Vous êtes sur la page 1sur 173

Introduction générale au LTE

Définition & Architecture réseau


Introduction Générale au LTE

Section 1 La 4G dans le monde


Section 2 Evolution des réseaux radio Mobiles,
de la 2G vers le LTE
Section 3 Le 3 GPP: organisme de standardisation
Section 4 Le LTE, Une nouvelle radio
Section 5 Le LTE, Une nouvelle architecture
Section 6 Conclusion
Niveaux déploiement LTE (1/3): fin 2012

31/07/2018
3
Niveaux déploiement LTE (2/3): fin 2016

4
Niveaux déploiement LTE (3/3): fin 2016

5
Le décollage de la 4G en Afrique
• Les lancements de réseaux 4G se sont accélérés en 2016 sous l’effet de
– l’attribution des licences par les régulateurs
– Une forte concurrence des opérateurs activée par l’arrivée de nouveaux challengers (ex.
YooMee en CI).
• Les attentes des clients en matière de vitesse de navigation sont de plus en plus fortes.
– Les opérateurs s’appuient sur les déploiements auprès des populations aisées dans les
villes.
– Le premier qui lance son réseau a plus de chances de sécuriser ses abonnés et de recruter
ceux de ses concurrents attirés par la 4G.
• Le bas cout des équipementiers chinois jouent un rôle important
– Facilitation du déploiement des réseaux sur le plan opérationnel et financier
– Des smartphones 4G à moindre prix
• La stratégie marketing des offres repose sur la vitesse de la 4G..
• Les opérateurs n’ont pas opté pour l’application d’un surcoût par rapport à la 3G
– La 4G reste chère
– Les opérateurs ont mis en place le tiered-pricing et incluent des contenus en streaming dans
certaines offres afin d’inciter leurs clients à consommer plus de data.
Marché et facteurs de croissance de la 4G en Afrique:
le marché
• Les lancements 4G ont doublé
en 2016 par rapport aux deux
dernières années
– 74 réseaux ont été lancés dans 32
pays avec une accélération en
2016 :
• 25 lancements contre 17 pour 2014
et 2015 réunis.
– L’Afrique compte 11 millions de
clients 4G (source : GSMA, T2
2016)
• 22% de la population africaine est
couverte en 4G.
• Les 3/4 se concentrent en Afrique du
Sud et au Maroc
Marché et facteurs de croissance de la 4G en Afrique:
Les facteurs d’usage
• Des lancements qui s’appuient
sur des attentes
consommateurs
– de nouveaux usages, tirés par
les classes d’âge digitales (16 –
25 ans…) et les applications
OTT et vidéos
– L’émergence de la classe
moyenne
– de nouveaux contenus très
spécifiques
Marché et facteurs de croissance de la 4G en Afrique :
Les facteurs technologiques
• Les opérateurs WiMAX présents en Afrique abandonnent cette technologie et
se tournent alors vers le TD-LTE
– Le LTE offre plus de services, notamment haut débit en mobilité et plus
seulement sédentaire
– C’est une opportunité de reconversion rapide, qui fonctionne sur les mêmes
bandes de fréquences  pas de ressources spectrales supplémentaires.
– Ces fréquences hautes sont adaptées à la couverture en zone urbaine, cible
géographique privilégiée des opérateurs africains.
– D’après Huawei, le déploiement d’un réseau TD-LTE est 30% moins cher que le
déploiement d’un réseau FD-LTE.
– Selon la GSMA, 25% des réseaux 4G africains utilisent la technologie TD-LTE en
Afrique et 10% des abonnés 4G sur le continent utilisent un réseau TD-LTE.
Introduction Générale au LTE

Section 1 La 4G dans le monde


Section 2 Evolution des réseaux radio Mobiles,
de la 2G vers le LTE
Section 3 Le 3 GPP: organisme de standardisation
Section 4 Le LTE, Une nouvelle radio
Section 5 Le LTE, Une nouvelle architecture
Section 6 Conclusion
Le service VOIX est le seul service au début du réseau GSM

SIG
VOIX
DATA HLR AUC

LAI - GSM
Service Voix (CS)

BSC Réseau MSC GMSC Réseau


(Radio GSM)
TDM TDM RTC

Accès Radio Cœur de réseau Circuit


Caractéristiques du réseau GSM
• Avec le GSM
– la technologie d’accès MF-TDMA est utilisée
• partage de la ressource radio en temps et en fréquence
– allocation d’une portion de la ressource, appelée Time Slot, pour chaque utilisateur pour
la durée de sa communication
– 2 cellules voisines ne doivent pas avoir la même fréquence
• facteur de réutilisation en général de 7

• Les réseaux GSM ont été conçus au départ pour:


– Le support de la voix en mode circuit
– Faible débit possible de seulement 9,6kb/s pour les données

• Le mode circuit est mal adapté pour la transmission de données (capacité,


débit, coût)
L’arrivée des services SMS dans le réseau GSM avec la brique SMS-C

SMS
HLR AUC

SMS-C
LAI - GSM Service Voix (CS)

BSC MSC GMSC Réseau


(Radio GSM) TDM
RTC

Accès Radio Cœur de réseau Circuit


Début des services Data sur le GSM avec le WAP CSD (Circuit
Switched Data)
SIG
VOIX
DATA

HLR AUC

LAI - GSM
Service Voix (CS)

Réseau Réseau
BSC TDM MSC IWS/AS Réseau INTERNET
(Radio 2G)
TDM IP

Débit max : 9,6 Kbps

Accès Radio Cœur de réseau Circuit


Introduction d’un réseau GPRS dédié pour les services DATA
- 3GPP R97
SIG
Service DATA (PS)
VOIX
DATA
DNS

Réseau IP Réseau IP
SGSN GGSN INTERNET

HLR AUC

EIR

LAI RAI EDGE PCU SMS-C

Service Voix (CS)


(Radio 2G) Réseau MSC Réseau
BSC TDM GMSC
mono TDM
Débit max : 200 Kbps RTC

Accès Radio Cœur de réseau


Caractéristiques du réseau GPRS
• Avec le GPRS,
– Un nouveau cœur est ajouté au GSM: le cœur paquet
– De nouveaux taux de codage permettent d’augmenter le débit offert à chaque utilisateur
• Débit par TS jusqu'à 21.4 kbit/s soit jusqu'à 171.2 kbit/s sur 8 TS théoriques par utilisateur mais
débit véritablement offert entre 20 et 60 kbit/s
– Les ressources radio et la bande passante sont seulement utilisées lors du transfert des
données
• Les Time Slots sont partagés entre les utilisateurs actifs
• Les ressources radio sont partagées dynamiquement entre la voix et les données
• Les Time Slots Uplink et Downlink sont alloués indépendamment

• Suivant le GPRS, la technologie EDGE est définie pour permettre


d’augmenter encore plus le débit offert aux usagers
– Débit pouvant atteindre 240 kbps (en réalité 100-160 kbps)
La 3G et le début des réseaux mobiles haut débit – 3GPP R99

Service DATA (PS)


SIG
VOIX
DATA
DNS

LAI RAI HSDPA


Réseau
Réseau IP Réseau IP
ATM SGSN GGSN
RNC INTERNET
NodeB
(Radio 3G)

Débit max : 7,2 Mbps


HLR AUC

EIR

LAI RAI EDGE PCU SMS-C

Service Voix (CS)


(Radio 2G) Réseau MSC Réseau
BSC TDM GMSC TDM
mono
Débit max : 200 Kbps RTC

Accès Radio Cœur de réseau


Caractéristiques du réseau UMTS
• Avec l’UMTS
– la technologie d’accès WCDMA est utilisée
- étalement des données des utilisateurs dans toute la bande passante du système
– allocation de toute la bande passante à chaque utilisateur
- séparation de deux usagers par l’allocation de codes orthogonaux
– 2 cellules voisines ont la même fréquence
- facteur de réutilisation de 1

• Les réseaux UMTS permettent:


– De fournir des services en mode circuit et paquet de données

– D'allouer à chaque utilisateur des ressources radio dédiées à son service


via l'allocation de canaux dédiés (Dedicated Channel, DCH)
Le NGN introduit la séparation des plans User & Control pour la VOIX
et SMS
SIG Service DATA (PS)
VOIX
DATA
DNS

LAI RAI HSDPA


Réseau IP
Réseau IP Réseau IP
SGSN GGSN INTERNET
NodeB
RNC
(Radio 3G)

Débit max : 7,2 Mbps


HLR AUC

EIR
MSC
LAI RAI EDGE PCU Server SMS-C

Service Voix (CS)


(Radio 2G) Media Réseau IP Media Réseau IP
BSC
GW GW
Débit max : 200 kbps RTC

Accès Radio Cœur de réseau


L’optimisation de la radio permet d’atteindre les débits de 42 Mbps en
3G (HSPA) – 3GPP R5/R6
SIG
VOIX Service DATA (PS)
DATA

Débit max : 42 Mbps


LAI RAI HSPA+ DNS

NodeB
Réseau IP
(Radio 3G+)
Réseau IP Réseau IP
SGSN GGSN INTERNET
RNC
Débit max : 7,2 Mbps
LAI RAI HSDPA

HLR AUC
NodeB
(Radio 3G)
EIR
MSC
LAI RAI GSM/EDGE PCU Server SMS-C

Service Voix (CS)


(Radio 2G) Media Réseau IP Media Réseau IP
BSC
GW GW RTC
Débit max : 200 Kbps

Accès Radio Cœur de réseau


Caractéristiques du réseau HSPA
• Le HSPA est une simple mise à jour des équipements du R99 avec de
nouvelles fonctionnalités
– Il ne concerne que le cœur paquet du réseau UMTS R99

• La technologie HSPA consiste


– Avec HSDPA à améliorer la partie Downlink
• plus de canal dédié par utilisateur pour la data
• un canal partagé pour l’ensemble des utilisateurs HSDPA
• une ré-allocation dynamique des ressources toutes les 2ms

– Avec HSUPA à améliorer la partie Uplink


• toujours un canal dédié mais amélioré par rapport à l’UMTS R99
• une allocation dynamique et efficace des ressources
• une réduction du délai de transmission radio
• une optimisation de l'utilisation des ressources radio UL et réseau
HSDPA : les grands principes

• HSDPA = High Speed Downlink Packet Access


• Le grand principe:
– plus de canal dédié par utilisateur pour la data
– un canal partagé pour l’ensemble des utilisateurs HSDPA
– Une ré-allocation dynamique des ressources toutes les 2ms

• Principales fonctionnalités :
– Le Spreading Factor variable et le contrôle de puissance de la R99 sont remplacés
par
- Modulation et codage adaptatifs (Adaptative modulation and coding)
- Stratégie de retransmission rapide et efficace spectralement (HARQ)
- Multi-code operation : jusqu'à 15 codes de SF 16 pour un UE
– Nouveaux canaux physiques et de transport
Le HSUPA: similaire au R99 (UMTS) UL DCH…

• Utilisation du canal de transport Enhanced Dedicated Channel (E-DCH):


– "Mappé" sur le canal physique E-DPDCH(s) pour la transmission des données
– "Mappé" sur le canal physique E-DPCCH pour transmettre la signalisation de
contrôle associée au E-DPDCH(s)

• Un contrôle de puissance pour adapter le E-DCH aux variations de


l'environnement
• La puissance disponible pour E-DCH PUL est déterminée périodiquement après
la réservation de puissance pour les canaux prioritaires:
PUL = Pmax – (Pdpcch + Pdpdch + Phs-dpcch + Pedpcch)
• Le Soft-Handover est supporté
… Plus des améliorations similaires à celles du HSDPA
• Les fonctions MAC sont déplacées du RNC au Node B pour réduire le Round Trip Time
(RTT)
• Un TTI court (10ms par défaut et 2ms optionnel) pour réduire le RTT
• Utilisation de l' HARQ pour améliorer les retransmissions
• Support du multi-codes et des Spreading Factors courts pour améliorer les débits pics
• Node B scheduling pour contrôler le niveau d'interférences UL, la capacité et la QoS:
– Scheduling Grant (indiquant la puissance maximum autorisée du E-DPDCH) utilisé par le
mobile pour la sélection du transport format (E-TFC)
– Le Node B alloue dynamiquement les scheduling grants à tous les utilisateurs de la cellule en
fonction de leur besoin en transmission, en QoS, la charge UL de la cellule, la charge UL
maximum tolérée
Quelles améliorations pour le HSPA?
• Amélioration des débits pic
– Modulations d’ordre supérieur(HOM): 64 QAM en DL
• permet des débits pic de 21 Mbps

