Vous êtes sur la page 1sur 22

Sauvegarde & Restauration

ADMINISTRATION LINUX
Plan:
Introduction
Objectifs
Les règles d’organisation
Les outils de sauvegarde
Types de sauvegarde
La commande dd
Conclusion
Objectifs

Il est nécessaire de sauvegarder régulièrement le


travail effectué pour pouvoir retrouver rapidement et
simplement l’environnement de travail en cas de
perte des données.
Une sauvegarde n'est rien d'autre qu'une image
statique des données sauvegardées. Elle représente
une copie de ces données à un moment précis.
Les règles d’organisation
 L'administrateur doit définir avec beaucoup de rigueur son
plan de sauvegarde. Pour cela, il devra répondre aux questions
suivantes :
 quoi : fichiers, arborescence, disque, FS (FileSystem) ?
 combien : quelle fréquence ? nombre d'exemplaires?
 d'où : local et/ou distante ? Une ou plusieurs machines ?
 où : quel support (type et capacité) ?
 comment : manuel ou automatique ?
 durée de conservation des sauvegarde ?
 durée de la sauvegarde et de la restauration ?
Les outils de sauvegarde
 Sauvegarde de fichiers : tar, star
 Sauvegarde physique : dd
 Sauvegarde d’images : partimage, ghost (produit
commerciale)
 Sauvegarde système incrémentale de FS :
dump/restore (Ext2/Ext3), xfsdump/xfsrestore (xfs).
 Sauvegarde complète (Bare Metal) : Mondo
 Sauvegarde client/serveur :
 Bacula (libre), Amanda (libre), NetBackup, Networker, Tina..
 Synchronisation de répertoires : rsync
Introduction (Suite)
Types de sauvegarde
On peut distinguer plusieurs types de sauvegarde parmi ces
derniers:
 La sauvegarde complète
 La sauvegarde incrémentielle
 La sauvegarde différentielle
Introduction (Suite)

Sauvegarde incrémentale: Une sauvegarde incrémentale


consiste à ne sauvegarder que les modifications effectuées depuis
une sauvegarde de référence. La sauvegarde de référence est une
sauvegarde complète des données à sauvegarder (full backup).

Sauvegarde différentielle: Dans la sauvegarde différentielle, on


ne sauvegarde que les modifications en se basant
systématiquement sur la sauvegarde complète. Dans ce cas, les
sauvegardes sont de plus en plus grosses et lentes.

Sauvegarde complète: La sauvegarde complète consiste à faire


une sauvegarde complète.
Commande dd
Sauvegarde avec la commande dd
Elle permet de copier des données, bloc par bloc, d’un périphérique vers un
autre. Un "périphérique" peut être : -un fichier
-une disquette
-une partition sur le disque dur
Elle permet donc de réaliser une image "physique" d’une partition quelque soit
le système de fichier présent sur la partition.

Option Signification
Principales options de la If=fichier Le fichier à copier
commande dd:
Of=fichier Le fichier destination
Bs=taille La taille des blocs
Ibs=taille La taille des blocs en entrée
Obs=taille La taille des blocs en sortie
Count=n Le nombre de blocs copiés
Skip=n Le nombre de blocs que ne les copie pas
Seek=n Le nombre de blocs que ne les écrasé pas
Commande dd (Suite)
sauvegarde et restauration du secteur boot du disque dur
Exemples:
a) Sauvegarde d’un disque complet.
# dd if=/dev/sda of=/dev/st0
/dev/st0 est le premier lecteur de cartouche.
b) Restauration d’un disque complet.
# dd if=/dev/st0 of=/dev/sda
c) Sauvegarde du MBR.
# dd if=/dev/hda of=/root/MBR bs=512 count=1
d) Connaître le format d’une cartouche(le cartouche peut contenir plusieurs
fichiers. Chaque fichier est séparé physiquement du suivant par une marque de
fin de fichier EOF). # dd if=/dev/st0 of=/tmp/bloc count=1
# file /tmp/bloc
Sauvegarde de toute une partition
Ce type de sauvegarde présente 2 inconvénients :
-Il va copier tous les blocs.
-Cette méthode de sauvegarde est lente.
Commande dd (Suite)

