Vous êtes sur la page 1sur 25

Réalisé par: Istrati Natalia

FE37Z
1.L’approche
intégrative

2.Le curriculum
multidimensionnel
(Stern-LeBlanc)

Conception de la Conception de
relation l’apprentisage
pédagogique
Conception de
l’enseignement
L’approche intégrative(Nemni)

Née au debut des années


70, l’approche
intégrative considère
comme essentielle, dans
l’elaboration d’une
nouvelle théorie,
l’interaction entre les
principes énoncés et leur
application pratique
dans la sale de classe.
Sur le plan linguistique: l’intégration
de la dimension communicative du
langage avec l’apprentisage systématique
du code linguistique.

Sur le plan psychologique: la variation du


modèle d’enseignement(enseignement
magistral,travail individual, en petits
groups)

Sur le plan éducatif: l’intégration de


l’enseignement au projet éducatif et
social de l’école.
Conception de la langue
L’approche intégrative vise à developer à
la fois la communication et la maîtrise
des forms langagières.

Il faut, dès le debut, se


préoccuper de la correction
linguistique.
L’apprentissage doit contribuer à
l’education générale des
apprenants,comme doivent le faire
toutes les matières scolaires.
AI se propose de developer les
4 savoirs:

Esprit
Communication
orale
d’observation
Lecture Écriture
Raisonnement créativité
logique
Nature de la langue
vs Nature de la culture

Langue= système de communication+ code Les phènomenes culturels


linguistique. sont imbriqués dans la
On rejette la dichotomie structure de la langue et
classique entre la grammaire(le la langue joue son role
code) et la communication. primordial dans la
Une langue qui ne communique comprehension réelle de
rien n’est pas une langue, et une la culture d’ine autre
communication sans langue ne communauté
communique que très peu. linguistique.
Conception de l’apprentissage

Rôle de l’apprennant:
Il joue un role actif dans
l’elaboration du materiel qu’il
étudie, dans les limites imposes
par le système scolaire.

Nature de l’apprentissage:
Elle utilise la variété de points de vue
(inductive/deductive, implicite/explicite).
La variation des activités en tenant compte des divers
intérêts et des divers styles d’apprentisage.
On doit structurer bien les activités pédagogiques.
Conception de
l’enseignement

Rôle de l’enseignant
Il a un rôle important
 dans l’organization pédagogique
 Dans l’explication du points nouveaux ou difficiles.
 Dans la motivation des élèves.
Donc l’apprenant ne saurait que faire d’une
autonomie totale.
Rôle du materiel didactique

Le professeur a pour function


principale, non de créer, mais
d’adapter le materiel existant au
niveau et aux besoins de ses
élèves, de le completer et de le
personnaliser.
Conception de la relation
pédagogique

Relation • Sélection du contenu


• Organisation du contenu
didactique • Présentation du contenu

Relation • Rôle de Langue première(L1)


d’apprentissage • Activités pédagogiques

• Interaction enseignant-
Relation apprennants
d’enseignement • Traitement de l’erreur
Conclusion
L’approche intégrative se caracterise par sa
constante evolution et mise en application.
Donc 3 consequences peuvent se découler:
1. On confirme les principe existants.
L’approche est renforcée et reste
inchangée.
2. Les données sont
inexactes/indésirables.L’approche les
rejette et reste inchangée.
3. les données sont jugées com valables,
contredisent un élément de la théorie.Il
faut modifier l’approche de manière
qu’elle tient compte et mentienne la
coherence sur tous les plans.
B.Le curriculum
multidimensionnel
(Stern-LeBlanc)

Harry stern a
approfondi les
bases théoriques
du curriculum
multidimensionn
el qu’il avait
développé au
cours des années
80, étude
poursuivie par
Raymond
LeBlanc.
Le concept de curriculum multidimensionnel,
présenté pour la première fois par Stern en
1983, trouve sa source dans les
recommandations d’experts dans le domaine
des programmes et du materiel pédaogique,
réunis a Boston en 1980 sous l’égide de
l’ACTFL(American Council on the Teaching of
Foreign Languages)

L’idée de base était qu’un renouvelement de


l’enseignement des L2 se devait passer par un
retour aux valeurs éducatives et par la
formulation Claire des objectifs en ce sens.
Le syllabus langue
Est caracterisé par les traits suivants:
Elle est une forme d’interaction sociale;
Elle comporte un niveau élevé d’imprevisibilité et de
créativité autant au niveau de la forme que de message;
Elle se déroule dans des contexts discursifs et socioculturels
qui en contraignent l’utilization, tout en fournissant des
indices sur l’interpretation qu’il faut donner aux énoncés;
Elle est limitée par des conditions tells que la capacité de
mémoire et la fatigue des interlocuteurs;
Elle est toujours orientée vers l’atteinte d’un but comme, par
exemple, persuader ou promettre;
Ellle implique l’utilization d’un langage dit authentique;
Elle réussit lorsque le message est compris par
l’interlocuteurs.
Sur le plan pragmatique(l’emploi
du système linguistique par les
usagers), on peut dire qu’il s’agit
pour un locuteur d’amener son
interlocuteur à saisir son intention
de communication.
Il faut simplifier la tâche
d’interlocuteur en pregnant en
compte la situation dans laquelle se
déroule la communication.
On doit prendre en compte
l’intention de communiquer de
l’intelocuteur, aussi bien que
l’interpretation du message, donc le
message a primauté dans le syllabus
langue.
Le syllabus communicatif/
expérientiel
Les contexts d’usage de toute communication
linguistique visent à permettre à l’apprenant
“de developer son habileté à échanger des
messages signifiants pour lui”.

L’activité pédagogique doit se baser


sur l’expérience des élèves, car
l’experience est la source de
connaissances, de
comportements
et d’attitudes.
Les 5 dimensions
d’experience des élèves
La
dimension
physique

La dimension La
dimension
intellectuelle
sociale

La La
dimension dimension
ludique civique
Le syllabus

Culture répresente
tout ce qui réfère au
mode de vie, au cadre
de vie,àla façon de se
comporter,de
penser,de penser
d’une
communauté,par
rapport à une autre
communauté.
Pour interpreter
correctement les messages
qui lui sont adressés dans
une L2, un apprenant de
L2 se doit d’acquérir un
bon niveau de
comprehension de la
culture seconde. Il doit
donc avoir accés à de
nombreux faits culturels.
Le syllabus formation
langagière générale
L’apprenant doit réfléchir sur ses apprentissages,
prendre conscience de ses moyens d’apprendre.
La conscience
linguistique: s’intéresse La conscience
aux aspects que la langue culturelle se réfère
française partage avec les
La conscience de
aux experiences
autres langues: ses propres
productivité,créativité,st personnelles
auxquelles l’élève strategies
abilité et
changement,variation,ré participle d’apprentissage.
ussite de la pleinement.
communication.
L’intégration des contenus

Les 4 syllabi doivent être intégrés


de manière à former un tout
coherent.Le point de depart de
l’integration se trouve dans
l’approche expérientielle, qui est de
nature globale,et centrée plûtot sur
le message que sur la forme
langagière. De ce fait, l’approche
expérientielle paraît donc bien
adaptée à une conception
communicative de la langue.
Conclusion
Trois implications peuvent être tirées de cette conception d’un
curriculum multidimensionnel:
1.Son implantation devra s’étendre sur bon nombre d’années.
2. Il doit être précédé d’activités de formation adequate chez ses
éventuels utilisateurs.
3.Le materiel pédagogique integrant les 4 syllabi décrits
antérieurement doit être mis à la portée des enseignants.

Il doit contribuer à l’enrichessement des programmes de français de base


en leur donant le double objectif d’enseignement de la langue et
d’education générale des apprenants.
(R.LeBlanc,1989)
“La competence linguistique s’acquiert mieux en se
développant en association avec la competence de
communication; la forme s’acquiert mieux quand le sens en
est le point de depart, c’est notre ferme conviction. En
d’autres mots, c’est CE QUE les élèves veulent dire qui
determine COMMENT ils le dissent…”

“ Le manqué d’observation ou de logique peut avoir pour


résultat un message inexact- et pas seulement une forme
incorrecte…Dans Bienvenue, réfléchir et raisonner constituent
des méthodes essentielles pour apprendre…”
(Nemni,M., Merrick,S. et Preston,P., 1989)
“Un locuteur competent doit certes être en mesure de faire
des phrases correctes sur le plan grammatical, mais il doit
aussi pouvoir utilizer les phrases appropriées au context
d’énonciation.”
(Painchaud, Giséle, 1990)