Vous êtes sur la page 1sur 25

PROMETHEE

Sacrifice, Femme, Espoir et Condition Humaine

16 mars 2018
Cours : Connaissances Générales
Sous la direction de Matthieu Pellet
Piera Honegger -Vanessa Guglielmino
Léo Morax - Erika Fauchere- Charlotte Von Doderer
Quelles sont les différences de représentation de la souffrance chez Hésiode et
chez Eschyle, et cette notion de souffrance se conjugue-t-elle chez chacun avec
l’idée de destin?
1. Les dons de Prométhée
1.1 Le sacrifice

Hésiode : les hommes et les dieux n’étaient pas séparés

Le sacrifice Pour Prométhée Conclusion

Hommes
Viande Bonne partie Créatures Mortelles
Dieux
Os Mauvaise partie Créatures Immortelles
1. Les dons de Prométhée
1. 2. Le feu
Avec le feu Sans le feu

Dieu Dieu
FEU
=
Signe
distinctif
Hommes de
l’homme

Animaux Hommes = Animaux


Les dons de Prométhée
2. Le feu

Eschyle, Prométhée Enchainé, l.7.

“ Du feu brillant d’où naissent tous les arts”


La femme chez Hésiode

● Création de la première femme chez Hésiode dans la Théogonie et Les


Travaux et Les Jours

● La femme comme concept et vecteur de souffrance


Concept du féminin
● concept féminin: Gaia

● les femmes en grèce: toujours vecteur de la souffrance?

- la femmes homérique au sein de l’oikos

Oikos= unité familiale, un domaine foncier


Anthrôpoi et Andres

Anthrôpoi: les humains, opposés aux dieux

Andres: les mâles opposés au sexe féminin

Le dictionnaire des mythologies et religions, p. 199

Avant la femme: anthrôpoi


Aprés sa création: andres + genos gynaikon (race des femmes)
Dualité introduit dans l’humanité
La femme dans la Théogonie
Hésiode, Théogonie, 585
« figures agréables qui ressemblaient des êtres doués de vie »

Hésiode, Théogonie, 592-593


«C'est d'elle qu'est issue cette espèce pernicieuse, la race des femmes, ne
supportant pas la maudite pauvreté, mais seulement l'abondance.»
Allusion des femmes frelons
· Hésiode, Théogonie, 595-600

“Ainsi, dans les ruches bien abritées, les abeilles nourrissent les frelons,
compagnons d'oeuvres mauvaises ; alors que, tout le jour jusqu'au
coucher du soleil, sans cesse, elles s'empressent de construire leurs rayons de
cire blanche, eux, au contraire ; sans bouger de l'intérieur, dans les ruches bien
abritées, ils recueillent, dans leur ventre, la moisson, fruit des fatigues d'autrui.”
Femme comme un mal nécessaire
Hésiode, Théogonie, 603-605

“Celui qui, fuyant le mariage et les ouvres d'inquiétude attachées aux


femmes, renonce à se marier et atteint ainsi la vieillesse funeste, sans appui
sos pour ses vieilles années”
Femmes dans Les Travaux et Les Jours

● Pandore et la jarre: cadeau à Epiméthée

Hésiode, Les travaux et les jours,93-99

“Mais la femme ayant, de ses mains, soulevé le couvercle de la jarre, laissa les
maux se répandre et prépara, pour les hommes! de tristes soucis . Seul, l'Espoir
restait où il était, dans son infrangible prison, à l'intérieur de la jarre (...)”
Sentiment de misogynie chez Hésiode

La femme: responsable de la condition humaine?

● souffrance matérielle
2. La femme
- Contextualisation: le sort d’Io dans
Prométhée enchaîné

→ La double punition de Zeus et d’Héra


• La souffrance psychologique
Prométhée enchaîné, Eschyle, l.750-751: « mieux vaut mourir
d’un coup que souffrir misérablement chaque jour »

• La souffrance physique
Prométhée enchaîné, Eschyle, l.681-682: «…tandis que
moi, piquée du taon, je cours toujours sous l’aiguillon divin,
chassée de pays en pays.»
La femme salvatrice chez Eschyle

Prométhée enchaîné, Eschyle,l.774-775: « Que dis-tu? Un


fils sorti de moi t’affranchirait de tes maux? – Oui »
• Io comme croisement entre le destin, l’espoir
et la souffrance
Souffrance Destin Espoir

Souffrir encore et encore Continuer à errer et à Donner naissance à


à cause des piqûres du souffrir jusqu’à donner l’enfant qui causera la
taon naissance à un fils chute de Zeus
souffrances-espoir-destin
1
« Qui, fuyant l’union et les œuvres pénibles des femmes,
ne consent pas au mariage et rencontre l’odieuse vieillesse.
(… )
Qui connaît au contraire le sort du mariage ,
Et rencontre une sage épouse accordée à son âme,
Toute sa vie verra le malheur compenser sans trêve
Son bonheur. Qui tombe sur une espèce maudite
Vit en supportant une peine incommensurable
Dans son coeur, dans son âme, et son mal n’a pas de remède.”
La théogonie, 603-612
Souffrances-espoir-destin

Elpis: espérance-espoir
Souffrances-espoir-destin
3

“L’homme paresseux, qui se repose sur un


espoir vide,
le jour où il manque de pain, s’adresse en son
coeur de vifs reproches.”
Les travaux et les jours, 498-499
Souffrances-espoir-destin
Prométhée.-oui j’ai délivré les hommes de l’obsession de la
mort.

Le coryphée.- Quel remède as-tu donc découvert à ce mal?

Prométhée.-J’ai installé en eux les aveugles espoirs.


Souffrances-espoir-destin

Hypothèse 1:

Les maux se répandent sur les hommes, l’espoir resté dans la jarre n’est pas, ou
plus, possédé par les hommes.
Souffrances-espoir-destin
Hypothèse 2:

(Jean Rudhartdt, Pandora: Hésiode et les femmes)

Les maux qui sortent de la jarre représentent ce que les hommes ne maîtrise plus.
L’espoir devient illusoire car il n’est plus associé au contrôle.

->induit une connotation positive de l’espoir. anachronisme.


Souffrances-espoir-destin

Hypothèse 3:

(Laurent Gallois, L’espérance dans la pensée d’Hippocrate)

L’espoir n’est pas libéré mais tout de même présent dans la vie des hommes.
Comme une menace qui pousse à la paresse, donc à la mort. Sorte d’espoir vide,
sans objet.
Conclusion
Quelles sont les différences de représentation de la souffrance chez Hésiode et
chez Eschyle, et cette notion de souffrance se conjugue-t-elle chez chacun avec
l’idée de destin?