Vous êtes sur la page 1sur 11

La réflexion collective peut-elle

infléchir la décision publique ?


Thierry Weil
École des Mines de Paris (ParisTech), CERNA
Equipe de recherche sur le management de l’innovation et de la technologie (ERMIT)
Thierry.Weil@ensmp.fr

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 1


La réflexion collective peut-elle
infléchir la décision publique ?

FutuRIS
Haut conseil pour la science ou
Haut conseil de la recherche et de l’innovation ?

Des décisions cohérentes et acceptables sur les cultures


expérimentales d’OGM en milieu ouvert ?
La tentative de débat public de 2001/2002

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 2


FutuRIS, le contexte :
« chacun chez soi »
« chacun chez soi » : ne mélangeons pas recherche et innovation
JL Beffa aux Etats-Généraux : plus d’argent pour la recherche fondamentale, et
une AII focalisée sur les besoins de l’industrie
SLR: ne pas asservir la recherche aux intérêts industriels, « on n’a pas inventé
l’électricité en perfectionnant la bougie »
Approbation de la DGE et de la DR (devenue DGRI)
FutuRIS: besoin d’un pilotage cohérent du système, d’une capacité
d’arbitrage entre les domaines
un pays moyen ne peut pas tout faire au meilleur niveau
Sinon, choix par défaut en fonction du poids des lobbies, un volontarisme
(souvent utile) dans certains secteurs provoque l’asphyxie des autres
Exemple de « la priorité aux sciences de la vie »
Galvani, Ampère… et Edison

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 3


Le lobbying

Publications, conférences de presse et nombreuses conférences


(cible floue, mise en débat, validation et appropriation collective)
Réunions informelles et concertation (convergence des acteurs)
Discussion libre sans enjeu immédiat ni trace
Réunions de concertation sur le projet de loi à la DESUP
Argument du budget de la recherche préempté par les grands programmes
technologiques, notamment nucléaires et spatiaux (ITER, Galileo, vols
habités,… )
Soutien du SNCS, puis de SLR
Compromis : ni HCS, ni HCRI : un HCST
Auditions multiples par les commissions parlementaires (Laffitte)
et les rapporteurs (Revol, Dubernard, Fagniez,…)

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 4


Un résultat en demi-teintes

Acquis Echecs
HCST Pas d’avis sur les arbitrages entre domaines
Autosaisine Pas d’autonomie logistique (secrétariat assuré
Rattachement par DGRI, pas de moyens d’investigation)
PM ou PR Composition déséquilibrée ‘HCS’
Rapport public Pas d’avis sur les nominations
Pas de dialogue OPECST
Juxtaposition du CSRT

Mais les membres du HCST peuvent prendre l’initiative d’une


conception large de leur mission
Compensent leur homogénéité par de nombreuses auditions
Avis diplomatiques mais critiques
Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 5
Des décisions cohérentes et acceptables
sur les cultures expérimentales d’OGM
en milieu ouvert ?

La tentative de débat public de 2001/2002

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 6


Le contexte en octobre 2001

Autorisations de cultures commerciales de certaines variétés de PGM


acquises au niveau européen (directives transposées dans
l’indifférence générale), malgré des bénéfices environnementaux et
économiques effectifs limités et discutés
Des autorisations pluriannuelles de programmes de recherche en plein
champ qui s’imposent (malgré des normes d’instruction moins
exigeantes)
De nouvelles demandes d’autorisation pour des projets potentiellement
plus intéressants et présentant de meilleures garanties bloquées (les
derniers sont pris en otages)
Une situation incohérente

Position du PM : chercher l’intérêt général sans se laisser guider par la


pression ni des activistes ni des intérêts particuliers

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 7


Une consultation des citoyens

Précédent confus d’une conférence de citoyens en 1998


Avis contraire du Conseil d’Etat
Deux journées de débats publics (4&5 février 2002)
Organisées par 4 « sages » aux positions diverses
Jean-Louis Le Déaut, Jacques Testard, Christian Babusiaux, Didier Sicard
Documents préparatoires « état des lieux » de sources diverses
36 experts, 230 personnalités concernées, 120 ‘profanes’, internet
6 TR de 6 experts « divergents », journalistes questionneurs et modérateurs
1/2 journée finale d’écoute des réactions des profanes
Un rapport faisant des recommandations argumentées, soulignant ce
qui peut-être fait rapidement, précisant les points de consensus et de
divergence
Accord de tous les ministres concernés (Agriculture, Environnement,
Recherche, Santé, Consommation…) sur les recommandations

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 8


Constats et recommandations

Nécessité de prendre en compte le risque perçu par le consommateur,


sans fustiger les ‘peurs irrationnelles des ignorants’
Débat parlementaire sur un texte d’encadrement des biotechs
Passer de la culture du secret à la culture de la transparence : les
procédures doivent être incontestables
Précaution, parcimonie et transparence
La recherche publique doit garantir les conditions d’une expertise
indépendante
De multiples avis existants peu suivis (Conf citoyens 1998, CES,
OPECST, Plan 2001, Conseil Alimentation 1997 et 2001)
Il faudra savoir prendre des décisions politiques fermes sur des
certitudes scientifiques molles
Pas d’évidence ni de l’intérêt ni des dangers des PGM, sentiment de
zones d’ombre, nécessité que la France participe aux discussions
internationales avec une expertise solide

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 9


Recommandations

Associer les citoyens aux décisions


Donner une suite aux débats publics et conférences de citoyens
Expertise socio-économique permettant de statuer sur l’acceptabilité sociale d’une
PGM, Contrôle démocratique sur les conditions d’expérimentation et de dissémination
Renforcer les prérogatives des maires
Améliorer le fonctionnement de l’expertise scientifique
Mieux tirer parti de l’évaluation en milieu confiné avant passage au
champ
Maîtriser les contaminations
Regroupement des sites d’expérimentation
Protection de l’agriculture biologique, protocoles de contrôle
Analyse de la séquence génétique réellement introduite, traçabilité
Préciser le régime de responsabilité
Construire un régime d’assurance (obligatoire avant passage au
champ)
Autorisation après évaluation scientifique et socio-économique, au cas
par cas et validation des autorisations pluriannuelles
Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 10
Tout ça pour ça ?

Rapport remis en avril 2002


Dossier prioritaire malgré l’agenda politique
Demande à l’Administration d’instruire les nouvelles demandes,
tout en durcissant les conditions de mise en œuvre des
anciennes (le demandeur est parfois le même)
Alternance politique, le dossier n’est plus une priorité, pas
d’appropriation par le nouveau Gouvernement
Nouvelles autorisations finalement données… après la période
des semis, anciennes autorisations non remises en cause (?)

Colloque AVRIST, 19/12/2007, Thierry Weil, CERNA Innovation, 11

Centres d'intérêt liés