Vous êtes sur la page 1sur 95

La Biologie des Abeilles

湖南省农业集团有限公司
Le Groupe Agricole du Hunan, Co., Ltd
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
francophones
en 2014
Sommaire

Résumé La Biologie des abeilles

Chapitre 1 La Biologie individuelle des abeilles

Chapitre 2 La Morphologie des abeilles

Chapitre 3 Les espèces principales des abeilles en Chine

Chapitre 4 Trois Types des abeilles à miel

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Résumé: La Biologie des abeilles
La biologie de l'abeille est une science qui
étudier les règles des actions de l'abeille, y compris la
morphologie, l'anatomie, la fécondité, le développement et
le comportement. L'abeille est un insecte social vivant en
société, elle possède les caractères individuels et sociaux.
Donc, on considère la science qui étudie la morphologie,
l'anatomie, la fécondité, le développement et le
comportement de l'abeille comme la biologie individuelle; la
science qui étudie les règles des comportements des
colonies d'abeille comme la biologie sociale.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
La biologie de l'abeille est éprouvée d'être
exactement la base importante du développement de
la technique de l'élevage des abeilles. Si l'on veut
promouvoir l'élevage traditionnel en dépendant sur
l'expérience dans un mode plus scientifique, la
connaissance des règles de la vie des abeilles est
nécessaire. (l'histoire de l'apiculture)

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Chapitre 1. La biologie dividuelle des abeilles

 1.L'évolution des type des abeilles


 Les abeilles sociales forment des colonies, alors les
abeilles vivent en société. La colonie est composés de
deux sexes, femelle et mâle, et de trois types, à savoir: la
reine, l'abeille d'ouvrière et l'abeille mâle. Dans l'industrie
d'abeille, ils s'appellent les trois types des abeilles. Mais
dans l'entomologie et la biologie, la colonie se divise en
deux genres, c'est-t-à-dire les abeilles femelles et mâles.
Dans les femelles(voilà un type), on distingue la reine et
l'ouvrière. Le type signifie que chez les insectes sociaux,
les individus dans le même sexe qui se divise par la forme
et la structure externe, les fonctions et les actions
differentes.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Etant donné que les fonctions sociales d'abeilles sont
différentes, la morphologie et les comportements entre la
reine et les ouvrières existent une grande différence.
Mais dans une certaine situation, les larves dans les
alvéoles des ouvrières peuvent se développer dans les
reines; alors par l’intervention artificielle, les larves dans
les alvéoles de reine peuvent aussi se développer dans
les ouvrières. Donc, la différenciation entre la reine et
l’ouvrière est due aux conditions à posteriori, elle n’a
aucune raison avec les éléments génétiques.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 1.1. La différenciation de type d’abeilles:
 En général, la reine et les ouvrières se développent au
commencent des œufs fécondés., ils sont généralement
identiques. Après l’incubation des œufs fécondés, en
raison de l’environnement de croissance et de
l’alimentation différents, la différenciation arrive—les larves
se développent progressivement sur la reine et l’ouvrière,
voilà les deux type.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Normalement, après l’incubation des œufs fécondés, les
larves dans les alvéoles de reine sont toujours développés
dans les reine, étant donné qu’elles sont assez nourries de
la gelée royale et qu’elles se développent dans le meilleur
environnement de croissance; mais pour les mêmes œufs,
quand ils sont nés dans la chambre des ouvrières; après
l’incubation, les larves sont peu nourries de la gelée royale
et avec la croissance quotidienne, on augmente
progressivement, dans leur alimentation, le pollen et le miel. 3
jours après, on cesse complètement d’approvisionnement
de la gelée royale. Par conséquence, elles deviennent les
ouvrière qui ont des organes sexuels partiellement
développés.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Au début du développement des larves d’ouvrières, le
changement de l’aliment et de l’environnement de croissance
causera le changement de la direction de différenciation de
larve.
Selon ce caractère ,pendant l’élevage, on peut cultiver
artificiellement les reines et produire la gelée royale. Alors on
peut déplacer les larves des alvéoles d’ouvrières aux alvéoles
de reine, si les larves ont l’âge moins de 3 jours, elles
deviendront les reines; 3 jours à 3,5 jours, elles deviendront
possiblement les reines ou les ouvrières intermédiaires; plus
de 3,5 jours, elles deviendront seulement les ouvrières. Bien
que les petites larves qui ont l’âge moins de 3 jours peuvent
devenir la reine, mais plus tard, les larves développent moins
de tubes d’ovaire, ce qui signifie que la différenciation des
types commence au moment de l’incubation. Les larves qui
ont l’âge plus de 3 jours, leurs organes femelles sont
irréversiblefment fixés.
 Dans la culture des reines, pour garantir la qualité des
reines, les larves à déplacer doivent être moins de 12 heures.
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
 en 2014
 Parmi les éléments qui déterminent la
différenciation des types, l’alimentation des larves
est le plus important. L’environnement de
croissance (les alvéoles royales et ouvrières)
représente les sortes et la quantité des aliments.
Les larves qui vivent dans les alvéoles royales et
ouvrières revoient l’alimentation dont la qualité et la
quantité sont différentes.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
1.1.1.La différence de la quantité de l’aliment

