Vous êtes sur la page 1sur 31

Vous êtes urgentiste et vous voyez Mme.

X,
patiente de 32 ans, pour des difficultés à Quel(s) est(sont) votre
respirer survenant uniquement au repos
depuis 4 jours. Elle vous explique que c’est
(vos) hypothèse(s)?
la première fois que ça lui arrivait.
Elle ne présente aucun ATCD et n’a jamais A° BPCO
fumé de sa vie.
B° Asthme de l’adulte
La patiente ne présente pas de signe de
lutte. L’examen retrouve un frein C° Pneumonie
expiratoire, des sibilants bilatéraux et diffus
sans foyer de crépitant.
D° Grippe
E° Un frein expiratoire
T° : 37,3°C
FC : 112bpm signifie une diminution
SaO2 : 90% du temps expiratoire
PA : 138/89mmHg
Vous êtes urgentiste et vous voyez Mme. X,
patiente de 32 ans, pour des difficultés à Quel(s) est(sont) votre
respirer survenant uniquement au repos
depuis 4 jours. Elle vous explique que c’est
(vos) hypothèse(s)?
la première fois que ça lui arrivait.
Elle ne présente aucun ATCD et n’a jamais A° BPCO
fumé de sa vie.
B° Asthme de l’adulte
La patiente ne présente pas de signe de
lutte. L’examen retrouve un frein C° Pneumonie
expiratoire, des sibilants bilatéraux et diffus
sans foyer de crépitant.
D° Grippe
E° Un frein expiratoire
T° : 37,3°C
FC : 112bpm signifie une diminution
SaO2 : 90% du temps expiratoire
PA : 138/89mmHg
Vous suspectez donc un asthme de l’adulte.
Que réalisez vous en urgence?
A° Radio du thorax
B° TDM thoracique
C° Oxygénothérapie au masque
D° Salbutamol
E° Corticoïdes inhalés
Vous suspectez donc un asthme de l’adulte.
Que réalisez vous en urgence?
A° Radio du thorax
B° TDM thoracique
C° Oxygénothérapie au masque
D° Salbutamol
E° Corticoïdes inhalés
La patiente a été mis sous oxygène et vous en
remercie. Vous décidez de renvoyer la patiente
chez lui. Que lui prescrivez vous?
A° EFR à faire en ville
B° Débitmétrie de pointe au domicile
C° Corticothérapie inhalée au long court
D° Salbutamol inhalé si besoin
E° Bilan sanguin
La patiente a été mis sous oxygène et vous en
remercie. Vous décidez de renvoyer la patiente
chez lui. Que lui prescrivez vous?
A° EFR à faire en ville
B° Débitmétrie de pointe au domicile
C° Corticothérapie inhalée au long court
D° Salbutamol inhalé si besoin
E° Bilan sanguin
Trois mois plus tard, la patiente revient aux urgences pour un
épisode identique mais des douleurs musculaires des MI. Elle
vous dit avoir arrêté ses corticoïdes il y a 4J. Elle pense avoir eu
un contage de grippe. Cette fois-ci l’auscultation est sans
particularité, vous remarquez un tirage et une cyanose.
T° : 39°C, FC : 120bpm, FR : 25/min, SaO2 : 89%
A° Vous le transférez en réanimation
B° Vous prescrivez un bilan biologique standard
C° Vous instaurez des aérosols
D° Vous lui donnez des corticoïdes IV
E° Vous faîtes un gaz du sang
Trois mois plus tard, la patiente revient aux urgences pour un
épisode identique mais des douleurs musculaires des MI. Elle
vous dit avoir arrêté ses corticoïdes il y a 4J. Elle pense avoir eu
un contage de grippe. Cette fois-ci l’auscultation est sans
particularité, vous remarquez un tirage et une cyanose.
T° : 39°C, FC : 120bpm, FR : 25/min, SaO2 : 89%

