Vous êtes sur la page 1sur 10

 La glossophobie ou la peur de parler en

public, affecteraient plus de trois personnes


sur quatre. Cette statistique est à la fois
stupéfiante et alarmante. Notamment
parce que beaucoup de professions
requièrent d’avoir une certaine habilité à
parler en public. L'article qui suit va vous
montrer comment présenter un exposé, afin
de ne plus être effrayé de la chose et de
pouvoir être à l’aise devant un auditoire
* Rédigez des fiches:
 Écrivez simplement les idées principales et non pas les détails,
de sorte à ne pas avoir le nez coincé sur vos fiches et ne faire
que les lire le jour J. Mettez-y des faits amusants, des questions
et d'autres activités interactives à partager avec la classe.
 Notez les mots-clés et/ou les idées principales. Si jamais vous
avez besoin de consulter vos fiches, vous devez simplement les
parcourir du regard pour récupérer des informations et non pas
lire le moindre mot se trouvant dessus.
 La plupart du temps, le fait d'écrire les informations sur vos
fiches vous aidera à les mémoriser. Vous pourriez donc ne pas
avoir du tout besoin de vos fiches, mais elles seront là en
dépannage si jamais vous oubliiez ce que vous vouliez dire.
 La plupart du temps, il est assez évident de voir qui s'est
entraîné ou pas à présenter son exposé. Travaillez sur ce que
vous allez dire et la façon dont vous allez le dire. Vous vous
sentirez beaucoup plus confiant lorsque vous serez en situation
réelle et vous éliminerez les « Comme » et « Euh… »,
contrairement à ceux essayant d'improviser.Exercez-vous devant
votre famille ou vos amis ou seul devant le miroir. C'est encore
mieux de le faire devant de simples connaissances, car cela vous
aidera à reproduire la sensation d'être en face de la classe.
 Demandez à vos amis ce qu’ils pensent de votre prestation après
avoir terminé votre exposé. A-t-il duré assez longtemps ?
Regardiez-vous votre auditoire ? N'avez-vous pas balbutié du
tout ? Tous les points étaient-ils clairs et bien expliqués ?
Pour rendre votre exposé le plus captivant possible, vous devez
savoir de quoi vous parlez. Vous n'avez bien sûr pas à devenir un
expert ou à lire chaque livre ou site web jamais écrit sur votre
sujet, mais vous devez être en mesure de répondre aux questions
que votre professeur ou vos camarades de classe pourraient vous
poser.
• Souriez à votre auditoire:
Lorsque le moment fatidique est arrivé, il n'y a rien de
mieux pour engager votre auditoire dans votre exposé
qu'un bon vieux sourire. Soyez heureux : vous êtes sur
le point d'apprendre à vos camarades de classe quelque
chose qu’ils ne connaissaient pas forcément auparavant.
Des études ont montré que le sourire est contagieux, ce
qui signifie qu’une fois que vous souriez, il est difficile
pour les autres de ne pas vous imiter. Donc, si vous
voulez que votre exposé parte sur de bons rails, forcez-
vous à sourire. Cela fera sourire tout le monde et peut-
être même que ces sourires vous donneront encore
davantage le sourire.
 Quand vous présentez un exposé devant votre classe,
vous faites le travail de votre professeur pendant un
petit moment. C'est donc votre mission que de vous
assurer que tout le monde comprenne ce que vous
essayez de dire. Faites donc attention à la façon dont
votre enseignant fait cela avant votre exposé, parce
que les enseignants sont en général maîtres en la
matière
 Rien n'est plus ennuyeux que d'écouter un orateur
regardant le sol ou ses fiches. Détendez-vous.
Vos amis font partie de l’auditoire et vous leur
parlez tout le temps, parlez donc de la même
façon durant l’exposé .Fixez-vous le but de
regarder chaque personne présente dans la salle
de classe au moins une fois. De cette façon, tout
le monde se sentira engagé avec vous. De plus,
vous aurez l'air de savoir de quoi vous parlez.
****Assurez-vous de moduler votre voix avec
différentes intonations:

Votre but est d'engager votre auditoire, pas de


l'endormir. Parlez de façon vivante, avec des inflexions,
comme si c'était la chose la plus intéressante au monde.
Vos camarades vous en remercieront.

Faites des gestes avec vos mains: Bougez-les pendant


que vous parlez, en les utilisant pour souligner des
points de votre exposé et garder le public intéressé.
Vous canaliserez également votre possible anxiété.
C’est une réponse à l’introduction
 Et encore une fois, répétez la problématique (on sait,
c’est un peu fastidieux mais ça marche) et la réponse
que vous apportez.
Synthèse des développements : faire le bilan du
développement (et non résumé)
 Elargissement du problème : suggérer des idées, des
actions, des pistes en posant un autre question, ayant
rapport avec le sujet, afin de l’élargir.
Vous pouvez exprimer votre opinion uniquement à ce
moment de l’exposé,

Vous aimerez peut-être aussi