Vous êtes sur la page 1sur 29

Pathologie médicale 4éme année chirurgie dentaire

Faculté de médecine de Sétif


Service de médecine interne
introduction
 Une maladie infectieuse et contagieuse

 Due à une bactérie appelée le bacille de Koch


( mycobacterium tuberculosis )

 Qui touche particulièrement les poumons

 Elle peut également toucher tous les autres organes


du corps

 Problème de santé publique (déclaration obligatoire)


Tuberculose
Maladie infectieuse due à
Mycobacterium tuberculosis
= BK (bacille de Koch)
C’est un B.A.A.R. (bacilles acido- alcoolo-
resistants)
Mode de contamination
 la contamination se fait surtout par voie aérienne
 Voie aérienne : microgouttelettes émises depuis
les lésions pulmonaires.
 La moitié des microgouttelettes infectantes
reste dans l’air trente minutes environ, après une
toux.
 Dose infectante chez l’homme est de l’ordre de
10 bacilles.
Diagnostic
Diagnostic
3 outils

1. ISOLEMENT DU BACILLE (Bactériologie)


2. TESTS CUTANES
3. ANATOMO-PATHOLOGIE : Biopsie
Diagnostic
ISOLEMENT DU BACILLE (Bactériologie) :
Prélèvements bronchique :
Expectoration,
BK tubage (gastrique),
Fibroscopie Bronchique,

BK urinaire,
Diagnostic
TESTS CUTANES
Intradermo-réaction = IDR
10 unités de tuberculine = 0,1 ml
 Utilisé pour rechercher une réaction d'hypersensibilité retardée à la
tuberculine comme aide au dépistage d'une infection par un bacille
tuberculeux

 injection à la face antérieure de l’avant bras


 voie intradermique stricte
 lecture à la 72ème heure :
induration + si
Si < 5 mm = réaction négative
- Si > 10 mm = réaction positive
- Si 5 <IDR< 10 = réaction douteuse
Diagnostic
ANATOMO-PATHOLOGIE : Biopsie
lésion caractéristique
=
Granulome épithélioïde et giganto- cellulaire
avec nécrose caséeuse
Clinique
 deux formes cliniques à distinguer :

 La primo-infection pulmonaire

 Tuberculose maladie
Clinique
Tuberculose – infection : primo-infection
 C’est le premier contact avec le BK
 Inhalation de gouttelettes salivaires d’un patient
bacillifère puis prolifération du BK dans l’organisme
 Le plus souvent asymptomatique
 Dans certains cas : fièvre modérée avec une petite
altération de l’état général.
 Peuvent s’y associer : un érythème noueux, une
kérato-conjonctivite.
Primo-infection
 IDR intradermoréaction à la tuberculine : positif
 Radiographie du thorax : infiltrat avec adénopathie
satellite
 Guérison spontanée dans 90 %
 Risque de progression vers la tuberculose maladie
pour des sujets infectés : 10%
Clinique
 Tuberculose maladie :
 C’est la forme la plus courante de la maladie

 facteurs de risques
 conditions socioéconomique faible
 Immunodépression : VIH , diabète , cancers …
 Vaccinés ou non ( le vaccin n’ empêche pas la
maladie)
Clinique
 Tuberculose maladie ( pulmonaire ) :
 Signes cliniques :
 Signes généraux : fièvre, altération de l’état général,
sueurs nocturnes, perte de poids , anorexie , asthénie ,
fièvre

 Signes respiratoires : toux et expectoration


traînantes, hémoptysie minime, douleurs thoraciques
(atteinte pleurale )
Examens complémentaires
Radiographie du thorax :
 elle est très évocatrice
 Nodules +/- infiltrats +/- cavernes,
ou miliaire
 Souvent aux sommets du poumon
 Épanchement pleural
 Adénopathies médiastinale
caverne
nodule

Pleuresie

infiltrat
Examens complémentaires
 Syndrome inflammatoire VS accélérée , CRP
positif

 IDR : souvent positive

 Bactériologie : BK + dans les crachats


Evolution

 sous traitement la tuberculose évolue vers la guérison

 Complications :

 Miliaire tuberculose : très grave , tableau de


détresse respiratoire
 dissémination hématogène
 atteinte possible de tous les organes (poumon, rein, foie,
méninges, péricarde, moelle osseuse,…)
 radio: infiltrations micronodulaires diffuses
 peu bacillifère
Evolution
TBC extra pulmonaire
 Localisation extra pulmonaire
 Méningite tuberculeuse
 Localisation hépatique
 Tuberculose rénale
 Tuberculose intestinale
 Tuberculose osseuse mal de pott
 Autre localisation
Tuberculose extrapulmonaire
Traitement
Traitement anti bacillaire : association
d’antibiotique pour éviter de sélectionner des
mutants résistant pour chaque antibiotique
 Actifs sur les BK
 Suivant un protocole nationale
 Durée : 6 – 9 mois de traitement
Traitement
Surveillance
 Bonne observance du traitement
 Bilan hépatique
 Enquête familiale

Prévention
 Vaccination
 Hygiène de vie
tuberculose buccale
 La tuberculose de la cavité buccale est une entité rare
 Elle se traduit le plus souvent par une ulcération
buccale chronique (palais mou et dur, la luette, la
muqueuse buccale, la gencive, les lèvres, la langue, du
maxillaire et la mandibule)
 Pour confirmer ce diagnostic, il faut réaliser un
examen histopathologique, un examen bactériologique
direct et une culture à partir de tissu frais
 ainsi que la recherche d’une tuberculose pulmonaire
Tuberculose au cabinet dentaire
 Les patients infectés par le Mycobacterium tuberculosis doivent
parfois recourir à des soins dentaires d’urgence

 le risque de transmission n'existe que pour les formes


respiratoires de la maladie ,

 Les personnes atteintes de tuberculose active reste contagieuse


au moins pendant les deux premières semaines de traitement.

 Même si le risque global de transmission de la tuberculose active


est très faible, des précautions devraient être établies :
Quelles précautions ?
Demander l’avis du médecin traitant qui va
définir le degré de contagion du malade
si il est juger contagieux des précautions
s’imposent :
Reporter les soins dentaires jusqu’à ce qu’un
médecin confirme que le patient n’est plus
infectieux
le patient doit porter un masque chirurgical ou
couvrir sa bouche et son nez lorsqu’il tousse ou
éternue
Quelles précautions ?
 Le port des gants, masque, lunette et casque de
protection
 Utilisation réduite des instruments rotatifs et sprays
 Utiliser des instruments à usage unique
 Isolement en chambre individuelle
 Ventilation mécanique des locaux
 Renouvellement de l’air d’au moins 6 fois par heure