L’action que les ouvrières fournissent les larves la


gelée royale s’appelle nourrir, mais celle de donner le
pollen et le miel est d’alimenter. Les larves royalee
sont beaucoup plus nourries que les larves ouvrières.
Les larves royales est nourries par 5 minutes, le
temps de la nourriture est moins de 50 secondes, et il
reste la gelée royale dans les alvéoles royales.
Pendant les 5 jours de la période des larves non
operculées, les larves royales sont nourries au total
par 1,500 fois. Mais pour les larves d’ouvrières, 140
fois. De plus, la quantité d’aliment que les larves
royales est 10 fois que celle d’ouvrières.
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
1.1.2. La différence des éléments de’aliment:
Ilexiste encore une grande différence entre les
alimentations des larves de reines et d’ouvrières. Au début
de l’alimentation, la gelée royale contient plus de sucre,
d’acide pantothénique, méthotrexate biologique,
méthotrexate nouveau et 10-hydroxy-2-acide (10-HDA)
que la gelée d’ouvrières.
Dans l’aliment des larves royales à l’âge de 1-4 jours, 34%
est le sucre, mais pour les larves d’ouvrières à l’âge de 0-
1,25 jours, le taux de sucre est de 12%. A partir de la
détermination de respiration, le taux de sucre pour les
larves d’ouvrières à l’âge de 2,5 jours est encore bas.
Jusqu’à 3-4 jours, le taux élève rapidement à 47% avec le
changement des aliments.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Il existe une différence entre l’aliment des larves de
reine et celui des larves d’ouvrières dans les
teneurs en méthotrexate biologique, en
méthotrexate nouveau et en acide pantothénique.
Pour les larves de reine et les larves d’ouvrière, les
teneurs en acide pantothénique, 110μg ~320μg et
24μg ~26μg , en méthotrexate biologique 25μg et
4μg, en méthotrexate nouveau 3μg et 0.3μg.
 Évidemment, les teneurs en acide pantothénique,
en méthotrexate biologique et en méthotrexate
nouveau, les teneurs des larves royales sont 10
fois plus que celles des larves ouvrières.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 La teneur de gelée royale pour les larves royales
en 10-HDA est beaucoup plus haute que celle de
gelée ouvrière. Après la lyophilisation, dans la
gelée royale en poudre, la teneur en 10-HDA est
proche de 6%; dans la gelée ouvrière en poudre
pour les larves à l’âge de 1-3 jours, la teneur en
10-HDA est de 3,25%; à l’âge de 4-5 jours, la
teneur est seulement 2,2%.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 1.2. Le Mécanisme de la différenciation
des abeilles—
 On dit que la différenciation des types des abeilles
est décédée par les aliments des larves,
maintenant, c’est une conclusion définitive. Mais
on ne sait pas encore quel est l’élément le plus
important dans les aliments des larves.
 1.2.1. Hypothèse: l’élément déterminant-la
reine

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Rhein a retiré et stocké la gelée royale et nourri les
larves femelles régulièrement avec cette gelée.
Mais il a raté de développer la reine. À cet effet, il a
publié une hypothèse: « Les ouvrières ont ajouté
une matière chimique instable, cette matière
éphémère a disparu rapidement pendant le
stockage. » Weaver et Jing Shang danzhi(井上丹治)
ont aussi éprouvé ce phénomène. On peut cultiver
la reine avec la gelée royale fraîche; mais les
ouvrières avec la gelée royale stockée. Ils
appellent cette matière qui cause la différenciation
« facteur définitif de reine ». Mais les ingrédients
concrèts du « facteur déterminant de reine » reste
encore inconnus.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 1.2.2. Hypothèse: la quantité de l'aliment:
 les larves royales sont suffisamment nourries, mais
celle d’ouvrières reçoivent l’aliment discontinu.
Dans les alvéoles d’ouvrières operculées, il n’y a
presque aucun aliment, mais dans les alvéoles
royales operculés, il y a encore la gelée royale en
grande quantité.
 Selon ce phénomène, Haydak a constaté une
hypothèse « le ralentissement et le blocage de la
croissance sexuelle des larves d’ouvrières sont
dus au résultat de l’insuffisance d’aliment».

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Il pense que: pendant la période de la croissance des
larves ouvrières, l’insuffisance d’aliment empêche la fonction
endocrine, l’hormone sécrétée est insuffisante pour
provoquer le développement des larves dans les ouvrières.
Afin de vérifier cette hypothèse, il a déplacé certaines larves
royales des alvéoles qui venaient d’être operculées ou qui
étainet en train d’être operculées en vue de les empêcher
d’être nourries. Pour conséquent, la plupart de ces larves
sont mortes dans la période postérieure de pupe, 7 parmi les
vivantes possèdent les caractères d’ouvrières, quelques-
unes sont intermédiaires de reine et d’ouvrière. Parmi les 9
abeilles après l’eclosion des pupes, 8 reines normales, une
semblable à l’ouvrière. Dans l’étude, on découvre que les
larves royales sont plus pesantes que les larves ouvrières de
14% au moment de les déplacer des cellules de sauvetage..

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Cela signifie que les larves royales sont plus
matures que les larves ouvrières. Ce phénomène
peut s’expliquer que avant le déplacement, les
organes sexuels des larves royales sont presque
complètes, alors la faim n’influence pas trop la
différenciation. Mais pour les larves ouvrières, la
faim et l’insuffisance de la nourriture prise
empêchent les organes femelles de se développer.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Selon le phénomène que les ouvrières nourrissent
les larves royales avec la gelée royales stockée,
quelqu’un
 a posé une autre explication différente de
l’hypothèse du facteur déterminant de reine. Cette
explication estime que la gelée royale a abaissé sa
sapidité pendant le stockage à cause de la
déshydratation ou la précipitation de certaines
particules des ingrédients, donc, les larves royalea
ne mangent pas suffisamment, elles sont devenues
les ouvrières.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 1.2.3. Hypothèse: la teneur en sucre règle le taux
de l’absorption de nourriture—
 Asencot, avec ses assistants, ils ont nourri les larves
 ouvrières avec la gelée ouvrière, mais aux cette gelée
ouvrière, on a ajouté le glucose et le fructose. Enfin, ils
ont obtenu les reines. Prendre le gelée ouvrière fraîche
qui vient des alvéoles des larves ouvrières comme
l’aliment élémentaire, ensuite, ajouter le glucose et le
fructose en quantité différente à cette gelée ouvrière et
nourrir les larves ouvrières à l’âge de 2-3 jours avec ce
mélange.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Avec l’augmentation de l’addition de sucre dans la
gelée ouvrière, la proportion des reines s’accroît plus
haut. Les larves ouvrières ne se métamorphosent pas
en mangeant purement la gelée ouvrière sans
l’addition de sucre. C’est peut-être parce que la gelée
ouvrière contient peu de sucre. Dans l’aliment des
larves ouvrières à l’âge de 1-3 jours, la teneur en
sucre est de 12%; dans l’aliment des larves ouvrières
à l’âge de 4-6 jours, la teneur en sucre est de 47%.
Dans cet expérience, la proportion des reines est la
plus haute avec l’aliment qui contient 200 mg de
glucose et 200mg de fructose par gramme(la gelée
ouvrière)

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Il est présumé que le glucose et le fructose jouent le
rôle du phagostimulant (l’aliment ou ingrédient qui stimule
l’appétit). C’est-à-dire que le glucose et le fructose
stimulent l’appétit des larves d’abeilles. Alors on additionne
80mg de glucose et 80mg de fructose aux 840mg de gelée
ouvrière, ensuite avec cette quantité, on nourrit une larve.
Avant la pupation, chaque larve peut manger aux total
366mg; mais si l’on nourrit les larves avec la gelée ouvrière
pure, avant la pupation, chaque larve peut manger aux total
212mg. La quantité de la nourriture prise peut régler les
fonctions de “corpus allatum”(Une glande endocrine qui
existe dans la plupart des insectes, elle est responsable de
sécréter l’hormone juvénile qui influence la métamorphose
et la mue (蜕皮) de l’insecte), donc l’hormone juvénile de
l’insecte peut aussi être regelée par l’alimentation. Les
larves qui a une grande quantité de l’hormone juvénile
deviendront la reine.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Chapire 2 La morphologie des abeilles
 L’abeille est un insecte qui se métamorphose
complètement, elle se développe en 4 périodes, l’œuf, la
larve, la pupe et l’insecte adulte. La forme extérieure, la
structure intérieure et l’habitude naturelle sont évidemment
différentes pendant ces 4 périodes. Sa morphologie est le
résultat de l’adaptation à l’environnements dans le
processus d’évolution longue, donc sa structure
morphologique se conforme à ses fonctions spéciales.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
2.1. La morphologie de l’œuf, de la larve et de la pupe
 2.1.1. L’œuf
 L’œufest de couleur blanche, de forme allongée, ses deux bouts
sont arrondis, le bout antérieur est plus gros que le bout
postérieur. Un côté de sa surface est légèrement convexe, une
autre côté est légèrement concave. Le côté convexe est la côté
ventral de l’embryon.
 Les œufs des abeilles de différentes espèces ont aussi une
différence dans la taille. L’œuf de l’Apis cerana mesure 1,6 mm de
long , son diamètre est 0,38mm. L’œuf de l’Apis mellifera mesure
1,4mm de long, son diamètre est 0,31mm. Au moment de la
production, le mucus est adhéré à la surface du bout moins gros.
Cette pointe est adhérée au fond de l’alvéole; l’autre pointe plus
ronde est sur la bouche d’alvéole. À la tête de la pointe plus ronde,
il y a un micropore qui s’appelle “le micropyle ”. Le spermatozoïde
entre dans l’œuf mature par ce micropore, ce qui réalise la
fécondation. La surface du chorion ovulaire est comme un réseau.
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 2.1.2. La larve
 Au début de l’éclosion, la larve est de couleur comme le
blanc d’œuf avec un peu de bleu pâle. Elle pèse 0,1 mg, 24
heures après, sa couleur devient progressivement le blanc.
La forme de larve se change d’un croissant en “C” et en
cercle. Enfin, elle reste verticalement dans l’alvéole.
 La larve est en forme de ver, sans patte, petite tête. Comme
un ver annelée, ses segments sont composés de 13 raies
transversales sur la tête et le corps, il n’a pas encore le
thorax et l’abdomen. Du 2è segment au 11è segment,
chaque segment possède une paire de portes respiratoires.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 On voit deux petits creux d’antenne en forme de point sur
le front de la tête de larve. Les organes d’alimentation se
composent d’un clypeus( la base de lèvre de l’insecte),
d’une paire de mandibules supérieures (=la mandibule:
pièce buccale saillante et tranchante (de certains insectes
et crustacés甲壳) ), d’une paire de mandibules inférieures
et d’une lèvre supérieure. Entre les deux mandibules
inférieures, il y a un lobe en milieu. La langue et la base
de la lèvre inférieur forment l’organe de filage, comme la
bouche de la glande de filage.
 2.1.3. La pupe
 Au point de vue du développement, la pupe de l’abeille
est divisée en 2 genres, la jeune pupe et la pupe mature.
La jeune pupe est enveloppée dans l’épiderme de larve
dans la dernière période.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Pour les nymphes, les antennes, les pattes et les
ailes ont déployé, les yeux à facettes et les organes de
bouche sont apparus. A la première période, les 3
segments au thorax sont de même taille, ensuite le centre
du thorax commence à se gonfler pour presser les thorax
antérieur et postérieur. Les segments de l’abdomen
restent encore les caractères des larves. Dans la période
postérieure des larves, la part entre le thorax et l’abdomen
des larves ne se rétrécit pas quand même. Mais on peut
distinguer clairement le thorax et l’abdomen. Il y a un
primordium(la base primordiale)du dard au bout de
l’abdomen de la jeune nymphe mâle.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Dans la première période, la nymphe est blanche et un peu
transparente, ensuite elle devient jaune. Dans la période
postérieure, la couleur des yeux à facettes devient le rouge
violacé. La forme et la structure externe de la nymphe
mature sont proche de celles de l’abeille adulte: la part entre
la tête et le thorax antérieur et la part entre le 1ère et le 2è
segment se rétrécissent, ce qui forme la tête, le thorax et
l’abdomen, les 3 parts du corps. Quand la nymphe se
débarrasse l’épiderme de larve, la forme et la structure
externe de la nymphe mature ne changera pas, mais la
différenciation continue dans le corps interne.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 2.2. La morphologie de l’abeille adulte
 L’abeille possède les caractères ordinaires de
l’insecte, le corps se segmente en trois parts, la
tête, le thorax et l’abdomen. Dans certains
segments, on voit les appendice de paire qui se
segmentent aussi. La carapace osseuse extérieure
supporte et protège les organes intérieure de
l’abeille. Le corps est plein de poils qui protège et
calorifuge le corps. En particulier pour les abeilles
qui hivernent dans la zone extrêmement froide,
garder la chaleur est très important.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Les poils sur la tête et le thorax sont comme la plume,
ce qui a une signification particulière pour le butinage et
la pollinisation des plantes.
 Des poils creux sur le corps qui se lient aux nerfs sont
l’appareil sensoriel.
 Dans le groupement des segments, l’abeille est
évidemment différente de l’insecte ordinaire, l’extension
du premier segment abdominal qui courbe en avant se
lie étroitement au thorax, ce qui forme le segment entre
le thorax et l’abdomen=le premier segment abdominal
=le propodeum
 L’arrière du propodeum se rétrécit promptement pour se
lier à la membrane pétiolaire, ce qui divise clairement le
thorax et l’abdomen. L’extension du premier segment
abdominale appartient à l’abdomen.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 2.2.1. La tête
 La tête se lie au thorax par le cou membranaire
mince et flexible; le centre de sensation et
d’alimentation—l’appareil sensoriel et les pièces
buccales se développent sur la tête. En apparence,
la tête n’a pas de segments. Mais selon le
développement de l’œuf et les études de
l’anatomie comparée, la tête est aussi composée
de plusieurs segments. Il y a 4 paires de membres
d’appendice, les antennes, les mandibules
supérieures et inférieures et la lèvre inférieure.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Les formes des têtes de la reine, de l’ouvrière et de l’abeille mâle
sont différentes, on observe de face, la tête de reine est en forme
de cœur, celle d’abeille mâle est en forme de cercle et celle
d’ouvrière est en forme de triangle inversé.
 Une paire des yeux à facettes sont sur les deux côtés de la tête.
Les positions des base des antennes qui se situent au centre de
la face sont proches, les deux antennes se développent sur les
deux bases. À l’arrière de la base d’antenne, il y a un criblé en
forme d’arc, il forme la base des lèvres convexe en trapèze avec
la scissure de la lèvre supérieure en forme de ligne.
 La lèvre supérieure rectangulaire qui est flexible en avant et en
arrière se pend au bord inférieur du criblé. Une paire de
mandibules est sur les deux côtés en arrière de la base de la
lèvre supérieure, elles sont flexible d’ouvrir et fermer sur la
gauche et sur la droite. Dans l’arrière de la mandibule, c’est le bec
qui est composée d’une paire de mandibule et d’une lèvre
inférieure, le bec peut s’étendre vers l’avant comme une structure
suceuse et se courber jusqu’à l’arrière inférieur de la tête.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 La surface de l'arrière de la tête est un peu concave. La tête se lie au
thorax par le cou membranaire. Au centre de l’arrière de la tête, il y a
une bouche ovale qui s’appelle “le foramen occipital(后头孔)”. Alors
par cette bouche, la cavité de la tête communique avec le corps.
L’œsophage, les nerfs, les nervures du dos, l’hémo-cavité(=en
Englais, “haemocoel,”), la trachée et le tuyau de salive communiquent
avec le thorax. Les deux côtés et l’arrière du foramen occipital font
l’occiput (=partie inférieure et postérieure de la tête, qui fait suite à la
nuque次后头). Son bord arrière saillie( qui avance, dépasse )
irrégulièrement. Sur les côtés proches du bord de l’occiput., il y a une
paire de protubérances (saillie en forme de basse à la surface d’un
corps) qui se lie avec le propleuron (= La paroi latérale du thorax
antérieur前胸侧板). Le tégument (=l’ensemble des tissus qui couvrent
le corps体壁) au dessous de l’occiput forme une ouverture en grand
U. La lèvre inférieure et la base de la mandicule inférieure s’incrustent
dans cette ouverture, et elles se lient avec cette ouverture par la
membrane. Le creux de cette ouverture est le creux de bec.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 2.2.1.1. L’œil est un organe visuel de l'abeille, elle a une
paire des yeux à facettes et 3 yeux monoculaires.
 Les yeux à facettes sont composés de mille ommatidies Le
niveau du développement des yeux à facettes se conforme
aux exigences de l’acuité visuelle. La reine n’exige pas trop
l’acuité visuelle parce qu’elle reste toujours dans les alvéoles,
ses yeux-à-facettes possèdent 3000-4000 mille ommatidies,
les ouvrières 4000-5000 ommatidies, l’abeille mâle ( =le faux
bourdon) 8000 ommatidies.
 L’ommatidie est en forme d’une hexagone. Les ommatidies
compactes font une forme de surface des yeux à facettes
sphérique. Chaque ommatidie a une sens photosensible.
Entre les ommatidies, il y a beaucoup de poils longs.
 L’œil monoculaire est est une protubérance en forme
d’hémisphère, brillant, un peu sombre, le diamètre est de
0,5mm.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 2.2.1.2. Les antennes
 Les antennes se croissent dans la base de l’antenne de la
paroi membranaire de la tête, elles se tournent de manière
flexible par la traction musculaire. Les antennes qui sont en
forme de genou se composent du pédoncule, de la tige et du
flagellum. Le pédoncule se situe à la base. Le pédoncule de
l’abeille mâle est plus court que celui de l’ouvrière. Son
deuxième segment qui est court comme le tige se tourne
verticalement. Le flagellum(=le flagelle) qui est flexible de se
tourner , se situe au bout de l’antenne et se divise en plusieurs
sub-segments. Les flagellums de la reine et de l’ouvrière
possède 10 sub-segments, celui de l’abeille mâle 11 sub-
segments. Sauf les deux sub-segments proches de la base, les
autres sont couverts de beaucoup d’appareils sensoriels. Les
appareils sensoriels de l’antenne sont très sensible au contact e
à l’odeur.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 2.2.1.3. Les organes buccaux
 1).. La lèvre est inférieure du clypeus dont les fonctions sont
d’empêcher l’aliment en avant de la pièce buccale. Dans la
paroi intérieure de la lèvre supérieure, il y a une lèvre
intérieure qui saillit de la paroi intérieure du criblé. La lèvre
intérieure est une membrane mollette qui est pleine des
appareils gustatifs.
 2). La mandibule
 La mandibule est un appareil de mâchement, ses fonctions
principales sont de mâcher les alimentations solides, comme
le pollen; d’utiliser la cire et la propolis; de nettoyer les
alvéoles et de résister aux ennemis. La mandibule supporte la
base de bec au moment de sucer l’aliment. Chaque
mandibule, liée avec la tête, est composée de deux points des
articulations antérieur et postérieur. Deux muscles
commandent l’ouverture et la fermeture de la mandibule sur la
gauche et la droite.
 Pour les abeilles à 3 types, les tailles et les formes de leurs
mandibules sont respectivement différentes. La base de la
mandibule des ouvrières est robuste, le centre se rétrécit, le
bout se gonfle et s’élargit. La scissure et l’isthme de la
mandibule se situent au centre de la surface de la
mandibule, ils commence de la base de mandibule et se
lient avec la bouche d’ouverture de la glande de mandibule
jusqu’au bout de la mandibule, alors ils traversent toute la
mandibule. La mandibule de la reine est plus large que celle
de l’ouvrière, la base est plus robuste, le bout est plus
tranchant, donc, au moment de l’éclosion, elle peut utiliser
la mandibule pour ouvrir le puparium(=la pupe , le cocon)
solide par la manière de mordre. Selon ce caractère, quand
on introduit la reine, on a seulement besoin d’installer les
équipements de protection aux côtés des cellues de
sauvetage pour éviter la destruction des ouvrières. La
mandibule de l’abeille mâle est plus petite, la base est
relativement un peu plus large, le bout est très étroit et
presque dégénéré.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 3). Le bec buccal
 Le bec buccal: La lèvre et la mandibule inférieures
composent l’appareils suceur de l’abeille. Les bases de
la lèvre et la mandibule sont extrêmement proches,
elles se situent dans la membrane du creux de bec qui
est située inférieurement du foramen occipital.

A. Le bec buccal, face ventrale B.C. La façade de la base du bec D. Le centre du


bec, la coupe bilatéral E. La façade de la base de la langue F. La tête, la coupe
longitudinale G. Le bout du bec buccal H. Le bec plié, face bilatérale
1. Le creux du bec 2. Le menton antérieure 3. La plaque de la base du bec 4.La
mandibule
5.Le menton postérieure 6. Les antennes du thorax inférieur 7. La langue de la lèvre
centrale 8. La langue de la lèvre latérale 9.Le lobe de la mandibule extérieure
10. Les antennes de la mandibule inférieure 11. Le pédicule de la mandibule inférieure
12. Les L’axe de la mandibule inférieure 13.L’œsophage 14. La lobe de la mandibule
interne 15. La langue
16. La lèvre interne 17.Le tuyau de salive 18. La bouche 19. La mandibule supérieure
20. Le sinus d’alimentation 21. La glande pharyngée inférieure 22. Le sinus salivaire
23. La valvule de la langue centrale
(citation Snodgrass R.E.1993)
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Une paire de mandibule inférieure se situe à l’arrière de la
mandibule supérieure et aux deux côté de la lèvre inférieure. La
mandibule inférieure est composée des segments de l’axe, du
pédicule et de la casque. L’axe long et mince est en forme de
bâton. Entre les deux axes, il y a une équipe de la plaque de
base du bec, cette équipe qui est en forme de “∧” se situe au
bout du tige. Ses actions sont condamnées par le muscle.
 La base de l’axe se fixe dans la membrane du creux de bec. Son
bout qui est en forme de boule se lie avec le tige au centre de la
mandibule, ce qui forme une structure comme une articulation.
 Le pédicule est long et large. L’antenne de la mandibule
inférieure est comme deux petits segments par l’effet de la
dégénération. Ces deux petits segments sont sur le côté externe
de bout du pédicule. Ce qui se lie avec le bout du pédicule est le
lobe de la mandibule externe sur la casque. Ce lobe est en
forme de lame. Dans la paroi interne du lobe de la mandibule
externe, c’est le lobe froissé de la mandibule interne.
 Dans la base de la lèvre inférieure, c’est le menton postérieur
en forme de triangle. Ce menton est supporté par la plaque de la
base du bec. Ce qui se lie avec le menton postérieur est le
menton antérieur.
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Les parois antérieure et postérieure du menton antérieur
forment le sinus salivaire. Chaque antenne de la lèvre
postérieure est composée de deux segments longs de base
et deux segments courts terminaux. Au bout de l’antenne il y
a beaucoup d’appareils tactiles et gustatifs. L’antenne de la
lèvre postérieure qui peut agir individuellement se lie avec le
menton antérieur par un muscle. La langue de la lèvre
centrale qui vient du bout de l’antenne de la lèvre postérieure
est long comme un tuyau, sa face ventrale se creuse pour
former le tuyau de salive. La barre de la langue centrale se
compose alternativement de cercles durs et poilus et de
membranes glissantes et étroites, donc la langue de la lèvre
centrale peut s’allonger et se raccourcir.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 La base de la langue de la lèvre centrale est entourée par
une paire de langue de la lèvre latérale , cette une paire de
langue de la lèvre latérale est en forme de lobe court, ce qui
mène la salive qui est sécrétée du sinus salivaire au tuyau
dans la face ventrale de la langue de la lèvre centrale.
 Quand l’abeille suce le liquide, elle tend l’axe de la
mandibule inférieure vers le bas. La mandibule et la lèvre
inférieures se tendent respectivement; les valvules de lobe à
la mandibule inférieure s’adhèrent étroitement au dessous de
la lèvre interne. Avec la cavité buccale inférieure, ces
valvules forme un structure fermée, ce qui lie l’œsophage
avec la bouche.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 La langue de la lèvre centrale forme le tuyau de bec, le tuyau
de bec est entouré respectivement par une paire de casque de
la mandibule inférieure en avant et une paire d’antennes de la
lèvre inférieure en arrière. L’aliment liquide passe les voies
externes du tuyau de bec pour enter dans les voies digestives,
alors ces voies externes du tuyau de bec s’appellent
l’œsophage.
 Quand le bec est libre, l’axe de la mandibule inférieure oscille
en arrière, la casque et la langue de la lèvre centrale retourne
aussi en arrière pour adhérer au tige de la mandibule
inférieure et le menton antérieur de la lèvre inférieure.
 Les sinus alimentaire et salivaire de l’abeille sont capables de
sucer et de vomir, ils jouent un rôle très important dans les
actions comme collecter du nectar et de l’eau, distiller du miel
et nourrir.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 2.2.2. Le thorax
 Le thorax est le centre des activités de l’abeille, il se
compose de segments thoraciques et du propodeum (soit
disant le premier segment abdominal). Dans sa paroi dure,
l’os fort interne et le muscle commandent les 3 paires de
pattes et 2 paire d’ailes.
 Le thorax se devise en 3 segments, le thorax antérieur, le
thorax central et le thorax postérieur. Les intervalles parmi les
segments délimitent les segments, chaque segment
thoracique est constitué d’une carapace, du thorax et d’une
paire de paroi latérale. Sur les deux côtés des carapaces des
thorax central et postérieur, il y a respectivement une paire
d’ailes membranaires. Sur les deux côtés de la paroi aux
thorax intérieur, central et postérieur., il y a respectivement
une paire de pattes. Le premier segment abdominal est
constitué d’une paroi large du dos et les parois ventrales en
forme de rayure. Le premier segment abdominal se lie avec le
thorax. (figure -11)
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
(Figure 4-11)1. La carapace du thorax antérieur 2.La carapace du
thorax central 3. La carapace du thorax postérieur 4.La base d’ailes
postérieures 5. La carapace du premier segment abdominal
6.La carapace du deuxième segment abdominal 7.La carapace du
troisième segment abdominal 8.Les pattes postérieures 9. Les
pattes centrales 10. La paroi abdominale du thorax postérieur 11. Le
thorax central
12. Les pattes antérieures 13.La paroi latérale du thorax antérieur 14.
La plaque de la base d’ailes 15. La base d’ailes antérieures16. Le
lobe de la carapace du thorax antérieur 17.l Les portes respiratoires
(Citation: Snodgm R.E.1993)
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 La carapace du thorax est étroite comme un collier, elle
s’adhère au front du thorax central; ses deux côtés forment
le lobe de carapace plate, dans cette carapace plate se
couvert la première porte respiratoire. Une paire de paroi
latérale du thorax antérieur s’étend en avant, le pivot
cunéiforme au bout se lie avec la tête. La paroi latérale du
thorax antérieur et la paroi ventrale supporte une paire de
pattes antérieures. Le thorax central qui est le plus grand
segment dans les parts du thorax de l’abeille, supporte les
pattes centrales fortes et les ailes antérieures robustes.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Le thorax central se situe à la base des ailes antérieures, soit
la part la plus haute de la paroi thoracique. Il se compose du
scutellums et de petits scutellums. Les petits scutellums se
saillent comme un arc, son lustre est un caractère de l’abeille.
La part saillante du thorax central se penche rapidement
jusqu’à la carapace du thorax antérieur. La carapace du
thorax postérieur est une plaque d’os en forme de cercle étroit.
Cette plaque d’os s’incruste fermement entre la thorax central
et le premier segment abdominal.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 La carapace du thorax postérieur s’étend légèrement de la base
proche de l’aile vers l'extérieur. Les parois du thorax central et
postérieur se referment. Le premier segment se composent d’une
paroi ventrale rayée étroite, et d’une paroi de dos qui est large au
front et retresie à l’arrière. Sur les deux côtés de ce paroi de dos,
il y a une paire de portes respiratoires ovales.
 1). L’aile
 L’abeille possède deux paires d’ailes. Les ailes antérieures se
situent sur les deux côtés de la carapace du thorax central, les
ailes postérieures se situent sur les deux côtés de la carapace du
thorax postérieur. Les ailes antérieures sont plus larges que les
ailes postérieures. L’abeille est hyménoptère, ses ailes sont
pleines de nervures comme le filet, les nervures sont les
“squelettes” qui supportent les formes d’ailes. Les nervures des
ailes est le résultat de l’évolution du système trachéal, donc on
peut découvrir des liens de parenté au certain degré dans le
processus de développement,