– MIMO utilisant 2 antennes de transmission et 2 antennes de réception


• permet des débits pic 28 Mbps (amélioration non combinée avec 64 QAM en DL)

– Malheureusement, MIMO et HOM n’apportent pas de gain significatif dans des


environnements macro cellulaire classiques

– Le Dual Carrier ou la possibilité pour un utilisateur de faire du trafic sur deux


fréquences HSDPA en même temps
• Permet de doubler les débits utilisateur quand les ressources en fréquence ne
sont pas surchargées
• Débit DL max de 42 Mbps et UL de 28 Mbps
à partir de la Rel 7, introduction du H+ (1/2)

• H+ ou HSPA+ ou HSPA Evolution signifie HSDPA et HSUPA à partir de la


Release 7
– Basé sur CDMA
– Globalement compatible avec le HSPA existant

• Ces fonctionnalités ont pour but d’améliorer les performances du HSPA et


de réduire les coûts de dimensionnement des nœuds HSPA
à partir de la Rel 7, introduction du H+ (2/2)
• Améliorations pour supporter un fonctionnement “Always On” et améliorer
les temps d’accès au services
– Continuous Packet connectivity (CPC) – Set de fonctionnalités pour supporter un nombre
plus grand d’utilisateurs connectés en HSPA et pour réduire la consommation de ressources
en mode connecté
– Améliorations Layer 3 RRC – pour accélérer les transitions entre états et réduire les temps
d’établissement de session
• Améliorations qui apportent une plus grande capacité système et une
meilleure efficacité spectrale pour le support de la VoIP
– Les techniques CPC réduisent naturellement le surplus d’information pour la signalisation
et apportent donc un addition de capacité système, en particulier pour la VoIP où la
quantité de signalisation est non négligeable par rapport à la quantité de data transmise
– Le Fractional-DPCH permet de réduire la consommation en ressources Hardware Node B;
ce qui augmente la capacité du système des services à faible débit
Début des offres prépayés DATA en 2G/3G avec l’introduction du PCRF
SIG
VOIX Service DATA (PS)
DATA SPR

Débit max : 42 Mbps


DNS PCRF
LAI RAI HSPA+

NodeB
Réseau IP
(Radio 3G+) Réseau IP Réseau IP
SGSN GGSN INTERNET
RNC

Débit max : 7,2 Mbps


LAI RAI HSDPA

HLR AUC
NodeB
(Radio 3G)
EIR
MSC
LAI RAI GSM/EDGE PCU Server SMS-C

Service Voix (CS)


(Radio 2G) Media Media Réseau IP RTC
Réseau IP
BSC
GW GW
Débit max : 200 Kbps

Accès Radio Cœur de réseau


Introduction Générale au LTE

Section 1 La 4G dans le monde


Section 2 Evolution des réseaux radio Mobiles,
de la 2G vers le LTE
Section 3 Le 3GPP: organisme de standardisation
Section 4 Le LTE, Une nouvelle radio
Section 5 Le LTE, Une nouvelle architecture
Section 6 Conclusion
Et de plus en plus…
• Le trafic de données augmente pour être le principal service des réseaux
radiomobiles
– 2 services principaux font le trafic de données
• Le Web Browsing
• Le Streaming
– … les autres services n’augmentant pas

• Une raison est l’arrivée de nouveaux terminaux en 2007


… et de nouveaux services:
– gourmands en débit
– applications toujours connectés avec des stockages en ligne
C’est alors que…
• 3GPP a pensé à l’évolution du réseau 3G dès 2004
– du point de vue du service : “réseau tout-IP" (AIPN)
– du point de vue de l’accès radio: "Long Term Evolution" (LTE)
– du point de vue du cœur de réseau: "System Architecture Evolution" (SAE)

• Cela conduit à la spécification du LTE/SAE dans la Release 8


– commencé en 2006, complété en mars 2009
– le Work Item "LTE“ donna naissance à une nouvelle architecture du réseau d’accès
radio appelée E-UTRAN (Evolved UTRAN)
– le Work item "SAE“ donna naissance à une nouvelle architecture du cœur de réseau
appelée EPC (Evolved Packet Core)

• E-UTRAN + EPC = EPS (Evolved Packet System)


– abusivement on parlera de LTE pour parler de EPS
Le LTE et la standardisation

• LTE est standardisé par le 3GPP


– 1ers travaux sur l’évolution de la 3G ont commencé dès Novembre
2004
– Standardisé dans la release 8 du 3GPP
– Spécifications finalisées et approuvées en janvier 2008
– Premiers déploiement pour 2010.

• Ensuite le 3GPP a travaillé sur le LTE-Advanced (LTE-A) comme


suite du LTE
– le LTE-A, est « technologiquemement parlant » la vraie 4G
Introduction Générale au LTE

Section 1 La 4G dans le monde


Section 2 Evolution des réseaux radio Mobiles,
de la 2G vers le LTE
Section 3 Le 3 GPP: organisme de standardisation
Section 4 Le LTE, Une nouvelle radio
Section 5 Le LTE, Une nouvelle architecture
Section 6 Conclusion
Le LTE, présentation

• Qu’est-ce que le LTE ?


– LTE signifie Long Term Evolution
– prochaine évolution de l’UMTS après l’HSDPA/HSUPA, appelé 3.9G ou super3G

• Pourquoi le LTE ?
– Forte pression du marché et montée en puissance des technologies sans fil
broadband comme le WiMax
Assurer la compétitivité à long terme de l’UMTS
– Tendance vers la simplicité architecturale
Opter pour une architecture plate
– Tendance vers un réseau paquet capable de fournir une vraie expérience broadband
mobile
Réseau tout IP
 Délais faibles, haut débits même en bordure de couverture
– Bandes passantes de plus en plus parcellaires pour les systèmes mobiles
 Système à flexibilité spectrale
Quels sont les objectifs du LTE ? (1/3)

• Atteindre des débits pic de 100 Mbps (DL) et 50Mbps (UL) pour une bande de
20MHz
– 3 a 4 fois la Rel.6 en DL,
– 2 a 3 fois en UL

• Jusqu’à 200 utilisateurs par cellule


• Réduire la latence
– RTT de 10ms, moins de 5 s de latence dans le plan utilisateur

• Améliorer l’efficacité spectrale


– 3 a 4 fois la Rel.6 en DL,
– 2 a 3 fois en UL

• Posséder une bande passante modulable


– 1.25 / 3 / 5 / 10 / 15 / 20 MHz
Quels sont les objectifs du LTE ? (2/3)

• Mobilité en intra-LTE
– Optimisée entre 0 ~ 15 km/h.
– Mobilité de 15 ~ 120 km/h supportée avec de grandes performances
– Support des vitesses jusqu’à 350 km/h, voire 500 km/h

• Supporter la mobilité entre les différents réseaux d’accès 3GPP et non


3GPP
– 2G / 3G / Wlan / Wimax

• Utiliser le domaine PS pour l’ensemble des services


• Implémenter une nouvelle architecture simplifiée du réseau
• Implémenter l’ Enhanced Multimedia Broadcast Multicast Service
Quels sont les objectifs du LTE ? (3/3)

• Performance améliorée en terme de débit et latence


Métrique Objectifs

Débit peak (pour Bw=20MHz) DL: 100 Mbps // UL: 50 Mbps

Mobilité supportée Jusqu’à 500 km/h (optimisée pour 0-15 km/h)


Latence plan contrôle < 100 ms
(transition état inactif à actif)
Latence plan utilisateur < 5 ms
Capacité service > 200 utilisateurs par cellule
Couverture 5-100 Km (petite dégradation dès 30 Km)
Bande passante utilisable 1.25 ; 3 ; 5 ; 10 ; 15 et 20 Mhz

• Optimisation des réseaux d’accès et cœur vers le tout IP


• Scalabilité accrue par l’utilisation d’une architecture plate (nombre
réduits de nœuds)
• Intégration avec IMS…
Quels sont les principaux changements du LTE ?

• De nouvelles technologies pour les transmissions radio


– OFDMA en Downlink
– SC-FDMA en Uplink
– Récepteurs/émetteurs multi-antenne (MIMO)

• Une nouvelle architecture du réseau


– Une station de base enrichie en fonctionnalités (eNodeB)
– L’implémentation d’un nouveau cœur de réseau (Evolved Packet Core)

• Une nouvelle architecture protocolaire radio


– Réduction de la complexité
– Suppression des canaux dédiés

• Un temps de scheduling plus court


– TTI= 1ms
Introduction d’une 4e radio LTE et un nouveau cœur paquet EPC

Signalisation CS
DNS EPC - Service DATA (PS)
Signalisation PS
OCS

LAI TAI LTE/4G HSS


MME SPR

eNodeB
(Radio 4G)
SGW PGW PCRF

DNS
LAI RAI HSPA+

SGSN GGSN
RNC
NodeB
(Radio 3G) GPRS - Service DATA (PS)
INTERNET

HLR AUC

PCU EIR
LAI RAI EDGE MSC-S SMS-C

BSC NGN - Service Voix (CS)


(Radio 2G)
MGW Réseau RTC
MGW
IP

Accès Radio Cœur de réseau


La 4G va assurer le transport des services VOIX et DATA
SIG
LAI TAI LTE/4G++
VOIX OCS
DATA DNS RT HSS
MME

eNodeB EPC - Service DATA (PS) SPR


(Radio 4G++)

Débit max : 450 Mbps SGW PGW PCRF

LAI RAI HSPA+


DNS RT

SGSN GGSN
RNC Internet
NodeB GPRS - Service DATA (PS)

(Radio 3G)
Débit max : 42 Mbps
HLR AUC

EIR
IMS
PCU MSC-S SMS-C
LAI RAI EDGE
NGN - Service Voix (CS)

Réseau IP
RTC
BSC MGW MGW
(Radio 2G)

Débit max : 200 Kbps


Accès Radio Cœur de réseau
La VoWIFI va améliorer la QoE VOIX sur IMS

SIG
DNS RT
VOIX OCS
BBOX
DATA
(Radio WIFI) AAA HSS
ePDG
LAI TAI LTE/4G++ SPR

MME
PCRF
EPC - Service DATA (PS)
eNodeB
(Radio 4G++)
SGW PGW

Débit max : 450 Mbps

LAI RAI HSPA+


DNS RT Internet
SGSN GGSN

RNC
GPRS - Service DATA (PS)
NodeB
(Radio 3G)
HLR AUC EIR
Débit max : 42 Mbps
IMS
PCU
MSC-S SMS-C
LAI RAI EDGE
NGN - Service Voix (CS)

RTC
BSC MGW MGW Réseau IP
(Radio 2G)

Débit max : 200 Kbps


Cœur de réseau
Accès Radio

31/07/2018
41
Récapitulatif du passage de la 2G à la 4G

DNS RT
VOIX
LAI TAI LTE/4G SPR
DATA MME HSS OCS
SIG
EPC - Service DATA (PS)
eNodeB
PCRF
(Radio 4G) SGW PGW
Débit max : 450 Mbps

LAI RAI HSPA+ DNS RT

RNC SGSN GGSN Internet

NodeB
GPRS - Service DATA (PS)
(Radio 3G)

Débit max : 42 Mbps


HLR AUC

PCU IMS
EIR
LAI RAI EDGE
MSC-S SMS-C

(Radio 2G)
BSC
NGN - Service Voix (CS)
RTC
Débit max : 200 Kbps MGW MGW Réseau IP

