Vous êtes sur la page 1sur 127

Promotion: TCA (02/D)

Phase: du 13/07/2014 au 13/11/2014

Module : ÉLECTROTECHNIQUE
Objectif:
Acquérir les bases scientifiques qui permettent la
compréhension et l’explication des lois et phénomènes
électriques.

Professeur:
Mr. ABER
Module :ELECTROTECHNIQUE

Contenu du programme:

1) Rappels sur le courant continu

2) Courant alternatif monophasé

3) Courants triphasés

4) Machines électriques:
- Transformateur - Moteur synchrone
- Moteur asynchrone - Moteurs à courant continu
- Alternateur - Génératrice à courant continu

Evaluation:
02 devoirs surveillés pendant cette phase
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

Programme
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

1) Le courant électrique:
Flux ordonné de charges le
long d’un conducteur
Caractéristiques:

Intensité I :

Unité : Ampère A
Exemples:
I= 5 A
I= 5 mA
I= 5 KA
Appareil de mesure: Ampèremètre
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

Sens:
(du + vers le -) inversement au sens de
déplacement des électrons.

Le courant est dit continu lorsque:

I constant en chaque instant

Pas de changement du sens


Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

2) La tension U( ou différence de potentiel):

Responsable de l’apparition du courant électrique

Unité: Volt V
Exemple:
U=12 V
U=12mV
U=400 KV

Appareil de mesure: Voltmètre

Sources en courant continu : piles, batteries, génératrices


en courant continu, panneaux solaires
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

3) L’énergie électrique E:

I À la présence de U aux bornes du moteur M , il se


+ produit un courant d’intensité I. On dit que le moteur M
consomme de l’énergie électrique E

U M L’unité: Joule = Watt.seconde


E= U.I.t
Unité multiple: Kilo Watt Heure KWH
- 1 KWH=1000x3600 j=36.105j

Appareil de mesure: le compteur de l’énergie électrique


Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

4) La puissance électrique P:
En divisant l’énergie E par le temps t on obtient la puissance P
I
+
P= E = UI
t
U M L’unité: Watt W

Unité multiple: Kilo Watt KW


- 1 KW=1000W

Appareil de mesure: le Wattmètre

La puissance est l’une des caractéristiques des appareils.


Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

Exercice:

Une lampe sont écrit sur son emballage : 220V 100 W

1) Remplir le tableau suivant:


Tension Intensité Puissance Énergie consommée
en 10 heures

2) Donner le cout dé l’énergie consommée en 03 mois en raison de


10 h/jour de fonctionnement supposant que 01 KWH vaut 05 DA
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

5) Loi de Joule et loi d’Ohm:


A la présence d’un courant électrique, la résistance R est la responsable
de la transformation de l’énergie électrique en énergie calorifique.

R la résistance La puissance calorifique:


E=R.I2.t
Son unité Ohm Ω
P= R.I2
Sachant que P=U.I , alors:

U=R.I C’est la loi d’Ohm (tension aux bornes d’une résistance)


R
I R I

U U
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

Exercice01:

(suite à l’exercice précédent)

On suppose que la lampe en question est une simple résistance, donner


sa valeur.
Si on a dix lampes allumées, quel est la quantité de chaleur dégagé par
ces lampes en 01 seconde.

Exercice02:

Un moteur fonctionne en 220 V continue, absorbe un courant d’intensité I=10 A


Sachant que la résistance de son bobinage est R=3Ω, déterminer:
 Sa puissance électrique globale
 La puissance perdue par effet Joule.
 Son rendement globale η , on suppose que les pertes par frottement
représentent 10% de la puissance globale
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

Association en série:

R1 R2 R3
U=U1+U2+U3+…+Un
I U1 I = I1 = I2 = I3 =…= In
U2 U3

U
Association en parallèle:
I
I1 I2 I3
I= I1+ I2+ I3+…+ In
U
U =U1=U2=U3=…=Un
Chapitre 1: Rappels sur le courant continu

Exercice:

Un moteur électrique à CC consomme un courant d’intensité I=60 A


On considère une résistance du câble électrique d’alimentation
R=0.5 Ω due sa longueur
 calculer la chute de tension provoquée par ce câble.
 Sachant que la tension de la source est 230 V donner la tension
aux bornes du moteur.
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Programme
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Principe de production:

