Vous êtes sur la page 1sur 23

La prématurité

Caroline LOUBIER
Février 2008
Présentation d’un prématuré
« Est prématuré tout enfant né entre 22 et 37 SA »
 Peau fine,
érythrosique et
recouverte d’un fin
duvet (« Lanugo »)
 Absence de masse
graisseuse
 Faible masse
musculaire
 Abdomen saillant
 Cartilage des oreilles
mou
Présentation d’un prématuré
 Immaturité des
fonctions et des
organes :
 Pulmonaire
 Hémodynamique
 Thermorégulation
 Immunitaire
 Métabolique
 Neurologique
Définition de la prématurité
 La prématurité moyenne  La grande prématurité
(33 à 36 SA +6j)) (27 à 32+6j)
 Fréquence : 25 % soit 64
enfants*
 La très grande prématurité
 Mortalité : 15 % de
(<27 SA) décès*
 Durée moyenne
d’hospitalisation :
 21 jours*
 Séquelles : Fort risque de
retard de développement
à 2 ans (de la paralysie
cérébrale aux difficultés
scolaires)
Respiration et prématurité
 Diminution de la CRF.
 Maladies des membranes hyalines.
 Immaturité neurologique: apnées prolongées

 Asphyxie par défaut de résorption ou inhalation


meconiale.
 Poumon de choc.
Respiration et prématurité
 Intubation naso trachéale ou VNI
 MMH: surfactant exogène 200mg/kg et VOHF.
 Apnées: +/- CPAP nasale ou intubation.
 Inhalation meconiale: BA et LBA par un
mélange sérum physiologique et surfactant.
Rôle Infirmier
 Surveillance des paramètres du ventilateur.

 Surveillance V.N.I.

 Paramètres cliniques et para cliniques.


Soins infirmiers
 Broncho aspirations.
 Fixation de la sonde d’intubation et évaluation
de sa bonne position.
 Soins spécifiques en cas de V.N.I.
 Kinésithérapie respiratoire.
 Ventilation manuelle au Jackson-Rees.
Circulation foetale
hémodynamique
 État de choc.
 Persistance du canal artériel.

 Hémorragie intra ventriculaire


Persistance du Canal artériel
 Chute de la pression artérielle
 Diminution de la perfusion
 Hémorragie cérébrale

 Insuffisance rénale

 Entérocolite nécrosante

 Augmentation du débit pulmonaire


 Œdème pulmonaire
 Difficulté de sevrage
SURVEILLANCE INFIRMIERE
 Apparition de signes d ’aggravation .

 Surveillance des traitements vasoprésseurs.

 Clinique: temps de recoloration, marbrures.


 Para clinique: PNI, ECG, bilan
entrées/sorties, diurèse, saturation.
Thermorégulation et prématurité
 Hypothermie inférieure a 36°C =
aggravation.

 Situations a risques.

 Surveillance température, incubateurs


humidifiés, tunnel, habillage de l ’enfant.

 Regroupement des soins sous surveillance


thermique.
Prématuré et troubles métaboliques
 Hypoglycémie ( inférieure a 0.40 g/l ou 2 mmol).

 Hypocalcémie.

 Hypo protidémie

 Ictère néonatal.

 Anémie.
Système immunitaire et prématurité
 Risque infectieux ++++
 Hyperthermie
 Hyperglycémie
 Désaturations
 Bradycardies
 Augmentation de la PCR
excès de bilirubine non conjuguée ( indirecte), qui
s'accumule en amont de l'étape hépatocytaire de
conjugaison
Troubles de l’élimination
 Premier transit: méconium.
 Gestion de la sonde gastrique, de l ’aspiration.
 Surveillance des résidus.

 Principale trouble: arrêt du transit, ballonnement.

 Entérocolite ulcéronécrosante.

 RGO:Position proclive.
Troubles de l’élimination
 Fonction rénale immature.

 Bilan entrées/sorties: compensations


précises des pertes.
 Comptabiliser tout soluté perfusé.

 Surveillance quotidienne du poids


Troubles neurologiques
 Stress, douleur  Hémorragie intra
 Sursaut ventriculaire
 Bâillement  Anémie importante

 Eternuement et inexpliquée
 ETF anormale
 Trémulations
 EEG perturbé
 Tachycardie
 Pleurs
Prématuré et soins infirmiers
 Soin relationnel et de développement
(NIDCAP)
 Positionnement de l ’enfant.
 Limiter l’agression de l ’environnement.

 Prise en charge de la douleur.

 Rôle de la famille.