Vous êtes sur la page 1sur 23

SYSTÈME BANCAIRE EN

MAURITANIE
EXPOSÈ PAR:
HAWA MAMADOU DIA
KHALIFA MOHAMED
CHEIKH CIRÈ WAGNE

ENCADRÈ PAR: MR HASSANE BEIDOU

LE 26/01/2018
 HISTORIQUE DES BANQUES

 PRESENTATION DU SYSTÈME BANCAIRE EN MAURITANIE


 Structure du système bancaire et actionnariat

 Le développement du réseau bancaire

 ASPECT ECONOMIQUES
 Présentation et analyses des différents agrégat

 Produit net bancaire ( PNB)

 Localisation et concentration géographique

 Stratégies des banques (Approche clientèle et l’approche géolocalisation)


INTRODUCTION
Une banque est une entreprise dont l’activité porte sur une marchandise
particulière : la monnaie. Dans une économie marchande, c’est-à-dire
dans laquelle les échanges sont payés de façon monétaire, l’ensemble
de ces entreprises, reliées entre elles et formant ainsi un « système », joue
un rôle… capital.

L’ensemble des banques (secondaires, commerciales) d’une même


zone monétaire forme un système bancaire piloté par une banque
particulière appelé banque centrale qui contrôle l’ensemble des
banques, assure l’émission des billets et définit la politique
monétaire.

Le système bancaire reflète en ce contexte


le cour théorique sur le marché
oligopolistique qui est un marché caractérisé
par un petit nombre d’offreurs face à une
multitude de demandeurs. Ces
caractéristiques sont incarnés dans le système
bancaire
 HISTORIQUE DES BANQUES
 HISTORIQUE DE LA BMCI

La Banque Mauritanienne pour le Commerce International a été créée en


1974 sous le nom de la B.A.A.M (Banque Arabe Africaine en Mauritanie)
avec un capital de 150 Millions d’ouguiyas, qui fut reparti entre la Banque
centrale de Mauritanie (B.C.M) à hauteur de 51% et l’Arab African.
International Bank (A.A.I.B), établissement financier égyptien à hauteur de
49%.
En 1984, la participation de l’Etat a été rachetée par la famille ABBAS et le
capital a été porté à 500 Millions d’ouguiyas. La banque change de nom
pour devenir la B.M.A.A (Banque Mauritanienne Arabe Africaine) et la
famille ABBAS prend en main la direction de la banque. Plus tard, la B.M.A.A
a négocié le rachat de la participation égyptienne. En 1986, la banque
change de nomination et devient désormais la BMCI. Depuis, la banque a en 2002 le nombre d’agences était de 8, il est de 38
connu un développement continu grâce au développement de son capital au 31.12.2014 soit le plus large réseau bancaire de
humain et la mise en place d’outil de gestion modernes et innovants. Mauritanie).
Grâce à la mise en place d’un système de
management qualité, la BMCI devient la première
banque mauritanienne à obtenir le certificat qualité
BVQI et ISO 9001 version 2000.
 HISTORIQUE DE LA BCI
Conscient des nouveaux enjeux, et des opportunités économiques ,un homme
d’affaires connu, Isselmou TAJIDINE, décide en 1998 d’introduire une demande
d’agrément pour la création d’une nouvelle banque.
Outre des associés mauritaniens, il fait appel à trois partenaires européens, deux
néerlandais et un français
La Banque Centrale accorde son agrément en avril 1999, et, en septembre de la
même année, la Banque pour le Commerce et l’Industrie (BCI) ouvre ses portes à
Nouakchott.
Dans un pays considéré comme un trait d'union entre le Maghreb et l’Afrique
subsaharienne, sur un marché étroit et concurrentiel, la nouvelle institution va
rapidement s’imposer sur la place bancaire. En effet, depuis sa création, la BCI-
Mauritanie enregistre une croissance durable.
 HISTORIQUE DE LA BNM
Créée en 1989 de la fusion des deux plus grandes banques de l’époque (BIMA et SMB),
la Banque Nationale de Mauritanie (BNM) dispose d’un capital entièrement privé qui se
chiffre à 6 milliards d’ouguiya.
1989 : La fusion des deux plus grandes Banques à l’époque (SMB et BIMA) donnant ainsi
naissance à la Banque Nationale de Mauritanie la (BNM).
1991 : L’ouverture du Capital de la Banque aux privés Mauritaniens à hauteur de 70% et
augmentation du Capital Social, qui passe de 500 Millions à Un Milliard d’Ouguiya.
1993 : Le désengagement total de l'État Mauritanien et cession de sa participation aux
actionnaires.
2000 : L’inauguration du nouveau Siège Social.
2003 : L’augmentation du capital social, qui passe de 2,5 à 6 Milliards d’ouguiya.
2008 : La Banque nationale de Mauritanie(BNM) lance sur le marché les Opérations
bancaires Islamiques à travers le réseau Al Watani des agences dédiées et entend
étendre es agences présentes sur l'ensemble du territoire national.
 PRESENTATION DU SYSTÈME BANCAIRE EN MAURITANIE

