Vous êtes sur la page 1sur 47

Cours CTN 504

Mécanique des sols

L i L i , ing., Ph.D
Professeur en géotechnique
Département de génie de la construction
Bureau: A-1484
Courriel: li.li@etsmtl.ca
Éteindre votre cellulaire, SVP!
Cercle de Mohr et théories de rupture
Contenu
• Introduction
– Résistance versus rupture
• Cercle de Mohr
– État de contrainte en un seul point sur des plans à l'orientation quelconque
• Critère de rupture
– Critère de Mohr-Coulomb
• Essais de laboratoire
– Essais de cisaillement direct
– Essais en compression triaxiale
Partie 1: Matières obligatoires

• Introduction
– Résistance versus rupture
• Cercle de Mohr
– État de contrainte en un seul point sur des plans à l'orientation quelconque
• Critère de rupture
– Critère de Mohr-Coulomb
• Essais de laboratoire
– Essais de cisaillement direct
– Essais en compression triaxiale
Rupture versus résistance

F F


Exercice 1:

Le bloc a une dimension de 1 m  1 m  1 m. La force minimale exigée pour


déplacer le bloc est de 20 kN. Calculez la résistance (capacité) de l'interface entre
le bloc et le plancher.
Rupture versus résistance

Sans colle
   
F µ

1


   c  
Avec colle
µ
F 
1


c

C'est quoi, l'angle ?


N
 
W

T W sin 
  angle de
frottement
A A  sin 
  tan   
N W cos   cos 
 
A A coefficient de
frottement
Un glissement de terrain

État de contrainte le long du plan


de glissement
Partie 1: Matières obligatoires

• Introduction
– Résistance versus rupture
• Cercle de Mohr
– État de contrainte en un seul point sur des plans à l'orientation quelconque
• Critère de rupture
– Critère de Mohr-Coulomb
• Essais de laboratoire
– Essais de cisaillement direct
– Essais en compression triaxiale
État de contrainte en un point

v h = 10 m
' = 30°
h  = 20 kN/m3
v

h = ?
v = ?
=?
État de contrainte en un point
v h = 10 m
' = 30°
h
 = 20 kN/m3

1

3 3

1
État de contrainte en un point
1


3 3 3

 

1 1
État de contrainte en un point


3 


Asin A
1
Acos

Équilibre dans la direction horizontale:

 3 ( A sin  )  (  A) cos   (  A) sin   0


Équilibre dans la direction verticale:

 1 ( A cos  )  (  A) sin   (  A) cos   0


 3 ( A sin  )  (  A) cos   (  A) sin   0
 1 ( A cos  )  (  A) sin   (  A) cos   0

 3 sin     cos     sin   0


 1 cos     sin     cos   0

 3 sin     cos     sin   sin   0  sin 


1 cos     sin     cos   cos   0  cos 
1

 3 sin 2
    sin  cos     sin 2
 0
 1 cos 2
    sin  cos     cos 2
  0
 3 sin 2
    sin  cos     sin 2
 0
 1 cos 2
    sin  cos     cos 2
  0

    3 sin 2    1 cos 2 

1  cos 2
cos  
2

cos 2   sin 2   cos 2 2


1  cos 2
cos   sin   1
2 2 sin 2  
2

1  cos 2 1  cos 2
   3  1
2 2
1  cos 2 1  cos 2
   3  1
2 2

1   3 1   3
   cos 2
2 2
 3 sin     cos     sin   0
 1 cos     sin     cos   0

 3 sin     cos     sin   cos   0  cos 


1 cos     sin     cos   sin   0  sin 
2

 sin  cos   
3  cos 2

    sin  cos   0
 sin  cos   
1  sin 2
    sin  cos    0
 sin  cos   
3  cos 2

    sin  cos   0
 sin  cos   
1  sin 2
    sin  cos    0

    1   3 sin  cos 

sin 2  2 sin  cos

1   3
   sin 2
2
État de contrainte en un point


3 


Asin A
1
Acos

1   3 1   3
   cos 2
2 2
1   3
   sin 2
2
Exercice 2: Calculer les contraintes normales et de cisaillement
sur différents plans d'orientation.

v h = 10 m
' = 30°
h  = 20 kN/m3
v

1   3 1   3
   cos 2
2 2
1   3
   sin 2
2

1   3 1   3
   cos 2
2 2
1   3
   sin 2
2

1   3   1   3 
2 2

      cos 2
2

 2   2 
 1   3 
2

  
2
 sin 2
2

 2 
1   3   1   3 
2 2


       cos 2
2
 2   2 
 1   3 
2

  
2
 sin 2
2
 2 

1   3   1   3 
2 2

 cos 2  sin 2 

      
2 2 2

 2   2 

1   3   1   3 
2 2

       
2

 2   2 
État de contrainte en un point

1   3 1   3
   cos 2 
2 2 

1   3 3 
   sin 2 
2 
Asin A
1
Acos

1   3   1   3 
2 2

       
2

 2   2 
État de contrainte en un point
-

3 (  ,  )


1
? ?

3 1   3
2
1   3
2

1
Exercice 3:
Tracer les cercles de Mohr des états de contraintes totales et effectives pour h =
10 m et 20 m, respectivement.

Estimer les contraintes normales et de cisaillement sur un plan incliné de 30° par
rapport à l'horizontale.

h = 10 m
' = 30°
 = 30°  = 20 kN/m3
Partie 1: Matières obligatoires

• Introduction
– Résistance versus rupture
• Cercle de Mohr
– État de contrainte en un seul point sur des plans à l'orientation quelconque

• Critère de rupture
– Critère de Mohr-Coulomb
• Essais de laboratoire
– Essais de cisaillement direct
– Essais en compression triaxiale
Critère de Coulomb

Capacité
(Disponibilité)

  c   tan 

Demande
(Appliquée)
Exercice 4:
Pour un sable donné, estimer les capacités et les demandes sur des plans différents.

 (°) Capacité Demande C–D


 tan (kPa)  (kPa) (kPa) h = 10 m
' = 30°
0 115.5 0.0 115.5 
5 115.0 8.7 106.3
 = 20 kN/m3
10 113.7 17.1 96.6
15 111.6 25.0 86.6
20 108.7 32.1 76.6
25 105.2 38.3 66.9
30 101.0 43.3 57.7
35 96.5 47.0 49.5
40 91.6 49.2 42.4
45 86.6 50.0 36.6
50 81.6 49.2 32.3
55 76.7 47.0 29.7
60 72.2 43.3 28.9
65 68.0 38.3 29.7
70 64.5 32.1 32.3
75 61.6 25.0 36.6
80 59.5 17.1 42.4
85 58.2 8.7 49.5
90 57.7 0.0 57.7
Plan de rupture du critère de Coulomb 

3

f     c    tan  

1
1   3   1   3 1   3  
f  sin 2  c    cos 2  tan  
2   2 2  
f cos 2  sin 2 tan   0
0



  45 
2
Critère de Coulomb
• La surface de rupture ou les plans de glissement font toujours un
angle de 45°-/2 avec la contrainte principale maximale et un angle
de 45°+/2 avec la contrainte principale minimale

1
45°-/2

45°+/2
3 3

plans de rupture
usuellement observés
pendant un essai triaxial
Critère de Coulomb
dans le plan de contraintes principales

2c cos  1  sin 
1  3
1  sin  1  sin 

 1  2c tan 45   / 2   3 tan 2 45   / 2

 1  UCS   3 tan
Partie 1: Matières obligatoires

• Introduction
– Résistance versus rupture
• Cercle de Mohr
– État de contrainte en un seul point sur des plans à l'orientation quelconque
• Critère de rupture
– Critère de Mohr-Coulomb
• Essais de laboratoire
– Essais de cisaillement direct
– Essais en compression triaxiale
Exercice 5: Des essais de cisaillement direct donnent les résultats montrés sur la
figure.

1. Tracer la surface de rupture de Mohr-Coulomb.


2. Quels sont les paramètre du critère de Mohr-Coulomb?
3. Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte ( = 10 kPa,  = 5 kPa)?
4. Si un tel matériaux est subit à un essai de compression triaxiale, à quelle valeur la contrainte
axiale qu'il y aurait la rupture si la contrainte de confinement est de 10 kPa?
5. Si la contrainte axiale est de 100 kPa, quel est la valeur minimale dans la direction
horizontale pour éviter la rupture?
6. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale avec tel matériaux?

24 kPa
19 kPa

12 kPa
Exercice 6: Des essais de cisaillement direct donnent les résultats montrés sur la figure.

1. Tracer la surface de rupture de Mohr-Coulomb.


2. Quels sont les paramètre du critère de Mohr-Coulomb?
3. Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte ( = 10 kPa,  = 5 kPa)?
4. Si un tel matériaux est subit à un essai de compression triaxiale, à quelle valeur la contrainte
axiale qu'il y aurait la rupture si la contrainte de confinement est de 10 kPa?
5. Si la contrainte axiale est de 100 kPa, quel est la valeur minimale dans la direction
horizontale pour éviter la rupture?
6. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale quand tel matériaux est subi un essais
de compression triaxiale?

