Vous êtes sur la page 1sur 16

Université Mohamed V- Rabat.

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et sociales – Souissi.


Master : Marketing Stratégique, Management Commercial et d’Entreprise.

Présentation sur Les Actions

Réalisé par : Encadré par :


Hafssa
Marwa Mengad
Soukaina Moumen
Nouhaila Qachchar

Année universitaire 2017/2018


PLAN

I- Généralités sur les actions


1- Définition des actions financières
2- types d’actions
3- avantages et inconvénients des actions
4- la performance des actions

II- Différents types de risques associés aux actions


1- Le risque de liquidité
2- le risque de perte en capital
3- le risque de faillite
4- le risque de change
Introduction
I- Généralités sur les actions

 1- Définition des actions financières


L'action est avant tout un instrument financier. Cette classification, comme son
nom l'indique, englobe les titres qui confèrent des droits financiers à leurs
propriétaires. En d'autres termes l'action leur permet d'en tirer des capitaux. La
comparaison entre plusieurs instruments financiers se fait alors principalement sur le
critère de la rémunération mais aussi de celui du risque. On dira que le placement
d'une action est plus rentable que celui d'une obligation mais également qu'il est
plus risqué. Alors que l'action s'inscrivait à l'origine au sein du droit des sociétés en
tant que technique d'organisation d'une entreprise elle apparaît désormais plus
comme un mode de financement des entreprises.
2- types d'actions

 Les actions constituent un titre de propriété qui, comme tout actif, peut être
vendu et donc cédé à un tiers. La facilité avec laquelle un actionnaire
pourra vendre les actions qu'il détient sur une société dépend toutefois du
fait de savoir si les actions en question peuvent s'échanger librement sur le
marché boursier ou non. Il existe en effet deux types d'actions, les actions
cotées et les actions non cotées.
•Une action est cotée à partir du moment où elle peut être achetée ou vendue

Les
sur le marché des actions que l’on appelle communément la Bourse ou le
marché boursier.

actions •le prix -ou le cours- des actions varie en fonction de l’offre et de la demande.
Toutefois, le nombre de titres cotés pour une société est fixe. Il n’y a pas en
permanence de mises sur le marché d’actions nouvelles d’une société cotée.

cotées Les augmentations de capital sont relativement exceptionnelles.

Les •Une action non cotée ne peut pas être échangée sur le marché boursier car la
société n’a pas fait un appel public à l’épargne. Elle a placé ses actions
directement auprès d’investisseurs qui lui ont fourni les fonds en échange.

actions •Le cours de ces actions n’est donc pas publié et il est difficile d’en acquérir car

non
les détenteurs de ce type d’actions ne sont généralement pas connus ou tout
simplement ils ne souhaitent pas les vendre. Ces actions sont généralement
émises par de petites ou moyennes entreprises et sont souvent détenues par les

cotées
dirigeants-propriétaires ou leur famille.
3- avantages et inconvénients
a- les avantages

 A- Avantages

Un
La facilité Les
potentiel La liquidité numéraire
d’accès dividendes
de hausse
B- les inconvénients

Des droits de Des


La volatilité propriété informations
limités incomplètes.
4 - la performance
 Pour analyser la performance d'une action, il faut prendre en compte deux
éléments :

• Si le titre cote un montant supérieur à celui auquel l’achat s’est


l’évolution effectué, l’actionnaire voit la valeur de son portefeuille progresser. En
du cours cas de vente de l’action, il réaliserait une plus-value. A l’inverse, si le
cours de l’action baisse et devient inférieur au cours d’achat,
du titre en l’actionnaire enregistrerait une moins-value en cas de revente.
Bourse Les dividendes perçus.

• La détention d’action donne droit à la perception d’une quote-


Les part du bénéfice distribué chaque année (sans que la société soit
tenue de distribuer; il lui est même interdit de le faire si elle fait des
dividendes pertes). L’actionnaire peut donc espérer une rémunération
perçus. régulière de son placement en plus de la valorisation du cours en
Bourse.
II- Différents types de risques associés
aux actions
1- Le risque de liquidité
Le risque de liquidité correspond au fait de ne pas pouvoir vendre ses titres en raison de
l'inexistence ou de l'étroitesse du marché pour ce titre : s'il existe peu d'acheteurs potentiels
pour les actions d'une entreprise, et que le nombre de titres disponibles est faible, il y a de
fortes chances pour que l'ordre de vente ne trouve pas preneur au prix demandé. Le
vendeur ne peut pas vendre ses titres et doit donc les conserver ou essayer de trouver un
acheteur à un prix moins élevé.
2- risque de perte en capital
 On distingue traditionnellement deux types de risque de perte en capital associé au
placement en actions,
 A- Le risque propre à chaque entreprise cotée :
Les actions cotées font l’objet d’échanges (achat et vente) quotidiens. Le cours d’une action en
bourse reflète à un moment donné le déséquilibre qui peut exister entre flux acheteurs et flux
vendeurs. Si les premiers sont supérieurs aux seconds, le cours de l’action va s’ajuster à la hausse
et inversement, conformément à la loi de l’offre et de la demande pour un bien disponible en
quantité limité : si le nombre d’actions demandées à l’achat est plus important que le nombre
d’actions vendues, les quantités mises sur le marché sont insuffisantes pour servir tous les ordres
d’achat. Le prix de l’action (son cours) monte pour permettre la sélection des ordres d’achat qui
seront servis.
A l’inverse, si le nombre d’actions à la vente est supérieur au nombre d’actions demandées à
l’achat, la quantité de titres mis en vente sur le marché ne peut être totalement écoulée. Le prix
de l’action va baisser pour permettre l’ajustement et accroître le nombre d’acheteurs pour le
titre.
On voit donc que le cours d’une action varie constamment en fonction des quantités relatives
de demandes d’achat et de mises en vente sur le marché. Le cours d’une action peut très bien
monter pendant plusieurs séances, puis descendre soudainement.
 B- Le risque général lié aux actions :

L’environnement économique et politique est fortement susceptible


d’influencer le cours des actions cotées sur les marchés financiers. En effet, le
cours des actions est en grande partie déterminé par les perspectives de
profits futurs des sociétés cotées anticipées par les investisseurs. Or, si
l’environnement économique se dégrade, ou si la situation géopolitique est
marquée par l’apparition soudaine de tensions internationales, les
perspectives de profits vont en être affectées et les investisseurs vont revoir à
la baisse leur espérance de gains sur les marchés actions, ce qui va les
amener à vendre une partie de leurs titres pour replacer leurs fonds sur des
supports moins risqués comme les obligations souveraines ou l’or, provoquant
ainsi une chute générale des cours des actions.
3- risque de faillite
 Une action représente un titre de propriété du capital de l'entreprise qui l'a
émise. Cette action comporte des droits, à savoir celui de voter aux
assemblées générales et celui de percevoir des dividendes en cas de
réalisation de bénéfices. Mais, en contrepartie, l'action étant le titre de
dette le moins protégé en cas de faillite de l'entreprise, l'actionnaire
s'expose à un risque de perte totale de son investissement si la liquidation
des actifs de la société est décidée.
En effet, les liquidités retirées de la vente des actifs de l’entreprise serviront
à rembourser en priorité les créanciers « privilégiés » de l’entreprise comme
les salariés, les organismes de Sécurité Sociale et l’Etat. Viennent ensuite, si
le produit de la vente des actifs n’est pas complètement épuisé, les autres
créanciers comme les détenteurs de titres obligataires et les fournisseurs.
Ce n’est qu’une fois que tous les créanciers « privilégiés » et les autres
créanciers ont été remboursés que les actionnaires peuvent se partager le
solde : bien souvent, ce dernier est égal à zéro. Les actionnaires des
entreprises ayant fait faillite perdent donc généralement l’intégralité de la
mise de fonds qu’ils ont initialement investie dans la société
4- risque de change
 Le risque de change désigne tout simplement, pour un investisseur, le fait d’avoir
des placements exposés à la variation d’une parité monétaire. Par exemple, si je
suis Européen et que j’achète une action américaine, je m’expose à deux
choses : d’une part à la variation du prix de l’action cotée en dollars, et d’autre
part à la parité euro-dollar. C’est à la fois une opportunité et un risque pour
l’investisseur.
 Pour les particuliers, le risque de change concerne surtout l’achat d’actions
étrangères comme nous l’évoquions dans le premier exemple. Mais il n’y a pas
que les actions bien sûr ! Cela fonctionne de la même manière avec les
obligations américaines, notamment la dette d’Etat américain, plus
rémunératrice que la dette d’Etats européens à l’heure actuelle.
 Le risque encouru par les investisseurs est naturellement un risque de pertes si
l’évolution de la parité leur est défavorable pendant la période de leur
investissement.
Conclusion
 les actions peuvent sembler plus risquées que les titres à revenu fixe ou
autres placements peu volatils, il reste qu'elles offrent un potentiel de
rendement supérieur à toutes les autres catégories d'actifs à long terme. En
effet, puisque le produit de la vente de ces titres par un actionnaire revient
à l’actionnaire , la perspective d’une plus-value du capital constitue un
attrait important. En d’autres mots, tant que le cours d’une action
augmente, l’investisseur ne perd pas son capital initial et a de fortes
chances d’enregistrer un profit sur la vente, surtout s’il conserve les titres à
long terme.
Bibliographie/webographie

 B.Solnik Gestion financière, 6eme éd., 2005


 FERRANDER Robert, COEN Vincent «Marché de capitaux et techniques
financières» 4eme ed Economica, sept 2007.
 Jacquillat Bertrand, Solnik Bruno ,Pérignon Christophe, Marchés financiers :
Gestion de portefeuille et des risques Ed. 6
 http://www.strategie-bourse.com/marche-actions.html
 http://www.actions-finance.com/marches-d-actions