Vous êtes sur la page 1sur 56

LES RESSOURCES

HUMAINES AU SEIN
DE LA SUPPLY
CHAIN
LES CONTRAINTES DES RESSOURCES HUMAINES ET LA LOGISTIQUE
PLAN

INTRODUCTION

I. La Présentation de la logistique
II. Les métiers du transport et de la logistique
III.La stratégie du Maroc
IV. Les Ressources Humaines et la Logistique :
Croisement des intérêts
TYPES D’ORGANISATIONS
Fondés sur la manière dont est légitimé le pouvoir

• L’organisation charismatique

• L’organisation traditionnelle

• L’organisation bureaucratique
TENDANCES OBSERVABLES DANS
L’ÉVOLUTION DE L’EMPLOI

• Tertiarisation de l’emploi: les créations d’emploi vont surtout


concernées le secteur tertiaire: services aux particuliers, la
santé, l’action sociale, les transports et la logistique, les
métiers administratifs, le commerce.
• Féminisation de l’emploi car certains secteurs qui peinent à
recruter vont davantage s’ouvrir aux femmes (par ex
l’informatique, finance, BTP…)
• Augmentation du niveau de qualification : +17 % de cadres
prévus en 2015, en particulier dans les secteurs de la banque,
assurance, industrie et commerce.
LIMITES DE LA PROSPECTIVE

• Les aléas: ex crise économique (crise de confiance dans le


milieu de la banque finance, difficulté à obtenir des prêts
financiers qui entraîne une baisse de l’activité du bâtiment,
chômage, baisse de la consommation…), ce fléau ne touche
pas notre pays directement mais provoque un ralentissement
de l’économie nationale.
• Orientations politiques: ex El Khalfi lors d’un point de presse
à l’issue du Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat. A
cet égard, il a noté que le gouvernement a mobilisé les
ressources financières nécessaires pour l’appui à l’emploi,
passant en revue les efforts consentis par l’exécutif dans ce
domaine depuis son investiture, dont l’accélération de la mise
en œuvre des initiatives comme “Idmaj” et “Taahil”.
• La relation emploi-formation: délai parfois important entre
l’identification de besoins économiques et la formation de
jeunes diplômés.
LOGISTIQUE

DE L’APPROCHE PARCELLAIRE DE LA GESTION DES FLUX À UNE APPROCHE


INTERSECTORIELLE ET COLLABORATIVE

Par KARIM Aniss


QU’EST-CE QUE LA LOGISTIQUE ?
• La logistique se définie comme la gestion du mouvement
des produits, de l’information et autres ressources,
(incluant l’énergie, les individus) d’un point d’origine à un point de
consommation, afin de rencontrer les exigences des
consommateurs.
• La logistique implique l’intégration des éléments suivants:
• Information
• Transport
• Inventaire
• Entreposage
• Manipulation
• Emballage
• Sécurité
LA GESTION DES FLUX MATÉRIELS
LES ACTIVITÉS DE TRANSPORT
LA STRATÉGIE DU
MAROC
CAS DU MAROC : STRATÉGIE DU MINISTÉRE D’ÉQUIPEMENT
Présentation de SNTL Damco Logistics:

N°1 National du transport et de la logistique Leader mondial, filiale du Groupe AP Moller

210 000 m2 de 610.000 EVP / an DRY


CA 800 M DH
surface
950.000 FFE / an REEFER

78.000 T fret aérien

30 Agences 1.1 M m² de surfaces


20 M T transportées
30 ans d’expérience

10,000 collaborateurs

400
300
Collaborateurs
Clients
280 agences dans 90 pays

CA 2.7 Milliards USD

Janvier 2011 : Création de SNTL Damco Logistics :


• Gestion Chaine d’Approvisionnement
• Entreposage
• Distribution
• Parc à conteneurs
• Activités sous Douane
CONTEXTE NATIONAL

CHIFFRES CLES
 Superficie: 710 850 km2
 Population: 31 Millions
 Population urbaine: 57,3%
 PIB brut: 736 Milliards de dhs (2009)
 PIB/habitant: 23 748 dhs
 80% Exportations: les produits
agricoles et de la pêche, le textile et les
phosphates et leurs dérivés.
 U.E. 1er partenaire économique.