Aimant en rotation Bobine


U

t
U
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Caractéristiques d’un courant alternatif monophasé:

Un réfrigérateur , une lampe 100 W , une télévision au niveau de la maison


fonctionnent avec une source de tension dite alternatif monophasée. Par
conséquence le courant l’est aussi. Sa formule est de type sinusoïdale:
i(t)

i(t)= Im sin ω t

Pour la tension:
t
u(t)= Um sin ω t
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

On peut définir:

 La période T: temps d’un seul tour


 La fréquence f: nombre de tours par seconde (en hertz=s-1)

Remarque: T=1/f ou aussi f=1/T

 La pulsation ω:

01 tour 2π (rad) T (s)

La vitesse est 1 /T tour/s ou aussi 2π/T (rad /s)



ω= =2πf La pulsation
T

 La valeur instantanée : c’est sa valeur en un instant donné


Exemple: i(0), i(T/4), i(T/2), i(T),…
ou aussi u (0), u(T/4), u(T/2), u(T),…
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

 La valeur moyenne : elle est nulle (=0) pour une période T

 La valeur maximale : c’est Im et Um

 La valeur efficace : c’est la valeur mesurée par l’appareil de mesure


(ampèremètre) (Ieff) et (Ueff)

Im
Ieff= Ou aussi: Im= Ieff√2
√2 √2 ≈ 1.41

Um
Ueff= Ou aussi: Um= Ueff√2
√2

Exemple pour la tension: Ueff=230 V alors Um=√2x230=325V


Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Représentation graphique et déphasage:

i1(t)= I1eff √2 sin ω t


i1(ωt)
On peut représenter i(t) par un vecteur :

Représentation de Fresnel

Im I1
π 2π 4π à t=0 , i(t)=0
ωt

i2(ωt)
i2(t)= I2eff √2 sin( ω t + π/2 )

π
I2
à t=0 , i2(t)=Im2 sin(π/2)

π/2 ωt Im ρ= +π/2 rad
i2(t)=Im2
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

 ρ est appelé la phase initiale.

 Elle représente aussi le déphasage entre i1(t) et i2(t).

 i2(t) est en avance de phase de π/2 rad par rapport à i1(t)


 i1(t) est en retard de phase de π/2 rad par rapport à i2(t)

 Il peut exister un déphasage entre courant et courant


entre courant et tension
entre tension et tension

 D’une façon générale, on écrit i(t)=Im sin (ωt+ρ)


ou aussi:
u(t)=Um sin (ωt+ρ)
ρ peut être positive ou négative ou nulle.
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Exemple:

u1(t) u2(t)
ρ =-π/3 rad=-60°
Um Um

π/3 2π ωt ωt

-Um

u1(t)=Um1 sin ωt u2(t)=Um2 sin (ωt-π/3)


Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Um1

U1
ρ

Um2

U2
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Somme de grandeurs sinusoïdales:

i1(t)=Im1sin (ωt+ρ1)
i
i2(t)=Im2sin (ωt+ρ2)

i(t)=i1(t)+i2(t)……loi des nœuds

i1 i2 Im1
i I1
ρ Im
I= I1 + I2 + I3 + ……+ In
Im2
I2
I
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Circuits en alternatif:

La charge est un résistor de résistance R:

Pas de déphasage entre tension u et


intensité de courant i
u (t)=Um sin ωt
i (t)=Im sin ωt

Loi
Ueff=RxIeff d’Ohm

Exemple:

U=230V R=100Ω

I=U/R I=230/100 I=2,3 A


Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Circuits en alternatif:

La charge est une bobine d’inductance L(en henry H):

Une bobine d’inductance L produit un déphase de π/2 rad (90°)


de la tension en avance par rapport au courant (ρ=+π/2 rad)

On pose :
i(t)=Im sin ωt
Alors: u(t)=Um sin (ωt+π/2)

Ueff=LωIeff
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

U
+
i(t)

Um
u (t) L
ρ=+π/2 rad

π/2 ωt
Im I
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Circuits en alternatif:

La charge est un condensateur de capacité C(en Farad):


Un condensateur de capacité C produit un déphase
de π/2 rad (90°) de la tension en retard par rapport au
courant (ρ=-π/2 rad).
i(t)
On pose :
i(t)=Im sin ωt
C
Alors: u (t)
u(t)=Um sin (ωt-π/2)

