Vous êtes sur la page 1sur 24

DEFEASANCE

Présenté Par :

EZZINE Chaimaa
MASSIOUI Ibtissam
HAKIM Mohammed Achraf
Présenté à :

M. ALAOUI MDAGHRI

Année universitaire : 2017/2018


Introduction

4
Plan
Défaisance des dettes (in-substance défaisance)
 Définition
 Montage
 Intérêts
 Limites
 Exemple

Le cantonnement

 Définition
 Montage
 Objectifs
 Intérêts
 Limites

2
Défaisance

Défaisance de dette Cantonnement


( In-substance defeasance )
I- Défaisance des dettes

Définition du conseil national de Maghreb titrisation


comptabilité français

le Financial Accounting
Standards Board
› La simultanéité du transfert du passif défaisé et des
actifs générant des flux de remboursement ;
SFAS 76 › Le transfert doit être opéré au profit d’un trust et
posséder un caractère irrévocable ;
› Enfin les actifs transférés doivent bénéficier d’une
garantie d’Etat.

5
Le montage de l’opération de défaisance
L’opération se déroule en deux étapes ; tout d’abord la société dispose
ou vas acheter sur le marché des titres obligataires engendrant des
flux en intérêt et en capital équivalents au remboursement de la dette,
puis transférera en même temps ses dettes et ces titres achetés à
une structure ad hoc distincte qu’elle a crée pour la circonstance
(trust) qui, grâce aux intérêts secrétés par le portefeuille, assure le
service de la dette. La dette et le portefeuille d’actifs transférés au
trust n’apparaissent plus au bilan de la société.

8
Schéma de défaisance

Entreprise
Obligataires
defeasée
Mandat de
gestion
Flux annuel des intérêts du
Cession du portefeuille Délégation de la portefeuille et remboursement à
de titres gestion de l’emprunt l’échéance du principal

Société de
defeasance

Flux annuel d’intérêts du portefeuille


et remboursement à l’échéance du
principal
9
L’Intérêts de l’In-substance defeasance

Amélioration de l’image bilancielle, du Rapidité, simplicité et discrétion de la


rating et du résultat. technique.

Amélioration du ratio d’endettement et Allègement du bilan.


de l’autonomie financière.
Limites de l’In-substance defeasance

Limites conjoncturelles :

Hausse des taux d’intérêt Gain

Réalité

À compléter
Limites de l’In-substance defeasance

Limites structurelles :
Le débiteur paie le créancier
La norme
125 Le débiteur est relevé de ses
obligations au regard de la dette

Le FASB stipule que l’in-substance defeasance ne respecte pas les


conditions de sortie de dette du passif
EXEMPLE

Emprunt obligataire de 2000 K€


VAN (emprunt)=
taux nominal de 8%
2000*[0.08*(1.1)^-t +1(1.1)^-6]=
durée de vie résiduelle soit de 6 ans. 1826 K€

Elle dispose de liquidités importantes


et les taux s’élèvent à 10 %.

La société doit donc acquérir un portefeuille d’une valeur de 1826 KDH.


Elle réalise immédiatement un gain égal à la différence entre la valeur d’origine de
l’emprunt et sa valeur actuelle, diminuée des frais de l’opération (dans l’exemple 1%
du montant de l’emprunt) soit un gain de 2000-1826-20=154 K€
Pour acheter des titres obligataire
correspondant au
remboursement, l’entreprise peut

UTILISER SES CONTRACTER UN


DISPONIBILITÉS NOUVEL EMPRUNT
Bilan de la société avant défaisance :

Actif ( en KF ) Passif ( en KF )

Actif immobilisé 9000 Capital et réserve 6000


Résultat Net 500

Stocks 1500 Dettes financières 7500


Créances 4500 Dettes d’exploitation 3000

Disponibilités 2000

TOTAL ACTIF 17000 TOTAL PASSIF 17000


Bilan de la société E1 (utilisation de disponibilités)
après défaisance :

Actif ( en KF ) Passif ( en KF )

Actif immobilisé 9000 Capital et réserve 6000


Résultat Net 654
500+154
Stocks 1500 Dettes financières 5500
Créances 4500 Dettes d’exploitation 3000
7500-2000
Disponibilités 154
2000-(1826+20)
TOTAL ACTIF 15154 TOTAL PASSIF 15154
Bilan de la société E2 (nouvelle dette)
après défaisance :

Actif ( en KF ) Passif ( en KF )

Actif immobilisé 9000 Capital et réserve 6000


Résultat Net 654

Stocks 1500 Dettes financières 7326


Créances 4500 Dettes d’exploitation 3000
7500+ (1826-2000)
Disponibilités 1980
2000+ (1826-1826-20)
TOTAL ACTIF 16980 TOTAL PASSIF 16980
Evolution des ratios financiers :
Avant Après Après
défaisance défaisance E1 défaisance E2

Ratio d’endettement
Dette totales / Total passif 61 .8% 56.1% 60.8%
Ratio d’autonomie financière
Capitaux propres / Capitaux permanents 46.4% 54.7% 47.6%
Ratio de rentabilité financière
résultat net/ capitaux propres 7.7% 9.8% 9.8%
Ratio de rentabilité économique
résultat net /Total actif 2.9% 4.3% 3.9%
Ratio de solvabilité
( créance + disponibilité ) / dettes d’exploitations 2.1 1.5 2.1

6
II- le cantonnement

Le cantonnement est « une cession de créance en souffrance à une


structure ad hoc mais dont le financement est généralement levé
auprès du cédant lui-même, sous forme de créance à long terme
garantie par l’état. »
Montage de l’opération « cantonnement »

Principe de l’asset defeasance:

On peut parler d’une opération de défaisance d’actifs, lorsqu’une entreprise en


difficulté cède à une entité tierce des actifs douteux sous la forme d’un portefeuille
de créances douteuses dans son bilan, et par le biais d’un prêt qu'elle octroie à
cette entité, elle la charge de les liquider ou de les revendre au mieux
Schéma du cantonnement se présente comme
suit:

Société
Prêt à taux préférentiel Ou Structure
cantonée
ad hoc

Portefeuille Paiement
douteux+(éventuellement
) actifs sains/passifs
Financement du rachat

Société de Structure
cantonnement ad hoc
Emission de titres
Remboursement via la cession obligataires rehaussés ou
des actifs garantis par les actionnaires
Il y a 3 principaux intervenants dans ce montage financier de société cantonnée

La société La société de La structure ad-hoc


cantonnée cantonnement
Objectif du montage

En termes de justification de l’opération, on peut citer deux


objectifs principaux:

Assainir le bilan de la banque en la débarrassant de ses


actifs toxiques

« Window dressing », dans le cadre d’une gestion actif-passif


Cantonnement: Intérêts et limites

Intérêts
Améliorer la solvabilité ( améliorer le ratio COOKE )
Intérêts pour la
société cantonnée Réduire la structure de l’actif => octroyer plus de crédit

Une rentrée de trésorerie immédiate

Intérêts pour les


actionnaires Etalement des pertes

Intérêts pour l’état Stabilité financière du marché


Cantonnement: Intérêts et limites

Limites
Cette opération d’ingénierie financière n’a pas que des avantages, c'est
pour cela il faut mentionner les limites suivantes :

Il faut tout le poids de l'Etat pour justifier que l'opération n'est pas anti-
concurrentielle, d’où la nécessité de son soutien

Coût de portage

La facture est d'autant plus lourde pour le garant que l'établissement aura
faiblement provisionné
Conclusion

13
MERCI DE VOTRE ATTENTION