Vous êtes sur la page 1sur 13

Les Pâques

En France Et En Roumanie
L’ORIGINE
L’ORIGINE DEDE PÂQUES
PÂQUES
Pâques est une fête religieuse chrétienne qui commémore la résurrection de
Jésus. Il semble que le mot Pâques vienne de l'hébreu Pessa’h, le passage,
devenu pascha en latin. Pessa'h célèbre la fuite d'Égypte du peuple juif et le
passage de la Mer Rouge. La Pâque juive est fêtée le jour de la pleine lune de
printemps, le 14 Nizan. Or, selon les Évangiles, c'est la veille de Sabbat, durant
la préparation de Pessa'h qu'eut lieu la crucifixion de Jésus. Sa résurrection,
trois jours plus tard, est célébrée par la fête Chrétienne, le dimanche suivant la
pleine lune de printemps.
Fête juive et fête chrétienne portent le même nom, mais Pâques se dit au pluriel
chez les Chrétiens depuis le XVIe siècle, pour se distinguer de la fête juive et
pour évoquer à la fois la passion, la crucifixion et la résurrection de Jésus.
Mais Pâques n'est pas seulement une fête religieuse, elle est également une fête
païenne et représentait autrefois la célébration du printemps, de la renaissance
et du retour de la lumière, après les longs et tristes mois d'hiver.
Dans l'antiquité déjà, plusieurs légendes illustrent cette joie du renouveau,
souvent symbolisée par le retour sur terre ou le réveil d'une déesse ou d'un
dieu.
La fête religieuse
Pour les Chrétiens, Pâques évoque avant tout le souvenir de Jésus-Christ, mort
et ressuscité autour de l'an 30.
Le dimanche de Pâques suit la semaine Sainte, durant laquelle Jésus prit son
dernier repas avec les apôtres (Jeudi Saint) avant d'être crucifié le lendemain
(Vendredi Saint) puis ressuscité le troisième jour, dimanche de Pâques, jour de
réjouissances.
La résurrection du Christ est également célébrée chez les Orthodoxes à
l'occasion de la fête de Pâques. Plusieurs processions sont organisées durant la
semaine sainte et le jeûne débute dès le lundi pour se terminer le dimanche avec
la dégustation de l'agneau pascal.
Crucifiction de Jésus Christ (gravure de A. H. Payne) La Mise au Tombeau du
Christ (gravure d'Adrian Ludwig Richter) Jésus Christ et ses disciples après la
résurrection (gravure d'Alexandre Bida) Pâques, nommée Pessa'h en hébreu, est
l'une des fêtes les plus importantes de la religion juive. Elle commémore en
effet la fuite du peuple juif, libéré de l'esclavage d'Égypte, et la naissance des
enfants d'Israël.

Durant la Pâque juive, en souvenir de cette fuite d'Égypte durant laquelle la


pâte du pain n'a pas eu le temps de lever, il est interdit de manger des aliments
contenant de la levure. La famille juive nettoie alors la maison de toute trace de
levain et consomme des Mazots, galette de pain azyme (sans levain).
Détermination du jour de Pâques

