Vous êtes sur la page 1sur 4

Les normes professionnelles de l’audit interne

L’existence de normes permet au différents acteurs de la fonction d’audit interne d’exercer celle-ci avec plus
d’autorité. En effet, la référence à une fonction organisée est un label de la qualité qui renforce les services d’audit
interne dans les entreprises et les organisations.

Les objectifs des normes


- Définir les principes fondamentaux de la pratique de l’audit interne

- Fournir le cadre de référence pour la réalisation et la promotion d’un large champ d’intervention d’audit interne
à la valeur ajoutée
- Établir les critères d’appréciation du fonctionnement de l’audit interne

- favoriser l’amélioration des processus organisationnels et des opérations


Les normes sont des principes obligatoire constitués :
 De déclarations sur les conditions fondamentales pour la pratique professionnelles de l’audit interne et pour
l’évaluation de sa performance. Elles sont internationales et applicables tant au niveau du services qu’au
niveau individuel
 D’interprétation clarifiant les termes et les concepts utilisés dans les déclarations

Les normes sont les suivants :

Les normes
De qualification

De
fonctionnement
De la mise en
œuvre
B- les normes de fonctionnement (Série 2000)

Ses normes décrivent la nature des activités d’audit interne et définissent des critères de qualité permettant
d’évaluer les services fournis.

- Planification (2010) : la programmation des missions doit se baser sur l’approche par les risques en ayant un
outil de mesure de ceux-ci.
- Management des risques (2110) : participation à l’évaluation et à l’identification des risques.
- Contrôle (2120) : Aider et maintenir un dispositif de contrôle (garder la structure sous contrôle)
- Gouvernement d’entreprise (2130) : contribuer au processus de gouvernance (disposer d’un code d’éthique
pour insuffler une bonne culture d’entreprise).
- Considération relative à la planification (2201) : Elles concernent les objectifs de l’objet de l’audit, les risques
et moyens de lutte, l’efficacité du système de contrôle interne et les possibilités d’amélioration
- Objectifs de mission (2210) : l’étendue des objectifs
- Champ de la mission (2220) : Fonctions et objectifs de la mission
- Programme de travail de la mission (2240) : Ce programme doit être élaboré et formalisé.
- Documentation des informations (2230) : la nécessitée disposer d’une documentation avec des informations,
dont l’accès est géré par le responsable.
- Contenu de la communication (2410) : les objectifs et le champs d’application (conclusions, recommandations
et plan d’action).
- Diffusion des résultats (2440) : elle se fait à des personnes appropriées.
- Surveillance des actions de progrès (2500) : Le responsable doit veiller à cette surveillance.