Vous êtes sur la page 1sur 148

FORMATION TEMS™ Discovery

1
Objectifs de la formation

 A la fin de cette formation, vous devez être capable de :

 Comprendre la solution TEMS et comment TEMS DISCOVERY s’intègre


dans le cadre de l’analyse des performances des réseaux 2G/3G et 4G
 Maitriser les fonctionnalités de base pour pouvoir créer un projet
permettant d’analyser des données de mesures ou pour utiliser un
projet existant
 Connaitre les différentes possibilités d’affichage des données et les
principales fonctions de traitement des données
 Savoir générer des rapports de mesure automatiques
 Connaitre les principes utiles à la création de scripts permettant la
génération d’évènements ou d’alertes personnalisés

2
Sommaire
1 - Présentation de TEMS 4 2.6 - Générer un rapport 143
1.1 – Objectifs 5 2.7 – Affichage des données Google Earth 148
1-2 - Positionnement de TEMS DISCOVERY 6
1.3 – Processus d’analyse des données 15
1.4 – Présentation de l’interface utilisateur 19
1.5 – Fenêtres d’analyse des données 31

2 – Fonctionnalités de base 36
2.1 – Objectifs 37
2.2 – Définition et caractéristiques d’un projet 38
2.3 – Utilisation d’un projet existant 39
2.4 – Création d’un projet en mode pas à pas 73
2.5 - Fenêtres, vues et fonctions 112
La vue Carte 113
Les Chronogrammes 129
La Vue Messages 131
La Vue Histogramme 134
La vue Table 136
La vue Statistiques des secteurs 138
La vue Correlation 139
La vue Résumé des problèmes 141

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 3


Présentation de TEMS

4
[ Présentation de l’outil]

Objectifs

 A la fin de ce module, vous devez être capable de :

 Comprendre le positionnement de la solution TEMS dans le cadre de


l’activité d’un opérateur télécoms
 Connaitre le processus d’analyse et de traitement des données de
mesures
 Appréhender l’interface utilisateur de TEMS DISCOVERY

5
Positionnement de TEMS Discovery

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 6


Positionnement de TEMS Discovery

 Les réseaux mobiles ont besoin, pour fonctionner de manière optimale, d’être en
permanence surveillés et audités. Cette surveillance permet de garantir le meilleur
service aux utilisateurs et permet de pouvoir optimiser en temps réel et en continu les
performances de ces réseaux.

 Dans cette optique, visualiser de manière efficace et optimale le fonctionnement du


réseau et pouvoir en faire une analyse complète et précise est une nécessité pour
l’opérateur.

 Les opérateurs de réseaux utilisent des outils intégrés à leur OMC pour réaliser et
analyser les mesures remontées pas les réseaux. Malheureusement ces outils ne
permettent de restituer qu’en partie la vision clients et ne permettent pas d’avoir des
informations exhaustives sur l’état de la couverture.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 7


Positionnement de TEMS Discovery

 TEMS Discovery est une solution globale d’analyse et d’optimisation des réseaux
mobiles. TEMS Discovery permet aux opérateurs d’avoir un aperçu sans précèdent des
performances de leurs réseaux, et surtout de la façon dont ces performances sont
ressenties par les utilisateurs en termes de mobilité, d’accès au réseau et aux
différentes applications qu’ils peuvent utiliser.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 8


Positionnement de TEMS Discovery

 TEMS Discovery peut analyser automatiquement les données provenant de


différentes sources : drive-tests, équipements mobiles, données OSS,
données issues de “crowd-sourcing” ou de différentes applications.

 TEMS Discovery est disponible en version entreprise, desktop qui permet aux
ingénieurs une immersion dans les données mobiles (collectées avec TEMS ou
avec d’autres outils de mesures) et dans les données OSS (collectées par
exemple depuis les OMC des équipementiers télécoms).