UNE POPULATION JEUNE


National 2004 2005 2006 2007 2008 2009
0 - 14 ans 31,2 30,4 29,8 29,1 28,6 28,0
15 - 24 ans 20,5 20,6 20,5 20,4 20,3 20,1
25 - 59 ans 40,2 41,0 41,8 42,5 43,1 43,7
60 ans et plus 8,1 8,0 8,0 8,0 8,0 8,1
Source: Haut Commissariat au Plan
 En 2009, 48% de la population a moins de 25 ans, donc population jeune.
 En 2004, ce taux était de 51,7%. La population est donc sur une tendance
de vieillissement à l’exemple de l’évolution démographique de l’Europe.

Caractéristique du secteur de la production


 Nombre d’entreprises: 8 000
 Effectif: 445 000

Industrie (hors raffinage de pétrole) Part de PIB


Industrie alimentaire et tabac (Fruits et légumes, pêche) 29,1%
Industrie chimique et parachimique (Phosphate) 20,2%
Industrie mécanique, métallurgique et électrique 19,1%
Industrie du textile et du cuir 17,0%
Autres industries manufacturières 14,6%

Source: Ministère de l’Industrie


CONTEXTE NATIONAL

Europe 1ère Zone Commerciale Accords Commerciaux Investissements Directs Etrangers


 Accords avec Maroc/UE
Commerce intrarégional et  Accord de Coopération 1976-1996 (premier
interrégional des Destination accord en 1969) révisés en 88 et 95. Tarifs
marchandises, 2009 préférentiels sur les produits industriels et  L’ouverture de
agricoles marocains. l’économie a
Origine Monde
 Accord d’Association Maroc–Union stimulé les
Valeur (En milliards de dollars et en pourcentage) Européenne (1996). Elimination progressive de investissements.
Monde 12 178 tous les droits de douane et taxes. Les
Amérique du Nord 1 602 investissements
Amérique du Sud et centrale 459  Accords Maroc/UMA Directs Etrangers
Europe 5 016  Traité de Marrakech (1989) sont en nette
Communauté d'États indépendants (CEI) 452  Convention relative aux produits agricoles augmentation
Afrique 384 depuis 20 ans.
 Accord de coopération inter-Arabe
Moyen-Orient 690 du
 L’Europe est la première zone commerciale
Asiemonde. 3 575
 Accords Maroc/USA
 Zone de libre-échange (2006)

Dynamique de Croissance
 Plusieurs plans ambitieux de développement de l’économie :

 Industrie: Plan Energie et Plan OCP avec le hub Jorf Lasfar


 Environnement: Plan Maroc Vert
 Transport: Plan de Transport et Contrat Programme logistique
 Commerce: Plan Rawaj 2020
 Tourisme: Plan Azur 2010 et 2030
 High-tech: Plan Numeric

 Croissance moyenne PIB: 5% (moyenne des 5 dernières années)


 Suppression des barrières commerciales avec l’UE à l’horizon
2012
LE CONTRAT PROGRAMME AU MAROC

• Date: 20 Avril 2010, Signature du Contrat-programme

• Objectif:
 Réduction des coûts logistiques du Maroc de 20 à 15% à l’horizon 2015
 Accroissement du PIB, Valeur Ajoutée de 20 Milliards de Dhs à l’horizon 2015
 Création d’emplois avec 36 000 emplois nouveaux en 2015
 Réduction de CO2 de 35%, décongestion des villes et baisse du nombre de tonne-km de 30%

• Axes Stratégiques:

 1. Développement d’un réseau national de zones logistiques multi-flux


 5 types de plateformes (Conteneurs, Distributions et sous-traitance logistique, Agro-commercialisation, Céréalières, Matériaux de
construction)

 2. Optimisation et massification des flux de marchandises


 (Un contrat d’application à établir par secteur : hydrocarbures, flux agricoles, distribution nationale, matériaux de construction, flux
import/export)
Dans l’objectif de Développement de la Logistique : Un nouveau établissement public pour coordonner la mise en œuvre de la stratégie
LE CONTRAT PROGRAMME AU MAROC

 3. Développement du tissu d’acteurs du secteur logistique


 Communication sur les services logistiques
 Accès transparent au foncier public mobilisé pour les zones logistiques
 Mise à niveau des acteurs du transport routier de marchandises
 Révision des critères d’accès et d’exploitation
 Mise en place d’un système de labellisation des acteurs
 Extension des programmes de l’ANPME à la fonction logistique des entreprises
 Révision des cahiers de charges relatifs à la demande des prestations logistiques
 Adhésion des opérateurs au système de labellisation des opérateurs logistiques
 Soutien au développement de champions nationaux du TIR

 4. Formation dans les métiers de la logistique


 Création de 61 000 emplois à l’horizon 2015 de 19 profils différents.