15.6 kPa
10.4 kPa

3.5 kPa
Partie 1: Matières obligatoires

• Introduction
– Résistance versus rupture
• Cercle de Mohr
– État de contrainte en un seul point sur des plans à l'orientation quelconque
• Critère de rupture
– Critère de Mohr-Coulomb
• Essais de laboratoire
– Essais de cisaillement direct
– Essais en compression triaxiale
Essais de compression triaxiale conventionnelle (CTC)
Video de CTC
Conditions de drainage

Phase 1: Phase 2: Symbole


Consolidation Cisaillement
Non consolidé Non drainé UU
(Un-consolidation) (Un-drained)
Consolidé Non drainé CU
(Un-drained)
Consolidé Drainé CD
Essais en compression triaxiale
en condition non consolidée et non drainée (UU)

Pas besoin de
mesurer la pression
interstitielle
u = 0
cu ou su

c1 c2 a1 a2 

Cet essai permet d'obtenir la résistance d'une argile en condition non


consolidée et non –drainée (dans la pratique on dit tout simple
résistance au cisaillement non drainée), cu ou su. L'angle de frottement
est 0.
Essais en compression triaxiale
en condition consolidée et drainée (CD)

'

c'
c1 
c2 a1 a2

Cet essai permet d'obtenir la résistance d'un sol en condition consolidée


et drainée. Les deux paramètres sont:

cohésion effective, c'


angle de frottement effectif, '
Essais en compression triaxiale
en condition consolidée et non drainée (CU)

'

Besoin de mesurer la
pression interstitielle

'c1 c1 'c2 'a1 a1 c2 'a2 a2 

Avec la mesure de pression interstitielle, cet essai permet d'obtenir les


paramètres de résistance au cisaillement d'un sol équivalents d'en
condition consolidée et drainée, c' et '.
Exercice 7: Vous avez réalisé deux séries d'essais de compression triaxiale. Les résultats sont
résumés comme suit

1. Tracer la surface de rupture de Mohr-Coulomb.


2. Quels sont les paramètre de résistance à court terme?
3. Quels sont les paramètre de résistance à long terme?
4. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale avec tel matériaux?
5. Si un état de contrainte totale est v = 200 kPa et h = 100 kPa, est-ce qu'il y aurait la
rupture? Quel est le FS?
6. Si un état de contrainte totale est 'v = 200 kPa et 'h = 100 kPa, est-ce qu'il y aurait la
rupture? Quel est le FS?
7. Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte ( = 10 kPa, ' = 5 kPa)?

Essais UU Essais CU
Pression de Contrainte axiale Pression
Pression de Contrainte axiale confinement appliquée à la interstitielle
confinement appliquée à la (kPa) rupture (kPa) (kPa)
(kPa) rupture (kPa)
35 80 15
10 30
65 100 54
20 40
100 180 56
Exercice 8: Vous avez réalisé deux séries d'essais de compression triaxiale. Les résultats sont
résumés comme suit

1. Tracer la surface de rupture de Mohr-Coulomb.


2. Quels sont les paramètre de résistance à court terme?
3. Quels sont les paramètre de résistance à long terme?
4. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale avec tel matériaux?
5. Si un état de contrainte totale est v = 200 kPa et h = 100 kPa, est-ce qu'il y aurait la
rupture? Quel est le FS?
6. Si un état de contrainte totale est 'v = 200 kPa et 'h = 100 kPa, est-ce qu'il y aurait la
rupture? Quel est le FS?
7. Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte ( = 10 kPa, ' = 5 kPa)?

Essais UU Essais CD
Pression de Contrainte axiale Pression de confinement Contrainte axiale appliquée à
confinement appliquée à la (kPa) la rupture (kPa)
(kPa) rupture (kPa) 35 80
10 30 65 100
20 40 100 180
Exercice 9: Vous faites une construction sur un sol argileux submergé en surface sur une
fondation de 5 m par 8 m. La charge totale est de 2000 kN. Supposons que vous avez fait des
essais de laboratoire. Les résultats sont montrés à l'exercice 8. En négligeant le poids de la
fondation, calculez

1. le FS (facteur de sécurité) à court terme au point A et au point B;


2. le FS (facteur de sécurité) à long terme au point A et au point B?

2000 kN

4m 5m

A B