Ueff= (1/Cω) Ieff


u(t)
i(t)
+

Im
i(t)
I
ρ=- π/2 rad C
u (t)
π/2 ωt
Um

U
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Circuits en alternatif:

 Impédance Z:
Dipôle
i(t)=Ieff √2 sin ωt
i
u(t)=Ueff√2 sin (ωt+ρ)
u
Ueff
Impédance: Z=
Ieff
Unité: Ohm Ω
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Puissances en monophasé:
p(t)
Puissance instantanée:

u(t)

i(t)
Pm

t
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Puissances en monophasé:

Remarque:
la puissance moyenne Pm change de valeur avec le changement du
déphasage entre la tension et l’intensité,, en effet cette puissance
s’appelle puissance active.

Puissance active:

Elle représente la partie de la puissance électrique transformée en puissance


mécanique ou calorifique.
Son symbole P , son unité le Watt

On appelle cosρ: le facteur de puissance


P= Ueff Ieff cos ρ Il est sans unité.
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Puissances en monophasé:

Puissance réactive:
C’est la partie de la puissance destinée à la magnétisation du circuit
magnétique.
Son symbole Q, son unité Volt Ampère Réactive VAR

Q= Ueff Ieff sin ρ

Puissance apparente:

Elle s’obtient en multipliant la tension et l’intensité, son symbole S


son unité est le Volt Ampère VA

S= Ueff Ieff
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Puissances en monophasé:

Relation entre les puissances:


S P= S cosρ
Q
S2=P2+Q2 ρ Q=S sin ρ

P
Remarque:
Un récepteur ayant un déphasage de la tension en avance par
rapport au courant, on dit qu’il consomme de l’énergie réactive.

Celui qui produit un déphasage de la tension en retard par


rapport au courant, produit de l’énergie réactive.

 les puissance actives s’additionnent , réactives s’additionnent,


apparentes non.
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Puissances en monophasé:

Exercice:
Un moteur électrique fonctionne en 230 V 1~ , sur sa plaque
signalétique sont mentionnées les données suivantes: 10 A , cos ρ= 0,6
1,2 KW
1) Compléter le tableau suivant:
Tension Intensité Facteur de Valeur du Puissance Puissance Puissance Puissance
efficace efficace puissance déphasage apparente active réactive mécanique
(en d°)

2) Tracer le triangle des puissances.


Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Puissances en monophasé:

Amélioration du facteur de puissance:


i
i
Amélioration
de cosρ
U M
U C M

On ajoute un condensateur
de capacité C en parallèle
Conséquences:
i1
i2  ρ diminue
Cosρ augmente
ρ grand
ρ2  i diminue
donc
ρ1 Les pertes
cosρ mauvais
Ia diminuent
Chapitre 2: Le courant alternatif monophasé

Puissances en monophasé:

Exercice:

Nous avons pu améliorer le cosρ du moteur de l’exercice précédent, il est


cosρ=0.8 ,
1) Donner la nouvelle valeur de l’intensité de courant pour une même
puissance active consommée.
2) Calculer Q et S
Exercice1:
Connaissant la valeur maximale d’un courant et l’une des trois grandeurs f,T,ω
1) Calculer les deux autres (π=3,14)
2) Donner l’expression du courant sous la forme i=Imsinωt

Im (A) f (Hz) T (ms) ω (Rad/s)


5 60
7 1
2 400
4 157
3. 60
8 942
Exercice2:
Connaissant trois courants d’intensités:
i1=4 sinωt ; i2= 5 sin(ωt+π/2) ; i3=2 sin(ωt-π/4)
1) Donner leurs valeurs efficaces
2) Représenter les par des vecteurs de Fresnel
3) Construire les vecteurs représentant la somme:
i=i1+i2+i3 i’=i2+ i3
4) Mesurer les valeurs maximales et les phases initiales et écrire les équations
Exercice3:

Un condensateur de capacité C=8 μF est soumis à une tension U=230V de


fréquence f=50 Hz,
1) Calculer l’intensité du courant qui le traverse et la puissance apparente.
2) S’il est utilisé avec une fréquence de 100 Hz quelle sera la nouvelle
intensité du courant

Exercice4:

Calculer pour une tension U=230 V et une fréquence f=50 Hz, les valeurs
des intensités des courants qui traversent les bobines ayant les
inductances suivantes:
1mH ; 0.3 H ; 5H ; 0,32 H ; 1.28 H
Chapitre 2: Le courant alternatif triphasé

Programme
Chapitre 2: Le courant alternatif triphasé

1) Principe de production:

U2 120°
120°
(2π/3 rad)
(2π/3 rad)

Aimant en rotation

120°
U3 (2π/3 rad)
U1
Chapitre 2: Le courant alternatif triphasé

1) Principe de production:

On obtient trois tensions V1 , V2, V3 déphasées de 2π/3 rad (120°)


l’une par rapport à l’autre.

v1(t)=Vm sinωt
v2(t)=Vm sin (ωt - 2π/3 )

v3(t)=Vm sin (ωt -4π/3)


ou
v3(t)=Vm sin (ωt + 2π/3)
2) Montage étoile y , Montage triangle D:

a) Montage étoile y
phase1 i1
 V1 , V2 , V3 tensions entre
V1 U12 phase et neutre appelées:
i2 tensions simples
phase2

V2  U12 U23 U31 tensions entre


phase et phase appelées:
U23 tensions composés
U31
Relation en cas d’un système
équilibré:
(V1=V2=V3 ; i1=i2=i3,
ᵠ1= ᵠ2= ᵠ3 )
i3 phase3
V3 U=V√3

in(t)=i1(t)+i2(t)+i3(t)=0
Neutre N
Présentation de Fresnel:

U31

V3 i3

in=0
U23
V1 i1

V2 i2
U12
2) Montage étoile y , Montage triangle D:

b) Montage triangle D:

 Existence seulement des tensions


entre phase et phase
Phase1 i1 U12 , U23 , U31

 Les courants i1 i2 i3 sont


U12 Phase2 i2
appelées les courants de lignes
j12
 Les courants j12 , j23 , j31 sont
U31 appelées les courants de phases
U23
Relation en cas d’un système
i3 j23 équilibré:
(U12=U23=U31 ; i1=i2=i3)
Phase3 j31

i=j√3
Exemples:

1) Un primaire d’un transformateur monté en étoile, la tension


entre deux de ces phases est 30KV. Donner la tension entre
phase est neutre.

2) Un moteur électrique asynchrone triphasé alimenté avec 400 V


entre phases monté en triangle. Le courant de ligne est de 20A par
phase. Calculer le courant qui traverse une de ces bobines
3) Montage déséquilibré (différentes charges):

a) Avec fil de neutre b) Sans fil de neutre


Ph1 i1 Ph1 i1

Ph2 i2 Ph2 i2
Ph3 Ph3
V1 i3 V1 i3

V2 V2
V3 V3
Z3 Z2 Z1 Z3 Z2 Z1

N in

V1=V2=V3
V1 ≠ V2 ≠ V3
in(t)=i1(t)+i2(t)+i3(t) ≠ 0
c) Conséquence de coupure du neutre en cas de système déséquilibré:
déséquilibrage des tensions (chute de tension pour certaines charges et
surtensions pour autres

Remède pour ce problème:


Ph1 i1
L1
L2 Ph2 i2
La protection doit être tétra
Ph3 polaire (disjoncteur magnéto
L3 thermique 04 pôles)
i3
N

Z3 Z2 Z1
Exercice:

Ph1 i1

Ph2 i2
Sachant que U=400V
Ph3
R1=10 Ω R2= 20 Ω
Calculer V1 i3
1) V1, V2, V3 i1, i2, i3, neutre relié
2) i1, i2, i3 , V1, V2, V3 neutre coupé V2
V3
R3 R2 R1
4) Puissances en triphasés:

4-1) Système équilibré:

a) Puissance apparente:

U: tension composé
S= 3VI = √3UI V : tension simple
I: intensité du courant de ligne
Cosρ: facteur de puissance
b) Puissance active:

P=3VI cosρ=√3UIcosρ

c) Puissance réactive:

Q=3VI sinρ=√3UIsinρ
4) Puissances en triphasés:

4-2) Système déséquilibré:

Dans ce cas, chacune des puissances doit être calculée individuellement


 La puissance active totale est la somme arithmétique des puissances
active de chaque phase ( P=P1+P2+P3).
 La puissance réactive totale est la somme algébrique des puissances
réactive de chaque phase ( Q=Q1+Q2+Q3).
 S2=P2+Q2
5) Amélioration du facteur de puissance:

L1
Circuit
L2 d’alimentation
du moteur
L3
C C

Les condensateurs permettent de


diminuer le déphasage et alors
augmenter le facteur de
puissance
C
Exercices:
1) Trois résistances (R1 = R2 = R3 = 50 Ω ) sont couplées en
étoile et raccordées sous 3*230 V.