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 9


Positionnement de TEMS Discovery

TEMS Discovery apporte une approche globale unique, qui permet par exemple
aux opérateurs de s’assurer que les utilisateurs premium reçoivent le niveau de
service qu’ils demandent, 24h sur 24h, n’importe où sur le réseau, et quel que
soit le service demandé : voix, mailing, applications Internet,…

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 10


Positionnement de TEMS Discovery

 Discovery est le nouvel outil de post-traitement du


catalogue TEMS ASCOM

 Discovery est destiné à réaliser de l’optimisation de


réseau mais peut aussi servir au benchmarking et à la
vérification de la QoS (Quality of Service)

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 11


Positionnement de TEMS Discovery

 Discovery peut facilement être adapté au processus de travail des


opérateurs :

• Automatisation du traitement des données

• Redéfinition de KPI

• Rapports intégrés

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 12


Positionnement de TEMS Discovery

 Discovery est le complément idéal pour les solutions TEMS


Investigation et TEMS Pocket

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 13


Positionnement de TEMS Discovery

 TEMS Discovery fonctionne avec les technologies suivantes :

• IS-95/cdma2000 1x

• EV-DO (Rev, 0/ Rev A)

• GSM/GPRS/EDGE

• WCDMA/HSDPA/HSUPA/HSPA+

• TD-SCDMA

• WiMAX

• LTE

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 14


Processus d’analyse des données

Préparer Analyse des données Génération de


• Importer et rassembler les • Sur un fond de carte rapports
données • Graphes • KPI
• Composition des donnés • Histogrammes • Rapports personnalisés
géographiques. • Messages échangés • Scripts
• Créer des données
composites

Vue d’ensemble du processus


d’analyse des données
TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 15
Processus d’analyse des données

 Pour réaliser l’optimisation ou le contrôle de la QoS d’un réseau mobile, il


est nécessaire de faire l’analyse de données de performance.

 Plusieurs source de données peuvent être utilisées, provenant soit de « drive


tests », soit de compteurs OSS (collectés sur les OMC).

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 16


Processus d’analyse des données

 Une fois les données pertinentes collectées, il faut les post traiter pour
pouvoir les analyser de manière simple et intuitive.

 TEMS permet le post traitement automatique des données

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 17


Processus d’analyse des données

 L’affichage de l’ensemble des données de manière générale ou de façon


détaillée permet de localiser un défaut, de l’analyser et de le diagnostiquer.
 Les préconisations deviennent intuitives.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 18


Présentation de l’interface utilisateur

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 19


Présentation de l’interface utilisateur

 Interface de démarrage

Sans l’onglet Avec l’onglet


latéral latéral

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 20


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet Project list :


• Les projets sont organisés sous forme de
répertoires

• Ils contiennent les données des mesures


que l’on doit analyser.

• TEMS charge ces données une fois et les


sauvegarde jusqu’à ce que l’utilisateur les
supprime.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 21


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet Document List :

Il contient la liste des documents TEMS Discovery,


chacun de ces documents contient les informations
suivantes :

• La configuration de l’espace de travail

• Les données du projet

• La présentation des données

TEMS Discovery permet de ré-ouvrir facilement une


étude en cours de traitement sans perdre son
environnement de travail.

Il est possible de partager ces documents.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 22


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet GIS/Coverage :

Des données GIS (Geographic Information


System) doivent être importées dans TEMS
Discovery.

Ces données sont nommées lors de leur


importation et peuvent être utilisées par
plusieurs projets.

Elles permettent de donner un contexte


géographique aux données à analyser.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 23


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet Message Log :

Cet onglet liste les actions que TEMS Discovery a réalisé

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 24


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet Task Window :

Cet onglet permet de visualiser l’avancement de l’importation des données

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 25


Présentation de l’interface utilisateur

 Ouvrir un projet :

Sélectionner un projet dans l’onglet et

l’ouvrir par double-clic ou par clic droit

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 26


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet Explorer

- Sous onglet DataSet

Ce sous-onglet contient tous les jeux de


données à analyser et leurs métriques
(informations ou compteurs calculés par
l’outil de mesures)

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 27


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet Explorer

- Sous onglet Cells

Ce sous onglet permet d’afficher les


cellules présentes sur le réseau lorsque
elles ont été préalablement chargées.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 28


Présentation de l’interface utilisateur

 Onglet Explorer

- Sous onglet GIS/Coverage Map

Cet onglet permet de gérer les paramètres


d’affichage des données graphiques.

