Vous êtes sur la page 1sur 34

Vous êtes neurologue en hospitalier.

C’est le 25 juin et
vous voyez Mme. C, patiente de 72 ans, pour des
vertiges d’apparition récente, initialement intermittent
mais récemment devenus continu. La patiente vous dit
qu’elle est actuellement en couple. Elle ne présente
aucun ATCD.
Quel(s) examen(s) réalisez vous en première
intention?
A° ECG
B° EEG
C° NFS
D° Glycémie capillaire
E° IRM cérébrale
Quel(s) examen(s) réalisez vous en première
intention?
A° ECG
B° EEG
C° NFS
D° Glycémie capillaire
E° IRM cérébrale
Une IRM a été
réalisée. Que peut-on
dire?
A° Il s’agit d’une séquence T1
B° Il s’agit d’une séquence T2
C° L’IRM est strictement
normale
D° La structure 1 représente 1
le ventricule III
E° La structure 1 représente le
ventricule IV
Une IRM a été
réalisée. Que peut-on
dire?
A° Il s’agit d’une séquence T1
B° Il s’agit d’une séquence T2
C° L’IRM est strictement
normale
D° La structure 1 représente 1
le ventricule III
E° La structure 1 représente
le ventricule IV
L’IRM retrouve donc un hypersignal séquellaire non
spécifique du cervelet gauche.
Devant cette lésion, quel(s) signe(s) pouvez vous retrouver
à l’examen clinique?

A° Tremblement de repos
B° Tremblement d’action
C° Marche pseudo-ébrieuse avec élargissement du
polygone de sustentation
D° Manœuvre de Romberg négatif
E° Syndrome cérébelleux statique
L’IRM retrouve donc un hypersignal séquellaire non
spécifique du cervelet gauche.
Devant cette lésion, quel(s) signe(s) pouvez vous retrouver
à l’examen clinique?

A° Tremblement de repos
B° Tremblement d’action
C° Marche pseudo-ébrieuse avec élargissement du polygone
de sustentation
D° Manœuvre de Romberg négatif
E° Syndrome cérébelleux statique
Après un interrogatoire un peu plus poussé, la patiente
vous raconte que son conjoint est un homme de 22 ans
qu’elle fréquente depuis à peine 2 ans. Quel(s) examen(s)
allez vous réaliser à visée étiologique?

A° EEG
B° Bilan biologique standard (NFS, hémostase, CRP…)
C° Bilan d’IST complet
D° IRM avec injection de produit de contraste
E° Ponction lombaire
Après un interrogatoire un peu plus poussé, la patiente
vous raconte que son conjoint est un homme de 22 ans
qu’elle fréquente depuis à peine 2 ans. Quel(s) examen(s)
allez vous réaliser à visée étiologique?

A° EEG
B° Bilan biologique standard (NFS, hémostase, CRP…)
C° Bilan d’IST complet
D° IRM avec injection de produit de contraste
E° Ponction lombaire
Quel traitement devez vous débuter le plus rapidement
possible en attendant les résultats devant ce tableau
clinique?

A° C3G IV
B° Amoxicilline IV
C° Gentamycine IV
D° Cotrimoxazole IV
E° Acyclovir IV
Quel traitement devez vous débuter le plus rapidement
possible en attendant les résultats devant ce tableau
clinique?

A° C3G IV
B° Amoxicilline IV
C° Gentamycine IV
D° Cotrimoxazole IV
E° Acyclovir IV
Les résultats biologiques que vous avez demandés sont les
suivant :
Bilan biologique standard
- Hémoglobine : 12,6 g/L
- VGM : 83 fL
- Plaquettes : 217 000 G/L
- Leucocytes : 5500 /mm3
PNN : 3270 /mm3
Lymphocytes : 724/mm3 Quel peut-on dire à propos de ces résultats?
- CRP : 0,3mg/L
- Na+ : 136 mmol/L A° La patiente présente une anémie normocytaire
- K+ : 3,6 mmol/L
- Créatinine : 69 µmol/L B° La patiente présente une insuffisance rénale
DFG : 101 mL/min/m² (selon MDRD) C° Concernant la syphilis : il s’agit d’un faux négatif
- Bilan hépatique normal D° Les marqueurs du VIH apparaissent successivement dans
Bilan d’IST
l’ordre suivant : ARN VIH  Agp24  anticorps anti-VIH
- Agp24 (-), ARN VIH (-), anticorps anti-VIH (-) E° La patiente présente une infection à VHB ancienne et guérie
- TPHA (+) VDRL (-)
- PCR urétral gonocoque (-) et chlamydia (-)
- VHB : IgG anti-HbC (+) + antigène HbS (-), IgG
anti-HbS (+)
- VHC : IgM anti-VHC (-) + IgG anti-VHC (-)
Les résultats biologiques que vous avez demandés sont les
suivant :
Bilan biologique standard
- Hémoglobine : 12,6 g/L
- VGM : 83 fL
- Plaquettes : 217 000 G/L
- Leucocytes : 5500 /mm3
PNN : 3270 /mm3
Lymphocytes : 724/mm3 Quel peut-on dire à propos de ces résultats?
- CRP : 0,3mg/L
- Na+ : 136 mmol/L A° La patiente présente une anémie normocytaire
- K+ : 3,6 mmol/L
- Créatinine : 69 µmol/L B° La patiente présente une insuffisance rénale
DFG : 101 mL/min/m² (selon MDRD) C° Concernant la syphilis : il s’agit d’un faux négatif
- Bilan hépatique normal D° Les marqueurs du VIH apparaissent successivement dans
Bilan d’IST
l’ordre suivant : ARN VIH  Agp24  anticorps anti-VIH
- Agp24 (-), ARN VIH (-), anticorps anti-VIH (-) E° La patiente présente une infection à VHB ancienne et guérie
- TPHA (+) VDRL (-)
- PCR urétral gonocoque (-) et chlamydia (-)
- VHB : IgG anti-HbC (+) + antigène HbS (-), IgG
anti-HbS (+)
- VHC : IgM anti-VHC (-) + IgG anti-VHC (-)
Les résultats de votre ponction lombaire viennent
de revenir. Que pouvez vous en déduire?