31/07/2018 42
Récapitulatif des interfaces 2G/3G/4G

S6a
HSS SPR

S10
PCRF
MME

Gx/Gy
S11 Réseau EPC (4G)
LTE-Uu
Services DATA
IP S1-U S5-S8
PGW
SGW
eNodeB DNS

(Radio 4G) Gn
(GTP-
C)
DNS Internet
DNS
SGSN GGSN
IuB Réseau GPRS (2G/3G)
Uu
Services DATA
NodeB RNC GRX
(Radio 3G) HLR
AUC

SMS-C
MSC-S
Um/Air
Abis
PCU
A
Cœur Circuit NGN Réseau
BTS BSC MGW Services Voix & SMS GMSC
(Radio 2G)
fixe

31/07/2018 43
Introduction Générale au LTE

Section 1 La 4G dans le monde


Section 2 Evolution des réseaux radio Mobiles,
de la 2G vers le LTE
Section 3 Le 3 GPP: organisme de standardisation
Section 4 Le LTE, Une nouvelle radio
Section 5 Le LTE, Une nouvelle architecture
Section 6 Conclusion
Architecture: fonctionnalités

• MME (Mobility management Entity)


PS Core only
– Gère le plan de contrôle
RESEAU

• S-GW (Serving Gateway)


COEUR

MME S-GW/
P-GW
– gère le plan de trafic utilisateur
• P-GW (Packet Data Network Gateway) S1-MME
S1-U

– gère la connectivité IP du terminal et l’accès


aux réseaux IP externes (PDN)
D’ACCES
RESEAU

 eNB (e-Node B)
X2
 gère toutes les fonctions de eNodeB X2 X2
l’interface radio eNodeB
eNodeB
Architecture: comparaison avec la 3G

CS Core PS Core PS Core only Core


Core
Network MSC SGSN/ MME S-GW/ P- Network
GGSN GW
Iu-CS
UMTS Iu-PS
S1-MME S1-U LTE
Architecture Iur
Architecture
RNC
RNC
Iub
RAN Iub
Iub
X2 RAN
NodeB eNodeB X2 X2
NodeB eNodeB
NodeB WCDMA eNodeB
OFDMA

E-UTRAN : L’accès EPC: Le Coeur


 Réduction du nombre de nœuds logiques  Un cœur de réseau simplifié
 Plus de nœud central de (pas de RNC) - nombre de nœuds physiques réduit
 Station de base avancée et intelligente, l’eNodeB - Un cœur tout IP (plus de cœur circuit)
 On parle d’architecture plate  Claire séparation entre les plans utilisateurs et de contrôle
 Interface X2 pour connecter les eNodeBs - MME en charge du plan de contrôle
 Interface air fondée sur l’ OFDMA - SGW en charge du plan utilisateur
Les fondamentaux de la radio:
2 mode duplex : FDD ou TDD

• Le LTE peut être opéré pour des spectres apairés ou non


• 2 mode duplex peuvent donc être supportés:
– FDD (Frequency Division Duplex ): les bandes UL et DL sont différentes
– TDD (Time Division Duplex): Une seule bande pour les transmissions UL
et DL

Fréquence Fréquence
eNB 2 bandes
apairées de 1 bande non
DL UL même largeur apairé pour le UL DL UL DL
1 pour le DL, DL et l’UL
1 pour le UL temps temps
UE FDD TDD
Les fondamentaux de la radio:
La flexibilité spectrale (1/2)

• Le LTE a été défini de sorte à être “largeur de bande agnostique”


– Le LTE peut donc fonctionner pour différentes largeurs de bandes
– Il suffit d’être un multiple de 180Khz
– Largeur de bande possibles: 1.4 ; 3; 5; 10; 15 et 20 MHz
Les fondamentaux de la radio:
La flexibilité spectrale (2/2)

• Le LTE peut être déployé pour une large gamme de bandes passantes
et de fréquences centrales
– Soit suite à l’allocation de nouvelles bandes fréquentielles dans la gamme
800MHz, 2.6GHz ou 3.5 GHz
– Soit suite à la réutilisation (re-farming) des bandes passantes déjà allouées
aux systèmes radiomobiles existants
• Les bandes identifiées sont:
– 2600MHz, 2100MHz, 1800 MHz, 800MHz, 700MHz… (FDD)
– 3500MHz, 2500MHz, 2300MHz, 700MHz… (TDD)
EPS - RÉSEAU 100% IP BOUT EN BOUT

LTE EPC EPS


SPR
HSS

E-UTRAN S6a
Sp

Rx
S10 PCRF
MME
Services IMS

TAI
LTE/4G S11
Gx/Gy
SGi

Uu S5 SGi
SGW PGW
S1-U Internet
eNodeB SAE GW
(Radio 4G)
SGi
Réseau Privé
Entreprise
LTE=Long Term Evolution
E-UTRAN= Evolved UMTS Terrestrial Radio Access Network
EPC=Evolved Packet Core
SAE GW= System Architecture Evolution Gateway SGi
EPS=Evolved Packet System
IPX, GRX &
Roaming

31/07/2018 50
EPS – EVOLUTION VERS UNE ARCHITECTURE PLATE
Release 3 Release 6 Release 7 Release 8

SGW
GGSN GGSN GGSN
PGW

SGSN SGSN SGSN MME

BSS RNC RNC

BTS Node B Node B eNode B

31/07/2018 51
Evolved Packet Core
MME = Mobility Management Entity Nouvelle BDD pour le SI S-GW = Serving Gateway
• Authentification de l’abonné • Profil abonné • Point d’ancrage des flux médias pour la mobilité
• Distribution des messages de paging • Authentification (via HLR) inter-eNB
• Gestion de la mobilité • Routage et transfert des paquets
• Contrôle du bearer • Déclenche le paging par le MME sur réception
d'une communication data entrante

Mutualisés avec le réseau GPRS


Contrairement au SGSN, le MME ne • PCRF DATA/VoLTE = Policy and
traite que de la signalisation et pas HSS Charging Rule Function
de flux médias • OCS=Online Charging System

S6a Nouveau PCRF VoLTE


• Session Binding Gx Rx
PCRF OCS • Mapping QoS Rx Gx
S10 MME PCRF
DATA
VoLTE PDN-GW = Packet Data Network Gateway
LTE/4G TAI Gy Rx
• Mise en œuvre de la QoS (DPI, analyse
S11 Gx Gx heuristique, etc.)
• Filtrage des paquets
• Allocation de l’adresse IP
• Point d’ancrage des flux médias pour la
Uu mobilité entre accès 2G/3G/LTE
SGW PGW
S5
S1-U
eNodeB
(Radio 4G)

Les fonctions du GGSN


Mobile Radio sont entièrement reprises
• Nouveau •Nouvelle par la PDN-GW
terminal chaîne radio Internet

52
Architecture: le rôle de l’eNodeB

• Fonctions de gestion des ressources Radio:


– contrôle des bearers radio, contrôle d’admission sur la radio, contrôle de mobilité de la connection,
allocation dynamique des ressources UL/DL aux UEs (scheduling)

• Mesures radio et configuration des rapports de mesures pour la mobilité et le


scheduling.
• Sécurité de l’AS (Access Stratum)
• Compression d’en-tête IP et cryptage des flux data de l’utilisateur
• Sélection du MME à l’attachement de l’UE quand l’UE ne fournit pas d’informations
sur le MME à contacter
• Routage du traffic data vers la Serving Gateway
• Scheduling et transmission des messages de paging (venant du MME)
• Scheduling et transmission d’information en broadcast (venant du MME ou de l’O&M)
Architecture: le rôle du MME

• MME gère le plan de control (signalisation)


• MME est en charge de:
– la signalisation NAS (attachement de l’UE, détachement de l’UE,
sélection de S-GW,…)
– la sécurité de la signalisation NAS (authentification, etc.)
– la signalisation entre cœurs de réseau pour la mobilité entre systèmes
3GPP (2G,3G,LTE)
– Suivi des UEs en mode Idle et accessibilité (fonctions de paging, etc)
– Roaming (interface S6a vers le home HSS)
– Gestion des bearers (établissement des bearers par défaut, dédiés, etc)
Architecture: le rôle du SGW

• Le Serving Gateway gère le plan de trafic


• Le Serving Gateway est en charge de:
– La mobilité locale: point d’ancrage pour le handover entre eNBs
– La mobilité entre systèmes 3GPP: point d’ancrage entre 2G, 3G, LTE
– Bufferisation des paquets de données en downlink pour les UEs en mode
idle
– Initiation des procédures d’établissement de bearers venant du réseau
– Interception Légale
– Routage et transfert des paquets
Architecture: le rôle de la P-GW

• Le PDN Gateway gère le plan de trafic et la connexion vers les réseaux


IP
• Le PDN Gateway est en charge de:
– Allocation de l’adresse IP
– Application des règles de Politique de QoS (Policy)
– Filtrage des paquets par utilisateurs (e.g. deep packet inspection)
– Comptage
– Interception Légale
– Point d’ancrage du trafic pour les mobilités entre accès 3GPP et non-
3GPP (WiFi, WiMax)
EPS Protocol – Control Plane

RRC=Radio Ressource Control NAS=Non Access Stratum


• Handover & Measurments • EMM (Attach,Tracking Area Update,
• Paging Authentication/Security)
• Radio Bearer Setup (E-RAB) • ESM (Default / Dedicated Bearer Setup)

UE Enode B MME HSS S-GW PDN-GW


NAS NAS GTP-C
Dia
Diameter GTP-C GTP-C
met
v2 v2 v2
RRC RRC S1 er
S1AP
PDCP PDCP AP UDP
UDP UDP UDP
RLC RLC SCTP SCTP IP
L1/L2
MAC MAC IP IP IP IP IP
PHY PHY L1/L2 L1/L2 L1/L2 S6a L1/L2 L1/L2

Uu S1-MME S11 S5/S8


(roaming)

MME SGW PGW


eNodeB
EPS Protocol – EPC User Plane

GTP-U=pas de changement
Protocole identique utilisé en 2G et 3G sur le USER PLAN

UE Enode B S-GW PDN-GW


APP UDP
IP IP
PDCP PDCP GTP-U GTP-U GTP-U L1/L2
RLC RLC UDP UDP UDP
MAC MAC IP IP IP
PHY PHY L1/L2 L1/L2 L1/L2

Uu S1-U S5/S8
(roaming)

SGW PGW
eNodeB Internet
EPC et les accès 2G/3G

59
EPC – interconnexion des accès 2G et 3G
cœur unifié EPC avec un S4-SGSN

Uu
| S16
UTRAN RNC | |
Iu S6d
S4- |
SGSN

| S12

|
Um
Gb
| GERAN BSC
HSS
S10
S3

|
|

S6a
|
MME
PCRF
S4

|
Gx Rx
S1-MME S11

|
|

|
LTE-Uu Internet
| | SGW | PGW | IMS
UE E-UTRAN Intranet
S1-U S5 SGi
EPC – interconnexion des accès 2G et 3G
cœur unifié EPC avec un S4-SGSN
Uu
| UTRAN
RNC | S16

|
Iu
S4- |
SGSN S6d S12

|
|
Um
Gb
|
GERAN BSC
S10 S3
HSS

|
|
S4

|
S6a
MME |
PCRF

S11 Gx Rx
S1-MME

|
|
LTE-Uu
Internet
| | | IMS
UE E-UTRAN SGW PGW Intranet
S1-U SGi
SAEGW
EPC – interconnexion des accès 2G et 3G
interfonctionnement avec le réseau GPRS
Uu
| UTRAN
RNC |
Iu Gr
SGSN | HLR

|
Um |
Gb
| Gn
GERAN BSC
S12
S10 Gn

|
HSS

|
|

S6a
MME |
Gx
PCRF
|

S11 Rx
S1-MME

|
GGSN
LTE-Uu
Internet
| | | IMS
UE E-UTRAN SGW | PGW Intranet
S1-U S5 SGi
combo
EPC – interconnexion des accès 2G et 3G
interfonctionnement avec le réseau GPRS

Uu
| UTRAN RNC |
Iu Gr
SGSN | HLR

|
Um |
Gb
| Gn
GERAN BSC
S12
S10 Gn

|
HSS

|
|

S6a
MME |
Gx
PCRF
|

S11 Rx
S1-MME

|
GGSN
LTE-Uu
Internet
UE | E-UTRAN | SGW PGW | IMS
Intranet
S1-U SGi
combo SAEGW
Architecture EPC en roaming

64
Home Routed Roaming Architecture

PCRF

Gx Rx

|
|
Home Operator’s
HSS PGW | IP services
SGi (Internet, IMS, MMS)
Home PLMN

Visited PLMN

S6d

|
S8

|
S16
| S6a

|
Uu Iu
| UTRAN RNC | S4- S12
SGSN |
Um Gb
|
S3

|
| GERAN BSC
S10
| S4

|
MME
S1-MME S11
LTE-Uu | |
UE | E-UTRAN | SGW
S1-U
Local Beackout roaming architecture (1/2)
Home Operator’s
IP services
(Internet, IMS, MMS)

Rx

|
HSS
H-PCRF
Home PLMN

Visited PLMN S6d

|
S9

|
S16
| S6a

|
Uu Iu
| UTRAN RNC | S4- S12
SGSN |
Gb V-PCRF
Um |
S3

|
| GERAN BSC
S10 S4
|

|
Gx

|
MME
S1-MME S11
LTE-Uu | | Visited
UE | E-UTRAN | SGW | PGW | Operator PDN
S1-U S5 SGi
Local Beackout roaming architecture (2/2)

HSS
H-PCRF

Home PLMN

Visited PLMN S6d

|
S9

|
S16
| S6a

|
Uu
Iu
| UTRAN S12
RNC | S4-
SGSN |
Gb
Um | V-PCRF
| S3

|
|
GERAN BSC S10 S4
|

Rx

|
Gx

|
MME
S1-MME S11 Visited
LTE-Uu | | Operator’s
IP services
UE | E-UTRAN | SGW | PGW | (Internet, IMS, MMS)
S1-U S5 SGi
Architecture EPC pour les accès non 3GPP

68
EPC et les accès non 3GPP
WLAN trusted
EPC et les accès non 3GPP
WLAN untrusted

SWn S2b
SWu
| Untrusted non | ePDG |
3GPP IP Access
SWm

|
S6b
Non 3GPP networks
3GPP |
AAA

SWx

|
S10
|
HSS
S6a
MME |
PCRF

Gx Rx
S1-MME S11

|
|
LTE-Uu Internet
| | SGW | PGW | IMS
UE E-UTRAN Intranet
S1-U S5 SGi
L’EPC d’un coup d’oeil

GERAN

SGSN
UTRAN
Operator’s IP
services (IMS,
PSS, …)

E-UTRAN Evolved Packet Core


other IP service
networks
Trusted
non-3GPP
IP access

Untrusted
non-3GPP
IP access

• l’EPC permettra de mutualiser le cœur paquet de tous les réseaux


radiomobiles, 3GPP ou non
La mobilité intra LTE
• Plusieurs types de mobilité en 4G
– En idle (reselection et selection) en intra LTE, et depuis/vers les réseaux 2G/3G
• avec le Tracking Area Update (TAU)

– En mode connecté
• La mobilité Intra-LTE est supportée par une procédure “hard handover”
– Caractéristique principale: break source path before make target path
– La procédure “hard handover” entraine des interruptions de la radio
• Plusieurs configurations pour la procédure “hard handover” : Intra-eNB, X2- or S1-
based inter-eNB
Tracking Area & Tracking Area List
– Les cellules 4G sont regroupées en Tracking Areas.
– A l’attach 4G, le MME assigne au terminal une TA list.
Le terminal en mode Idle peut se déplacer au sein de la TA
list, sans en informer le réseau.

MME Paging TAI list 2


Incoming data
Paging
Paging
Paging

TA#4 Paging
TA#1 TA#5 Paging
Enter Idle
Mode
TA#3 Enter
Connected
TA#2 Mode
TAI list 1
73
Tracking Area Update (TAU)

• Mode idle
UE eNodeB MME

Le terminal détecte qu’il entre dans une TA


n’appartenant pas à la TA list. Il initie un TAU.
1. Tracking Area Update Request
Le MME accepte le TAU et communique la
nouvelle TA list.
2. Tracking Area Update Accept

3. S1 UE Context
Release Command Les ressources radio sont relâchées
4. S1 UE Context
Release Complete

Lorsque le terminal repasse en mode connecté, le MME envoie un message Modify Bearer Request à la Serving
Gw pour lui communiquer l’adresse IP de l’eNB et le TEID pour le user plan.

74
X2 Handover (mode connecté)
• Mobilité en mode connecté
• Interface X2 = interface entre eNB
Avant le handover Après le handover
Relai des paquets
SGw SGw
SGw

DL
DL DL

DL

eNB eNB eNB eNB


source cible eNB eNB source cible
source cible
DL DL
DL

75
X2 Handover (mode connecté)
Source Target
UE MME SGw
eNodeB eNodeB

Handover preparation
Préparation et réalisation du HO au niveau radio.
L’eNB source relaie les paquets vers l’eNB cible.
Handover execution

Data Relay

Downlink data
Le SGw bascule S1-u vers l’eNode B cible.
Les ressources sont relâchées sur l’eNode B cible.
Uplink data

1. Path switch
Request 2. Modify Bearer
Request

3. Modify Bearer
Response
Downlink data

4. Path switch
Request Ack
5. Release Ressource

6. TAU procedure

TAU uniquement si le terminal s’est déplacé vers


une TA n’appartenant pas à la TAI list 76
S1 Handover (mode connecté)
• Mobilité en mode connecté
• Interface S1 = interface entre eNB et EPC
Avant le handover Après le handover
Bufferisation des paquets
SGw SGw
SGw

DL
DL

DL

eNB eNB eNB eNB


source cible eNB eNB source cible
source cible
DL DL
DL

77
S1 Handover (mode connecté)
Source Target
UE MME SGw
eNodeB eNodeB
Downlink data

1. Handover Required L’eNB source demande un HO vers l’eNB cible

2. Handover Le MME demande à l’eNB cible de créer le context


Request (bearer à créer, paramètre de QoS, @IP de la SGw,
3. Handover security context)
Request Ack

4. Handover Command L’UE bascule sur l’eNB cible.


5. Handover Command Le trafic UL est envoyé à la SGw par l’eNB cible.
Le trafic DL continue à être envoyé vers le Source
L’eNB 6.cible notifie
Handover le MME du succès du HO.
Confirm eNB et est perdu.
Le MME demande à la SGw de basculer le bearer
vers l’eNB cible. Le trafic DL peut de nouveau être
acheminé vers l’UE. Uplink data

7. Handover Notify
8. Modify Bearer
Request
9. Modify Bearer
Response
Downlink data

10. TAU procedure

Les ressources de l’eNB source sont relâchées.


11. S1 UE Ctxt Release Command/Complete

78
Architecture – mobilité IRAT
• Introduction mobilité inter-techno (4G <-> 2G/3G) :
– Interconnexion d’EPC avec le cœur paquet legacy via Gn ou S4-
SGSN
1. Les mobilités 4G  2G/3G se font en mode
idle. C’est l’eNB qui force le terminal à
passer en mode idle.
2. Les mobilités 3G  4G se font uniquement
2G 3G en mode idle si PS HO non activé
SGSN 3. Les mobilités 2G  4G se font en mode idle
et en mode connecté (Fast return to LTE).

HSS

HLR
PCRF

MME
Internet
Plateformes
de service

S/P-GW
GGSN 79
mutualisé
Introduction Générale au LTE

Section 1 La 4G dans le monde


Section 2 Evolution des réseaux radio Mobiles,
de la 2G vers le LTE
Section 3 Le 3 GPP: organisme de standardisation
Section 4 Le LTE, Une Nouvelle radio
Section 5 Le LTE, Une nouvelle architecture
Section 6 Conclusion
comparatif des systèmes 3GPP
Questions ?

82
Les services en LTE
Section 2 - E2E QoS, services
Le Cœur de Réseau EPC

Section 1 Les services Circuit (Voix et SMS) avant IMS

Section 2 Les services Voix et SMS après IMS

Section 3 Problématiques rencontrés


La VOIX pour les terminaux non VoLTE est
assurée par le mécanisme CSFB
Pour passer un appel VOIX sous couverture 4G sans le Coeur IMS les mobiles LTE
basculent sur la radio 2G/3G.

Le CS Fallback ou CSFB s’appuie


sur l’infra NGN existante

4G

Attention à l’impact sur la QoE Client !

2G 3G
La VOIX pour les terminaux non VoLTE est
assurée par le mécanisme CSFB
Le SMS est toujours acheminé via l’interface SGs

En attendant le support des SMS sur le Coeur IMS, les SMS transitent toujours en
4G par l’interface SGs entre le MME et les MSC-S

31/07/2018
Architecture pour CSFB
• Support des services Voix et SMS SGsAP SGsAP

SCTP SCTP
Interconnexion de l’ePC au Cœur Circuit : IP IP
 Déploiement de l’interface SGs entre MME et MSC-s L2 L2

L1 L1

2G 3G MSC-S MGw
MME SGs MSC Server

Vers les autres opérateurs

SGs HSS

HLR
PCRF

MME
Internet

4G S/P-GW
Combined Attach

UE eNodeB MME MSC/VLR HLR

1. Attach Request/PDN Connectivity Request Attach type = Combined Attach

2. step 2 à 11 de la procédure d’Attach for EPS Serivces

Table de mapping TA/LA


3. Derives VLR number

4. Location Update Request


Création de l’association SGs

5. creates SGs association

6. LOC update in CS
domain

7. Location Update Accept

8. Initial Context Setup Request / Attach Accept Attach Accept avec indication de la Location Area

9. step 13 à 18 de la procédure d’Attach for EPS Services


Combined TAU

UE eNodeB MME MSC/VLR HLR

1. TAU Request (Combined)

2. Déroulement de la procédure de TAU sur EPC

Mise à jour (TAU 4G4G)


3. Derives VLR number
ou création de l’association
SGs (TAU 2G/3G  4G)
4. Location Update Request

5. creates SGs association

6. LOC update in CS
domain

7. Location Update Accept

8. TAU Accept

8. TAU Complete
Cas d’indisponibilité de l’interface SGs
• Que se passe-t-il en cas d’indisponibilité de l’interface SGs lors du
combined attach ou lors du combined TAU ?

– Pour un terminal voice centric :


• Les terminaux voice centric (=smartphones) privilégient le service voix.
En cas d’indispo de SGs, un terminal voice centric va resélectionner la 3G.
Après plusieurs tentatives, le terminal va désactiver ses capabilities EUTRAN.

– Pour un terminal data centric :


• Les terminaux data centric privilégient le service data.
Un terminal data centric va rester en 4G, même en cas d’indisponiblilté de SGs.
CSFB Mobile Originated vers 3G
UE eNodeB MME SGw PDN Gw

1. NAS Extended Service Request

2. S1 UE Context Modification (CSFB Required) si l’UE est ECM Connected


Ou S1 Initial Context Setup Request si l’UE est à l’état ECM Idle

3. S1 UE Context Modification Response (ECM Connected)


Ou S1Initial Context Setup Response ( ECM Idle)
4. RRC Release with eNB donne l’ordre au terminal de resélectionner la 3G
Redirection

5. S1 UE Context Release Request (CSFB triggered)


6. Release Access Bearers
S1 UE Ctx
7. Release Access Bearers Response
S1 UE Context Release
Release
(CSFB triggered)
Procedure
8. S1 UE Context Release Command

9. S1 UE Context Release Complete

10. Le Mobile bascule côté CS et initie son appel.

11. RAU IRAT 4G => 3G

DTM supporté en 3G
12. Fin de l’appel

Quand le terminal repasse en mode idle

13. Combined TAU IRAT 3G => 4G with IMSI attach


CSFB Mobile Terminated (mode connecté)
CS Service Notification si UE en mode connecté
ou Paging (CS) si UE en mode idle
UE eNodeB MME MSC/VLR SPGw
1. IAM
2. Paging
(CLI) Le MSC arme le timer pour le
3. CS Service Notification Call Forwarding on No Reply.
3. Service Request

4. NAS Extended Service Request CSFB indicator


5. S1 Initial Context Setup Request
CSFB required
6. S1 Initial Context Setup Response

7. RRC Release with


eNB donne l’ordre au terminal de resélectionner la 3G
Redirection

8. S1 UE Context Release Request


S1 UE Context Release
(CSFB triggered)
9. Release Access

9.Release Access Acknowledge

10. S1 UE Context Release Command

11. S1 UE Context Release Complete

12. Paging

13. Le Mobile bascule côté CS et initie son appel.


Mapping TA/LA
TA list LA TA
TA List#1 LA#1 TAI#1
Règle : MME TA List#2 LA#2 TAI#2
TA list ≤ LA
TAI#3

LA MSC/VLR
LA#1 MSC/VLR#1
LA#2 MSC/VLR#2
TA List #1 TA List #2

TAI#1 TAI#2 TAI#3

LA#1 LA#2

MSC/VLR#1 MSC/VLR#2
Mapping TA/LA
• Table de mapping TA/LA implémentée dans le MME
• En cas de mauvais mapping => augmentation du taux d’échecs d’appels
SMS over SGs : SMS MO
L’envoi et la réception de SMS ne déclenche pas de fallback vers la 2G/3G.
La taxation et l’interception des SMS sont maintenues sur le MSC-s.

UE MME MSC/VLR HSS SMS-c

1. EPS/IMSI Attach procedure

2. UE triggered Service
Request

3. Uplink NAS
Transport
4. Uplink Unitdata
4a. Downlink Unitdata 5. Forward Short Message
4a. Downlink NAS
Transport

5. Delivery Report
6. Downlink Unitdata
6. Downlink NAS
Transport

7. Uplink NAS
Transport
7. Uplink Unitdata

8. Release Request
SMS over SGs : SMS MT

UE MME MSC/VLR HSS SMS-c HLR

1. EPS/IMSI Attach procedure


2. SRI for SM
3. Forward Short Message
4. Paging
5. Paging
Paging with SMS indicator
6. Service Request

6a. Service Request

7. Downlink Unitdata
7. Downlink NAS
Transport
7. Uplink NAS
Transport
7. Uplink Unitdata

8. Uplink NAS
Transport 8. Uplink Unitdata
9. Delivery Report

10. Downlink Unitdata


10. Downlink NAS
Transport

11. Release Request


Le Cœur de Réseau EPC
Section 1 Les services Circuit (Voix et SMS) avant IMS

Section 2 Les services Voix et SMS après IMS

Section 3 Problématiques rencontrés


Les services voix et SMS de demain

La voix sur IMS est la solution cible pour assurer les services
voix et les nouveaux services multimédia
101
Section 3: Points de mesure des services en LTE
QoE et QoS (1/5)

• QoS: Quality of Service (Qualité de Service)


– « la totalité des caractéristiques d’un service qui conditionnent la capacité de
satisfaire aux besoins réels et induits du service » (ITU-T E.800 )

– Elle traduit la capacité à véhiculer dans de bonnes conditions un type de trafic


donné, en spécifiant les contraintes en termes de disponibilité, débit, délais de
transmission, gigue, taux de perte de paquets…
QoE et QoS (2/5)
QoE et QoS (3/5)

• QoE: quality of Experience (Qualité de l’Expérience utilisateur)


– « Acceptabilité générale d’une application ou d’un service, comme perçu de manière
subjective par un utilisateur final » (ITU-T Amendment 2 to P.10/G.100.)
– Elle traduit le ressenti du client vis à vis d’un service ou d’une application

• La QoE est déterminée par les paramètres de QoS et les facteurs


psychologiques influençant l’utilisateur final
Facteurs Techniques (paramètres QoS) Facteurs Non Techniques (paramètres subjectifs)
- Qualité bout à bout du réseau - Facilité de lancement de service
- Couverture réseau/service - Contenus des services
- Fonctionnalités du mobile - Tarif
- Service client

Qualité de l’expérience utilisateur (QoE)


QoE et QoS (4/5)

• La chaine de valeur de la QoE


Opérateurs réseaux et
Le Mobile et les applications de services Fournisseurs contenus
Permettent aux utilisateurs fournissent les infras et gèrent les plateformes de
de bénéficier des support de transport du services (site web, portails,
services/contenus fournis vidéo, audio, jeux…)
contenu depuis les
plateformes de services
vers les usagers

Vendeurs d’équipements réseaux et intégrateurs systèmes


permettent les interactions entre les autres blocs de la chaine de valeur

• L’opérateur mobile tient le rôle central et orchestre les actions pour fournir
une « expérience » à ses clients
QoE et QoS (5/5)

• Il existe 4 procédures pour constamment gérer et améliorer la QoS et la QoE


d’un réseau

– Le Dimensionnement
• La planification de réseau

– Le Provisionning
• définition des paramètres de QoS et les services supportés

– Le Monitoring
• L’évaluation de la QoS et la QoE :

– L’optimisation:
• adaptation des paramètres de QoS et QoE aux évolutions
Les procédures de gestion de la Qualité: le dimensionnement
Les procédures de gestion de la Qualité: le dimensionnement

• Principe: Estimer la quantité d’infrastructures radio et réseau pour réaliser les


objectifs de COUVERTURE, de CAPACITE et de QUALITE

• Dimensionner le réseau de façon à


 écouler un certain trafic
 fournir une certaine couverture
 assurer des performances de QoS

• Dimensionnement
 Radio (nombre de nœuds eNodes B et largeur de bandes nécessaire)
 des interfaces sur l’ensemble du réseau mobile (S1, X2)
 de la partie « hardware » des équipements d’accès mobile (eNode B, )
 de la partie « hardware » des équipements coeur mobile (PGW, SGW, MME, HLR)
Les procédures de gestion de la Qualité: le dimensionnement

Dimensionnement en
Dimensionnement en capacité
couverture

Choix du rayon de cellule minimal


Dimensionnement Réseau
Dimensionnement
d’accès: nombre de
Réseau Coeur (nœuds,
Résultats du dimensionnement radio eNode B, de liens
liens)
(nombres de sites, secteurs, largeur de bande) (interfaces)

Dimensionnement hardware (interne) des eNodes B


Dimensionnement partie radio Dimensionnement partie réseau

Calcul du coût du réseau


Le dimensionnement de la radio
• Les objectifs de couverture population ou géographique peuvent être
déterminés par
– Le objectifs de marketing
– les objectifs liés à l’acquisition de la licence de communication auprès du
régulateur

• Ces objectifs initiaux sont couverts par la mise en place d’un Link
Budget model
– Ce modèle permettra de définir les distances inter site et le nombre de
sites pour atteindre les objectifs de couverture
– il s’appuie sur les modèles de propagation, les types de pénétration, les
charges des cellules voisines, les zones de services,
• Pour répondre au besoin capacitaire, il est nécessaire de dimensionner
les nœuds (capacité des éléments composants l’eNB)
Le dimensionnement de la radio
• Pas de changement dans le dimensionnement des radio units
– L’évaluation des ressources fréquentielles est gérée de la même manière que pour le système 3G
• Pour le dimensionnement de la baseband unit du LTE, 2 critères sont considérés
– Le débit/capacité du baseband
– le nombre maximal d’utilisateurs connectés (SCU – Simultaneous Connected Users)

Resource LTE UMTS


Capacité UL en Mbps Channel element UL
capacité de la baseband Capacité DL en Mbps Channel element DL
SCU Code HSDPA
Nombre max de RB Nombre de porteuses de 5 MHz
Spectre
(bande passante) (1 à 4)
RF (Power Amplifier) 20 à 80 W 20 à 60 W
CPU Charge CPU de l’eNB < 80% Charge CPU de l’eNB < 70%
Ressource S1 et X2 Ressource IuB
Transport
(X2 est un pourcentage de S1)
Le dimensionnement du backhaul (1/3)
• Le backhaul se réfère au réseau de transport network entre le réseau
d’accès et le réseau cœur

Transport network Mobile


Core

• Avec les améliorations des technologies d’accès, la performance du


backhaul devient le maillon faible de réseaux radiomobiles
– “seulement” 1.2~1.3Mbps par lien E1
– si 2 E1: max ~2.5 Mbps
– En cas d’eNB hybride, le débit des donnés ne sera plus limité par le nombre de E1
mais de la connection Ethernet

• Au lancement, le dimensionnement ne peut se faire à partir du trafic réel


– Soit l’équipe marketing est capable de fournir des prévisions de trafic fiables
– Soit des hypothèses théoriques doivent être faites pour anticiper l’évolution du trafic
Le dimensionnement du backhaul (2/3)
• Trafic total au niveau du backhaul
– débit utilisateur
10 MHz 20MHz
MIMO 2x2, 2.6 GHz, cat3 UE, mode statique DL rate (bit/s) UL rate (bit/s) DL rate (bit/s) UL rate (bit/s)

Débit d’un seul utilisateur, débit pic 70M 30M 100M 50M
Débit d’un seul utilisateur, débit moyen sans charge 30M 10M 55M 15M
Débit d’un seul utilisateur, débit moyen avec charge 15M - 25M -

• Quelles méthodes de dimensionnement pour le débit au niveau de l’eNB ?


– Débit pic ou moyen? Comment tenir compte des secteurs de chaque eNB?
• Plusieurs composantes pour l’estimation du débit total du trafic au niveau de
l’interface S1
– Overhead des protocoles de Transport : 10%
– Overhead IPsec (optionnel) : 15%
– plan de control, OAM, synchro : négligeable
– interface X2 : 10%
– débit provenant du réseau 2G: 2/2 Mbps
– débit provenant du réseau 3G (H+) : 25/17M
Le dimensionnement du backhaul (3/3)
Le dimensionnement du Cœur de réseau
Éléments de dimensionnement
MME - SAU
- Nombre de procédures (Attach + TAU + Service Request) par seconde (TPS)
- Nb de TAU par seconde (TPS)
- Nombre de bearers par seconde (TPS)

SGW - SAU
- Nombre de sessions SGW par seconde (TPS)
- Trafic moyen par abonné
PGW - SAU
- Nombre de sessions PGW par seconde (TPS)
- Trafic moyen par abonné
- Pool d’adresse IP disponibles

HSS - SAU
- Nombre de demande (AIR+ULR) par seconde

DNS Même si le nombre de requêtes risques de grimper d’un facteur x3. Cela reste à la portée de tout bon
serveur DNS.
Les procédures de gestion de la Qualité: le provisioning
Le LTE et la gestion de la QoS (1/5)
Rappel: la QoS en UMTS

Paramètres QoS de l’UMTS Défintion


Traffic Class (TC) Classe des flux de trafic (4 classes définies)
Traffic Handling Priority (THP) Priorité relative pour les classes Interactive/Background

Allocation Retention Priority (ARP) Paramètre de pré-emption en cas de congestion: un bearer sera plus
vite abandonné s’il a un ARP élevé e
Maximum Bit rate (MBR) Débit maximal espéré pour un bearer
Guaranteed Bit rate (GBR) Débit garanti pour un service; le plus souvent pour la classe
Conversationnel/Streaming

• La négociation d’une QoS est encadrée par les infos HLR, la requête
utilisateur, les capacités du systèmes (CE, Iub..)
• Les procédures principales sont
– Primary PDP context activation (initié par l’UE)
– Secondary PDP context activation (initié par l’UE ou le réseau)
– Modification du Primary PDP context (initié par l’UE ou le réseau)
Le LTE et la gestion de la QoS (2/5)
Bearers dans le LTE (EPS bearers)

