Vous êtes sur la page 1sur 11

Ecole Nationale d'Ingénieurs de Gabès

Rapport de visite à La société des ciments de Gabès

Elaboré par : wissal gandouzi


Sommaire
I- Présentation de la société…………………………………..1
II- les procédés de fabrication……………………………….....2
1 - L’extraction des matières premières…………….............3
2- le broyage et le stockage de des matières premières…....4
3- la cuisson des matières premières ………………………5
4- stockage et broyage de clinker………...…………………6
III-salle de contrôle - contrôle de qualité ……………………..7
Conclusion…………………...…………………………………8
I-Présentation de la société :

La société de ciment de Gabès a été établit en janvier 1973 .Sa réalisation a été confié à
la société française « CREUSOT LOIRE ENTREPRISE ». Après une étude approfondie la
cimenterie était implantée dans la zone de « DJEBEL SIDI SALAH »située au sud ouest
de Gabés sur la route d’El HAMMA K10, relié au réseau national de chemin de fer
Tunisienne.
Elle est entrée en production en juin 1977, et jouit donc d’un savoir-faire et d’une
expérience unique dans la production de ciment et l’animation de points de vente des
matériaux de construction. Jusqu’au 2000, le SCG a appartenu à l’Etat Tunisienne, qui a,
en 1999, décidé sa privatisation. C’est ainsi que depuis le 13 janvier 2000, elle appartient
au Groupe Portugais « SECIL « companhia général de cimento , SA qui a achète presque
les 100% de son capital dans le processus de privatisations.
La SCG a procédé à une augmentation de capacité la ramenant de 2000 t/j à 3300 t/j de
clinker ( de 660 000 T/an à 1 089 000 t/an).

1
II-les procédés de fabrication
On peut distinguer 4 étape principales constituant le procès de fabrication
de ciment:
Etape 1: l’extraction des matières premières
Etape2: le broyage et le stockage des matières premières
Etape3:la cuisson des matières premières
Etape4:le stockage et le broyage du clinker

2
1 - L’extraction des matières premières
Les matières premières sont extraites des parois rocheuses d’une carrière à ciel ouvert par
abattage à l’explosif ou à la pelle mécanique ou encore par ripage au bulldozer. La roche
est reprise par des dumpers vers un atelier de concassage.
Pour produire des ciments de qualités constantes, les matières premières doivent être
très soigneusement échantillonnées, temps dosées et mélangées de façon à obtenir une
composition parfaitement régulière dans le temps .

3
2- le broyage et le stockage de des matières
premières
Pour favoriser les réactions chimiques ultérieures, les matières premières doivent être
séchées et broyées très finement (quelques microns) dans des broyeurs à boulets ou dans
des broyeurs à meules verticaux. Ces derniers, plus récents, sont plus économes en
énergie et permettent un séchage plus efficace.
Dans ces procédés, les matières premières sont parfaitement homogénéisées et séchées
lors de l’opération de broyage afin d’obtenir la farine.

Les 4 principaux minéraux utilisés dans


la fabrication du ciment sont :
*Carbonate de calcium (CaCo)
*Silice (SiO2)
*Alumine (AL2O3)
*Oxyde ferrique (FeO)

4
3- la cuisson des matières premières

Tout au long de la cuisson, un ensemble de réactions physico-chimiques conduit à


l’obtention du clinker :
• la décarbonatation du carbonate de calcium (calcaire)
donne de la chaux vive,
• l’argile se scinde en ses constituants : silice et alumine qui se combinent à la chaux
pour former des silicates et aluminates de chaux. Ce phénomène progressif constitue
la clinkérisation.

La cuisson se fait à une température voisine de 1450 °C dans un four


rotatif, long cylindre tournant de 1,5 à 3 tours/minute et légèrement incliné. La
matière chemine lentement et se combine en venant
à la rencontre de la source de chaleur .

5
4- stockage et broyage de clinker

Le clinker refroidi est ensuite stocké sous un hall couvert ou dans des silos.
Le clinker est broyé très finement dans un broyeur à boulets avec d'autres ajouts :
cendres de centrales thermiques, laitier de haut-fourneau, gypse, dont les
pourcentages déterminent les différents de qualités de ciment.

6
III- salle de contrôle - contrôle de qualité

Les pilotes de la salle de contrôle conduisent l'usine depuis leurs


écrans où s'affichent toutes les informations.
A chacune des étapes de la transformation de la matière, des
échantillons sont automatiquement prélevés et analysés de façon très
rigoureuse.

7
Conclusion
Cette visite m'a beaucoup intéressée, j'ai pu découvrir les différentes tâches de
fabrication au sein de cette usine et avoir un aperçu global de son fonctionnement.
Il m'a permis d'avoir une approche réelle du monde du travail. J'ai pu faire le
rapprochement entre ce que j'avais appris en cours et ce qui se passe vraiment
dans la société.
Tous les personnels ont été très coopératifs et attentifs à nos questions mais
j'aurais aimé que la visite dure plus longtemps car je n'ai pas eu le temps de bien
approfondir tous les choses.

Vous aimerez peut-être aussi