Le fichier image créé par dd sera très grand. Pour diminuer la taille de l’image,
nous allons la compresser avec gzip.
Création d’une image compressée
La ligne de commande suivante réalise une image compressé de la partition
/dev/hda1, et la met dans le fichier compressé /mnt/hdb5/sauvegarde.gz :
# dd if=/dev/hda1 | gzip -v6 | dd of=/mnt/hdb5/sauvegarde.gz
Restauration d’une partition à partir de son image .gz
La ligne de commande suivante restaure la partition /dev/hda1 qui a été
sauvegardée précédemment :
# zcat /mnt/hdb5/sauvegarde.gz | dd of=/dev/hda1
Commande dd (Suite)
ATELIER:La commande dd
1. Sauvegarder une partition dans un fichier.(La partition:
hda6 )
[root@linux1 ~]# dd if=/dev/hda6 of=/usr/image.hda6
1012032+0 records in
1012032+0 records out
2. Détruire le formatage de cette partition.
[root@linux1 ~]# dd if=/dev/zero of=/dev/hda6 bs=1k count=100
100+0 records in
100+0 records out
[root@linux1 ~]# tune2fs -l /dev/hda6
tune2fs 1.35 (28-Feb-2004)
Commande dd (Suite)
tune2fs: Bad magic number in super-block while trying to open /dev/hda6
Couldn't find valid filesystem superblock.
[root@linux1 ~]#
3. Restaurer la partition.
[root@linux1 ~]# dd of=/dev/hda6 if=/usr/image.hda6
1012032+0 records in
1012032+0 records out
[root@linux1 ~]# tune2fs -l /dev/hda6 | head -3
tune2fs 1.35 (28-Feb-2004)
Filesystem volume name: <none>
Last mounted on: <not available>
[root@linux1 ~]# mount -t ext3 /dev/hda6 /mnt/disk
[root@linux1 ~]# ls /mnt/disk
f1 f2 lost+found rep restoresymtable
[root@linux1 ~]# umount /mnt/disk/
[root@linux1 ~]#
Commande dd (Suite)
4. Sauvegarder le MBR.
[root@linux1 ~]# dd if=/dev/hda of=/root/MBR bs=512 count=1
1+0 records in
1+0 records out
[root@linux1 ~]# file /root/MBR
/root/MBR: x86 boot sector, code offset 0x48
Commande dd (Suite)
Comment sauvegarder la partition d’une machine sur une autre machine,
grâce à NFS ?
Si on a un seul disque dur dans une machine et qui est plein
à 98% : il est alors impossible d’enregistrer une image du disque
(ou d’une partition) sur le disque local. La solution est utilisé un
autre disque qui sera installé sur un autre ordinateur, et de
sauvegarder l’image par le réseau. Pour réaliser cette tâche, nous
allons utiliser NFS.
Commande dd (Suite)
Configuration de base
On va supposer qu’on a un réseau qui est constitué de 2 machines,
fonctionnant toutes les deux sous Linux :

