans entre les différentes disciplines: collage. • Le cubisme s’inspire des préceptes de Paul Cézanne qui voyait dans la nature un assemblage de formes.

.

.

Ils exaltent le côté révolutionnaire. La ville est une préoccupation centrale. • Les peintures recourent au divisionnisme et au couleurs fauves. Boccioni. Severini… . L’ambition des artistes est de développer une peinture complète qui s’adresserait à tous les sens. Certains développent des slogans nationalistes qui annoncent leur rapprochement avec le fascisme. • Artistes: Balla. Futurisme • Le manifeste est publié en 1909: les artistes se présentent tournés vers l’avenir. Elles intègrent aussi les fragmentations cubistes.

BOCCIONI .

BOCCIONI .

Von Doesburg. Aux Pays bas. mais à se libérer des objets extérieurs et ambitionne de rendre l’essence et l’esprit de création. Art abstrait & abstraction géométrique • L’art abstrait ne cherche pas à rendre une reproduction réaliste d’un modèle. le groupe DE Stijl aspirent à l’universalité à travers des créations obéissant à des règles géomètriques très strictes. Arp… • L’abstraction géométrique se distingue par son approche rationnelle. Mondrian… . Les artistes russes qualifiés de constructivistes visent la sensation et rejettent la représentation. • Artistes: Malevitch. • Artistes: Kandinsky.

KANDINSKY .

Composition MONDRIAN MALEVITCH .

• Artistes: Gropius. Van Alen (architecture)… • Le Bauhaus fondé en 1919. • Artistes: Cassandre (peinture). recherche de l’élégance. féminité. opposition des courbes et des lignes droites. Le style peut paraître confus mais véhicule des lignes forces: exostisme. ambitionne de rétablir l’harmonie entre les différentes formes d’art. L’école du design entend abattre les cloisons qui séparent l’art de l’artisanat. Art déco & Bauhaus • Les années 20 marquent l’âge d’or des arts décoratifs et de l’architecture. Muche… .

.

GROPIUS .

MUCHE .

.

L’ironie fait souvent partie de la démarche. Delvaux… • Le premier groupe dadaïste est créé en 1914 et constitue une réponse à l’absurdité du monde. Duchamp. les techniques utilisées sont diverses: frottage. • Artistes: Magritte. La foi en la raison chancelle du fait des horreurs engendrés par la guerre. rythmique oniriques (Miro). technique académique (Dali. Il véhicule une volonté critique et recourt à la pauvreté des moyens. Ce courant s’intéresse à la dimension du rêve et des sentiments refoulés. Miro. Magritte). Tzara… . grattage.Le parti de la distance et de la mise en scène des métamorphoses est important. Les artistes posent la question de la nature et de la fonction de l’art. • Artistes: Arp. Dali. • En peinture. Surréalisme & Dadaisme • Le courant surréaliste apparaît après la 1ere Guerre mondiale.

« cadavre exquis ». prise de drogues hallucinogènes) qui rendent inopérants les critères esthétiques traditionnels : la « poésie » est ici avant tout moyen de connaissance de la réalité et du psychisme. est dépassée : Breton considère le surréalisme comme une recherche de l'union de ces deux concepts si souvent opposés que sont le réel et l'imaginaire. auteur du manifeste du surréalisme. comme le montre cette phrase tirée du Premier Manifeste du Surréalisme (1924) « Je crois à la résolution future de ces deux états. fut particulièrement influencé par son essai Le rêve et son interprétation. sommeil hypnotique. en apparence si contradictoires. Il en a retiré la conviction du lien profond unissant le monde réel et le monde sensible des rêves. . écriture collective. déjà présente chez Baudelaire. paru en 1900. c'est comme produit d'une activité inconsciente occultée par des siècles de rationalisme. que sont le rêve et la réalité. l'expérimentation surréaliste fait appel à des techniques de création (écriture automatique. en une sorte de réalité absolue. et si la « beauté » en résulte. • En outre. Breton. L'analogie entre le rêveur et le poète. Surréalisme • Le surréalisme trouve son origine dans de multiples démarches artistiques de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

.

.

DALI .

Pop art & Art cinétique • Né en Angleterre au milieu du 20e siècle. • Artistes: Calder. Warhol. Le simple objet ou la figure médiatique est agrandi. • Artistes: Hockney. La bande dessinée entre dans la peinture par Lichtenstein. Au contraire. répété en série ou bénéficie d’une mise en couleur variée. Tinguely… . ils estiment que le rythme saisi dans l’instant fait partie intégrante de l’œuvre d’art. le Pop art se développe aux Etats-Unis et entreprend de magnifier l’objet commun. Lichtenstein… • Art cinétique (naissance dans les années 20): les artistes rejette l’idée que seule l’œuvre statique puisse être qualifié d’art.

WARHOL .

Lichtenstein

CALDER

Land art et Hyperréalisme

• L’artiste utilise dans le land art le paysage comme matériau pour
créer son oeuvre. Dès lors, celle-ci est appelé à être éphémère. La
photo constitue la trace pérenne de l’œuvre.

• Artistes: Christo, Long…

• L’Hyperréalisme constitue la forme la plus extrême du réalisme.
Les créations de ce courant, ne sont pas exemptes de volonté
critique.

• Artistes: Hanson…

CHRISTO .

HANSON .