Calculez la tension de phase, l’intensité du courant de ligne et


la puissance active.

2) La puissance d’un chauffe-eau raccordé en étoile au


réseau est de 9 kW. Quelle est la résistance d’un corps de
chauffe ?

3) Un récepteur raccordé en étoile sur le réseau 230V/400V est


composé de 3 bobines dont l’impédance vaut (50 Ω; ρ= 36,9 °)
Calculez P, Q, S
4) Un moteur triphasé absorbe au réseau une puissance de 2,8 kW sous
3*400 V 50 Hz, cos ρ= 0,85. Ses enroulements sont couplés en triangle.
Calculez :
a) la tension aux bornes de chaque enroulement ;
b) l’intensité du courant de ligne ;
c) l’intensité du courant dans chaque enroulement ;
d) la puissance réactive.

Si on monte ce moteur en étoile, quelle sera l’intensité du courant de ligne


Le transformateur

Programme
Le transformateur
I – Principe d’un transformateur monophasé: :
1- 1) Principe :
Un transformateur comprend :
• un circuit magnétique fermé, feuilleté
• deux enroulements :

• le primaire comportant n1 spires


• le secondaire comportant n2 spires

I1 I2

V1 V2
Le transformateur

I – Principe d’un transformateur monophasé: :

1- 1) Principe :
- Schéma
I1 I2 I1 I2

V1 V2 E1 E2

N1 N2

- Relations :
m: le rapport de transformation
Le transformateur peut être:
V2 =
N2 =
I1 Elévateur de tension: V2> V1 donc
=m abaisseur d’intensité de courant I2<I1
V1 N1 I2 Abaisseur de tension: V2< V1 donc
élévateur d’intensité de courant I2 > I1
Le transformateur
I – Principe d’un transformateur monophasé: :
1-2)Transport d’électricité en courant alternatif :

Source : Utilisateur

I
V2>V1 10>1

V1  V2 U1 U2

Elévateur Ligne Abaisseur


Cause:
 Pour limiter la perte d’énergie par effet Joule (dégagement de chaleur à
cause de la résistance des fils)
 Pour ne pas engendrer une chute de tension par la résistance de la ligne
Pour ne pas utiliser des gros fils de transport
Transformateurs à
Poste de transformation
la sortie de
sur un poteau
Transformateurs
centrales
Exercice: (on suppose pas de déphasage entre tensions et intensités)
1,5 
I= 150 A

V1=? Calculer V1 U2=


Calculer les pertes par effet Joule de la ligne 230 V

I2=
1,5  I1
T1 T2 150 A

U2=
V1=? V2=? U1=? 230 V

m1=25 m2=1/25
Calculer U1 , I1 , V2 , V1
Calculer les pertes par effet Joule de la ligne
2 – le transformateur triphasé::
Principe:
Il serait possible d ’utiliser 3 tranfos monophasés identiques

Phase 1

primaire
secondaire
Phase 2

Phase 3

Primaire en étoile
2 – le transformateur triphasé::

Principe:

Phase 1

primaire secondaire
Phase 2

Phase 3

Primaire en triangle
Théoriquement, les configurations suivantes permettraient un gain sur :
 l ’encombrement
 la masse de fer utilisé
Transfo en pratique:

En pratique, on réalise les configurations suivantes:

1 2 3

Circuit magnétique usuel à 3 noyaux


1 2 3

Circuit magnétique usuel à 5 noyaux


3) Couplage d ’un transformateur triphasé:

L ’association d ’un mode de connexion du primaire avec un mode de


connexion du secondaire caractérise un:
couplage du transformateur (Yz par exemple).

Pour représenter le schéma d ’un transfo triphasé, on établit


les conventions suivantes, on note par :

A, B, C les bornes du primaire

a, b, c les bornes du secondaire


Représentation conventionnelle d ’un transfo triphasé

a b c

A B C
Les enroulements primaires d ’un transfo peuvent être reliés :

en étoile, symbole Y

en triangle, symbole D

Les enroulements secondaires d ’un transfo peuvent être reliés :

en étoile, symbole y

en triangle, symbole d

en zig-zag, symbole z
a b c a

n
c b

Bobines en étoiles notation y

a b c b c

a
a b c

b c a
b

Bobines en triangles notation d


Enroulements en zig-zag

a
a b c

c’
n b’
b
n

a’
a’ b’ c’

c
Enroulements en zig-zag

a b c
a

n b’
c’
c

a’ b’ c’ a’

b
Couplage Yy6

b c
a b c

A B C

a B
C
Indice horaire
Si OA est la grande aiguille (minutes) d ’une montre,
oa la petite aiguille (heures)de cette montre,
ici la montre affiche 6 heures, d ’où Yy6.

b c

a B
C
Selon le couplage choisi, le déphasage entre tensions
phase-neutre homologues (Van et VAN par ex) est imposé.

En triphasé, les déphasages obtenus sont nécessairement


des multiples entiers de 30° (/6).
Couplage Dy11

a b c
C
c
A B C b

B
12

A
12

6 a

C
c
b

6
B
Couplage Yz11

a b c b
o

A B C

C B
c
Couplage Yd11

a b c
b
A B C

C c B
Les couplages les plus courants sont :

Yy0
Dy11
Yz11

Yd11
4) Fonctionnement en parallèle:

Pour que l ’on puisse coupler à vide 2 transfos triphasés,


il faut que leurs diagrammes vectoriels coïncident 

Même rapport de transformation

Même ordre de succession des phases

Même décalage angulaire (selon l’indice horaire)

Pour avoir une répartition correcte des puissances entre les 2 tranfos en
charge, il faut aussi qu ’ils aient la même chute de tension donc pratiquement
la même tension de court -circuit.
Rapport de transformation:

N2
Nous continuons à poser m =
N1

U2
Nous appelons M = le rapport de transformation
U1
Rapport de transformation
A
Couplage Dy

a b c C
c
A B C b
V2 = m U1

U2 = V2 3
B

U2 = mU1 3

U2
M= =m 3
U1
Le moteur asynchrone

Programme
1) Introduction aux machines
Machines électriques

Machines statiques Machines tournantes

Transformateurs Machines Machines Machines


à courant continu à courant alternatif spéciales

Moteurs Alternateurs
Moteurs Génératrices
Asynchrones Synchrones à Moteurs pas
À aimant permanant À aimant permanant rotor bobiné à pas
À excitation séparée À excitation séparée Synchrones à
rotor bobiné Moteurs linéaires
Synchrones
À excitation série À excitation parallèle à aimant ……etc.
Synchrone à
À excitation parallèle À excitation composée permanent
aimant
À excitation composée permanant
Synchrones à
réluctance
variable
2) Introduction au moteur asynchrone:

Il est l’actionneur électrique le plus fréquemment employé dans


les applications industrielles. Il est capable de développer de fortes
puissances mécaniques (jusqu’à 5000 KW) et le développement de
l’électronique de puissance a permis de le commander facilement
en couple et en vitesse.

3 M.as.Tr de 0,18 kW à 45 kW
3) Principe de fonctionnement en triphasé:

Trois bobines identiques déphasés l’une de l’autre de 120° alimentées avec


un système triphasé de tensions produisent un champ magnétique tournant.
Ces trois bobines constituent le stator.
Le rotor est une masse métallique
contenant des barres conductrices
en cours circuit parcourues par
des courants induits produisant
un champ magnétique rotorique
lui aussi tournant.
Le résultat:
Une force électromagnétique
permet de faire tourner
le rotor.
Le rotor ne tourne pas à la même
Vitesse que le champ tournant
statorique ( vitesse de synchronisme)
d’où le nom de moteur asynchrone
Vitesse de synchronisme Vs:

V en tr/s p Vs(tr/s) Vs(tr/min)


Vs=f/p f: la fréquence en hz 1 50 3000
p: nombre de pair de pole
2 25 1500
3 16.67 1000
4 12.5 750
Le glissement:

Vs - V V
g= =1 - <<1
Vs Vs
4)Constitution du moteur asynchrone triphasé:
Plaque à
4-1) Le stator: bornes

Plaque
signalétique
4-2) Le rotor:

A) à cage d’écureuil: M
3 ~
Symbole
du moteur
4-2) Le rotor:

B) À rotor bobiné:

rhéostat
M
3 ~

Symbole
du moteur
4-3) La plaque signalétique:
4-4) Disposition des enroulements du stator à partir
de la plaque à bornes:

plaque à bornes

lamelle de cuivre
Couplage en étoile

1 2 3
Couplage en triangle

1 2 3
5) Démarrage d’un moteur asynchrone triphasé à cage :
(exemple : démarrage direct)

Circuit de puissance Circuit de commande


6) Le moteur asynchrone monophasé:

6-1) Constitution et principe:

Le condensateur engendre un
déphasage de π/2 rad ce qui
permet de produire deux champs
magnétiques, le résultats des
deux champs est tournant
6) Le moteur asynchrone monophasé:

6-2) Type de moteurs à condensateurs :

Moteurs avec:
L’alternateur

Programme
1) Principe et construction en triphasé:

Alternateur à aiment permanant


Alternateur à pôles lisses
Alternateurs à pôles saillants

U2 120°
120°
(2π/3 rad)
(2π/3 rad)

Aimant en
rotation

120°
U3 (2π/3 rad)
U1
Le stator: Le rotor à pôles lisses

Le rotor à pôles saillants


Mode d’excitation du rotor:

Avec une excitatrice ( génératrice à courant continu)


Avec un dispositif de redresseurs remplaçant la génératrice
Avec un système de diodes tournantes (et alternateur inversé)
Le système de diodes tournantes:

alternateur Induit = stator

inducteur

NS

Ie

+ -
Inducteur = rotor
Induit + diodes
Alternateur inversé
Le moteur synchrone

Programme
1) Principe et construction:

Le stator:
identique à celui du moteur asynchrone et de l’alternateur triphasés ,
excité avec des courants triphasés

production d’un champ magnétique tournant


Le rotor:
identique à celui de l’alternateur, excité avec un courant continu
Le moteur synchrone tourne à la même vitesse que le champ
tournant (vitesse de synchronisme)
Moteurs à courant continu

Programme
1) Principe et construction:

F 1
B
4’
2

3’

N 3
S
2’
1’ 4

F
dF=Idl ^B
F: force en Newton

I: intensité du courant
électrique en Ampère

l: la longueur du fil
électrique en mètre

B: induction du
champ magnétique
en tesla
B est obtenu par le courant continu statorique
Le rotor est alimenté en courant continu à travers le collecteur
(emplacement des charbons)
Le rôle du collecteur est d’assurer l’alimentation du rotor tournant et
en même temps garder toujours un sens unique du couple moteur
Le stator:
Le Rotor avec son collecteur:
Vue en coupe:
Ballais:
2) Type de moteurs à courant continu:

2-1) Moteur à excitation séparée :

Ir

Rotor

Stator

Ur

Is
Us
2-2) Moteur à excitation dérivée (Shunt) :

Ir

Is
2-3) Moteur à excitation série :
Ie = Iinduit

U
2-4) Moteur à excitation composée :
Ir

Is2

Inducteur série
Is1

Inducteur parallèle
Génératrice
à courant continu
1) Principe et construction:

La construction de la génératrice à courant continu ressemble


au moteur à c.c. sauf que sa fonction est de délivrer l’énergie
électrique à partir d’un mouvement mécanique.
On peut trouver:

Génératrice à excitation séparée


Génératrice à excitation shunt

Génératrice à excitation composée cumulative

Génératrice à excitation composée différentielle


2) Génératrice à excitation séparée:
Stator (inducteur): alimenté en
courant continu , produit un champ
magnétique
Rotor (induit): en rotation à l’aide
d’un moteur extérieur, son bobinage
sera le siège d’une force
électromotrice induite E0(génératrice
de courant électrique)
Collecteur: maintien la forme
continu du courant électrique et
assure l’alimentation des charges à
l’aide des ballais(charbon)
3) Génératrice à excitation shunt:
4) Génératrice à excitation composée cumulative:
5) Génératrice à excitation composée différentielle:
6) Caractéristiques en charge des différentes génératrices: