Vous êtes sur la page 1sur 72

Les granulats utilisés pour la confection

des bétons sont :


– les fillers ;
– les sables ;
– les gravillons ;
– les graves.
2. Intérêt des granulats dans le béton :
- Intérêt économique : Diminution de la quantité de liant (ciment et addition)
- Intérêt technique : Limitent les variations dimensionnelles dans le béton (les
granulats sont
plus rigide que la pâte de ciment)
3. Classification des granulats :
Un granulat est caractérisé du point de vue granulaire par sa classe d/D. Selon la
norme NF P 18-101
Les fines 0/D avec D ≤ 0,08 mm,
Les sables 0/D avec D ≤ 6,3 mm,
Les gravillons d/D avec d ≥ 2 mm et D ≤ 31,5 mm,
FOISONNEMENT
Définition et but de l’essai :
Au contact de teneurs en eau faibles, le volume d’un échantillon de particules fines
pulvérulentes a tendance à s’accroître. Sur la majeure partie des chantiers qui
fabriquent leurs bétons in situ et dont les matériaux granulaires utilisés ne sont
pas toujours à l’abri des intempéries (stockage à ciel ouvert), le dosage
volumétrique des sables humides amène dans la confection des bétons un
manque d’éléments fins. Ceci a des conséquences néfastes sur la qualité des
bétons fabriqués.
L’objectif est donc de déterminer ce manque en vue de le combler lors de la
préparation du mélange.
La masse volumique apparente d'un granulat dépend de la forme et de la granulométrie des grains
ainsi que le degré de compactage et de l'humidité.
La valeur apparente est utilisée dans le cas ou l'on effectue les dosages en volume des différentes
composantes du béton.
Cette méthode toutefois présente des risques certains à cause du foisonnement. Le graphique ci-
dessus
donne le foisonnement du sable en fonction de la teneur en eau.
Principe :
L’essai consiste à mesurer la variation de la masse volumique apparente d’un échantillon de sable en
fonction de l’accroissement progressif de sa teneur en eau.
Les résultats sont portés sur un graphique en vue de tracer la courbe de foisonnement du sable
testé.
Matériel utilisé :
Le même matériel utilisé pour la mesure de la masse volumique apparente d’un agrégat.
Mode opératoire :
Peser 2 kg de sable sec (w = 0%) et mesurer sa masse volumique apparente (moyenne de 3 essais),
Ajouter 1% d’eau soit 20 g à l’échantillon sec (2000 g) et bien mélanger. Mesurer la nouvelle
masse volumique apparente,
Refaire l’opération pour les valeurs de teneur en eau suivantes :
2%, 3%, 4%, 5%, 7%, 10%.
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION