Vous êtes sur la page 1sur 73

École des Ponts

ParisTech Construction des Ouvrages de Génie Civil


Département Génie Civil et Construction

CONSTRUCTION METALLIQUE
Jean-Louis MICHOTEY

1
LE MARCHE EN CONSTRUCTION METALLIQUE
ET SES CARACTERISTIQUES

 LE MARCHE DES BATIMENTS


 L’ORGANISATION DU PROJET DE BATIMENT
 L’ENTREPRISE DE CONSTRUCTION METALLIQUE
(0rganisation interne, évolution des processus de
fabrication)

2
consommation dans la construction/habitant/an en kg

108
USA
55
UK
108
Spain
reinforcing bars
Japan 268

151
Rolled profil
Italy
steel plates
Germany 118

France 83

0 100 200 300

Source : DCC, 1993

3
PRODUCTION EN TONNES DE BATIMENTS
INDUSTRIELS

BÂTIMENTS INDUSTRIELS
 LES BÂTIMENTS
x1000 t
600
480 505 INDUSTRIELS ET LES
500
354 370 370 415 GRANDES OSSATURES
400
300
300 RESTENT LE DEBOUCHE
200 PRINCIPAL
100
0
 HAUSSE DU MARCHE DE 68,3
1994 1996 1998 2000 % SUR 7 ans

4
PRODUCTION EN TONNES DE BATIMENTS AUTRES QUE
INDUSTRIELS

AUTRES BÂTIMENTS (agricoles,


commerciaux, bureaux et logements)  LA HAUSSE SE POURSUIT
180 186 PRINCIPALEMENT EN RAISON DE
x1000 t 200 150 140 152 L’ACROISSEMENT DU MARCHE
142 146 DES BÂTIMENTS AGRICOLES
150

100  AUGMENTATION TRES NET DU


MARCHE DES IMMEUBLES DE
50 BUREAUX
0  BÂTIMENTS A USAGE DE
1994 1996 1998 2000
LOGEMENT (environ 1% du marché)

5
PRODUCTION EN TONNES D’OUVRAGES D’ART

PONTS

(x1000 t)  GLOBALEMENT LE MARCHE DES


50 45
50
44 PONTS EST EN BAISSE,
38 37 40
40 30
NEANMOINS LA PART DE
30 MARCHE PRISE PAR LES PONTS
20 METALLIQUES (routes et
10
ferroviaires) EST EN
0
1994 1996 1998 2000 AUGMENTATION

6
PRODUCTION EN TONNES DE PYLÔNES
(ELECTRIQUES et RELAIS de
COMMUNICATION)

PYLÔNES

(x1000 t)  LA TEMPÊTE DE DECEMBRE 1999


40
38 EXPLIQUE L’ACCROISSEMENT
31 30
30
DE TONNAGE DE PYLÔNES
25 25
20 20 FABRIQUES EN 2000.
20

10
 MARCHE EN DECROISSANCE (de
plus en plus les réseaux seront
0
1994 1996 1998 2000 enterrés, sauf peut-être lignes de
grandes puissances)

7
REPARTITION DU TONNAGE USINE EN FONCTION
DE LA TAILLE D’ENTREPRISE

40 37,5
35
30
25
19
( % ) 20 12
15
7,5 10
10 7 7
5
0
> 9000 à 7000 à 5000 à 3000 à 2000 à < 2000
15000 15000 9000 7000 5000 3000
tonnage usiné annuel

8
LA CHAÎNE DES INTERVENANTS DANS UN PROJET
DE CONSTRUCTION DE BÂTIMENT EN ACIER

LE CLIENT
LE CONTRÔLEUR
(le maître d’ouvrage)

L’ARCHITECTE LE BUREAU d’ETUDES


(le maître d’œuvre)

L’ENTREPRISE
GENERALE

LE CONSTRUCTEUR NEGOCIANTS DE PRODUITS


METALLIQUE ACIERS PRODUCTEUR
(avec son bureau (poutrelles, bardages, D’ACIER
d’études) couvertures, boulons, …)

LE MONTEUR – LEVAGEUR
LE POSEUR

9
LES ACIERS

•Domaine du bâtiment : produits longs (laminés…)


aciers d ’usage général S235 et S355
•Domaine des ponts : plaques
aciers d ’usage général S355 K2
aciers à grains fins S355 N S460 N

10
DETAILS CONSTRUCTIFS BATIMENTS

11
DETAILS CONSTRUCTIFS PONTS

12
MATERIAUX UTILISES PONTS
1. PLATS UNIQUES
• S355K2 pour t<30mm
• S355N pour t  80mm (40J à -
20°C)
• S355NL pour 150 mm  t  80 mm
(27J à -50°C)
2. PLATS PROFILES EN LONG
3. ACIERS THERMOMECANIQUES
• PLATS
S460M ( 120 mm)
• LAMINES
S460M (QST)
(h1000mm) 13
PLATS PROFILES EN LONG

type variation pente


d’épaisseur maxi
maxi

55 8

55 8

55 8

14
PLATS PROFILES EN LONG
Soudure Soudure Soudure
sur site atelier sur site

40
2000

80
60 30
800/ 60

16 24

15
ACIERS THERMOMECANIQUES

 soudabilité
 S460M a le même
CEV que S355N
 meilleure ténacité
 économies
(préchauffage…)

16
POUTRELLES CLASSIQUES
Poutrelles IPE Poutrelles IPN Poutrelles H Poutrelles U Poutrelles U
(ailes droites) (ailes inclinées)
LES PRODUITS

HEA
IPE 80 à 600 ; 750 IPN 80 à 500 ; 550 HEB 100 à 1100 UAP 80 à 300 UPN 80 à 400
IPE A 80 à 600 HEM UAP-A 250 & 300 UPN-A 240 à 400
IPE O 180 à 600 HEC 300
IPE R 140 à 600 HEAA 100 à 1100
HL 1000 & 1100
HD 260 à 400
HP 220 à 400

LAMINES MARCHANDS

Cornières à ailes égales 20  20  3 à 200  200  24

Cornières à ailes inégales 30  20  3 à 200  100  14

Petits fers U 30  15  3 à 70  40  6

T égaux à congés 25  25  3 à 80  80  9

Plats d'usage général 16  5 à 150  10

Ronds d'usage général  12 à 250

Carrés d'usage général 8 à 90

Hexagones sur plat 8 à 24

17
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL

portique longitudinal
portique transversale
(file)

palée de stabilité
transversale poutre

poutre
entretoise poutre
poteau entretoise

18
Caractéristique de la section Désignation des séries Dimensions (mm)

PROFILES SPECIAUX

Équerres à ailes égales à angles


vifs 14  14  2 à 50  50  5

Équerres à ailes inégales à angles 20  10  2 à 110  30  3, 5


vifs
T à ailes égales à angles vifs
T courants 20  20  3 à 40  40  5
T allégés 25  25  2, 5 à 50  50  5

T à ailes inégales à angles vifs


T courants 23  20  3 à 40  45  5
T allégés 30  35  3 à 60  30  5

ARMATURES POUR BETON ARME

Ronds lisses 6 à 40
Barres et fils machines (HA) 6 à 40
Fils à haute adhérence 4 à 16
Treillis soudés

PROFILS CREUX

Profils creux ronds 8  1 à 508  17

Profils creux carrés 8  1 à 400  17

Profils creux rectangulaires 12  8  1 à 500  300  17

19
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL

20
21
PROFILES FORMES A FROID (COURANTS)

Cornières à ailes égales 15  1, 5 à 100  5

20  15  2 à 100  50  5
Cornières à ailes inégales

Coulisses 11  30 à 200  80
épaisseurs 2 à 6

30  11, 5  2 à 140  50  3
Profilés C

17  25  12  1, 5 à 70  38  30  4
Profilés Omégas

Profilés Sigma 200 à 360


épaisseurs 1 à 3,5

Profilés Zed 120 à 250


épaisseurs de 1 à 5

22
PRODUITS DERIVES ET PALPLANCHES

Palplanches

Poutrelles ajourées

23
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL

24
Tôles Nervurées Produits

Couverture sèche

Support d'étanchéité
(étanchéité rapportée)

Panneau isolant sandwich


(couverture)

Bardage

Plateau
(parement pour bardage double peau)

Panneau isolant sandwich


(pour bardage)

Plancher à coffrage perdu

Plancher à coffrage collaborant

25
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL (habillage – couverture)

26
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL (bardage simple peau)

27
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL (bardage par plateau)

28
Platalage mixte

Dalle de compression en béton


Solive
Armature

Connecteurs éventuels

Solive

Poutre principale

29
L’ENTREPRISE DE CONSTRUCTION METALLIQUE
(La fabrication)

LA STRUCTURE OPERATIONNELLE
DE L’ENTREPRISE

– Le bureau d’études
et des méthodes (le
projet, le devis,
dessin-traçage-
préparation de la
fabrication –
machines à
commande
numérique)
 L’atelier de production (peinture
comprise)
 Le transport et le montage

30
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

31
LAMINAGE ET MARQUAGE

LAMINAGE EN
USINE ET
MARQUAGE

32
ARRIVEE DES TOLES
(en grande largeur)

33
CONTRÔLE DE L’ACIER
ESSAI DE
TRACTION

DUCTILITE
STRICTION

34
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

35
36
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

37
OXYCOUPAGE

38
39
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage (roulage)
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

40
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage (pliage)
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

41
42
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage (pliage)
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

43
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage (pliage)
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

44
CHANFREINAGE

45
SOUDAGE AME SEMELLE

46
SOUDAGE DES RAIDISSEURS

47
SOUDAGE DES RAIDISSEURS

48
CONTRÔLE PAR ULTRA-SONS

49
CONTRÔLE PAR RESSUAGE

LIQUIDE
PENETRANT

50
CONTRÔLE PAR RESSUAGE

LAVAGE

51
CONTRÔLE PAR RESSUAGE

REVELAREUR

52
CONTRÔLE PAR MAGNETO-

53
DEFAUTS DES SOUDURES

54
CONTROLE DE L ’EPAISSEUR
DES CORDONS

55
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage (pliage)
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

56
COMPORTEMENT DES ASSEMBLAGES ET CLASSIFICATION

57
Comportement des assemblages

58
Types d ’assemblages :

• rivets
• boulons
• (soudures)
• (goujons entre acier et béton)

59
60
61
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL (jarret de portique boulonné)

62
Assemblage de jarret de portique

63
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL (assemblage de faîtage)
platine d ’about et boulons

64
65
Assemblage de tubes
(soudure)

66
Boulons :
•ordinaires
•précontraints
•pleins trous
•injectés
•sertis
…..

67
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage (pliage)
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

68
DECAPAGE

69
CONTRÔLE DE L ’EPAISSEUR
DE LA COUCHE

70
LA FABRICATION

 Le parc de stockage des aciers


 Le débit (sciage,cisaillage)
 La découpe thermique
 Le formage (pliage)
 L’usinage
 Le soudage
 L’assemblage
 La peinture
 Le colisage et le transport

71
CHARGEMENT DES TRONCONS
EN USINE

72
DECHARGEMENT DES
TRONCONS SUR SITE

73