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 29


Présentation de l’interface utilisateur

 Les données sont ensuite analysées sous plusieurs angles :

- géographique

Une centaine des formats Geodata utilisés couramment sont compatibles

Images raster
Données vectorielles
TEMS peut fusionner
automatiquement des
geodata provenant de
différentes sources,
formats …

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 30


Fenêtres d’analyse des données

- par graphique

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 31


Fenêtres d’analyse des données

- par message ou par liste de messages

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 32


Fenêtres d’analyse des données

- par diagramme

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 33


Fenêtres d’analyse des données

- par point (radio)

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 34


Fenêtres d’analyse des données

 Les fenêtres de données peuvent être affichées et agencées selon le


besoin pour rendre l’analyse plus simple

TEMS Discovery 10.0, Aout 2013, © Ascom 35


Fonctionnalités de base

36
[ Fonctionnalités de base ]

Objectifs

 A la fin de ce module, vous devez être capable de :

 Gérer des projets


 Gérer des rapports
 Editer les compteurs
 Composer un nouveau jeu de données
 Ouvrir un projet avec l’outil d’analyse
 Réagencer des données par géolocalisation

37
[ Gérer des Projets ]

Définition et caratéristiques d’un projet


 Un projet est un espace réservé, utilisé pour organiser les
données.
 Plusieurs projet peuvent être créés pour une région donnée.
 En général, les données d’un projet concernent une région
géographique limitée.
 TEMS Discovery permet de charger les données d’un projet une
fois pour toute et sauvegarde les données traitées jusqu'à leurs
suppression par l’utilisateur.

38
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant

1- Cliquer sur « Project list »

2- Double cliquer sur le projet ou


cliquer avec le bouton droit de la
souris et choisir « open project »

Remarque : « Open project with


Layout » permet d’ouvrir le projet
avec une configuration graphique
enregistrée.

39
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Explorateur de Projet

40
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Dans l’onglet Explorer on retrouve 3 sous-onglets :

 Dataset
 Cells
 GIS/Coverage Map

41
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

L’onglet DataSet permet d’afficher les


données de Drive Test sous trois groupes :

 Composite (Integrated)
 Composite (Member Listing)
 DataSet

Les données dans « composite » et dans


« DataSet » sont hiérarchisées sous forme
d’arbre regroupant les métriques.

42
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Sous l’onglet Datasets, on retrouve les


données de drive test importés dans le
projet

Les donnés sont organisé selon cette


arborescence:
 Projet
 Groupement d’équipements
 Equipement
 Metric group
 Metrique

43
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE


Les métriques présentes sont différentes en
fonction du type de l’équipement de capture
(mobile, scanner, Etc.) et la technologie
mesuré (GSM, WCDMA, Wifi, Etc.)

Les métriques présentes portent 5 couleurs


différentes
• Orangé: Scripts/Métriques
custom/conditions prédéfinies dans
Tems
• Vert: : Scripts/Métriques
custom/conditions définies par
l’utilisateur
• Marron: : Scripts/Métriques
custom/conditions protégés par un mot
de passe
• Rouge: Custom Metric group
prédéfinie par Tems
44
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE


Afin d’afficher une métrique, il faut la
sélectionner dans le menu Dataset et sélectionner
la façon avec laquelle on souhaite les afficher

Exemple: pour afficher le RSSI, il faut naviguer


vers l’onglet WCDMA RSSI, ensuite sélectionner si
on souhaite afficher le niveau de signal ou bien le
UARFCN correspondant

45
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

L’onglet Cells permet d’afficher :


• des configurations réseaux importées,
• les cellules,
• les groupes de secteurs.

Pour chaque secteur on retrouve les


paramètres physiques d’installation et
les paramètres liés à la technologie.

46
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

L’option « Send to map view » permet d’afficher les


cellules sélectionner dans la vue carte

Il est possible d’afficher toutes les cellules ou bien


afficher uniquement un « Sector group »

L’option « Highlight In Map View » permet de localiser


les cellules sur la carte

47
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Il est possible de modifier les règles d’affichage des


cellules via le menu « Edit View Options »

Via ce menu, l’utilisateur peut customiser l’affichage


des cellules:
• Définir la taille de l’affichage
• Définir les couleurs des secteurs en fonction d’un
attribue de la cellule
• Définir un label par site ou par secteur

48
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

49
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Il est possible de filtrer le fichier de cellules importé en


définissant des Sector Group

Afin de filtrer les cellules il faut:

1. Définir un filtre

50
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Il est possible de filtrer le fichier de cellules importé en


définissant des Sector Group

Afin de filtrer les cellules il faut:

1. Définir un filtre: Le filtre peut se baser sur les


caractéristiques des sites, secteurs ou fréquences

51
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Il est possible de filtrer le fichier de cellules importé en


définissant des Sector Group

Afin de filtrer les cellules il faut:

1. Définir un filtre: Le filtre peut se baser sur les


caractéristiques des sites, secteurs ou fréquences
2. Le filtre peut être appliqué sur les cellules à partir
du menu « Cell Configuration Editor/ Sector
Searcher by Filter »

52
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Il est possible de filtrer le fichier de cellules importé en


définissant des Sector Group

Afin de filtrer les cellules il faut:

1. Définir un filtre: Le filtre peut se baser sur les


caractéristiques des sites, secteurs ou fréquences
2. Le filtre peut être appliqué sur les cellules à partir
du menu « Cell Configuration Editor/ Sector
Searcher by Filter »

53
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Il est possible de filtrer le fichier de cellules importé en


définissant des Sector Group

Afin de filtrer les cellules il faut:

1. Définir un filtre: Le filtre peut se baser sur les


caractéristiques des sites, secteurs ou fréquences
2. Le filtre peut être appliqué sur les cellules à partir
du menu « Cell Configuration Editor/ Sector
Searcher by Filter »
3. Les cellules filtrés peuvent être enregistrées
comme un « Sector Group » et apparaitront
automatiquement dans l’onglet « Sector Group »

54
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Cet onglet permet de lister les sources GIS


(Geographic Information System ) associées au
projet.
Pour activer une source GIS, il faut faire un
glisser/déposer sur la vue « Map view »

Remarque : Il faut désactiver la carte WEB avant de


charger le GIS.

55
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

56
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

L’onglet Legend affiche les détails sur la légende


utilisée pour afficher les « métriques » sur la vue
carte.
L’utilisateur peut afficher ou masquer tout ou partie
des métriques.

57
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Il est possible d’éditer la légende utilisé par


métrique en modifiant les couleurs et les intervalles
d’affichages ou en définissant une nouvelle légende

Ceci est réalisable via la fonction « Plot Band »


disponible dans le menu « Configuration » ou bien
directement à partir de l’onglet « Legend » en
cliquant avec le bouton droit sur la légende concerné

58
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Générer
Créer une Sauvegarder les automatiquement Rajouter ou supprimer
nouvelle légende modifications des intervalles de un intervalle
valeurs

Intervalles numériques
(niveau de signal par e.g) ou
chaine de caractères
(Evènement par e.g)

59
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

60
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

 L’onglet « Point Details » affiche les détails d’un


point de mesure (en temps ou en position).
 Les détails d’un point s’affichent en sélectionnant
un point sur la carte, en cliquant sur un message
dans « message view » ou dans « table view ».
 Une configuration doit être choisie. L’utilisateur
peut choisir parmi une liste de configurations ou
bien créer une nouvelle configuration.

61
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

 L’utilisateur peut choisir les métriques à visualiser


dans le « Point Details » via le menu
« Configuration »
 Chacune de ces configurations correspond à un
ensemble de métriques prédéfinies dans l’outil
 L’utilisateur peut définir une configuration
customisé via le « Point Details Configuration »

62
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Créer une nouvelle


Métriques configuration
disponibles

Métriques
rajoutées au
« Point Details »

63
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

L’onglet « Project Properties » permet de


consulter et modifier :
 les données géographiques sous « GIS
Settings »,
 les zones définies par un utilisateur sous
« UDR Configuration »
 la configuration des cellules sous « Cell
Configuration ».

64
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

 Dans l’espace de travail, l’utilisateur


peut activer ou désactiver l’affichage
d’une vue « view ». Il peut aussi
personnaliser l’organisation des vues.
 Une vue permet la présentation de
l’information sous différentes formes.
 Il y a 2 catégories de vues :
 Synchronizable views
 Summery Data views

65
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

« Synchronizable views » incluent:

 Messages View  Table View


 Map View  Point Detail View
 Google Earth  Instant Chart
 Time Chart  Wave View
 Metric Correlation  Legend View

Synchronisation par clic souris

Synchronisation par déplacement


du souris
66
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

67
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

« Summary Data Views » inclut:


 Histogram
 Batch PDF View
 Problem Summary View
 Sector Statistics View
 Multi-dimension Statistic View

68
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Un glisser/déposer permet
d’organiser les vue dans
l’espace de travail.

69
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Chaque vue peut-être décomposée en plusieurs sous-vues. 70


[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

Chaque vue possède sa propre barre d’outils avec ses propres fonctionnalités.
71
[ Gérer des Projets ]

Utilisation d’un projet existant: WORKSPACE

L’organisation de l’espace de travail peut-être sauvegardé :


1. Aller dans « file »
2. Cliquer sur « save »
3. Choisir « Save View Layout », indiquer un nom et cliquer sur
« save »
72
Création d’un projet en
mode pas à pas

73
[ Gérer des Projets ]

Etape 1 : Importation des données géographiques

 Des fichiers Zip


peuvent être chargés

 Il est possible
d’ajouter des Geo
Area cibles en
ajoutant le nom sur la
liste déroulante

74
[ Gérer des Projets ]

Etape 1 : Importation des données géographiques

Il ne faut pas
charger une carte en
ligne.

75
[ Gérer des Projets ]

Etape 2 : Création d’un nouveau projet

 Choisir le nom de votre projet.


 Choisir les données géographiques à
associer à votre projet.
 Sauvegarder et fermer

76
[ Gérer des Projets ]

Etape 2 : Création d’un nouveau projet

Le projet apparait dans


« Project List »

Pour modifier les paramètres


d’un projet :

 Soit utiliser la barre pas-à-


pas.

 Soit par un clic-droit sur le


projet puis « View/Edit
Properties ».

77
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

Il faut sélectionner les fichiers


de traces, le projet cible auquel
appartiennent les fichiers traces
et indiquer un dataset cible
(« 0001 » dans l’exemple ci-
contre).

78
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

Il est possible de sélectionner


les métriques à importer à
partir du logfile en utilisant les
filtres définies dans « Import
Configuration »

L’option Edit permet à


l’utilisateur de définir des
filtres customisés

79
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

Binning temporel à
appliquer par métrique

80
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

Il est possible d’importer des


données de drives test
générique

Dans ce cas, l’utilisateur doit


définir le mapping entre le
contenu du fichier et les
métriques à importer

81
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

Nom de la colonne Métrique Méthode Type de la


dans le fichier source correspondante d’agrégation métrique
des données

Importer la
colonne

Séparateur
des colonnes

82
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

L’import des données de drive tests


peut prendre plusieurs minutes. Vous
pouvez suivre l’avancement de l’import
via l’onglet « Task Window »

83
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

Les fichiers apparaissent dans l’ arborescence


du projet. Les données d’un dataset peuvent
être organisées suivant différents critères:

 Device

 Region

 File Name

 Date

 …

84
[ Gérer des Projets ]

Etape 3 : Import de données de DriveTest

85
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Import de configuration réseau

Choisir le format Indiquer le type


du ficher d’encodage du
« CellRefs » fichier

Renommer la
configuration
réseau

Choisir le projet
destination

86
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Import de configuration réseau

La configuration réseau importée du CellRefs


va apparaitre dans l’explorateur de projet
sous l’onglet « Cells »

87
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil

Cette étape permet de consulter, modifier


ou créer des attributs liés aux données de
Drive Tests.

Ceci permettra d’organiser les données dans


l’explorateur, de créer des données
composites à partir des données brutes et de
faciliter la génération de rapports.

88
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil

Cette fenêtre permet de gérer les attributs (ajouter, supprimer et


renommer)
89
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil


Cocher : Ne pas
écraser les données
non vide

Les attributs éditables peuvent être modifiés en masse.


90
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil

Les paramètres de modification peuvent être sauvegardés sous forme de template.

91
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil

Au niveau des fichiers, la boite de dialogue qui s’affiche permet la lecture, l’édition et la
gestion (création, suppression) des attributs personnalisés.
92
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil

Les fichiers et/ou appareils peuvent être groupés par attribut.

93
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil

Petit exercice :

Regrouper les fichiers par équipe de mesures.

Conditions :
L’équipe n°1 possède les mobiles MS1 et MS3.
L’équipe n°2 possède les mobiles MS2 et MS4.
Consigne :
Créer un attribut « Equipe »

94
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil


Solution(1/3):

95
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil


Solution(2/3):

96
[ Gérer des Projets ]

Etape 4 : Editer les attributs de l’appareil


Solution(3/3):

97
[ Gérer des Projets ]

Etape 5 : Créer des des données composites

Choisissez le projet sur lequel on souhaite créer des


données composites puis cliquez sur :
« Create Static Composite Dataset »
ou
« Create Dynamic Composite Dataset »

98
[ Gérer des Projets ]

Etape 5 : Créer des des données composites

« Static Composite Dataset »


Est un « superDataset » qui est le résultat d’une composition de données figées (Dataset).
Les données sont donc regroupées d’une manière statique.

« Dynamic Composite Dataset »


Est un « superDataset » qui diffère du précédent quant à la composition des données.
« D.C.D » représente un ensemble de critères qui permet d’obtenir une composition
dynamique des données.

99
[ Gérer des Projets ]

Etape 5 : Créer des des données composites

Vous pouvez sélectionner les fichiers de données par un glisser-déposer.

Vous pouvez sélectionner les fichiers de données en filtrant par rapport aux
attributs.

100
[ Gérer des Projets ]

Etape 5 : Créer des des données composites

Après avoir sauvegardé, les données composites s’affichent dans l’onglet « project list »

Les données des


fichiers sont
fusionnées

Les fichiers de
données sont séparés

101
[ Gérer des Projets ]

Etape 5 : Créer des des données composites

1. Choisir le nom du conteneur


des données composites
dynamiques.

2. Choisir les critères (par


rapports aux attributs ou les
compteurs).

3. Sauvegarder

102
[ Gérer des Projets ]

Etape 5 : Créer des des données composites

Petit exercice :

Créer des dataset composites dynamiques et statiques suivant


l’équipe qui a réalisé les mesures.

103
[ Gérer des Projets ]

Etape 5 : Créer des des données composites

Solution : Static Composite Dataset

104
[Gérer des Projets]

Etape 5 : Créer des des données composites

Solution : Dynamic Composite Dataset

105
[Gérer des Projets]

Etape 6 : Analyse

Choisir le projet Choisir le fichier Choisir le type


à analyser d’analyse à
faire

Remarque : Il n’est pas possible de sélectionner plusieurs


fichiers à la fois.
Pour analyser plusieurs fichiers en même temps il faut
créer des DataSets composites.

106
[Gérer des Projets]

Etape 6 : Analyse

Dans cet exemple on


affiche l’analyse des
pertes d’appel voix en
WCDMA.
En sélectionnant le type
d’analyse, l’utilisateur
charge une vue prédéfinie
avec un ensemble de
métriques affichées.

107
[Gérer des Projets]

Etape 7 : Génération de rapport

Choisir le projet Choisir les fichiers de


données

108
[Gérer des Projets]

Etape 7 : Génération de rapport

 Pour générer un rapport, il


faut choisir un modèle de
rapport parmi les modèles
de base ou ceux créés par
l’utilisateur.
 L’utilisateur peut choisir de
sauvegarder le rapport dans
un emplacement bien
déterminé ou de l’afficher
directement en cliquant sur
le bouton « Generate
Report »

109
[Gérer des Projets]

Etape 7 : Génération de rapport

Choix d’une
zone/secteur

Conditions
définies dans le
script builder

Filtrage par
UDR

110
[Gérer des Projets]

Etape 7 : Génération de rapport

111
Fenêtres, vues et fonctions

112
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

113
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Affichage des données géo-localisées sur la carte

114
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Décalage des
métriques
superposées

Augmenter la
taille des icônes.
Afficher les labels.
Afficher le sens de
la mesure.

115
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Affichage des sites réseaux sur la carte

116
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Pour configurer le calque des cellules : aller dans l’Onglet « Cells »,


puis clique droit sur le référentiel et choisir « Edit View Options »
117
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Organiser les sites


et les cellules.

118
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

 Affichage de lignes
entre les points de
mesures et les secteurs,
et vice versa.
 Affichage du rayon de
cellule ou « cell
radius ».

119
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

120
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

 Affichage des voisines


d’une cellule.
Une ligne matérialise le
lien de voisinage sur la
carte.
 Modification de la liste
de voisines déclarées sur
une cellule.
 Réglage de l’affichage
des secteurs sur la
carte.
 Affichage du diagramme
de rayonnement d’une
antenne.
121
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Région définie par


l’utilisateur (UDR
Region)
 L’utilisateur peut
définir une zone de
travail sur la carte. Il
peut choisir une
forme prédéfinie ou
bien tracer la zone à
la main.
 La zone sauvegardée
apparaitra dans
l’onglet
« GIS/Coverage
Map » de la fenêtre
« explorer ». 122
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Région définie par


l’utilisateur (UDR Region)

L’utilisateur peut utiliser


l’UDR pour filtrer les données
à afficher.

123
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Il est possible de définir une


UDR via l’outil « UDR
Drawing »

Cet outil permet de dessiner


le contour de la zone qui
représente l’UDR

124
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Une fois l’UDR tracé, il est


possible de l’enregistrer dans
le projet via l’option « Save
As » disponible par un click
droit de la souris

125
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Le « Layer Control » est


disponible dans le menu
« Layer / View Options ». Il
permet de définir l’ordre
d’affichage des couches de
cartographie

126
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

La configuration de la carte peut être sauvegardée ce qui permet de


gagner du temps quand on veut réaliser le même affichage sur
plusieurs projets.

127
[Les vues et les fonctions]

La vue carte ou ”Map view”

Cette option permet


de chercher les co-
canaux, les co-PSC …
etc et de les afficher
sur la carte.

128
[Les vues et les fonctions]

Les chronogrammes

Réglage du
niveau de
zoom par
rapport aux
axes

Cette vue permet de suivre l’évolution temporelle d’une métrique. Cette vue
est paramétrable et sa configuration est enregistrable. 129
[Les vues et les fonctions]

Les chronogrammes

Paramétrage de l’affichage 130


[Les vues et les fonctions]

La vue des messages

Cette vue permet de lister les messages échangés entre le terminal et le réseau
lors du DriveTest.
131
[Les vues et les fonctions]

La vue des messages

Dans la vue des messages on


peut afficher le flux des
messages échangés sous forme
de diagramme.
Remarque: il faut définir une
configuration avec un message
de début et un message de fin
et éventuellement choisir un
ensemble de messages à
afficher.

132
[Les vues et les fonctions]

La vue des messages

Pour des analyses pointues, l’outil dispose d’un explorateur de message de


signalisation pour différentes technologies à utiliser avec la vue « Messages »

133
[Les vues et les fonctions]

La vue histogramme

134
[Les vues et les fonctions]

La vue histogramme

135
[Les vues et les fonctions]

La vue TABLE

136
[Les vues et les fonctions]

La vue TABLE

Les données peuvent être exportées sous différents formats

137
[Les vues et les fonctions]

La vue Statistiques de secteur

Cette vue permet d’afficher des métriques par secteur

138
[Les vues et les fonctions]

La vue Corrélation

Cette vue permet de


tracer la relation entre 2
métriques. Dans
l’exemple ci-dessous, est
affichée la puissance
d’émission en fonction de
la puissance de
transmission

139
[Les vues et les fonctions]

La vue résumé des problèmes”

140
[Les vues et les fonctions]

La vue ”résumé des problèmes”

Il faut choisir un type d’analyse au


préalable dans « Problem set definition ».
Quand un problème est détecté,
l’utilisateur peut afficher plus de détails
sur la cause détectée.

141
[Les vues et les fonctions]

La vue ”résumé des problèmes”

L’utilisateur peut afficher aussi la grille de


fenêtre correspondante au problème
détecté afin de réaliser une analyse
approfondie.

142
[Gestion des rapports]

Générer un rapport

Un rapport peut-être généré de plusieurs manières:

 À partir du pas-à-pas à l’étape « génération d’un rapport », choisir


le projet et cliquer sur « generate report »

 À partir de la liste de projets faire un clic droit sur les fichiers de


données (composite ou pas), puis « generate report ».
 À partir de l’explorateur de données faire un clic droit sur les
fichiers de données (composite ou pas), puis « generate report ».

143
[Gestion des rapports]

Générer un rapport

144
[Gestion des rapports]

Générer un rapport

L’outil permet de filtrer sur un


ensemble de secteurs, une
condition ou suivant une région
définie par l’utilisateur.

Le rapport peut-être
sauvegardé dans un
emplacement spécifié par
l’utilisateur

145
[Gestion des rapports]

Générer un rapport

Remarque :

Un rapport est en général sous format Excel, mais dans le cas où le


rapport associé sous format MS Word ou MS Powerpoint existe, c’est ce
dernier qui est généré et affiché automatiquement.
Les 2 fichiers (Excel et Word/Powerpoint) sont enregistrés sur le disque
dur.

146
[Gestion des rapports]

Générer un rapport

147
[autres fonctionnalités ]

Affichage dans Google Earth

Grace aux images satellites Google, l’utilisateur dispose d’un meilleur


affichage du relief terrain dans lequel a été réalisé le DriveTest. 148