Le jour de Pâques a été fixé lors du concile de Nicée (aujourd'hui İznik, en Turquie), en 325. Le
jour de Pâques a lieu le premier dimanche après la pleine lune qui suit le 21 mars.
Pourquoi la pleine lune ? à l'origine, la Pâque est fixée par les juifs au 15 du mois de nissan. Le
mois commençant le jour de la nouvelle lune, le 15 du mois correspond alors à la pleine lune.
Pourquoi le 21 mars ? En fait l'équinoxe de printemps était fixé, à l'origine, dans le calendrier
julien (établi sous Jules César), le 25 mars (le jour du solstice d'hiver a alors lieu le 25 décembre
qui deviendra Noël). Mais à l'époque du concile de Nicée, en 325, on observe que l'équinoxe
tombe le 21 mars. La différence de 4 jours s'explique par l'erreur du calendrier julien qui sera
corrigée avec l'adoption du calendrier grégorien (l'équinoxe tombe en effet à la fin du Moyen Âge
le 11 mars). En réalité, le jour de l'équinoxe varie et peut avoir aussi lieu un 20 mars ou un 22
mars.
En 2018, l'équinoxe de printemps a lieu le 20 mars ; la première pleine lune, le 31 mars 2018, et
Pâques, le dimanche 1er avril 2018.
Pour l'église orthodoxe, le calcul est différent. Elle n'a pas reconnu la réforme du
calendrier proposé par le pape Grégoire XIII (d'où le nom de calendrier grégorien) en
1582. Il y avait alors un décalage de 10 jours à cette époque, qui s'est accru : il est
aujourd'hui de 13 jours. Ce décalage est toujours en vigueur pour calculer la date de
Pâques. Pour la célébration de Noël, c'est différent : les orthodoxes russes ont conservé
ce décalage et célèbrent Noël le 7 janvier alors que les orthodoxes grecs fêtent Noël,
comme les occidentaux, le 25 décembre.
D'autre part, l'église grecque fixe la pleine lune en fonction de calculs réalisés il y a
plusieurs siècles et qui ne sont plus exacts. Il y a alors un second décalage : la pleine
lune orthodoxe a lieu 4 ou 5 jours après la pleine lune réelle.
L'église orthodoxe célèbre Pâques le dimanche 8 avril 2018.
Les Pâques en France
En France, selon la légende catholique, les cloches partent de Rome le jeudi
saint et reviennent le jour de Pâques, le lundi. Sur leur passage, elles
éparpillent des œufs dans les jardins et les maisons. C’est alors l’occasion pour
tous, petits et grands, de manger du chocolat, et cela sous différentes formes :
œufs, poules, cloches, poissons en chocolat. Les enfants se font une joie de
chercher ces trésors en chocolat et en sucrerie que leurs parents ont cachés
avec soin. Une chose est sûre. La pénitence prend fi n, la chair réapparaît sur
les tables, ce sont les « Pâques charnelles », comme on les nommait joliment
au Moyen Âge. La table d‘abondance est de mise, avec : – l‘agneau pascal, de
chair ou de pâte, – le porc, – les œufs sous toutes les formes, omelettes, œufs
durs colorés, – les gâteaux à base d‘œufs et « soupes rousses ».
Recettes de Pâques traditionnelles français
L‘agneau alsacien en sucre
Faire fondre le beurre dans le lait chaud. Délayer
• 500 g de farine peu à peu la farine avec le lait refroidi. Ajouter
• 250 g de beurre les œufs battus, le sucre, le sel et le kirsch et la
• 1/2 l de lait levure de boulanger délayée dans un peu de lait
• 2 œufs froid. Travailler le mélange à la main jusqu‘à ce
• 25 g de levure de boulanger qu‘il se détache. Mettre dans une moitié du
• 250 g de sucre moule préalablement huilé, refermer le moule.
• 1 pincée de sel Laisser lever deux heures, puis faire cuire à four
• un peu de kirsch moyen pendant 45 minutes. Une fois cuit,
• sucre glace saupoudrer l‘agneau de sucre glace.
L‘agneau tient aussi place sur les tables russes
et polonaises ; en beurre ou en sucre dur, il a
été bénit à l‘église et sera conservé, celui de
sucre en tout cas, jusqu‘à l‘année suivante.
Les Pâques en Roumanie
En Roumanie, où plus de 85 % de la
population est orthodoxe, Pâques est
une fête très importante. À cette
occasion, les Roumains peignent des
oeufs pour décorer la table du repas
pascal ou pour offrir à des gens qu’ils
aiment. Le rouge, qui rappelle le sang
du Christ, est la couleur la plus
utilisée. Mais on trouve aussi des
oeufs peints de toutes les couleurs. Au
matin de Pâques, commence un petit
jeu qui va durer toute la semaine et qui
consiste à frapper son oeuf peint sur
celui de son voisin en disant « Hristos a
înviat » (Christ est ressuscité). L’autre
doit répondre : "Adevarat ca a inviat" (Il
est vraiment ressuscité). Celui dont
l’oeuf reste intact remporte le jeu !
Pendant les jours suivant Pâques, les
Roumains se saluent d’ailleurs en
répétant cette phrase rituelle..
La décoration des oeufs peut se faire avec de la gouache, de l’encre, de la teinture
ou même des feutres. Une des techniques les plus intéressantes, technique fort
répandue en Roumanie, consiste à utiliser des feuilles ou des fleurs en guise de
pochoir. Par exemple, on dépose une feuille de trèfle sur un oeuf qu’on place dans
un vieux bas de nylon et on plonge le tout dans la teinture rouge. Quand l’oeuf est
sec, on décolle délicatement la feuille et on applique une couche de verni. L’effet
est vraiment superbe !
Les Roumains peignent en général des oeufs cuits durs qu’ils mangent après avoir
cassés selon le rituel traditionnel. Par contre, plusieurs artistes vident les œufs
avant de les peindre, en perçant un petit trou a chaque extrémité et en soufflant.
Ceci permet de conserver les oeuvres.

