Vous êtes sur la page 1sur 41

Présenté par:

-Mohamed ABDELFADEL
-Hamza BERREHIL
-Said ASSOULAIMANI

Encadré par:
-Mme. BOULOIZ Hafida

Année universitaire 2017-2018


PLAN

Introduction
I. Types des rayonnements

II. Sources de rayonnements

III. Risques liés aux rayonnements

IV. Mesures de prévention

CONCLUSION
INTRODUCTION :
DEFINITION :
Le rayonnement consiste en un transfert d’énergie émise par une source radioactif sous
forme d’onde électromagnétique ou de particule subatomique se déplaçant à une grande
vitesse .
Différents types de rayonnements :

Rayonnement non ionisant


• Cette forme de rayonnement ne dégage pas suffisamment d'énergie
pour ioniser les atomes ou les molécules.
Différents types de rayonnements:

rayonnement ionisant
• Le rayonnement alpha (α)
Le rayonnement alpha , est un faisceau de noyaux d’hèlium composé
de deux protons et deux neutrons .
Les noyaux d’hélium sont arrêtés facilement et rapidement par les
atomes composant la matière .Ils sont arrêtés par une feuille de papier.
Différents types de rayonnements :
rayonnement ionisant
Le rayonnement bêta , cause plus de dégâts que le rayonnement
alpha car il est chargé électriquement .

Pour se protéger du rayonnement béta, une simple feuille


d’aluminium de quelques millimètres suffit.
Différents types de rayonnements :
rayonnement ionisant
Le rayonnement gamma est composé de photons de haute
énergie . Ce rayonnement peut pénétrer davantage dans l’organisme
que le rayonnement bêta.

Le blindage doit être très épais . Par exemple ,pour réduire de


seulement 30% ce rayonnement, il est nécessaire d’être derrière 6cm
de béton ou 54 cm de terre .
Différents types de rayonnements
rayonnement ionisant
Le rayonnement X
Le rayonnement X est formé de photons (particules
composantes de la lumière). On utilise ce rayonnement pour observer à
travers la matières ( contrôle des bagages à l’aéroport ,radiographie par
exemple) .

Une forte épaisseur de béton ou de plomb permet de s’en


protéger .
Sources des rayonnements
Sources des rayonnements non ionisants :
• Les fours à micro-ondes, les systèmes de positionnement global
(GPS), les téléphones cellulaires, les stations de télédiffusion, la radio,
les téléphones sans fil, les dispositifs d'ouverture de portes de garage
et les radioamateurs…..
Sources des rayonnements ionisants :
• Source naturelle
résulte principalement du soleil et d'autres phénomènes célestes dans
l'univers
Sources de rayonnement ionisant

Sources industrielles : les jauges nucléaires utilisées pour la


construction des routes , jauges de densité qui mesurent le débit dans
les conduites d'usine. Les détecteurs de fumée, certains panneaux
fluorescents et les dispositifs permettant d'évaluer les réserves des
champs de pétrole utilisent aussi le rayonnement.

Sources médicales: Le rayonnement a de nombreuses applications


en médecine. La plus connue est sans doute la radiographie par rayons
X, dont les appareils permettent de diagnostiquer certaines maladies...
RAPPEL

• Rayonnements non ionisants : Ne provoquent pas la modification des atomes

Exemple : Rayonnement solaire, UV, IF et IRM

• Rayonnements ionisants : ionisent les atomes et les convertissent en ions

Exemple : Rayons X, rayons Gamma


Figure : distinction entre rayonnements ionisants et non ionisants en fonction de la
fréquence et l’énergie émise
Effets Biologiques des rayonnements :

Effets immédiats (déterministes)

Surviennent lorsque :
• Le seuil de dose est dépassé ( gravité proportionnelle à la dose)

Sont de type :
• Réactions physico-chimiques (brûlures cutanées, lésions tissulaires et
moléculaires)
• Symptômes précoces : Nausées, vomissements …
Effets tardifs (stochastiques) :

• Surviennent sur le long terme


• Gravité indépendante de la dose

Sont du type :
• Leucémies, cancers, maladies héréditaires et lésions non réparées de
l’ADN
• Effets psychologiques : stress, anxiété, dépression …
• Effets comportementaux : alimentaires (anorexie…) et problèmes digestifs
Figure : Différence entre les effets déterministes et stochastiques en fonction de la dose
Risques sur la santé :

Cas de l’irradiation globale (corps entièrement irradié) :


Symptômes :
Risques sur la santé :
Cas de l’irradiation partielle (irradiation locale) :
• Concerne juste une partie du corps

Parmi les organes les plus radio-sensibles on cite :


• La pilosité
• Les yeux
• La peau
• Les poumons
• La gonade
Effets sur la peau (cas d’exposition aigue)
• Brûlures de différents niveaux

Effets sur la peau (cas d’exposition chronique)


• Cancérisation des cellules
• Épilation graduelle
Effets sur les yeux :

• Survenue d’une opacité graduelle au


niveau du cristallin résultant en un
manque de netteté
Effets sur les poumons :

• Évolution majeure et rapide


de la fibrose

Formation de tissu fibreux (fibrose) dans les poumons


Effets sur la gonade:
• Risque de stérilité chez l’homme particulièrement en cas d’exposition
fréquente
Autres risques majeurs :
Risque de cancer :
• Suite au mécanisme de mutation des cellules
Risque de maladies héréditaires :
• En cas de mutations chromosomiques (très fréquentes lorsque
l’irradiation est de forte dose)
Mécanisme de mutation de cellules et lésions d’ADN
Démarche de prévention
La prévention
Prévention collective
Eviter le travail entre 12 et 16 heures
Adopter des mesures techniques
pour les conducteurs d’engins
Informer le personnel
La prévention individuelle

Couvre-chef Lunettes de soleil

Vêtements couvrants
Moyens fondamentaux pour réduire l’exposition
Loi n° 142-12 du 22 août
2014
La sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques
Conclusion

Vous aimerez peut-être aussi