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Parce que les petites cellules d’ailes sont divisées par les
nervures en se croisant transversalement et
longitudinalement, alors, ces cellules sont très importantes
dans la distinctionde des espèces. Les ailes antérieures de
l’abeille ont 4 nervures longitudinales principales, de l’avant
vers l’arrière, elles sont respectivement la nervure costale(le
Costa), le radius, la nervure médiane(le Médium ) et la
nervure brachiale(l’Anal).

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Dans la base d’ailes, il y a de petits morceaux d’os qui
s’appellent la plaque articulaire , y compris la squamule,
l’épaulière, la plaque axillaire et la plaque
médiane((Figure4-12C). Les plaques articulaires
commandent les activités de l’abeille comme le dépliage, le
pliage, le vol, le vibrage et la ventilation. Parmi les plaques,
la plaque axillaire est l’articulation la plus importante qui lie
l’aile et le thorax. Il y a 4 squamules axillaires de l’abeille, la
première se lie avec la quatrième comme une charnière.
Les plaques axillaires se lient avec la protubérance d’aile au
dos. Le bout se saillit, il supporte la squamule et la nervure
médiane.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 La marge interne de la deuxième plaque se lie avec la
première, son bout antérieur se joint au point du Radius. La
marge externe se lie avec la plaque médiane. Le creux
ventral qui est le point d’appui des activités des ailes, se joint
à la protubérance des aile latérales.
 La troisième plaque axillaire, il y a trois muscles proches de
sa base. Les autres bouts de ces trois muscles s’adhèrent à
la paroi latérale du thorax.
 L’effet du rétrécissement des muscles élève le point externe
de la troisième plaque axillaire, au même temps, ce point se
tourne vers le dos, ce qui fait les ailes étendues tourner
horizontalement jusqu’à la surface du dos et allonger en
arrière à la direction du thorax et de l’abdomen.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Figure 4-12 L’Aile de l’Abeille
L’Aile antérieure B. L’Aile postérieure C. La Base de l’aile antérieure D.
Le Crochet de l’aile ouvrière E. Le Crochet de l’aile de labeille mâle F.
La Chaîne de l’aile
La Squamule 2. Le Radius 3. La Nervure médiane 4. La Cellule à la
sub-marge 5. La Cellule à la marge antérieure 6. La Nervure brachiale
7. Le Pli de l’aile 8. Le Crochet de l’aile 9. La deuxième plaque axillaire
10. La première plaque axillaire 11. La quatrième plaque axillaire 12.
La troisième plaque axillaire 13. La squamule médiane 14. L’Aile
antérieure 15. L’Aile postérieure
( Citation Snodgrass R.E. 1993 )
 La chaîne de l’aile accorde l’action de vol des ailes
antérieure et postérieures, elle se compose d’un
rang de crochets se courbe vers le haut et des plis
se courbent vers le bas. (Figure 4-12F). Pendant le
vol, les ailes antérieures effleurent les ailes
postérieures au dessus, alors les petits crochets de
l’aile postérieure s’accrochent naturellement aux
plis de l’aile antérieure. Les ailes de l’abeille mâle
sont plus robuste que celles d’ouvrières, les
crochets sont aussi plus larges que les crochets
ouvrières, ce qui facilite le vol nuptial (Figure4-12C、
D)

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 À l’exception de vol, les ailes de l’abeille possèdent les
fonctions de régler l’humidité et la température dans la
ruche, de promouvoir concentrer le miel léger, de produire
la voix par vibration pour transmettre les informations etc.
 2). Les pattes
 Les pattes sont les membres d’appendice qui se
segmentent. Les activités de chaque segment sont
respectivement limitées à un plan, ce qui donne la
flexibilité aux activités des pattes. Les 3 paires de pattes
de l’abeille sont différentes dans la taille et la forme.
Chaque paire de patte est constitué de l’hanche, le pivot,
le fémur, la cavité, le doigt(=(Latin. le dactylus ) et le doigt
anterieur, ces 6 segments (Figure4-13).

