Vous êtes sur la page 1sur 14

FORMATION SUR LA

GESTION DE LA PAIE
PRIMIERE PARTIE
I. LES ELEMENTS DU SALAIRES

 Les éléments totalement imposable du salaire bruts peuvent être scindés en deux ;
le principal des salaires et les autre éléments
A. PRINCIPAL DU SALAIRES

 Salaire de base : Elle est la partie généralement fixe du salaire déterminé


par le contrat de travail ou la convention collective.
 Heure Supplémentaires : Les sont des heures de travail effectuées en sus de
la durée légal du travail. Elle donne droit a une rémunération
supplémentaires du salaire de base.
 La prime de transport : Elle est taxable mais pas cotisable. Il ne faut pas la
confondre avec l’indemnité de déplacement. En effet cette dernière est
attribuée au salarié qui ne travaille pas dans le lieu de son recrutement. La
prime de transport rémunère plutôt le salarié travaillant dans son lieu de
recrutement pour le déplacement de son domicile pour le travail et vice
versa. Les conventions collectives la fixent à 10 000F.
A. PRINCIPAL DU SALAIRES

 L’indemnité de représentation : Il s’agit des frais inhérents à la fonction. Elle


est généralement attribuée aux cadres et est totalement exonérée. Qui
engage des dépenses (réception, publicité) pour le compte de la société.
NB. Taux forfaitaire d’accords partis
Tableaux des Acquittements à la CNPS et au trésor public

N: LIBELLE CNPS IMPOT

1 Prime d’ancienneté OUI OUI

2 Prime d’assiduité OUI OUI


3 Prime de rendements OUI OUI
4 Prime de fonction OUI OUI
5 Prime de transport ou de voiture NON OUI

6 Indemnité de déplacements NON NON


7 Indemnité de représentation NON NON
8 Soin médicaux NON NON
9 Heur supplémentaires OUI OUI

NB : Une indemnité est une rémunération qui a le caractère d’un remboursement


de frais ou le caractère d’une réparation de dommage et par conséquent se
trouve exonéré. Et une prime par contre est un complément de salaire consentis
pour diverse raison qui n’ont trait ni à une réparation de dommage ni à un
remboursement de frais et qui de ce fait entrent en totalité dans la base
imposable des salaires
B. Les Autres
DERNIERS DROIT DU SALAIRES : Les derniers droits sont ceux versés au salarié en raison de la
rupture du lien contractuel, soit pour le départ à la retraite, soit pour décès du salarié, soit
encore pour licenciements.

 L’indemnité de fin de carrière est due lorsque le salarié a atteint l’âge limite de départ a la
retrait ou en cas de retrait.
 La prime de bonne séparation : contrairement à l’indemnité de fin de carrière la prime de
séparation n’est pas obligatoire. Les conventions collective précise qu’elle est fixée d’accord
parties.
 Prestation lors du décès d’un salarié : La convention collective prévoit que lorsqu’un employé
réunissait 12 mois d’ancienneté a la date de son décès, il est versé aux ayant droits une
indemnité de décès égale a l’indemnité de fin de carrière. En outre l’employeur fournit un
cercueil, l’habillement et assuré les frais de transport funéraires.
 L’indemnité de licenciements est versée aux salariée congédiée sans avoir commis une faute
grave alors qu’il compte une certaine ancienneté.
II. RETENUE SALARIALE
1.1. Caisse National de Prévoyance
social :
Pension vieillesse
 La pension vieillesse Part salarial ; La vieillesse en sécurité sociale est une versée au titre de
l’assurance vieillesse ou de l’assurance invalidité. Au Cameroun on parle de pension
vieillesse mais en réalité cette cotisation constitue la retenue vieillesse, maladie et décès. La
PV permet au salarié de vivre décemment de son admission à la retraite à travers des
versements trimestriels qui lui sont effectués par la CNPS. L’employé qui n’a pas pu cotiser
180 mois, c’est-à-dire 15 années, jusqu’à a l’âge de sa retraite, aura plutôt droit à un
versement unique appelée Allocation vieillesse, (4,2% du salaire part cotisable).
 La pension vieillesse Part patronale : La PV part patronale est celle qui est supportée par
l’employeur, mais toujours au profit du salarié. La base d’imposition est de (4,2% du salaire
cotisable plafonnée).
1.1. Caisse National de Prévoyance
social :
 Allocation Familiales : L’allocation en sécurité social est une prestation attribuée à
une personne pour faire face à un besoin. L’employé pour le compte duquel
l’employeur cotise au titre des allocations familiales, a droit de la part de la CNPS,
aux allocations familiales payée trimestriellement à hauteur de 5.400 F par enfant
mineur.
 Allocation pour accident de travail : Il s’agit en réalité de l’allocation pour accident
de travail et maladies professionnelles. C’est une cotisation versée mensuellement
par l’employeur a la CNPS pour couvrir les accidents de travail et maladie
professionnelles dont serait victime le travailleur.
Les entreprises sont en trois groupes :
 Groupe A ; Risques faibles- 1,75 % du salaire cotisable.
 Groupe B ; Risques faibles- 2, 50 % du salaire cotisable.
 Groupe C ; Risques faibles- 5 % du salaire cotisable.
2. IMPOT :

 IRPP : C’est une imposition sur les revenues de personne physique. Disons
tout de suite que les salaires inférieurs a 62.000 f par mois ne subissent pas la
retenue de l’IRPP.
Stnm = stbm – 30%*stbm – PVm -500 000/ 12
2. IMPOT :

 L’IRPP est un impôt progressif, il se calcul par application du barème annuel


ci-dessous au salaire net taxable annuel.

Tranche de salaire net


Tranche Taux Impôt Annuel
IRPP Taxable
Impôt Cumul
De 0 a 2 000 000 2 000 000,00 10% 200 000,00 200 000,00
2 000 001 a 3 000 000 1 000 000,00 15% 150 000,00 350 000,00
3 000 001 a 5 000 000 2 000 000,00 25% 500 000,00 850 000,00
Plus de 5 000 000 35% - 850 000,00
*à déterminer selon le total du salaire net taxable
2. IMPOT :

 Crédit foncier du Cameroun : La contribution au CFC es destinée à


l’alimenter le CFC dont l’objet est d’apporter un concours financier a la
réalisation des projets de promotionne l’habitat.
Crédit foncier Salarial : 1%
Crédit foncier Patronal : 1.5%
 Redevance audiovisuelle : Elle a été instituée pour participer ou contribuer
au développement de l’activité audiovisuelle. Tous les salariés y sont
assujettis : secteur public ; parapublic et privé. La base de la RAV due par
les salariées est contribuée par le montant brut des salaires perçus. La RAV
mensuelle est déterminé forfaitements selon le barème.
2. IMPOT :

 Taxe de développements Local : La TDL peuvent être institué par les


communes en vue d’assurer l’exploitation d’un service techniques ou d’un
établissement public.
 FNE : La contribution au FNE est une charge exclusivement patronale. Elle
est régie par le même texte qui régit la contribution au CFC. La contribution
au FNE est destinée à alimenter le FNE dont l’objet est la promotion de
l’emploi au Cameroun.
Annexe : Exemplaire de bulletin de paie
BULLET IN DE PAIE
NOM :

PRENOM

ADRESSE
N° Immatriculation

Emploi:

Catégorie:
Echelon:
Salaire de base:
M ode de règlement:
Date de la paie:

Période:

BASE DE
LIBELLE TAUX MONTANT
CALCUL
SALAIRE DE BASE
Heures normales
Heures supplémentaires
Primes de Transport
Primes de Risque
Congés payés
Prime de Fontion
Logement
Indemnité de représentation
TOTAL SALAIRE TAXABLE
TOTAL SALAIRE COTISABLE
TOTAL SALAIRE BRUT
CHARGES CHARGES
PRIMES ET INDEMNITES BASE DE
SALARIALES PATRONALES
IMPOSABLES CALCUL
Taux Montant Taux Montant
IMPOTS ET TAXES
IRPP
TDL
CAC IRPP
REDEVANCE CRTV
CREDIT FONCIER -
FNE -
TOTAL IM POTS ET TAXES - -
COTISATIONS SOCIALES
Prestations familliales 7,00% -
pension veillesse 4,20% 4,20% -
branches AT 2,50% -
TOTAL COTISATIONS SOCIALES -

RETENUES