 5. Gouvernance et régulation du secteur logistique


 Comité de pilotage de la stratégie présidé par Monsieur le Premier Ministre et constitué des départements ministériels concernés et de la CGEM
 Agence Maroc
LE MARCHÉ DE LA LOGISTIQUE AU MAROC

• Volume d’affaires d’environ 150 milliards DH

• La partie logistique correspond à environ 37 milliards de DH intégrant l’ensemble des systèmes de distribution.

• Le marché de la logistique de distribution sur les 500 premières entreprises sur des secteurs ciblés est de 15
milliards dont 6 pour la partie « LOGISTICS CONTRACT ».

• Chiffre d’affaires des premières entreprises de services en logistique = 315 millions DH

• Ratio outsourcing = - de 1%
LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE
LA LOGISTIQUE
LES METIERS :
• Agent de reception
• Préparateur (trice) de commande
• Magasinier(ière) cariste
• Agent de messagerie
• Agent d'expédition….

23/06/2018 18
LES METIERS DU TRANSPORT :
• Organisateur/Agent d’exploitation
• Affréteur routier
• Aide déclarant en douane
• Assistant d’exploitation transport
• Adjoint sûreté/sécurité

LES METIERS DE LA LOGISTIQUE :


• Réceptionnaire
• Chef d’équipe
• Chef de quai
• Gestionnaire des stocks

23/06/2018 19
LES MÉTIERS DU TRANSPORT
• Assistant(e) d’exploitation transport

• Opérateur(trice) de production transport

• Employé(e) de transit

• Employé(e) service après-vente

• Employé(e) aux expéditions et aux arrivages

• Chargé(e) d’expéditions overseas import/export

• Assistant(e) gestionnaire de parc de véhicules

• Aide déclarant en douane


LES ENTREPRISES D’ACCUEIL

• Transports de marchandises pour compte d’autrui

• Entreprises organisatrices de transports terrestres, aériens,


maritimes et multimodaux, transports spécialisés

• Entreprises commissionnaires en douane

• Entreprises industrielles et commerciales de tous secteurs


d’activités (dans les services : transport,

logistique, douane…)
LES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE
• Opérateur(trice) polyvalent(e) en logistique

• Agent logisticien

• Magasinier(ère)

• Magasinier(ère) cariste

• Employé(e) d’un service logistique

• Réceptionnaire

• Préparateur(trice) de command
LES ENTREPRISES D’ACCUEIL
• Les prestataires logistiques

• Les plateformes de distribution

• Les services logistiques des entreprises, tous secteurs d’activités

• Organisations publiques (collectivités territoriales, hôpitaux,


administrations,…)

• Organisations à but non lucratif (associations, ONG)


• Les entreprises de transports assurant des prestations logistiques
Le secteur du transport
et de la logistique

• Avec l’avènement du commerce électronique et la prise


en compte du développement durable, l’univers du
transport et de la logistique connaît, depuis 2 ans,
une phase de mutation et d’expansion extraordinaire.

• Qu’il s’agisse de transport de marchandises ou de


voyageurs, ou de gestion globale de la chaîne logistique,
le secteur offre aujourd’hui de multiples et nouvelles
perspectives de carrières, aux hommes comme aux
femmes, et ce, quel que soit leur niveau de compétences.
Les vraies et fausses idées
sur le secteur du transport et de la logistique

La logistique, en fait…
on ne sait pas très bien ce que c'est.
Vrai : Beaucoup de personnes ont une image assez floue de la logistique.
Peut être parce que la Logistique n'est devenue une fonction à part entière,
(et stratégique) dans la gestion des entreprises que depuis peu. La logistique
ne se limite pas à l'entreposage ou à la manutention. Elle permet de suivre
un produit depuis sa conception jusqu'à sa sortie d'usine, de piloter des flux
physiques et d'informations, entre fournisseurs et producteurs, de fluidifier
la production et d'optimiser les flux entre fournisseurs et distributeurs.

