Vous êtes sur la page 1sur 17

Sous la direction de: Réalisé par:

Ms Zaki Kawtar,Khaoula

Année universitaire 2016/2017


INTODUCTION
I. Définition du stock
II. La gestion de stock:
1. Le rôle de la gestion de stock
2. Les enjeux de la gestion de stock
3. Les coûts liés à la gestion du stock
4. Les techniques de la gestion de stock
5. La valorisation des stocks
III. Les types de stock
IV. Les niveaux de stock
V. Conclusion
 Le stock:

C ’est un ensemble d’articles accumulés dans


l’attente d’une utilisation plus ou moins proche et
qui permet d’alimenter les utilisateurs au fur et à
mesure de leurs besoins sans leurs imposer les délais
d ’une fabrication ou d’une livraison par des
fournisseurs .
stock

Outil d’anticipation et Accroitre la performance


de spéculation commerciale
 Gestion du stock:

La gestion du stock consiste à planifier,


organiser, diriger et contrôler les activités
relatives à tous les stocks de matières
gardés sans l’E/se.
 Lorsque l’on parle de gestion des stocks, il s’agit proprement dit
de la tenue et du suivi d’une quantité de marchandises dans un
magasin. C’est une activité qui se décompose en : gestion des
mouvements d'entrée et de sortie marchandises ; gestion des
réapprovisionnements ; et enfin une tâche associée : la gestion
des fiches articles.
 Selon l’organisation de l’entreprise, ces tâches peuvent être
confiée à une seule personne ou à deux profil de personnels
différents : le magasinier pour l'exécution des mouvements
physiques d’entrée et de sortie ; le gestionnaire des stocks pour le
suivi des stocks et la gestion des réapprovisionnements.
 Les stocks peuvent être constitués de matières premières,
matières consommables, composants achetés ou fabriqués, sous-
ensembles achetés ou fabriqués, articles sous-traités, produits
finis, articles de rechange emballages, etc. l’utilisation de certains
critères permet de distinguer plusieurs catégories et fonctions des
stocks. Les stocks sont tenus dans des locaux appelés "magasin".
 Dans toute E/se, le service gestion des
stocks participe directement à la
production, son rôle prend une importance
particulière car toute rupture de stocks
susceptible d’entrainer un arrêt de la
production qui se répercute gravement sur
les résultats de l’E/se.
Une quantité élevée de stocks (sur stockage) peut provoquer :

• Des charges financières élevées, Des charges fixes et des charges


variables
• Des immobilisations des capitaux. Chaque article qui entre en
stock est valorisé et réduit ainsi les facilités de trésorerie

Une quantité trop faible de stocks peut provoquer :


• Une augmentation des risques de rupture de stocks
• La désorganisation d’un système de production entier
• Une diminution des bénéfices de vente et une perte de la
clientèle déçue par la mauvaise qualité de service
 Les coûts de commande: Il sont constitués par les éléments
suivants:
• Coût des locaux
• Coût du Personnel
• Coût des fournitures administratives
• Coût de préparation de la commande
• Coût d’acquisition
 Les coûts de stockage ou d’entreposage : Ils sont constitués par les
éléments suivants :
• Coût des magasins
• Coût du Personnel
• Coût des équipements
• Coût de gestion ou coût administratif
• Coût de possession
 les coûts de pénurie : Le coût de pénurie externe englobe les
pertes de commandes, l’augmentation des charges de production
… Le coût de pénurie interne se justifient essentiellement par la
main d’œuvre inoccupée mais payée(l’arrêt des machines, la
production basse, la formation des goulets d’étranglement…)
 Zéro stock : La technique zéro stock signifie que l’entreprise ne va
commander que ce qui est nécessaire au moment voulu. Par
conséquent, l’entreprise ne supporte pas un coût de stockage
élevé. Elle va stocker uniquement une quantité qui est adaptée à
la consommation.
 Le juste à temps(JAT) : Le JAT est un système de gestion de la
production dont l’objectif essentiel est la réduction des délais
entre :
• Les différents stades du processus de production
• Les commandes des clients et la production correspondante
• L’approvisionnement et la mise en œuvre du processus de
production.
Le JAT permet de minimiser ou de supprimer les en-cours de
production. Donc selon le JAT, l’entreprise doit acheter
seulement :
• Ce dont elle a besoin (ni plus ni moins)
• Quand elle en a besoin (ni avant ni après)
• Dans la qualité voulue
 La valorisation des entrées:
Les entrées (Bon de réception) sont valorisées au coût réel qui
dépend de la nature du stock.
 La valorisation des sorties:
Les sorties de stock (Bon de sortie) doivent être évaluées selon
l’une des deux techniques:
• la méthode du coût unitaire moyen pondéré de fin de période
(CUMP) : elle permet de gérer le stock sans avoir à identifier
les lots dans lesquels sont prélevés les biens sortis
• La méthode du premier entré, premier sorti (PEPS ou FIFO en
anglais) : c’est le ’’ premier entré –premier sorti ’’ elle ne
nécessite aucun calcul préalable pour la valorisation des
sorties, puisque celles-ci se font dans l’ordre chronologique
des entrées, sans mélanger les éléments entrés à des dates
différentes dans le stock.
 Le stock de sécurité:
L’entreprise commande avant même d'avoir besoin de la
marchandise, ce stock peut être vu comme une capacité de
stockage .
 Le stock en transit :
La marchandise se déplace dans un système d'évaluation, les
articles en simple transit ne font presque jamais l’objet d’une
commande par le gestionnaire du magasin.
 Stock disponible:
Stock dynamique calculé par le Calcul des besoins avec prise en
compte des entrées, des sorties et des stocks disponible.
 Stock réservé:
Somme de toutes les quantités d'un article qui ont été
réservées en vue d'un prélèvement.
 Stock bloqué d'entrées de marchandises:
Somme de toutes les quantités d'un article, livrées
sur commande par les fournisseurs et acceptées
sous réserve.
 Stock en attente de livraison:
Somme de toutes les livraisons en cours destinées
aux clients pour lesquelles les sorties de
marchandises n'ont pas encore été enregistrées.
 Le stock par anticipation:
On prévoit la demande selon les statistiques
passées.
 Stock maximum :C’est la fonction de l’espace de
stockage disponible, mais aussi du cout qui représente
l’achat par avance du stock .
 Stock de sécurité : C’est la quantité en dessous de
laquelle il ne faut pas descendre .
 Stock minimum (ou : stock délai) :C’est la quantité
correspondante à la consommation pendant le délai de
réapprovisionnement .
 Stock d’alerte : C’est la quantité qui détermine le
déclenchement de la commande, en fonction du délai
habituel de livraison .
Conclusion