A° Vous le transférez en réanimation


B° Vous prescrivez un bilan biologique standard
C° Vous instaurez des aérosols
D° Vous lui donnez des corticoïdes IV
E° Vous faîtes un gaz du sang
Bilan biologique standard
Voici les résultats biologiques demandés
- Hémoglobine : 12,6 g/L précédemment. Qu’en pensez-vous?
- VGM : 83 fL
- Plaquettes : 217 000 G/L
- Leucocytes : 12000 /mm3
PNN : 3270 /mm3
PNE : 3000/mm3
A° Elle est nécessaire d’instaurer un
Lymphocytes : 2500/mm3 isolement
- Na+ : 138 mmol/L B° La patiente présente une
- K+ : 4,2 mmol/L hyperéosinophilie
- Créatinine : 92 µmol/L
- Bilan hépatique normal C° Elle présente une acidose
-CRP : 45mg/L
respiratoire
D° Elle présente une alcalose
Gaz du sang
- pH : 7,5 respiratoire non compensée
- PCO2 : 30mmHg E° Elle présente une alcalose
- PO2 : 89mmHg
- Bicarbonates : 32mmol/L respiratoire compensée
Bilan biologique standard
Voici les résultats biologiques demandés
- Hémoglobine : 12,6 g/L précédemment. Qu’en pensez-vous?
- VGM : 83 fL
- Plaquettes : 217 000 G/L
- Leucocytes : 12000 /mm3
PNN : 3270 /mm3
PNE : 3000/mm3
A° Elle est nécessaire d’instaurer un
Lymphocytes : 2500/mm3 isolement
- Na+ : 138 mmol/L B° La patiente présente une
- K+ : 4,2 mmol/L hyperéosinophilie
- Créatinine : 92 µmol/L
- Bilan hépatique normal C° Elle présente une acidose
-CRP : 45mg/L
respiratoire
D° Elle présente une alcalose
Gaz du sang
- pH : 7,5 respiratoire non compensée
- PCO2 : 30mmHg E° Elle présente une alcalose
- PO2 : 89mmHg
- Bicarbonates : 32mmol/L respiratoire compensée
En réanimation, la patiente
commence à se stabiliser
cliniquement. Voici les résultats d’EFR
réalisé en ville il y a 1 mois. Que
pouvez vous en déduire?
A° Elle présente un trouble
ventilatoire obstructif
B° Elle présente un trouble
ventilatoire restrictif
C° Elle présente un trouble
ventilatoire mixte
D° Le trouble est réversible après
salbutamol
E° Les résultats EFR sont
compatibles avec un asthme
En réanimation, la patiente
commence à se stabiliser
cliniquement. Voici les résultats d’EFR
réalisé en ville il y a 1 mois. Que
pouvez vous en déduire?
A° Elle présente un trouble
ventilatoire obstructif
B° Elle présente un trouble
ventilatoire restrictif
C° Elle présente un trouble
ventilatoire mixte
D° Le trouble est réversible après
salbutamol
E° Les résultats EFR sont
compatibles avec un asthme
Les réanimateurs décident d’explorer un peu plus loin son
hyperéosinophilie. Que feriez-vous en première intention?

A° Recherche d’ANCA
B° Recherche d’AAN
C° Sérologie VIH, VHB, VHC
D° EPS trois jours de suite
E° Traitement d’épreuve par un antihelminthique
Les réanimateurs décident d’explorer un peu plus loin son
hyperéosinophilie. Que feriez-vous en première intention?

A° Recherche d’ANCA
B° Recherche d’AAN
C° Sérologie VIH, VHB, VHC
D° EPS trois jours de suite
E° Traitement d’épreuve par un antihelminthique
La biologie de la patiente ne s’améliore pas sous
antihelminthique. Elle fut adressée en médecine interne. Que
feriez-vous en seconde intention?
A° Recherche d’ANCA
B° Recherche d’AAN
C° Dosage de la vitamine B12
D° Dosage de la vitamine B9
E° Sérologie HTLV
La biologie de la patiente ne s’améliore pas sous
antihelminthique. Elle fut adressée en médecine interne. Que
feriez-vous en seconde intention?
A° Recherche d’ANCA
B° Recherche d’AAN
C° Dosage de la vitamine B12
D° Dosage de la vitamine B9
E° Sérologie HTLV
Votre recherche d’ANCA revient très positive. Il s’agit d’anti-
MPO. Que pouvez vous en déduire?

A° La patiente a probablement une granulomatose éosinophile


à poly-angéite
B° La patiente a probablement une granulomatose à poly-
angéite
C° La patiente a probablement une granulomatose
microscopique
D° Il faudra lui faire une PBR
E° Il faudra lui faire un ENMG
Votre recherche d’ANCA revient très positive. Il s’agit d’anti-
MPO. Que pouvez vous en déduire?

A° La patiente a probablement une granulomatose éosinophile


à poly-angéite
B° La patiente a probablement une granulomatose à poly-
angéite
C° La patiente a probablement une granulomatose
microscopique
D° Il faudra lui faire une PBR
E° Il faudra lui faire un ENMG
Que pensez vous retrouver en vue de l’exploration
complémentaire?

A° Retrouver une neuropathie démyélinisante sur ENMG


B° Retrouver une neuropathie axonale sur ENMG
C° Retrouver un bloc de conduction sur ENMG
D° Trouver une fixation périnucléaire en immunofluorescence
sur vos coupes histologique
E° Trouver une fixation cytosolique en immunofluorescence
sur vos coupes histologique
Que pensez vous retrouver en vue de l’exploration
complémentaire?