Analyse cytologique
A° Cette formule cytologique est compatible avec une
- Liquide clair
infection virale
- Cellularité : 1750/mm3: nombreux
lymphocytes sans atypie B° Cette formule cytologique est compatible avec une
- Glycorachie : 1,6 fois la glycémie infection à Mycobacter tuberculosis
- Protéinorachie : 88g/L C° Cette formule cytologique est compatible avec une
- Lactate : 2,7mmol/L infection à Listeria monocytogenes
D° Cette formule cytologique est compatible avec une
EPP de la protéinorachie par rapport infection à Neisseria meningitidis
au sérum : synthèse intrathécale
d’immunoglobulines polyclonale E° Aucune proposition est correcte
Les résultats de votre ponction lombaire viennent
de revenir. Que pouvez vous en déduire?

Analyse cytologique
A° Cette formule cytologique est compatible avec une
- Liquide clair
infection virale
- Cellularité : 1750/mm3: nombreux
lymphocytes sans atypie B° Cette formule cytologique est compatible avec une
- Glycorachie : 1,6 fois la glycémie infection à Mycobacter tuberculosis
- Protéinorachie : 88g/L C° Cette formule cytologique est compatible avec une
- Lactate : 2,7mmol/L infection à Listeria monocytogenes
D° Cette formule cytologique est compatible avec une
EPP de la protéinorachie par rapport infection à Neisseria meningitidis
au sérum : synthèse intrathécale
d’immunoglobulines polyclonale E° Aucune proposition est correcte
L’analyse microbiologique de votre PL vient de revenir et la
PCR est positive à Treponema pallidum. L’analyse
électrophorétique comparative entre le LCS et le plasma
confirme la présence d’anticorps TPHA et VDRL. Que devez
vous rechercher à l’examen clinique de votre patiente

A° Un chancre mou et inflammatoire des OGE


B° Un chancre unique, indurée et indolore des OGE
C° Recherche d’adénopathies
D° Recherche des signes de méningite
E° Des lésions roséoliformes sur l’ensemble du corps
L’analyse microbiologique de votre PL vient de revenir et la
PCR est positive à Treponema pallidum. L’analyse
électrophorétique comparative entre le LCS et le plasma
confirme la présence d’anticorps TPHA et VDRL. Que devez
vous rechercher à l’examen clinique de votre patiente

A° Un chancre mou et inflammatoire des OGE


B° Un chancre unique, indurée et indolore des OGE
C° Recherche d’adénopathies
D° Recherche des signes de méningite
E° Des lésions roséoliformes sur l’ensemble du corps
Concernant la syphilis

A° Il s’agit d’une IST fréquente


B° C’est une infection à germe intracellulaire
C° La transmission se fait par contact directe
D° C’est une cause de stérilité indifféremment chez
l’homme comme chez la femme
E° C’est une maladie à déclaration obligatoire
Concernant la syphilis

A° Il s’agit d’une IST fréquente


B° C’est une infection à germe intracellulaire
C° La transmission se fait par contact directe
D° C’est une cause de stérilité indifféremment chez
l’homme comme chez la femme
E° C’est une maladie à déclaration obligatoire
Quels traitement devez vous mettre en place
chez cette patiente?

A° 1 injection de pénicilline G IM
B° 3 injections de pénicilline G IM
C° 1 injection de pénicilline G IV
D° Doxycycline
E° Fluoroquinolones
Quels traitement devez vous mettre en place
chez cette patiente?

A° 1 injection de pénicilline G IM
B° 3 injections de pénicilline G IM
C° 1 injection de pénicilline G IV
D° Doxycycline
E° Fluoroquinolones
Vous avez donc traitée votre patiente par une injection de pénicilline IV,
libération immédiate. La patiente vous dit qu’elle ne se sent tout à coup
pas très bien. En la voyant, vous constatez l’apparition d’un urticaire, d’un
œdème palpébral et labial.

PA : 133/95mmHg, FC : 97bpm, SaO2: 97%, T°: 37,2°C


Que devez vous faire dans l’immédiat?