Le Rôle de la banque centrale dans


le système bancaire

La banque centrale est une institution chargée de


superviser la création de monnaie pour le système
bancaire, la politique monétaire ainsi que le bon
fonctionnement des banques au niveau de la
réglementation et de la solvabilité
La banque centrale fournit aussi des statistiques sur la
monnaie, les crédits, l’épargne, elle est dans ce sens un
fournisseur d’indicateurs importants pour l’économie
En outre la banque centrale a pour mission la fixation
du taux d’intérêt directeur : taux auquel les banques
commerciales se refinancent auprès de la banque
centrale
 Structure du système bancaire et actionnariat

A fin 2015, le nombre des banques en activité est de 15 établissements, répartis


entre dix banques à capitaux majoritairement privés mauritaniens avec une forte
concentration du capital et cinq à capitaux privés étrangers dont une
succursale d'une banque étrangère.
Notons que depuis 2013, cinq banques islamiques ont été agréées.
L'année 2015 a connu l'agrément d'une banque dénommée « International
Bank de Mauritanie (IBM).
 Nombre de banques:
• 16 Banques sont opérationnelles
• Le dernier né est La Nouvelle
Banque de La Mauritanie
 Prédominance de Banques à capitaux nationaux:
• 1 Banque a un Capital Mixte
• 10 Banques ont des capitaux nationaux
• 5 Banques étrangères
 Présence de plus en plus de banques islamiques

Banque

Banque Islamique
37%
Banque Classique

Banque Islamique

Banque Classique
63%

Au cours de ces dernières années les banques islamiques ont connu une
grande évolution au sein du territoire mauritanien ce graphique représente la
part du secteur bancaire qu’elle a atteint en 2015 qui est de 37%
 Nombre de banques
Site web Banque
BMCI Banque Mauritanienne pour le Commerce International

BNM Banque Nationale de Mauritanie


CHINGUITY BANK Chinguitty-Bank
BAMIS Banque El Wafa Mauritanienne Islamique

GBM Générale de Banque de mauritanie


BEA Banque El Amana
BCI Banque pour le Commerce et l’Industrie

BACIM BANK Banque pour le Commerce et l’Investissement en Mauritanie


SGM Société Générale de Mauritanie
ABM Attijari Bank Mauritanie
QNB QNB Mauritanie
BIM Banque Islamique de Mauritanie
BMS Banque Mouamelat Sahiha
BPM Banque Populaire de Mauritanie (BPM)

NBM Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM)

BFI Banque pour la Finance Islamique (BFI)

BMI Banque Mauritanienne de l’Investissement (BMI)

IBM International Bank of Mauritanie (IBM)


 ASPECT ECONOMIQUES
 Les banques sont des établissements financiers qui collectent les dépôts du public (en
particulier les dépôts à vue) et qui accordent des crédits aux entreprises et aux
ménages.
 Leurs fonctions de financement
Les banques ont pour fonction de collecter l'épargne des agents économiques ayant
une capacité de financement (la plupart des ménages et certaines entreprises) pour
la distribuer aux agents ayant un besoin de financement (l'État, la plupart des
entreprises et certains ménages).
 Leurs role dans le financement des activités économiques
Les banques exercent un rôle dans le financement des activités économiques en octroyant
des crédits aux ménages et aux entreprises. Dans cette optique, elles prêtent de l’argent,
qu’elles ne possèdent pas nécessairement au départ (financement par création
monétaire) ou dont elles disposent (financement non monétaire sur ressources d’épargne).
Dans ce dernier cas, elles servent d’intermédiaires financiers entre les épargnants et les
emprunteurs en transformant des ressources à court terme (les dépôts à vue sur un compte
courant) en ressources à long terme.
 Le développement du réseau bancaire

le graphique ci-dessus représente l’évolution du réseau bancaire entre les années 2011 et 2015. Durant
2011 le nombre d’agence était de 97, en 2012 ils subissent une augmentation de 16 agences, en 2013 le
nombre d’agences atteint 138 partis sur le territoire national, une augmentation de 31agences en 2014
et enfin le nombre le réseau s’est ainsi établi à fin 2015 à 186 agences. ces disponible est de 203 durant
2015.
 L’évolution des comptes bancaires
Le nombre de comptes au niveau du système bancaire est passé de 224028 à 353032
entre 2010 et 2015, soit une augmentation de 32%. Ce nombre de compte donne un taux
de bancarisation brut de 13 %
 L’évolution du montant de dépots

Le montant global des dépots en Milliards de MRO est passé de 281546556542 en


2011 à 462285678063 en 2015 soit une augmentation de 24%
 Évolution de l’encours global des crédits octroyés par les banques

l’encours global de crédit octroyés en Milliards de MRO a continue à s’accroitre. Elle


est passé de 239996977492 en 2011 446231931164 en 2015 soit une augmentation de
30%
 Évolution de l’encours global des crédits octroyés par
les banques à la clientèle

L’encours des crédits nets a continué à s’accroître pour atteindre 379,3 milliards MRO à fin
2015, mais à un rythme nettement plus lent, soit près de 10,6% contre 17,2% une année
auparavant
 La répartition sectorielle de crédit en 2015
Les crédits destinés au commerce et service ont représenté respectivement 17% et 15%
tandis que l’activité de construction a bénéficié de 14% des concours et le secteur de la
pêche de 7%. Les crédits alloués à l’activité minière, aux industries manufacturières, au
transport, à l’agriculture et à l’élevage demeurent très faibles.
 L’évolution du total bilan des banques

Le bilan total des banques à connu une hause de 6% entre 2011 et 2012, en 2013 le
bilan total atteint les 606 Milliards (en MRO) soit une augmentation de 5% par rapport à
l’année 2013.
Le bilan à la fin de l’année 2015 est de 776172157534 Milliards en MRO
 Le produit net bancaire
Les résultats de l’activité d’intermédiation représentent aujourd’hui les deux tiers des
recettes des banques, ce qu’on appelle le produit net bancaire. Le reste est constitué
pour l’essentiel de commissions, frais de tenue de compte…

Le PNB s’est établi à fin 2015 à 39,3 milliards de MRO, marquant une baisse de 1,8%, contre
une hausse 17,4% l’année passée. Cette dégradation est attribuable à la chute des activités
de placement en bons du trésor
 Localisation géographique des banques

L’essentiel de ces implantations soit 53% à fin 2015 se situe toujours dans la
capitale Nouakchott, néanmoins la couverture de l'intérieur du pays par des
agences bancaires ne cesse de s'améliorer avec une présence dans tous les chefs
lieu de Willayas et la quasi-totalité des Moughataa.

Répartition géographique des agences

Intérieur du pays
47%
Nouakchott
53%

Nouakchott Intérieur du pays


 Stratégie des banques un Mauritanie
 Les banques s’engagent fermement aux côtés de ses clients pour les aider à
transformer leurs projets en réalité
 Les banques offrent des services de E-BANKING et de SMS BANKING
 Il les offre aussi des carte guichet et cartes de vissa et les chèque bancaire
 Satisfaire leur clientèle en fournissant un service de qualité de standard
international.
 Répondre aux besoins de leur clientèle par des offres sur mesure
comprenant un large panel de services et de produits en conformité avec les
principes de la finance islamique et classique
 Participer activement à la modernisation du secteur bancaire un Mauritanie
 Contribuer au développement l’Economie Nationale par l’apport de
financement de projets d’investissement et des besoins liés au bien-être de
leur clientèle.
• la géolocalisation des agences
BMCI
BNM
CONCLUSION
En fin le marché du secteur bancaire est un marché tres etroit et
concurrentiel qui se caractérise par l’interaction via les produit
et services offertes .
Ce marché incarne les caractéristiques principale du cours
théorique sur le marché oligopolistique.