A° Retrouver une neuropathie démyélinisante sur ENMG


B° Retrouver une neuropathie axonale sur ENMG
C° Retrouver un bloc de conduction sur ENMG
D° Trouver une fixation périnucléaire en immunofluorescence
sur vos coupes histologique
E° Trouver une fixation cytosolique en immunofluorescence
sur vos coupes histologique
Le diagnostic de granulomatose éosinophile avec poly-angéite
a donc été posé. Quel(s) autre(s) signe(s) attendez vous à
retrouver chez cette patiente?
A° Polypose nasale destructrice des structures sous-jacentes
B° Atteinte cardiaque : péricardite, myocardite et/ou fibrose
endo-myocardique
C° Arthralgie des petites articulations
D° Néphropathie vasculaire
E° Purpura vasculaire polymorphe
Le diagnostic de granulomatose éosinophile avec poly-angéite
a donc été posé. Quel(s) autre(s) signe(s) attendez vous à
retrouver chez cette patiente?
A° Polypose nasale destructrice des structures sous-jacentes
B° Atteinte cardiaque : péricardite, myocardite et/ou fibrose
endo-myocardique
C° Arthralgie des petites articulations
D° Néphropathie vasculaire
E° Purpura vasculaire polymorphe
Aucun autre signe clinique a été retrouvé. Quel(s) serait(aient)
votre prise en charge chez cette patiente?

A° Corticoïdes inhalés à vie


B° Corticoïdes VO à vie
C° Cyclophosphamide
D° Hydroxy-chloroquine
E° Salbutamol en cas de crise
Aucun autre signe clinique a été retrouvé. Quel(s) serait(aient)
votre prise en charge chez cette patiente?

A° Corticoïdes inhalés à vie


B° Corticoïdes VO à vie
C° Cyclophosphamide
D° Hydroxy-chloroquine
E° Salbutamol en cas de crise
Concernant l’asthme :
A° Il s’agit d’une hypersensibilité de type I
B° Il s’agit d’une hypersensibilité de type IV
C° Atteinte via un mécanisme Th1
D° L’alcool est un FDR d’asthme
E° Le tabac est un FDR d’asthme
Concernant l’asthme :
A° Il s’agit d’une hypersensibilité de type I
B° Il s’agit d’une hypersensibilité de type IV
C° Atteinte via un mécanisme Th1
D° L’alcool est un FDR d’asthme
E° Le tabac est un FDR d’asthme
Concernant la prise en charge de l’asthme
A° Le traitement comporte systématiquement un traitement
d’éventuelles crises et un traitement de fond
B° Le traitement de fond comporte systématiquement une
corticothérapie (inhalée ou orale)
C° Le suivi d’efficacité de traitement est uniquement clinique
D° L’exacerbation d’asthme sous traitement est définit par la
persistance des symptômes >48h non calmé par le traitement
de crise et nécessitant une modification de traitement de fond
E° La prise actuelle de corticothérapie orale est un FDR de
décès d’asthme
Concernant la prise en charge de l’asthme
A° Le traitement comporte systématiquement un traitement
d’éventuelles crises et un traitement de fond
B° Le traitement de fond comporte systématiquement une
corticothérapie (inhalée ou orale)
C° Le suivi d’efficacité de traitement est uniquement clinique
D° L’exacerbation d’asthme sous traitement est définit par la
persistance des symptômes >48h non calmé par le traitement
de crise et nécessitant une modification de traitement de fond
E° La prise actuelle de corticothérapie orale est un FDR de
décès d’asthme
Concernant la grippe :
A° Il s’agit virus à ARN simple brin
B° Il s’agit d’un virus à ADN double brin
C° Le traitement oseltamivir cible spécifiquement
l’hémaglutinine
D° Le diagnostic de grippe n’est pas systématiquement associé
à un arrêt de travail
E° La suspicion de grippe chez un patient hospitalisé doit faire
instaurer un isolement de type AIR
Concernant la grippe :
A° Il s’agit virus à ARN simple brin
B° Il s’agit d’un virus à ADN double brin
C° Le traitement oseltamivir cible spécifiquement
l’hémaglutinine
D° Le diagnostic de grippe n’est pas systématiquement associé
à un arrêt de travail
E° La suspicion de grippe chez un patient hospitalisé doit faire
instaurer un isolement de type AIR
Concernant la grippe :
A° Il s’agit virus à ARN simple brin
B° Il s’agit d’un virus à ADN double brin
C° Le traitement oseltamivir cible spécifiquement
l’hémaglutinine
D° Le diagnostic de grippe n’est pas systématiquement associé
à un arrêt de travail
E° La suspicion de grippe chez un patient hospitalisé doit faire
instaurer un isolement de type AIR