A° Arrêt de la pénicilline IV
B° Instaurer un traitement antihistaminique IV
C° Corticoïdes VO en urgence
D° Corticoïdes IV en urgence
E° Adrénaline IV en urgence
Vous avez donc traitée votre patiente par une injection de pénicilline IV,
libération immédiate. La patiente vous dit qu’elle ne se sent tout à coup
pas très bien. En la voyant, vous constatez l’apparition d’un urticaire, d’un
œdème palpébral et labial.

PA : 133/95mmHg, FC : 97bpm, SaO2: 97%, T°: 37,2°C


Que devez vous faire dans l’immédiat?

A° Arrêt de la pénicilline IV
B° Instaurer un traitement antihistaminique IV
C° Corticoïdes VO en urgence
D° Corticoïdes IV en urgence
E° Adrénaline IV en urgence
Votre prise en charge a été rapidement efficace.
Que pouvez vous proposer à la patiente vis-à-vis
de sa syphilis?
A° Réessayer le traitement par pénicilline IV
B° Instaurer un traitement par de la doxycycline VO
C° Instaurer un traitement par de la fluoroquinolone VO
D° Dépister son ou ses conjoints pour la syphilis et toute
autre IST
E° Proposer la vaccination antigrippale
Votre prise en charge a été rapidement efficace.
Que pouvez vous proposer à la patiente vis-à-vis
de sa syphilis?
A° Réessayer le traitement par pénicilline IV
B° Instaurer un traitement par de la doxycycline VO
C° Instaurer un traitement par de la fluoroquinolone VO
D° Dépister son ou ses conjoints pour la syphilis et toute
autre IST
E° Proposer la vaccination antigrippale
Concernant le syndrome pyramidal :

A° C’est la conséquence d’une atteinte du SNC


B° Il donne une hypertonie plastique
C° Il prédomine sur les fléchisseurs des membres
supérieurs
D° Il prédomine sur les fléchisseurs des membres
inférieurs
E° Il entre dans le cadre d’un syndrome alterne en cas
d’atteinte du tronc cérébral
Concernant le syndrome pyramidal :

A° C’est la conséquence d’une atteinte du SNC


B° Il donne une hypertonie plastique
C° Il prédomine sur les fléchisseurs des membres
supérieurs
D° Il prédomine sur les fléchisseurs des membres
inférieurs
E° Il entre dans le cadre d’un syndrome alterne en cas
d’atteinte du tronc cérébral
Concernant le syndrome cérébelleux :
A° Le syndrome cérébelleux statique est une
conséquence d’une lésion du vermis
B° Le syndrome cérébelleux cinétique est une
conséquence d’une lésion des hémisphères cérébelleux
C° Le tremblement d’action entre dans le cadre d’un
syndrome cérébelleux cinétique
D° S’il est présent, le tremblement est rapide et de
faible amplitude
E° Il existe une marche en étoile majorée par l’occlusion
des yeux
Concernant le syndrome cérébelleux :
A° Le syndrome cérébelleux statique est une
conséquence d’une lésion du vermis
B° Le syndrome cérébelleux cinétique est une
conséquence d’une lésion des hémisphères cérébelleux
C° Le tremblement d’action entre dans le cadre d’un
syndrome cérébelleux cinétique
D° S’il est présent, le tremblement est rapide et de
faible amplitude
E° Il existe une marche en étoile majorée par l’occlusion
des yeux
Concernant les IST :
A° La trichinose est une IST
B° L’infection à Haemophilus duycreyi se caractérise par
des adénopathies inguinales fistulisant à la peau
C° Le « chancre mou » est un signe d’infection à
Chlamydia
D° Le « granulomatose vénérienne » est un signe
d’infection à Chlamydia
E° La doxycycline est un traitement efficace contre le
gonocoque, le Chlamydia et la syphilis
Concernant les IST :
A° La trichinose est une IST
B° L’infection à Haemophilus duycreyi se caractérise par
des adénopathies inguinales fistulisant à la peau
C° Le « chancre mou » est un signe d’infection à
Chlamydia
D° Le « granulomatose vénérienne » est un signe
d’infection à Chlamydia
E° La doxycycline est un traitement efficace contre le
gonocoque, le Chlamydia et la syphilis
Concernant les méningites
A° Le purpura fulminans est un purpura thrombotique
B° La principale bactérie pourvoyeuse de méningite ou
méningo-encéphalite est le méningocoque
C° La différence entre méningite et méningo-
encéphalite se fait sur imagerie (TDM et/ou IRM)
D° Le LCS est toujours clair en présence d’une hyper-
cellularité importante
E° Les méningites à méningocoque sont à déclaration
obligatoire
Concernant les méningites
A° Le purpura fulminans est un purpura thrombotique
B° La principale bactérie pourvoyeuse de méningite ou
méningo-encéphalite est le méningocoque
C° La différence entre méningite et méningo-
encéphalite se fait sur imagerie (TDM et/ou IRM)
D° Le LCS est toujours clair en présence d’une hyper-
cellularité importante
E° Les méningites à méningocoque sont à déclaration
obligatoire