Serveur NFS Client NFS


Nom:ServerNFS Nom:clientNFS
Adresse Ip:192.168.0.3 Adresse Ip:192.168.0.2
Commande dd (Suite)
L'ordinateur ServerNFS possède un disque dur amovible avec une partition
/dev/hdb5 destinée à recevoir les fichiers images des partitions des différentes
machines du réseau.
On veut sauvegarder la partition /dev/hda1 de l'ordinateur ClientNFS sur la partition
/dev/hdb5 de l'ordinateur ServerNFS .
Pour créer un lien entre les deux machines, nous allons utiliser le système de fichier
réseau NFS, qui va permettre à ClientNFS de monter dans son arborescence un
répertoire de ServerNFS . La machine ClientNFS est ici le client NFS, et la machine
ServerNFS est le serveur NFS .
On va commencer par créer un nouveau répertoire «rep1 » à la racine de
l’arborescence Linux sur chacune des 2 machines.
# cd /
# mkdir rep1
Commande dd (Suite)
Configuration du serveur NFS
 Sur le serveur ServerNFS il faut monter la partition /dev/hdb5 dans le
répertoire rep1, puis partager ce répertoire par NFS. Pour cela nous
allons rajouter une ligne dans deux fichiers de configuration de Linux :
 Dans le fichier /etc/fstab il faut rajouter la ligne suivante :
 # /dev/hdb5 /rep1 ext2 defaults 1 1
Pour permettre le partage du répertoire /rep1 en lecture/écriture
pour tous les ordinateurs du réseau .
 Dans le fichier /etc/exports il faut rajouter la ligne suivante :
 # /rep1 (rw)
 Il faut rebooter pour que Linux prenne en charges les nouveaux
paramètres
 la configuration par défaut du pare-feu de RedHat 9 interdit de partager
un répertoire par NFS : il faut désactiver le pare-feu sur le serveur pour
utiliser NFS
Commande dd (Suite)
Il faut que le serveur donne les droits suffisants en écriture à son répertoire /rep1 :
par exemple # chmod -R 777 /rep1
Configuration du client NFS
Pour monter la partition /dev/hdb5 de ServerNFS (le serveur NFS) sur
ClientNFS (le client NFS) il faut taper la ligne de commande suivante sur le
client ClientNFS :
mount -t nfs 192.168.0.3:/rep1 /rep1
Dans cette ligne, l'adresse ip 192.168.0.3 est l'adresse ip du serveur NFS.
Sauvegarde d'une partition de ClientNFS en créant le fichier
image sur ServerNFS
 Une fois NFS installé et configuré, pour sauvegarder la partition /dev/hda1 de
ClientNFS en créant le fichier image directement sur la partition /dev/hdb5 de
ServerNFS (sans faire une image en local), il suffit de taper la ligne de
commande suivante sur le client ClientNFS (comme vu précédemment) :
 dd if=/dev/hda1 | gzip -v6 | dd of=/ rep1 /sauvegarde.gz
Commande dd (Suite)
 Le répertoire /rep1du client ClientNFS est "relié" grâce à NFS à la
partition /dev/hdb5 du serveur ServerNFS . En d'autres termes, la
partition /dev/hdb5 de ServerNFS est montée dans le répertoire
/rep1 de ClientNFS (le répertoire /rep1 de ClientNFS est le point
de montage de la partition /dev/hdb5 de ServerNFS ).
Restauration d'une partition sur ClientNFS
 Enfin, pour restaurer une partition sur l'ordinateur ClientNFS ,
alors que le fichier image de cette partition est enregistré sur
l'ordinateur ServerNFS , il faut taper la ligne de commande
suivante sur le client NFS ClientNFS :
zcat /rep1 /sauvegarde.gz | dd of=/dev/hda1
 Ici encore le répertoire /rep1de ClientNFS représente le point de
montage de la partition /dev/hdb5 de ServerNFS .
Commande dd (Suite)
 Le grand avantage de cette méthode de sauvegarde par
le réseau est avant tout la possibilité de sauvegarder
des disques dur qui sont pleins et qui ne possède pas
suffisamment de place libre pour enregistrer leur
propre fichier image. En contre parti, cette méthode
sera plus lente qu'une sauvegarde en local.
Conclusion

 Red Hat Enterprise Linux est vendu avec de nombreux programmes


différents pour la sauvegarde et la restauration de données. Ils ne
constituent toutefois pas en eux-mêmes une solution complète de
sauvegarde. Ceci étant, ils peuvent tout à fait être utilisés pour former le
noyau d'une telle solution.
 Il existe des outils comme AMANDA( est une application client/serveur
de sauvegarde).Il contient un programme utilitaire qui permet à
l'opérateur d'identifier le système de fichiers, la date et le(s) nom(s) des
fichiers. AMANDA identifie le bon support de sauvegarde et ensuite
localise et restaure les données désirées