Les oeufs peints, on peut les trouver dans toutes les régions de la Roumanie.
Parfois, on trouve des oeufs peints en bois. D'habitude, les dessins sont
particulièrement complexes. La technique utilisée est celle de la cire d'abeille et
des outils formés d'un tube (diamètres différents) attaché à un manche et de
colorants. Les artisans peignent encore les oeufs, en général des oeufs de poule,
pour les fêtes de Pâques. Cela peut représenter 3-4 heures de travail pour chaque
oeuf en fonction du modèle.
En attendant les Pâques, la plus grande fete orthodoxe roumaine, les Roumains
préparent minutieusement pendant sept semaines leurs âmes et leurs habitations
pour recevoir le mieux possible la nouvelle des Paques: "Jesus a ressuscité!" de
nouveau pour éffacer les péchés des chrétiens. Les Roumains orthodoxes font le
carême (manger seulement des plats végétariens) pendant 40 jours avant cette fête.
La dernière semaine, "la Grande Semaine", est la plus importante. Ils vont a l'église
chaque nuit, où ils écoutent les "vepres pascales". Le Grand Vendredi, les fidèles
adorent une installation qui symbôlise le
tombeau de Jésus, en lui apportant des fleurs, des oeufs ou du blé, des germes. le
lendemain, le Grand samedi, les prêtres et les fidèles célèbrent à minuit l'Office de
Résurrection du Christ,qui marque le début de la fête de Pâques et qui sera repris les
trois jours suivants. Vers cet Office les fidèles apportent des bougies allumées. Une
autre pratique qui se maintient encore c'est d'aller au cimetière avec ces bougies
allumées, pour apporter a ceux qui sont morts la nouvelle de la résurrection, de sorte
qu'aprés minuit, les tombes de chaque cimetière sont éclairées par ces petites
bougies.
Pendant la Grande Semaine, les femmes finissent le ménage de leurs maisons et
de leurs cours, achètent des vêtement nouveaux qui seront habillés le dimanche de
Paques et commencent a préparer le menu traditionnel. En premier lieu elles font
orner des oeufs, qui sont un élément indispensable pour la commémoration de
Jésus Christ et qui sont devenus le symbole de la résurrection de Jésus, qui s'est
levé de son tombeau comme un oisillon éclos. Les femmes peignent les oeufs en
rouge ou, le plus souvent, les ornent de plusieurs couleurs, de motifs floraux ou
religieux, en faisant appel le plus souvent a tout leur talent pour bien les orner.C'est
leur invention et leur imagination qui décident du choix des motifs décoratifs des
oeufs. Elles préparent aussi le "cozonac" (sorte de brioche, mais beaucoup
meilleure!) et aussi la "pasca", qui est un gateaux spécial pour les Paques (mélange
de cozonac et de fromage de vache), et qui doit avoir une croix tressée dans la pate.
Les autres plats traditionnels, comme le "bors"(le potage aigre), les "sarmale", le roti
d'agneau, ou le "drob" (plat d'abats d'agneau mélangés à l'oignon vert et au fenouil)
ne manquent pas au déjeuner de fête du dimanche de Paques, qui devrait reunir
autour de la table tous les membres d'une famille.
Power point réalisé par le élève : Lazar Ana Maria