• Pour la QoS dans LTE/EPC


– A l’initiation, un EPS bearer est par défaut établi entre l’UE et le PDN
• Un UE a en permanence un EPS bearer établi: On parle de connectivité “always ON IP” ou
“Toujours connecté”
– Si besoin, l’UE établi un “bearer dédié”
– Un bearer dédié peut être avec ou sans GBR alors que le “bearer par défaut” est obligatoirement
un non-GBR bearer
Le LTE et la gestion de la QoS (3/5)
Paramètres de QoS dans LTE

• Des paramètres de QoS communs entre l’UMTS et le LTE:


– Maximum bit rate (MBR),
– Guaranteed bit rate (GBR)
– Allocation/retention priority (ARP)
• De Nouveaux paramètres QoS dans le LTE/EPC :
– QoS class identifier (QCI) : Classe d’identification de la QoS
• à chaque QCI correspondent des valeurs spécifiques de paramètres de QoS tels que taux de
perte de paquet, délais de transfert, GBR, ...
• Peut être vue comme les classes de trafic définies dans l’UMTS
• Ce paramètre est vu dans tout le réseau LTE/EPC pour déterminer les besoins de ressources
– UE aggregate maximum bit rate (UE-AMBR) : Valeur maximale de la somme des MBR
des bearers non-GBR pour un utilisateur donné
– APN aggregate maximum bit-rate (APN-AMBR) : Valeur maximale de la somme des
MBR des bearers non-GBR pour un APN donné
Le LTE et la gestion de la QoS (4/5)
Le tableau de QCI standardisé

Packet
Resource Priority Packet
QCI Delay Exemple de services
Type [Note1] Error Loss
Budget

1 2 100 ms 10e-2 Conversational Voice VOIX/


2 4 150 ms 10e-3 Conversational Video (Live Streaming) VISIO

3 GBR 3 50 ms 10e-3 Real Time Gaming

4 5 300 ms 10e-6 Non-Conversational Video (Buffered Streaming)

5 1 100 ms 10e-6 IMS Signalling SIG IMS


Video (Buffered Streaming),
6 6 300 ms 10e-6 TCP-based (e.g., www, e-mail, chat, ftp, p2p file
sharing...)
7 Non-GBR 7 100 ms 10e-3 Voice, Video (Live Streaming), Interactive Gaming DATA
Video (Buffered Streaming),
8 8 TCP-based (e.g., www, e-mail, chat, ftp, p2p file
300 ms 10e-6 sharing…)
9 9 Default traffic

121
Le LTE et la gestion de la QoS (5/5)
Procédure de choix de la QoS
• Établissement de session: à l’initiation, un default bearer est alloué à un UE
– Ce default bearer est obligatoirement un non-GBR bearer
– Les paramètres QoS (QCI, ARP, AMBR…) du default bearer sont édictés par les
informations stockées dans le HSS
– La QoS de ce default bearer QoS ne peut être validée/modifiée que par le PGW
• Une configuration de QoS pour les bearers dédiés
– Suivant les règles du PCC , si un service requiert une QoS spécifique, un bearer
dédié est établi avec des paramètres QoS définis par le PGW
– Ce bearer dédié peut être avec ou sans GBR
– L’établissement d’un bearer dédié ne peut être initié que par le réseau
In n’y a donc pas de négociation de QoS comme dans l’UMTS
• La modification de QoS n’est recommandée que si aucun autre bearer
ne peut être établi avec la QoS désirée
PDP Context vs Bearer
Paramètres de QoS des bearers EPS
• Paramètres de QoS pour un bearer EPS :
– QoS Class Identifier (QCI)
• Permet de prioriser le user plan
• La Gw réalise un marquage DSCP en fonction du QCI pour le trafic DL
– Allocation and Retention Priority (ARP)
• Used to accept/modify/drop bearers in case of resource limitation (C-plane)
– Guaranteed Bit Rate (GBR) et Maximum Bit Rate (MBR)
• Utilisé pour les dedicated bearers IMS

• Paramètre de QoS pour le groupe de bearers EPS :


– Aggregate Maximum Bit Rate (AMBR)
• Seulement pour les bearers non GBR
• APN-AMBR et UE-AMBR

124
Default Bearer vs Dedicated Bearer

EPC QoS

Dedicated Default
Bearer Bearer

GBR Non GBR Non GBR

QCI 1 à 4 QCI 5 à 9 QCI 5 à 9


GBR APN-AMBR APN-AMBR
MBR UE-AMBR UE-AMBR
TFT (Trafic Flow Template) TFT (Trafic Flow Template) APN
ARP ARP IP address
L-EBI (Linked EPS Bearer ID) L-EBI (Linked EPS Bearer ID) ARP

• Le trafic flow template est une access list qui identifie une application. Il est mandatory pour le dedicated
bearer.
• Les paramètres GBR, MBR et TFT sont absents du profil HSS => un PCRF est obligatoire pour l’établissement
d’un dedicated bearer.
• Un dedicated bearer partage la connectivité IP du default bearer associé par le paramètre L-EBI.
Etablissement d’un Dedicated Bearer

PCRF

Gx Rx

MME

Create bearer request

P-CSCF /ATCF
B
A
SPGW SGi
1 Gm
SIP INVITE SIP
Default Bearer (APN IMS, @IP2, QCI 5) SIP 183
(UE@IPv6) Progress
ATGW/BGF
RTP
Dedicated Bearer (APN IMS, @IP2, QCI 1) Mb Transport IPv6
RTCP

DTE / TCN / PSSRessources


– F .BliahGBR allouées le temps de l’appel pour le flux media RTP
Mapping des paramètres de QoS
• C’est le MME qui a pour rôle de mapper les paramètres de QoS lors
des mobilités 2G/3G  4G

Le mapping est défini dans la spécification TS 23.401 annex E :


EPS bearer PDP
QCI Traffic Class + THP
ARP (15 valeurs possibles) ARP (3 valeurs possibles)
APN-AMBR MBR

127
Problématiques de QoS
1. Vérifier la correspondance entre les QoS 4G et les QoS 2G/3G
2. Il faut définir une politique de QoS globale E2E
– L’eNode doit faire le marquage DSCP en fonction du QCI fait la
correspondance QCI IP DSCP pour le trafic montant
– La PGW et la SGW font le marquage DSCP du trafic descendant avec la
table de correspondance QCI IP DSCP
– Le backbone IP + Backhauling doit assurer la bonne classification des
paquets en fonction des valeurs DSCP positionnées par l’eNode B et les
SGW/PGW
Les procédures de gestion de la Qualité: le monitoring
Le Monitoring: Évaluer le niveau de performance du réseau
• Le Monitoring de la QoS/QoE consiste à
– collecter/mesurer les statistiques de performance du réseau et des services
– la consommation de data dans le réseau
– les occurrences de fautes (pannes, dysfonctionnements, échecs…)

• Il existe deux approches pratiques pour évaluer la QoE


– L’approche par service qui s’appuie sur les valeurs statistiques d’une population
donnée
• terminaux utilisés, les usagers, les services demandés
• Traduit l’expérience utilisateur
– L’approche par Système de Gestion de Réseaux (Network management system
- NMS) qui s’appuie sur les paramètres QoS définis pour les différents services
• taux de perte de paquets, de demande de services, taux d’appels échoués…
• Traduit les performances du réseau
Monitorer la QoE /QoS: l’approche par service
• Principe: Estimer la QoE globale par la mesure de la QoE d’une
population statistiquement représentative des usagers

• Ce processus consiste à:
– Déterminer le poids des applications clés
– Identifier et estimer les KPIs de la QoE
– Prendre un échantillon représentatif ( zone de couverture, mix de trafics,
heure de la journée…) et prendre les mesures KPIs appropriés
– Utiliser les agents mobiles pour les mesures et relevés précis
– Fournir un QoS score global pour chaque service et pour les mix de
service
QoE et QoS: l’approche par Système de Gestion de Réseaux
• Principe: Traduire les performances des paramètres QoS provisionnés dans
les éléments du réseau en éléments perceptibles cibles pour les
performances QoE

• Ces mesures sont faites en


– Collectant les valeurs KPIs définies pour tout le réseau
– Et en les comparant aux valeurs cibles définies

• Ce processus consiste à:
– Identifier les relations entre les KPIs QoS et leurs effets sur la QoE
– Mesurer les KPIs QoS dans le réseau
– Évaluer la QoE des usagers par le biais des KPIs QoS mesurés en utilisant des
règles de translation
Les métriques (1/3)
• Les usagers jugent la qualité d’un réseau en se fondant sur
– comment l’opérateur prend soin d’eux?
• délai d’inscription, facturation correcte, le service client, le service après vente

– comment le service a été fourni eu égard aux paramètres de QoS?


• disponibilité du réseau, intégrité du service,

• Les métriques sont la prise en compte de ces points de vue


– Les métriques sont des indicateurs de QoS, des paramètres bruts
accessibles à plusieurs niveaux
– L’ensemble des métriques doivent traduire en termes de paramètres les
points de jugement d’un usager sur la qualité du réseau
Les métriques (2/3)
• Il existe plusieurs catégories de métrique
– utilisation du service
• nombre de clients, nombre d’appels, durée totale

– disponibilité du service
• capacité d’avoir accès au service dans un seuil de tolérance et sous certaines conditions radios

– continuité (maintien) du service


• capacité de maintenir un service entamé sous certaines conditions pour une durée donnée

– fiabilité du service
• degré d’intégrité du service et son confort d’utilisation

– fluidité du service
• capacité à fournir un service fluide eu égard à la vitesse de transmission
Les métriques (3/3)
• Il existe plusieurs catégories de métrique (suite)
– performance du réseau
• habilité du réseau à supporter les différents services vendus par l’opérateur

– disponibilité du réseau
• capacité d’accessibilité du réseau lors de la requête d’un service

• Dépendamment du type de service considéré, les métriques considérées ne


sont pas les mêmes
– Paramètres de QoS le plus souvent propre à un service donné
• le paramètre GBR est défini pour les services streaming et non pour le web browsing
• les contraintes de délais pour les services conversationnelles sont différentes de celles
des autres classes de services
• …
Les métriques pour la QoE
• Bien que la QoE soit subjective, l’on remarque que l’évaluation des
usagers concernent deux points principaux
– « L’accès à la ressource »
• regroupe la disponibilité, l’accessibilité et la continuité d’un service, du réseau, du
téléphone mobile de l’usager, des applications lancées

– la qualité du service
• regroupe la qualité (fiabilité, intégrité) du contenu, du service et/ou du téléphone
mobile et des fonctionnalités des applications des usagers
Les métriques pour la QoE – les critères pour l’accès à la ressource

KPI QoE Principales Métriques


Disponibilité du service Taux de couverture du territoire (%)
(en tout lieu)
Accessibilité en tout lieu Taux d’échec des connections ou d’établissement de PDP
(en tout temps) (%)
Temps d’accès au service Temps moyen d’accès au service (s)
Continuité de service (maintien du service) Taux d’interruption de service (%)
Les métriques pour la QoE – les critères pour la qualité du service

KPI QoE Principales métriques


Qualité de la session Taux de perte de paquet au niveau applicatif (%)

Débit offert Taux de débit offert sur débit négocié (%)

Variation de débit Taux de variation du débit offert autour du débit


négocié (%)
Débit de la session active Débit moyen offert (kb/s)
Réactivité du système Temps moyen de réponse (s)
Délai bout-à-bout Moyenne du délai bout-à-bout (s)
Variation du délai Gigue (% ou s)
Critères Voix

