Vous êtes sur la page 1sur 38

Pitreries polyphoniques

dans la chanson française avant 1600

Anne-Emmanuelle Ceulemans
1350 1400 1450 1500

c. 1390 1529
Solage, Clément Janequin,
Fumeux fume Les cris de Paris

c. 1350 c. 1430
Tres dous Gilles Binchois,
compains Filles à marier
Clément Janequin (c. 1485-1558), Les cris de Paris

• Né près de Poitiers vers 1485


• Actif à Bordeaux
• Fin de carrière à Paris (chantre et compositeur du roi)

• La guerre
• La chasse
• Le chant des oiseaux
• Le caquet des femmes
• Les cris de Paris
A. Tillman Merritt & François Lesure (éd.), Clément Janequin.
Chansons polyphoniques, vol. 1, Monaco, 1965
Six gaillardes et six pavanes avec Treze chansons musicales,
Paris, Pierre Attaignant, 1529
Voulez ouyr les cris de Paris ?

• Vin blanc, vin clairet


• Aigre, vin aigre
• Allumettes sèches

• Douces guignes
• Beaux pesons
Anciens cris de Paris, c. 1510, BnF, Arsenal, RES-EST-264
La cadence polyphonique

Tension Repos

Consonance imparfaite Consonance parfaite

Tierce ou sixte Quinte ou octave


6te 8ve 6te 8ve

6te 8ve 3ce 5te


6te 8ve
6te 8ve
Rave
Eschaudez
Choulx
Aigre
Alumet
Mes doulce,
beaux
Cassemuseaux
Ma
Apétit
Voulezbelle gelez
belles
vin
nouveau
ouyr chaux
aigre
lestues,
! porée, !rave
pesons
les !cris
tout !!!mes
petit
mon beaulx
chaulx.
de!beau
Paris persin,
? choux porée eschaudé
priscassemuseau
par
peson
apétitlecibot
:gel
: bette petit
variétérave
: petit
(mets
poids navet
gâteau
raffiné)
:oignon
placé
: pâtisserie
; persin d’oignon
persil
cibotz ! duàfuseau
au boutcroquante deux et cornes
à dure
filer
Ma
Amendez
Hault belle
Feure,
Houseaux
Harenc
Où sont ozeille,
etfeure
bas
ilz vous
vieux
blanc,ces dames,
rammonez !mes pions
harenc
petitz beaulx
amendez
de la ?nuyt !
les jeu de mot pion
houseau
hareng :caminade
amande
: jambière
blanc /:s’amender
cheminée
feure
: hareng
: buveur, ou :guètre
paille
salé ;
ivrogne
espinars
caminades
Sèche
Guigne,
Alumet,
Tartelettes ! !friandes,
bourrée
doulce
alumettes ! guigne sèches! belle
à la ! hareng de la nuyt bourrée (d’occasion)
: hareng
(crieur: fagot
cerise dedouce de
frais
vin)
Allemande
Brie ! nouvelle ! jeu de mot : danse à 4 temps /
gauffre ! venu depuis la Normandie
branchettespar des
sèches
Peches
Qui veult
Pruneaux
Faut-il
Vin
Pastez dedu
point
nouveau
trèstousCorbeil
de laict
!dechaulx,?! Orenge
Saint-Julien
sablon !
? l’aira
qui ? variétépastez
de prune
sablon violette,
: sable
: tourte amande
mûre
à ladontviande onà
A ung tournoys le chapellet ! petit chapeau à vendre pour
chevaucheurs de nuitun
Serceau,
À six deniers beaux ! serceau ! serceau : cerceau
se sertou laau
pour
pourfintonneau
de l’été
récurer
poisson
Pignes
Navetz
C'est
Fault-il vuidez
moy,!point c'est ! moy,
de groisje? meurs de : (réponse
groistournois
grès (utiliséd’un
(valeurpeignes
mendiant
pour évidés
monétaire)
récurer) ?)
Fault il point de saultce vert ? sauce vert : condiment
froit
Febves
Arde
Voire
Je
Vin les!chandelle
de !vin
joly
donne,
blanc, Maretz,
je !lesfebves
cleret, vendz !pour ung
vin vermeil à blanc : piècevoire : verre
de monnaie
Charlotte
Mes beaulx
Marrons
Choulx m’amye
de
gelez balais
Lyon
! !! jeu de mot : Charlotte / échalote
Moustarde,
petit
six blanc. moustarde fine!
deniers.
Poys
Je
Lye,fais
Falourdevers !!
le coqu,
lye. moy ! jeu de mot
récupération
falourde surde
: gros cocu
fagot :de
lie de mari pois
vin
menu au verts
trompéfond
bois.
Chervis
Et qui aura ! le moule de gros boys ? chervis : plante maraîchère
Coterez
Sa à boyre secz, sa !cotrez ! / molène
des
coteret (plante
tonneaux
: fagotpour
(réponse médicinale)
de
de petit
fairebois
l’ivrogne) du
A Paris sur petit pont geline de geline de feurre : poule
Choux, petiz choux tous chaulx ! vinaigre
feurre
Et est à! l'enseigne
Souliers vieux ! du Berseau qui (achat
Auberge duélevée
de vieux souliers
Berceau, surruela
pour paille
deunla
Argent
en lam'y
Fault-il
est rueduit
point de dela !boys
Argent
Harpe. ? m'y fault ! « J’ai besoin
Harpe : actuellement d’argent
fripier)
le Boulevard »
Si vous en voulez plus ouyr, allez
Saint-Michel
les donc
Gaigne
Arde buche querre
petit !! ! « Je
bûchegagne à brûler
peu »

Ensemble Clément Janequin, dir. Dominique Visse


Gilles Binchois (c. 1400-1460), Filles à marier

• né à Mons vers 1400


• mort à Soignies en 1460
• carrière au service des ducs de Bourgogne

Filles a marier,
Ne vous marier ja
Car se jalousie a,
Jamais ne vous ne lui
Au ceuer joie n’ara.
Biblioteca Apostolica Vaticana, manuscrit Urb.lat. 1411
Ténor

Se tu t’en marias
Tu t’en repentiras
Et quant, et quant ?
Avant qu’il soit ung an.
Wolfgang Rehm (éd.), Die Chansons von Gilles Binchois (1400–1460), Mayence, 1957
6te 8ve
Voix supérieures

Filles a marier,
Ne vous marier ja
Car se jalousie a,
Jamais ne vous ne lui
Au ceuer joie n’ara.

Ténor

Se tu t’en marias
Tu t’en repentiras
Et quant, et quant ?
Avant qu’il soit ung an.

Ensemble Gilles Binchois, dir. Dominique Vellard


Solage (fl. c. 1390), Fumeux fume

Chantilly, Musée Condé, ms. 564


Rondeau Musique

Fumeux fume par fumee A x


Fumeuse speculacion B y
a x
Qu’antre fumet sa pensee A x
Fumeux fume par fumee a x
Quar fumer molt li agree b y
Tant qu’il ait son entencion A x
B y
Fumeux fume par fumee
Fumeuse speculacion
Eustache Deschamps, Ballade 813 (1368)

Jehan Fumée, par la grace du monde


Ou tous baras et tricherie habonde
Empereres et sires des Fumeux,
Et palatins des Merencolieux

Ils parlent variablement


Ilz se demainent sotement

Estre veulent saige tenus ;
De vent sont plains et de sens nus,
Et vainent questions demandent ;
Nulle solucion n’y rendent
Trop sont saiges après le vin,
Mais rien ne scevent au matin.
Contraires sont aux diz d’autruy
Et ne font raison a nulluy
D’après Jérôme Bosch (1450-1516),
Le concert dans l’œuf,
Palais des beaux-arts de Lille

Jérôme Bosch, La nef des fous, ?1500-1510


Paris, Musée du Louvre
6te 8ve

6te 8ve
3ce 5te
Fumeux fume par fumee A x
Fumeuse speculacion B y
a x
Qu’antre fumet sa pensee A x
Fumeux fume par fumee a x
Quar fumer molt li agree b y
Tant qu’il ait son entencion A x
B y
Fumeux fume par fumee
Fumeuse speculacion

Ensemble Organum, dir. Marcel Pérès


Anonyme (c. 1350), Tres dous compains

• Parodie d’une aubade


• Conservée dans le Codex d’Ivrea
• Forme musicale : chace (canon à trois voix)
Thomas W. Marrocco & Nicholas Sandon (éd.), Medieval music, Oxford, 1977
Tres dous compains, levés sus Très doux amis, levez-vous
Car je ne puis dormir plus Car je ne puis plus
dormir
Et ne fas que magiter Et je ne fais que me
m’agiter
Pour quoys pri que alons soner C’est pourquoi je vous prie
que

nous allions sonner


Maintenant une estampie Maintenant une
estampie
Pour devant l’ostel mamie Devant la maison de mon
amie
Encor vos pri pour amours Je vous prie en outre par
amour
Que aioms tous les compaignons Que nous ayons, tous les

compagnons,
Allons maintenant tout deus Allons à présent tous les
deux
Pour querre les trompeurs Pour chercher des
trompettistes.
Hativement sont levés Ils se sont levés en
hâte
Et tout fors dous assemblés Et tous hormis deux
En une estrainge contree Se sont assemblés
ailleurs
Pour faire la matinee Pour saluer le matin
Or avant, bonne compaignie En avant, bonne compagnie,
Sans faire nulle vilainie Sans autre vilénie
Biaus compains, primiers dansés Beaux amis, dansez les
premiers
Et nos toutz yroms après Et nous suivrons tous
Belement vos assemblés Assemblez-vous
correctement
Or sus, trompaöurs : Trompés ! En avant les trompettistes,

soufflez !
Po po po…
Alegramant Plus vite
Po po po…
Diex, tant douce destinee Dieu, comme nous
nous

amusons.
Ba ba ba…
Les nachares sont venus Les nacaires sont
arrivées
Or sus ! En
avant !
Ton ti ti ton ti ti…
Or avant la cournamuse En avant la cornemuse
Cure lure cure lure…
Li estrument sont atemprés Les instruments sont accordés.
Or, fires, frapés ! En avant les fifres,
jouez.
Li-ri-li-li-ri-li-do…
Pour nous est la matinee La matinée nous appartient
Dame, saches si vous agree Dame, sachez, si vous le voulez bien,
Li tens est de retourner, Qu’il est temps à présent
pour nous
de retourner,
Car venu est le journ cler. Car le jour est levé.
Maintenant sans desever Maintenant, sans nous
séparer,
Aloms nous toutz rigoilier. Allons tous rigoler.
3ce
6te

5te
8ve Cadence à double sensible
Hoquet
Winchester
Les musiciens de Saint-Julien,
dir. François Lazarevitch

Eglise Saint-Chamant
Aarschot
Aloms nous toutz rigoilier

Anonyme (Pays-Bas), Fou, XVIe siècle,


Stockholm, Nationalmuseum, NM6783