Les métiers du transport et de la logistique


sont des métiers d'hommes.
Transport de marchandises

Exploitation :
Après Bac :
• Agent d’exploitation
• Commercial transport
• Comptable gestionnaire d’une entreprise de transport
• Conseiller à la sécurité (matières dangereuses)
• Directeur d’exploitation
• Technicien du transit et de la douane
EMBAUCHE DE
RESSOURCES HUMAINES

• Base de sélection : les critères liés à l’emploi


• Harmonisation de la personne
et du poste à pourvoir
• Description de poste
• Nature du poste
• Prévision des besoins
de main-d’œuvre
• Emplois temporaires
ou permanents
DESCRIPTION DE POSTE
• Document qui
décrit le poste à
pourvoir, le
niveau de
formation, les
tâches à
accomplir, les
exigences et les
conditions de
travail.
Agent d’exploitation (h/f)
Que fait-il ? Quelles évolutions ?
• Veille à l’acheminement • Affréteur routier
des marchandises et • Agent de transit
à la satisfaction du client • Technicien du transit et de la douane
• Veille au respect des • Commercial transport
réglementations en • Directeur d’exploitation
vigueur et de la sécurité • Responsable de parc
Comment le fait-il ?
• Coordonne l’activité des agents de conduite
et gère le parc de véhicules dans le respect
des consignes de sécurité liées
à la manutention transport
• Joue un rôle d’interface entre les clients
et les conducteurs
• Planifie, avec le service du matériel,
la maintenance des véhicules
Quelles sont les qualités requises ?
• Rigueur, sens de l’initiative, réactivité
• Capacité d’adaptation aux diverses situations
• Utilisation de l’outil informatique
• Connaissance d’une langue étrangère
• Capacité de gestion du stress
Commercial transport (h/f)

Quelles sont les qualités requises?


• Capacité d’écoute
• Autonomie,
• Bon relationnel
• Capacité d’organisation
• Anticipation
• Bon négociateur
Que fait-il ? • Résistance au stress
• Est chargé de commercialiser la prestation
transport et/ou logistique au sein d’entreprises
industrielles, commerciales ou de sociétés
Quelles évolutions ?
ayant une activité transport • Commercial grands comptes
• Gère la relation client dans sa globalité • Directeur commercial

Comment le fait-il ?
• Prospecte et suit la clientèle
dans le cadre d’une stratégie d’entreprise
• Remonte les informations terrain
• S’adapte aux demandes des clients
et aux contraintes d’exploitation
• Détient une parfaite connaissance
des produits
Comptable gestionnaire (h/f)
Quelles sont les qualités requises
?
• Rigueur et concentration
• Sens des responsabilités et de l’organisation
• Esprit d’analyse et de synthèse
• Bonne connaissance des normes françaises
et internationales
• Maîtrise de l’informatique de gestion
Que fait-il ? (finance, comptabilité)
• Traduit en chiffres l’activité de l’entreprise • Maîtrise de l’anglais s’il s’agit
• Surveille les achats, les ventes, les charges, d’un grand groupe
les produits
• Elabore le bilan et le compte de résultats Quelles évolutions ?
• Contrôleur de gestion
Comment le fait-il ? • Chef comptable
• Travaille avec l’ensemble des services • Responsable administratif ou financier
de l’entreprise, en collaboration
avec son responsable de service
ou la direction
• Effectue l’enregistrement des données
comptables à l’aide d’outils informatiques
Conseiller à la sécurité (h/f)
(matières dangereuses)
Toutes les entreprises qui chargent, Comment le fait-il ?
transportent ou déchargent des • Exerce son activité en relation avec tous
matières dangereuses sont tenues les services opérationnels de l’entreprise
de s’adjoindre les conseils d’un, voire mais également avec ses clients,
plusieurs, conseillers à la sécurité. Celui-ci travaille ses fournisseurs et ses sous-traitants
soit en externe, et peut avoir plusieurs clients, soit en
interne pour le compte d’une seule entreprise. Cette Quelles sont les qualités requises ?
exigence est prévue dans la réglementation ADR • Sens de l’anticipation et des responsabilités
(chap. 1.8.3) • Bon relationnel
et dans l’arrêté français. • Grande rigueur, esprit d’analyse
• Aptitude à la rédaction de documents et rapports
Que fait-il ?
• Conçoit, met en œuvre et veille au respect
des procédures et des règles de sécurité
relatives à la manipulation et au transport
de matières dangereuses
• Prescrit des mesures de prévention
et des procédures d’urgence appropriées
en cas d’accidents ou d’incidents survenant
durant le transport ou la manutention
de matières dangereuses
Directeur d’exploitation (h/f)
Quelles sont les qualités requises
?
• Compétences techniques associées
à de bonnes connaissances en gestion
Que fait-il ? et en management
• Bon relationnel et prise de décisions rapides
• Assure et met en œuvre le bon déroulement
• Connaissance de la réglementation transport
des opérations de transport grâce aux
• Connaissance de plusieurs langues étrangères
moyens techniques, humains, financiers
et commerciaux Quelles évolutions ?
Comment le fait-il ? • Directeur administratif et financier
• Directeur d’agence
• Participe à l’étude et à la conception
des solutions transport
• Coordonne la mise en œuvre des
prestations de service
• Conçoit les processus d’acheminement
• Encadre les personnels de conduite,
d’exploitation, etc.
• Assure le suivi budgétaire et le contrôle
de gestion des opérations avec sa hiérarchie
• Maîtrise les opérations douanières
Technicien du transit et de la douane (h/f)
Quelles sont les qualités requises
?
• Calme et réactivité, rigueur et méthode
• Ténacité et sang-froid
• Maîtrise parfaite de l‘outil informatique
Que fait-il ? • Pratique courante de l’anglais
(voire autres langues)
• Accomplit les opérations administratives
• Sens du contact
et commerciales relatives à la circulation
• Maîtrise la législation des douanes,
internationale des marchandises
les assurances et le droit international
Comment le fait-il ?
• Propose des solutions de transport Quelles évolutions ?
aux entreprises dans le cadre d’opérations • Chef de service Transit
nationales et/ou internationales (Routier-Maritime-Aérien)
• Organise le transport de marchandises • Responsable d’agence
de ses clients en utilisant les moyens
de transport adaptés à la situation
• Assure le suivi administratif
• Est en contact avec les douanes, chambres
de Commerce, assurances, correspondants
étrangers et la clientèle
Logistique

Après Bac :
• Chef de quai
• Commercial (prestation logistique)
• Comptable gestionnaire
• Gestionnaire de stocks
• Responsable d’entrepôt
• Responsable logistique
Agent de magasinage
- Préparateur de commandes (h/f)

Quelles sont les qualités requises ?


• Rigueur dans le contrôle des marchandises,
• Capacités de gestion, respect des délais
Que fait-il ? • Respect des règles de sécurité pour le
• Assure la réception, le stockage, stockage des matériaux et produits
la préparation et la distribution dangereux ou polluants
• Décharge, identifie, contrôle les produits
• Met en stock les marchandises
• Emballe et étiquette les marchandises
• Charge et cale les marchandises Quelles évolutions ?
pour le transport • Chef de dépôt
• Responsable Adjoint d'entrepôt
Comment le fait-il ? • Chef de quai
• Seul ou en équipe (en magasin, en entrepôt…) • Chef d’équipe
• Aux commandes d’engins de manutention
• En contact éventuel avec la clientèle
Magasinier cariste (h/f)

Quelles sont les qualités requises ?


• Habileté, précision et pondération
• Rigoureux lors du contrôle des produits,
de la préparation des commandes
et dans la gestion des stocks
• Respect des délais

Quelles évolutions ?
Que fait-il ? • Gestionnaire de stocks
• Réceptionne, stocke, prépare et expédie • Chef d’équipe
articles et marchandises • Chef de quai
• Conduit tous types de chariots élévateurs • Responsable d’expédition ou de réception

• Gère les stocks

Comment le fait-il ?
• Conduit un chariot élévateur
• Travaille seul ou en équipe, à l’intérieur
d’un magasin, d’un entrepôt, en plein air
ou sur un quai de chargement
• En contact avec la clientèle
Chef de quai (h/f)
Quelles sont les qualités requises
?
• Rigueur et organisation
• Maîtrise de l'outil informatique
• Sens du management
Que fait-il ? • Connaissance d’une langue étrangère
• Organise et veille aux opérations de réception, (anglais conseillé)
tris et livraisons de petits colis
• Manage une équipe de manutentionnaires
(activité de messagerie ou de transports express) Quelles évolutions ?
• Choisit les méthodes de transport • Directeur d'exploitation
et de stockage appropriées

Comment le fait-il ?
• Optimise les coûts, veille à la sécurité,
au respect des délais et à la qualité de livraison
• Exerce son activité en magasin,
chez les distributeurs, en entrepôt
ou sur un quai, seul ou en équipe
• Est en relation avec la clientèle
• Utilise l’outil informatique pour la gestion
des stocks
Commercial - prestation logistique (h/f)

Quelles sont les qualités requises


?
• Persévérance, autonomie,
résistance au stress
• Capacité d’écoute/d’animation
• Bon relationnel
Que fait-il ? • Polyvalence, anticipation
• Est chargé de commercialiser la prestation • Bon négociateur
logistique au sein d’entreprises industrielles
ou de sociétés ayant une activité logistique Quelles évolutions ?
• Gère la relation client dans sa globalité • Commercial grands comptes
• Directeur commercial
Comment le fait-il ?
• Prospecte et suit la clientèle
dans le cadre d’une stratégie d’entreprise
• Remonte les informations terrain
• S’adapte aux demandes des clients
grâce à une parfaite connaissance
des produits
Comptable gestionnaire (h/f)
Quelles sont les qualités requises
?
• Rigueur et concentration
• Sens des responsabilités et de l’organisation
• Esprit d’analyse et de synthèse
• Bonne connaissance des normes françaises
et internationales
• Maîtrise de l’informatique de gestion
Que fait-il ? (finance, comptabilité)
• Traduit en chiffres l’activité de l’entreprise • Maîtrise de l’anglais s’il s’agit
• Surveille les achats, les ventes, les charges, d’un grand groupe
les produits
• Elabore le bilan et le compte de résultats Quelles évolutions ?
• Contrôleur de gestion
Comment le fait-il ? • Chef comptable
• Travaille avec l’ensemble des services • Responsable administratif ou financier
de l’entreprise, en collaboration
avec son responsable de service
ou la direction
• Effectue l’enregistrement des données
comptables à l’aide d’outils informatiques
Gestionnaire de stocks (h/f)

Quelles évolutions ?
• Responsable logistique
• Responsable d’entrepôt
Que fait-il ?
• Directeur des achats
• Gère et optimise les stocks ou des approvisionnements
• Définit et met en oeuvre
les plans d'approvisionnement

Comment le fait-il ?
• Exerce son activité en relation avec les services
de production, d’approvisionnement, avec les
commerciaux de l’entreprise et les transporteurs
• Joue un rôle d’interface entre le travail
de terrain et le travail administratif

Quelles sont les qualités requises ?


• Rigueur, sens de l’organisation,
• Sens du service, esprit d’équipe
• Connaissance des produits
• Maîtrise des outils informatiques
• Connaissance des réglementations
douanières et de la législation des transports
Responsable d’entrepôt (h/f)

Quelles sont les qualités requises


?
• Capacités de gestion et d’organisation
• Bonne maîtrise de l’outil informatique
et des logiciels spécifiques à l’entreposage
Que fait-il ? • Sens du management
• Organise et coordonne les opérations • Connaissance d’une langue étrangère
de réception, d’entreposage, de préparation (anglais conseillé)
de commandes et d’expédition
• Supervise les commandes, s’assure de la Quelles évolutions ?
disponibilité et de la fiabilité des stocks • Responsable logistique
• Encadre une équipe de plusieurs personnes • Directeur logistique
(caristes…)

Comment le fait-il ?
• Tient compte des impératifs de qualité
de productivité, de coût et de sécurité
• Conçoit les modes d’organisation
du stockage et optimise les surfaces
et volumes
• Utilise les nouveaux moyens de communication
Responsable logistique (h/f)
Quellessontlesqualitésrequises?
• Rigueur, organisation, pragmatisme
• Sens du service, réactivité
• Disponibilité, autonomie, bon relationnel
Que fait-il ? • Capacités de management
• Maîtrise d’une ou de plusieurs langues
• Optimise les flux, les surfaces de stockage,
étrangères
les étapes du transport, les délais
et les manutentions Quelles évolutions ?
• Maîtrise et réduit les coûts de la chaîne logistique
• Directeur logistique
• Exerce au niveau opérationnel et fonctionnel
• Réalise des études logistiques/stratégiques

Comment le fait-il ?
• Gère tous les flux d’informations nécessaires
à sa mission
• Intègre les impératifs du marketing,
de la production, des ventes, des finances
• Propose une stratégie globale de production,
de stockage, de transport et de qualité de
service
• Utilise la robotique pour l’automatisation
de la production, du stockage, de la préparation
des commandes, l’informatique pour
l’optimisation des tournées, la gestion
des stocks et l’implantation d’entrepôts
RESSOURCES HUMAINES
ET LOGISTIQUE
CROISEMENT DES
INTÉRÊTS

LES CONTRAINTES DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA LOGISTIQUE


LES CONTRAINTES DE LA DIRECTION
RESSOURCES HUMAINES :
• Difficultés de trouver les profils recherchés

• Se limites dans les entretiens de fixer un objectif principal d’ordre financier « salaire ».

• Les profils recherchés sont éjecté dès le premier contact, manque d’approche commerciale pour convaincre le candidat,

• n’ont pas suivi une formation qui leur explique le métier de logisticien ou de la supply chain

• les horaires de travail des entrepôts et des intervenants logistique

• l’application des shifts et assurer le suivi de la loi de travail

• calcul des salaires et primes (deux services ou direction se partage la tache finance et RH)

• conflit d’intérêt entre la direction logistique ou supply chain et la direction des ressources humaine dans la gestion du
personnel, des congés et autorisations

• les licences et/ou Certificat de Qualification Professionnelle : ex des caristes, agent de réception, gestionnaire de parc auto

• programme et planification des formations non respecté ou inexistant

• la logistique ne fait partie encore de la stratégie globale des sociétés

• surcharge des taches pour dirigeants et/ou cadres logistique

• intégration des ressources humaines dans la direction supply chain

• transport du personnel et l’externalisation des services


SOURCES DE RECRUTEMENT (1)
SOURCES DE RECRUTEMENT (2)
LES CONTRAINTES DES LOGISTICIENS :
• Les profiles des candidats difficile à trouver et même s’il est disponible les délais de retrouver les profiles exigés sont long
alors que le besoin est immédiat

• Les budgets alloués par la direction financière posent souvent problème sachant que le métier de logisticien vient
d’apparaitre dans le marché de l’emploi marocain

• Formation souvent non complété et non spécialisée mais reste générale

• Les profiles disponibles n’ont pas eu une expérience dans le domaine de la logistique mais une formation différente finalisée
par un mastère en logistique

• Recours aux sociétés d’intérim pour minimiser les charges et l’instabilité des interimaires

• Taux de départ très important des techniciens, mains d’œuvre et/ou manutentionnaires logistique

• Système d’information de la société non adapté aux outils de travail

• Systèmes d’information ne suis pas l’évolution du marché et des fournisseurs

• Implantation des sociétés étrangères souvent européenne avec une grande expérience et une expertise qu’on ne peut rivaliser

• Conditions de travail précaires pour une grande majorité

• Manque d’ingénieurs et techniciens spécialisés dans la maintenance et réparation des engins ex : transpalette, différant type
de Clark électrique ou au gasoil

• En cas de demande d’expertise ou de bureau de conseil dans le domaine, recours à des étranges

• Une vague de logisticien venu d’Europe suite à la crise est recruté à la place de mains d’œuvre Marocaine sans même avoir
recours à leur expérience avec des salaires souvent important, alors que nous avons besoin de mains d’œuvre locale pour la
former, la suivre pour améliorer son rendement et expertise et répondre à la demande insatisfaite avec des salaires
raisonnables
LES CONTRAINTES D’ORDRE ETATIQUE :
• formation universitaire au Maroc ne répond pas au besoin du marché, souvent les professeurs n’ont aucune idée des
métiers de la supply chain mais juste une formation généraliste dans la logistique