Méthode de
Critère Details sur 20 MHz sur 10 MHz
mesure
Voice call successfully established and maintainted during 2
MOC - MTC - MTM (LTE/LTE)
minutes with good quality -- CSFB case: LTE/EPC->3G 98% 98% Drive Test
MOC (Mobile Originated Call) 4s 4s Drive Test
Voice call establishment time MTC (Mobile Terminated Call) 4s 4s Drive Test
CSFB case: LTE/EPC->3G MTM (Mobile on LTE To Mobile on
LTE)
7s 7s Drive Test
Voice call successfully established and maintainted during 2
MOC - MTM (LTE/LTE)
minutes with good quality - CSFB case: LTE/EPC->2G 98% 98% Drive Test
MOC (Mobile Originated Call) 6s 6s Drive Test
Voice call establishment time
CSFB case: LTE/EPC->2G MTM (Mobile on LTE To Mobile on
LTE)
8s 8s Drive Test
Voice call successfully established and maintainted during 2
MOC - MTC - MTM (LTE/LTE)
minutes with good quality - VoIP over IMS over LTE 98% 98% Drive Test
MOC (Mobile Originated Call) 4s 4s Drive Test
Voice call establishment time MTC (Mobile Terminated Call) 4s 4s Drive Test
VoIP over IMS over LTE MTM (Mobile on LTE To Mobile on
LTE)
7s 7s Drive Test
Mouth to Ear delay MTM (LTE/LTE)
VoIP over IMS over LTE
150 ms 150 ms Statique
Mouth to Ear delay MTM (LTE/3G)
VoIP over IMS over LTE
200 ms 200 ms Statique
Critères SMS

Méthode de
Critère Details sur 20 MHz sur 10 MHz
mesure
Critère Details sur 20 MHz sur 10 MHz

SMS successfully sent and received with acceptable MTM (LTE->LTE, 3G->LTE, 2G->LTE,
delay (<10s) LTE->3G, LTE->2G) 98% 98% Statique
Critères Data – sous bonne couverture
Méthode de
Critère Details sur 20 MHz sur 10 MHz
mesure
Attach success rate 98% 98% Statique
Attach time All technos 800 ms 800 ms Statique
Ping success rate 98% 98% Statique
Round Trip Time IDLE (0 bytes) 120 ms 120 ms Statique
IDLE (1460 bytes) 130 ms 130 ms Statique
Data transfer success rate 98% 98% Statique
cat3 90 Mbps 60 Mbps Statique
HTTP Throughput DL - Cat 3
cat3 - with one UE_AMBR < 30 Mbps UE_AMBR UE_AMBR Statique
cat3 40 Mbps 20 Mbps Statique
HTTP Throughput UL - cat 3
cat3 - with one UE_AMBR < 20 Mbps UE_AMBR UE_AMBR Statique
HTTP Throughput DL - cat 4 cat4 120 Mbps 60 Mbps Statique
HTTP Throughput DL - cat5 cat5 240 Mbps 120 Mbps Statique
Multi users throughput DL (4 users) cat3 120 Mbps 60 Mbps Statique
Critère Data – orienté utilisatur
Critère Details sur 20 MHz sur 10 MHz Méthode de mesure
Web page download success rate 98% 98% Statique
Web page download time cat3 1s 1s Statique
Data transfer success rate 98% 98% Drive test
Cat 3 50 Mbps 30 Mbps Drive test
HTTP Throughput DL in mobility Handover success rate 98% 98% Drive test
Interruption time 100 ms 100 ms Drive test
Interruption time before reaching nominal value 1s 1s Drive test
Cat 3 UE_AMBR 10 Mbps 8 Mbps 8 Mbps Drive test
HTTP Throughput DL in mobility UE_AMBR Handover success rate 98% 98% Drive test
10 Mbps Interruption time 100 ms 100 ms Drive test
Interruption time before reaching nominal value 1s 1s Drive test
Cat 3 20 Mbps 10 Mbps Drive test
Handover success rate 98% 98% Drive test
HTTP Throughput UL in mobility
Interruption time 100 ms 100 ms Drive test
Interruption time before reaching nominal value 1s 1s Drive test
Cat 3 UE_AMBR 10 Mbps 8 Mbps 8 Mbps Drive test
HTTP Throughput UL in mobility UE_AMBR Handover success rate 98% 98% Drive test
10 Mbps Interruption time 100 ms 100 ms Drive test
Interruption time before reaching nominal value 1s 1s Drive test
1 MS Streaming
with perfect audio/video quality (no RTP packet loss)
98% 98% Drive test
Streaming Handover success rate 98% 98% Drive test
Dedicated bearer activation time 400 ms 400 ms Drive test
Interruption time 150 ms 150 ms Drive test
critère couverture

Méthode de
Critère Details sur 20 MHz sur 10 MHz
mesure
Minimum access level for a UE to go from idle
Minimum Qrxlevmin (dBm) and associated stable UL to active based on Msg3 (ePA3- msg3 (56
throughput (kbps) bits) 10% rBLER,6 retransmissions) 128 dBm (30 kbps) 128 dBm (30 kbps) Drive test
Sensitivity (Max Coupling Loss) for VoIP in UL
– with TTI bundling and segmentation (1%
VoIP sensitivity residual BLER, 4 retransmissions) 129 dBm 129 dBm Drive tets
Action du régulateur pour l’amélioration des critères QoE
• Le régulateur pour l’amélioration de ces critères a 2 actions
– un benchmark de tous les opérateurs
– une comparaison des critères du terrain avec les seuils règlementaires
définis dans le cahier de charge des licences d’opération

• Cette évaluation doit reposer sur un processus de mesure agrée par


tous les opérateurs
– service évalué : voix, web, streaming, messaging…
– méthode et condition de mesure: ville, route, villages, bureau, transport…
– nombre d’appels/services initiés
– outils de mesure et types de terminaux utilisés
– critères de comparaison
Les indicateurs utiles pour le benchmark des réseaux

• évaluation du CRC : taux de Communication Réussie et


maintenue avec une qualité Correcte.
– CRC Voix : Evaluation de la qualité Voix
– CRC DATA : Evaluation de la qualité DATA
• CRC WEBBROWSING
• CRC HTTP DL
• CRC FTP UL
• CRC HTTP UL
• CRC YOUTUBE
– CRC Composite
Les indicateurs utiles pour le benchmark des réseaux:
CRC Voix
• Objectif:
– Evaluation Qualité Voix sur les appels passés lors des Drive Tests
• Méthode de mesure
– Drive Test
– Appels mobile/mobile de 2 minutes passés entre un mobile de test en drive-tests
et un autre placé dans un local statique (en bonne condition radio)

• Formule de calcul du CRC :


– CRC : ( ∑CALL TERMINE AVEC UN BON MOS)/(NBRE APPELS EMIS )*100
– seuil MOS
• Avec POLQA WB : 1,9 pour les appels 2G et 2,1 for 3G calls
• Objectif
– en accord avec tous les opérateurs
Les indicateurs utiles pour le benchmark des réseaux:
CRC Data - WEB
• Objectif:
– Evaluation Qualité du téléchargement d’une page Web en temps limité et observation du
temps de chargement en fonction des technologies utilisées

• Méthode de mesure
– en Statique sur des hotspots (centre commercial, aéroport…)
– Téléchargement d’une page web de référence à partir d’un mobile de test (kepler,
copernicus…)
– Au moins 20 tentatives en un même point

• Formule de calcul du CRC :


– CRC : ( ∑page chargée en un temps < seuil )/(NBRE tentatives )*100
– seuil
• en 2G: 40s
• 3G/4G: 12s
• Objectif
– en accord avec tous les opérateurs
Les indicateurs utiles pour le benchmark des réseaux:
CRC HTTP DL
• Objectif:
– Evaluation Qualité du téléchargement d’un fichier de 15M sur un serveur

• Méthode de mesure
– en Statique sur des hotspots (centre commercial, aéroport…)
– Téléchargement d’une page web de référence à partir d’un mobile de test
(kepler, copernicus…)
– Au moins 20 tentatives en un même point

• Formule de calcul du CRC :


– CRC : ( ∑page chargée en un temps < seuil )/(NBRE tentatives )*100
– seuil
• en 2G: 40s
• 3G/4G: 12s
• Objectif
– en accord avec tous les opérateurs
Les outils de mesure (1/4)
• Il existe trois catégories d’outils de mesure

– Les compteurs et les logs

– Les sondes non intrusives

– Les robots ou sondes intrusives


Les outils de mesure (2/4)
• Les compteurs et les logs

– ils fournissent des métriques extraites des systèmes OSS et des


équipements eux-mêmes

– ils permettent d’avoir une vue globale de quelques métriques car


mesurant des valeurs réelles (fonctionnement du réseau)
Les outils de mesure (3/4)
• Les sondes non intrusives

– ce sont des sondes qui s’implantent sur les équipements réseaux pour
mesurer le trafic passant par les nœuds du réseau

– elles analysent le trafic réel sans le modifier

– elles fournissent le plus généralement le trafic à un niveau donné et


peuvent engendrer de grandes quantités de données à analyser
• lourdeur d’analyse
Les outils de mesure (4/4)
• Les robots ou sondes intrusives
– ils fournissent des indicateurs de QoS, des paramètres bruts accessibles à plusieurs
niveaux

– ils consistent le plus souvent à émuler le comportement d’un usager et à ingérer du trafic
supplémentaire dans le réseau

– ils donnent une vision bout en bout (e2e) du comportement d’un service

– ils permettent le plus souvent de traduire le ressenti d’un usager du réseau

– ils permettent des scénarios reproductibles mais dans un environnement pas toujours
maîtrisé

• En général, l’autorité de régulation s’appuiera sur les robots (mesures terrain) pour
évaluer les performances des réseaux des opérateurs radiomobiles
Le cahier des charges du support de la Voix
• La voix est le service (avec la visiophonie) le plus contraignant d'un
point de vue QoS:

Voix Circuit et VoIP

1. 150ms pour une très bonne qualité


Latence (ms) 2. Limite de 250ms pour une qualité satisfaisante
3. Au dessus de 400ms, la qualité n'est pas acceptable

Gigue (ms) 1. Une limite de l'ordre de 30-50ms pour une très bonne qualité

Seuil de perte de paquet 1. 1 ou 2% de perte mène à des défauts audibles


pour la Voix 2. Des pertes plus élevées mènent à une mauvaise qualité

Temps d'établissement
1. Entre 3 et 5s (vers une ligne fixe) en fonction des conditions radio
d'appel (s)
Les contraintes QoS pour la voix CS

• Au niveau accès:
– Couverture radio
– codec qui influe la qualité audio

• Au niveau coeur
– capacité MSC
Les contraintes QoS pour les services data

• Les principales contraintes QoS pour les services data


– performance intrinsèque du réseau
• techno d’accès et débit offert
• capacité du lien backbone
• latence quel est l’élément le
• taux de perte des paquets dans le cœur plus impactant vu de
– performance du mobile l’usager ?
• catégorie du mobile
– taux de perte de paquets bout à bout
– paramètres tcp
– temps de transition entre les états RRC
– …
Les contraintes QoS pour les services data – Technologie d’accès:
Couverture et Débit

Coverage
1995 2000 2005 2010

HSDPA
HSDPA
HSDPA
GSM
GSM HSPA
HSPA
HSPA
Wide Area EDGE
EDGE
EDGE UMTS
UMTS
UMTS LTE LTE-A
Mobility GPRS
GPRS HSUPA +++
HSUPA

802.16m
Short range
Mobility
Fixed
FixWimax

Fixed
WLAN
WLAN

Data Rate
10kbps 100kbps 1Mbps 10Mbps 100Mbps
 La technologie Radio est l’élément déterminant pour la performance des services de
données dans les systèmes radio mobiles mais les autres facteurs ne doivent pas
être négligés
La performance du LTE et les terminaux
• Un téléphone est caractérisé par une catégorie qui définit sa performance maximale (sa
capacité)
– Cette catégorie détermine les modulations; la puissance de calcul, le taux de codage, la quantité
d’information… que le mobile peuvent supporter
Catégorie du mobile Perf. Max sur 5 MHz de Perf. Max sur 10 MHz de Perf. Max sur 15 MHz de Perf. Max sur 20 MHz de
bande bande bande bande
Cat 1 DL: 10 Mbps DL: 10 Mbps DL: 10 Mbps DL: 10 Mbps
(No MIMO + 16 QAM) UL: 5 Mbps UL: 5 Mbps UL: 5 Mbps UL: 5 Mbps
Cat 2 DL: 36 Mbps DL: 50 Mbps DL: 50 Mbps DL: 50 Mbps
(MIMO 2x2+ 16 QAM) UL: 14 Mbps UL: 25 Mbps UL: 25 Mbps UL: 25 Mbps
Cat 3 DL: 36 Mbps DL: 73 Mbps DL: 100 Mbps DL: 100 Mbps
(MIMO 2x2 16 QAM) UL: 14 Mbps UL: 28 Mbps UL: 40 Mbps UL: 50 Mbps
Cat 4 DL: 36 Mbps DL: 73 Mbps DL: 100 Mbps DL: 150 Mbps
(MIMO 2x2 + 16 QAM) UL: 14 Mbps UL: 28 Mbps UL: 40 Mbps UL: 50 Mbps
Cat 5 DL: 73 Mbps DL: 150 Mbps DL: 220 Mbps DL: 300 Mbps
(MIMO 4x4 + 64 QAM) UL: 18 Mbps UL: 37 Mbps UL: 55 Mbps UL: 75 Mbps
• à 20MHz de bande passante, la limitation en débit provient des capacités du mobile,
• Pour les largeurs de bande 15,10, 5 MHz, la limitation en débit provient de la capacité maximale du
système
Les contraintes QoS pour les services data – Lien backhaul
(dimensionnement IuB)
• Le débit offert par HDSPA est le plus souvent limité par la capacité du lien
IuB, et donc pas nécessairement par la radio
– Un lien E1 ne supporte que un débit de 1.2~1.3Mbps
• Si 2 liens E1: max ~2.5 Mbps  même un mobile de cat6 n’atteint pas ses limites de
performances)
– En cas de Node B hybride, le débit de données ne sera plus limité par le
nombre de E1 mais par la bande passante de la connexion Ethernet

• Comment choisir au lancement de son réseau la valeur de son lien IuB vu


l’impossibilité de se fonder sur un trafic réel?
– il faut espérer que le marketing soit capable de fournir des évaluations réalistes
de prévision de trafic
– Les nouveaux réseaux 3G anticipent sur le choix de backhaul tout IP
(>100Mbps) pour minimiser l’impact du lien IuB
Les contraintes QoS pour les services data Latence vs débit (1/2)
Throughput

Latency

• L’expérience utilisateur ne dépend pas que du débit mais aussi de la latence


– Plus la latence est faible, plus l’utilisateur pourra bénéficier de débit élevé
• La latence n’est plus limitée que par le réseau d’accès
– Elle est limitée, depuis les réseaux 3G, par les liens backbone internationaux
• la latence sur le Gi est souvent plus grande que celle de la radio pure

~600ms (satellite)
air
SGSN
RNC GGSN
NodeB

IuB Iu-PS
air

~300ms (cable)
<100ms (pure radio)

EDGE: +200ms <50ms (pure radio, LTE)


Les contraintes QoS pour les services data
Paramètres QoS dans le HLR
• Avoir un RAN optimisé est inutile si les usagers sont limités par un faible
MBR (Maximum Bit Rate) dans le HLR
– le MBR n’est pas une option efficace pour le partage des ressources pour le HSDPA
parce que limitant toujours les performances
• Sur l’interface radio: le scheduler dans le Node B gère assez efficacement les demandes et
peut réduire les ressources en cas de congestion
• Sur l’interface IuB: le contrôle de flux gère la congestion de manière optimale dans la limitation
de MBR
• l’efficacité globale du réseau (ainsi que les revenues et satisfaction des usagers) sont
maximisées avec des MBR illimitées
 fixer le MBR >= performance du mobile, ex. 7200kbps DL

• MBR is only appropriate as a « punitive » measure, when fair usage limitation


is exceeded.
• MBR implementation differs from one supplier to another: always perform
tests to check that the expected result is reached.
Other TCP drivers
• MTU: maximum size of IP packets
– Typical MTU of 1500 bytes is creating IP fragmentation in CNPS
• This can create IP packet losses or probes reboot
• Recommendation: limit MSS using CNPS or router features
– Recommendation: limit MTU using CNPS or router features (in order to avoid fragmentation)

• Rwin can limit throughput:


– Throughput<Rwin/RTT
– With RTT=300 ms, Rwin=60 kbytes, throughput< 1,6 Mbps

• Web browsers are using several TCP connections


– Web browsing performances very impacted by number of connections
– Firefox typically use 6 parallell connections
– IE 7 use 2 to 6 parallel connection
– Often IP packet losses are due to wrong IP routeur Copernicus
configuration:
vs number of connexions
• Avoid « Auto configuration » mode 12
Test
• Manually set half/full duplex settings Full Duplex 10
Theory

Download time [s]


– Manually set interfaces speed 100Mbps
8

0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
Number of connexions
Problématiques de débits 4G
• Mesures de débit max
– Le débit varie en fonction des
caractéristiques hardware du
client (OS, CPU)
– Le débit est fonction de la
latence
– Un tuning est nécessaire sur les
terminaux pour obtenir les débits
MAX

• Limitation sur les buffers des


files d’attente des routeurs du
réseau backhaul de collecte du
trafic 4G
Problématiques MTU
• En 2G/3G,
– Les terminaux avaient tendance à envoyer des petits paquets

• Avec les débits 4G ce n’est plus le cas.


EPS Protocol – EPC User Plane (hors Security Gateway)

GTP-U=pas de changement
Protocole identique utilisé en 2G et 3G sur le USER PLAN

UE Enode B S-GW PDN-GW


APP UDP
IP IP
PDCP PDCP GTP-U GTP-U GTP-U L1/L2
RLC RLC UDP UDP UDP
MAC MAC IP IP IP
PHY PHY L1/L2 L1/L2 L1/L2

Uu S1-U S5/S8
(roaming)

SGW PGW
eNodeB Internet
EPS Protocol – EPC User Plane (avec Security Gateway)

UE Enode B SeGW(PTN-A) S-GW PDN-GW

APP APP
IP IP
PDCP PDCP GTP-U GTP-U GTP-U GTP-U GTP-U L1/L2
RLC RLC UDP UDP UDP UDP UDP
MAC MAC IP IP IP IP IP
PHY PHY ESP ESP L1/L2 L1/L2 L1/L2
IP IP
Uu S5/S8 (roaming)
S1-U
L1/L2 L1/L2

S1-U (IPSec)

SGW PGW
VPN-T
Concentrator

eNodeB SeGW(PTN-A) Internet


EPS Protocol – EPC User Plane (Control Plane SIP IMS)

UE Enode B SeGW(PTN-A) S-GW PDN-GW P-CSCF (SBG)


SIP SIP
TCP TCP
ESP ESP
IPv6 IPv6
PDCP PDCP GTP-U GTP-U GTP-U GTP-U GTP-U L1/L2
RLC RLC UDP UDP UDP UDP UDP
MAC MAC IP IP IP IP IP
PHY PHY ESP ESP L1/L2 L1/L2 L1/L2
IPv4 IPv4
Uu S5/S8 (roaming)
S1-U
L1/L2 L1/L2

S1-U (IPSec)

SGW PGW
VPN-T
Concentrator

IMS
eNodeB SeGW(PTN-A)
Problématique MTU sur le Control Plane SIP IMS
Fragmentation potentielle dans le sens uplink
SIP SIP Data

TCP SIP Data TCP header


20

ESP (Mobile <-> P-CSCF) SIP Data TCP header ESP header

20 70 à 90

GTP-U SIP Data TCP ESP IPv6 header GTP-U header


20 70 à 90 40 8

UDP SIP Data TCP ESP IPv6 header GTP-U header UDP header

20 70 à 90 40 8 8

IP SIP Data TCP ESP IPv6 GTP-U header UDP header IP header

20 70 à 90 8 8 20

ESP (EnodeB<->SeGW) SIP Data TCP ESP IPv6 GTP-U header UDP header IP header ESP header
90 (73+17
20 70 à 90 40 8 8 20 20
marge)
IP SIP Data TCP ESP IPv6 GTP-U header UDP header IP header ESP header IP header

20 70 à 90 40 8 8 20 90 20

L2 SIP Data TCP ESP IPv6 GTP-U header UDP header IP header ESP header IP header

20 70 à 90 40 8 8 20 90 20
1500 octets

TCP MSS Size = 1294


Entetes = 296 octets
octets

IP MTU sur le terminal = 1404 octets


EPS Protocol – EPC User Plane (User Plane RTP IMS)

UE Enode B SeGW(PTN-A) S-GW PDN-GW ATGW (BGF)

RTP RTP
UDP UDP
IPv6 IPv6
PDCP PDCP GTP-U GTP-U GTP-U GTP-U GTP-U L1/L2
RLC RLC UDP UDP UDP UDP UDP
MAC MAC IP IP IP IP IP
PHY PHY ESP ESP L1/L2 L1/L2 L1/L2
IPv4 IPv4
Uu S5/S8 (roaming)
S1-U
L1/L2 L1/L2

S1-U (IPSec)

SGW PGW
VPN-T
Concentrator

IMS
eNodeB SeGW(PTN-A)
Les procédures de gestion de la Qualité: l’optimisation
Facteurs d’évolution du réseau (1/4)
• Plusieurs changements peuvent impactés un réseau radiomobile
– Les utilisateurs et l’évolution des profils d’utilisateurs
• nouveau type de contrat, densification de zone, nouvelles agglomérations
– les stratégies de développement d’un opérateur
• nouvelles offres commerciales, nouveaux services
• contraintes liées aux recommandations de l’autorité de régulation
– L’environnement
• nouveau buildings, des autoroutes, d’autres réseaux radios
– Le design du réseau
• extension de zone de services, de couverture
– L’évolution technologique
• nouvelles fonctionnalités, nouveaux équipements infra et mobiles
– Nouveaux paramètres de configuration du réseau
Facteurs d’évolution du réseau (2/4)
• Un opérateur doit pouvoir faire face à ses changements en évaluant les
performances de son réseau
– quelles quantités de service son réseau peur supporter sans encombre?
– quelle est la qualité de service d’un service en particulier?
– doit il revoir ses paramètres de dimensionnement.
• quels sont les éléments de réseau à upgrader?
• pour quelle zone de service doit il densifier son réseau?

• Une autorité de régulation doit s’assurer de la validité des critères de qualité


recommandés pendant la cession des blocs fréquentiels et cela en dépit des
changements dans les réseaux
– les termes du contrat sont toujours respectés?
– quelles sont les valeurs des KPIs?
Facteurs d’évolution du réseau (3/4)
• L’opérateur d’un réseau radiomobile doit donc définir
– Les paramètres à mesurer (les métriques)
• quels sont les différents critères de qualité?
• quelles sont leurs valeurs cibles/acceptables?
– Les points de mesure pour optimiser les services, la couverture ou la
performance de son réseau
• sur quels équipements du réseau faire la mesure d’une métrique donnée?

– Les outils de mesure à utiliser pour évaluer les points de mesure


• quels outils pour quels critères de qualités ?
• quels outils pour quels points de mesure ?

– Écrire un ensemble de recommandations pour aider en cas de dépannage


• quels sont les paramètres de configuration ?
• quelles sont les valeurs seuils des critères de qualité (par service, par zone…)?
Facteurs d’évolution du réseau (4/4)
• De même, l’autorité de régulation doit définir, en corrélation avec les
opérateurs,
– Les paramètres à mesurer pour traduire ses recommandations
• quels sont les différents critères de qualité?
• quelles sont leurs valeurs cibles/acceptables?
– Quelle procédure de tests à mettre en oeuvre pour évaluer les performances du
réseau?
• quels outils, quels moyens, à quelle période de l’année/journée?
• quels services évaluer?
– Écrire un ensemble de règles et de pénalités en cas de non respect des termes
du contrat signé
• que faire en cas de non respect des termes?
• doit il avoir un avenant au contrat initial?
• Cette évaluation permettra de challenger les opérateurs et de veiller au
respect des contraintes de qualité