• manque de textes de loi et réglementation des métiers de la logistique

• il faut une réglementation au plus vite les chantiers de la logistique avant qu’on tombe dans les erreurs du passé
comme le transport informel

• stratégie gouvernementale non claire par rapport aux métiers de la logistiques, ça reste un discoure politique mais
sur le terrain le contrait n’est pas d’actualité

• le marché de l’emploi ne suit pas la demande et manque de formation

• Une très grande partie de la logistique ou plutôt transport est informelle

• Décongestion des villes en générale au Maroc et difficulté de circuler

• Mal gérances des infrastructures logistiques faute de ressources humaines (les nouveaux entrepôts bâties par la
NSTL)

• Absence de transport spécialisé pour une catégorie de produits soit dangereux, soit fragiles, soit radioactifs …

• Parc roulant au Maroc dépassent les 35 ans (camions, semi-remorques …)

• Absence de tribunaux spécialisés en cas de litige et même d’organismes de médiation (, dans le domaine logistique)

• Décision prise par le gouvernement sans avoir recours aux professionnelles du secteur : EX cas de la taxe de 100 dhs
pour les classes ECO et 400 dhs pour les 1ere classes des vols à destination du Maroc – mise en place en mois d’avril,
riposte des compagnies aériennes et de l’IATA sur le champ

• Les professionnelles sont hors-jeux des stratégies du gouvernement alors qu’ils sont le mieux placés pour répondre
à quelques problématiques sachant qu’il s’agit d’un nouveau domaine
LES ATTENTES D’UNE STRATÉGIE RH

• La gestion des ressources humaines vise à obtenir


et à augmenter la qualité et le rendement du personnel de
l’entreprise.

• Elle est la responsabilité de tous les cadres de l’entreprise.

• L’entreprise recherche un candidat compétent qui pourra appliquer


ses connaissances et qui adoptera une bonne attitude.

• Elle doit offrir des conditions de travail suscitant la motivation et la


collaboration entre les employés.

• Elle tente d’offrir une rémunération appropriée à la tâche et à


l’environnement.
FORMULER LA STRATÉGIE RH

PPGRH

Communication
Rencontres d’information
Être à l’écoute
Être honnête…donner l’heure juste
Avoir de nouveaux projets
Favoriser la participation
Donner un sens au travail

51
LE RÔLE QUE DOIT JOUER LES RH

Aujourd’hui en cherche une direction ou département RH qui


soutient logistique ou la supply chain et dont la principale mission
et de trouver les meilleurs profils, former, suivi du personnel
logistique et offrir les meilleurs conditions de travail pour ces
recrus puisqu’il est difficile de trouver des profils adéquat et
fidéliser son personnel pour garder l’avance concurrentielle et
passer à d’autres volets plus important comme la formation
continue et l’expertise de ses manutentionnaire et cadres
dirigeant au lieu de rester limiter juste au recrutement à chaque
reprise
UNE VISION NOUVELLE DE LA
STRATEGIES RH

• Stratégie « engagement »
• Organisation conçue pour être fréquemment
réajustée : équipes autonomes.
• Tâches élargies et enrichies.
• Recrutement pour des missions évolutives,
attention portée aux compétences et au potentiel
d’évolution.
• Évaluation multidimensionnelle, quantitative et
qualitative, incluant des éléments imprévus.
• Formation de type « développement » du
potentiel.
• Place pour l’exploration et le tâtonnement.

53
Comment sortir du lot ?

54
UNE VISION NOUVELLE DE LA
STRATEGIES RH
• Stratégie « engagement » (suite)
• Rémunération multidimensionnelle (prise en compte
de la performance individuelle et collective, du poste,
des compétences, présence de fixe et de variable).
• Attention portée à la motivation intrinsèque (concept
global de récompense).
• Carrières verticales et horizontales, possibilités
d’évolution.
• Syndicats/salariés considérés comme partenaires.
• Pas de recherche d’adéquation immédiate entre
ressources et besoins mais « slack » important.
• Limitation des licenciements par flexibilité interne.

55
Fin de la séance