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Les doigts de l’abeille se divise en 5 segments, en particulier la
base de doigt qui se lie avec le tibia se dilate. Dans cette base, il
y a beaucoup de structures spécialisées qui ramassent et
emportent le pollen. Le doigt antérieur sur le bout de patte se
compose de deux griffes et d’un coussin mollet, les griffes et le
coussin supportent l’abeille à marcher etramper. Quand l’abeille
marche et arrête, elle empoigne elle-même par les griffes sur la
surface rugueuse mais sur la surface glissante, elle absorbe elle-
même par le coussin.
 Les pattes d’ouvrières sont responsables de marcher, de
ramasser et d’emporter le pollen. Ces organes sont tous sur la
base de doigt et la cavité. À cause de la division du travail
socialisée, ces structures spécialisées de la reine et des
ouvrières sont déjà dégénérées.
 Les pattes sont sur les deux côtés de la paroi du thorax
abdominal. Sur la marge interne de la base de doigt des pattes
antérieures, il y a une cavité en forme de hémi-cercle. Dans cette
cavité se développe en ordre un rang des poils courts et gros;
une protubérance en forme de doigt qui, peut s’ouvrir vers le haut
et le bas, est sur le bout de la cavité, le bout de la cavité est dans
le creux proche de la base du doigt, le creux est sur la marge
interne du bout de la cavité des pattes antérieurs. (Figure4-14A).
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Ce creux et la protubérance en forme de doigt forment un
appareil de nettoyage (=le strigile ). (Figure4-14B). Le strigile
est un organe que l’abeille utilise à nettoyer les antennes. La
reine, les ouvrières et le faux bourdon, tous possèdent un
strigile. Quand l’abeille nettoie l’antenne, elle prend le
pédoncule de l’antenne dans le creux, au même temps, la
cavité et la base de doigt se courbent et se prochent au creux,
la protubérance en forme de doigt mobile presse sur l’antenne
dans le creux, ensuite l’antenne est tirée et retirée pour que les
brosses de petits poils nettoient le pollen, la poussière etc.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Figure 4-13 La structure des pattes de l’abeille
La patte antérieure B. La patte médiane C. La patte
postérieure D. Le côté externe de la tibia â la patte
postérieure, soit “le panier ”à pollen
L’hanche 2. Le pièce 3. Le fémur 4. La tibia 5. Le doigt 6. La
doigt antérieur 7. Le doigt basal
8. L’éperon de tibia 9. La brosse du doigt 10. Le strigile 11. Le
râteau de pollen 12. La protubérance en forme d’oreille 13. “le
panier ӈ pollen
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Sur la marge interne du doigt basal dans la patte antérieure
de l’ouvrière, on voit des poils durs, serrés, et réguliers. Les
structures comme la brosse s’appellent la brosse de doigt. La
brosse de doigt est pour recueillir les boulettes de pollen sur la
tête.
 Sur la marge interne du doigt basal dans la patte médiane,
on voit aussi les structures de brosse similaires. Les brosses du
doigt des pattes médianes sont pour recueillir les boulettes de
pollen sur le thorax et l’abdomen. Il y a un éperon de tibia sur la
marge interne proche du bout de la tibia des pattes médianes,
cet éperon est pour nettoyer les ailes basales et les portes
respiratoires. À la Figure 4-13,B

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 Sur la surface de la côté interne dans le doigt basal des pattes
postérieures, on voit une dizaine des épines dures bien alignées
transversalement qui se croissent vers le bas le long de l’axe du
doigt basal. Ces épines dures qui s’appellent le peigne à pollen
(=scopa ), sont pour supporter les boulettes de pollen que les
pattes antérieures et médianes recueillent.(Figure4-15). Il y a un
rang de dents dures sur la marge du bout de la cavité des pattes
postérieures, ce rang de dents s’appelle le râteau à pollen.
(Figure4-15, C). Il rase les boulettes de pollen et les pousse à la
base basale du râteau de pollen, soit l’arrière du panier à pollen.
Ensuite par les actions articulaires de la cavité et les doigts
basaux, la protubérance en forme d’oreille pousse les boulette
au panier à pollen. La protubérance en forme d’oreille se situe à
la marge à la base du doigt des pattes postérieures. (Figure4-13,
C)

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Figure 4-14 La Patte antérieure de l’abeille
Le strigile dans le doigt basal/ la tibia de la patte antérieure
Le strigile partiellement agrandi
(Citation, Snodgrass R.E. 1993 )

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Figure 4-15. La patte postérieure de l’ouvrière
La côté externe de la patte postérieure de l’ouvrière B. La
côté externe de la tibia de la patte postérieure, soit le
panier à pollen C. Le bout de la tibia de la patte
postérieure et la base du doigt basal, soit le râteau à pollen
et la protubérance en forme d’oreille D. La protubérance
en forme d’oreille partiellement agrandie E. Le côté interne
de la patte postérieure, soit le peigne à pollen du doigt
basal
(Citation, Snodgrass R.E. 1993 )
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Le dard basal se compose d’une
boule de dard, de la glande
appendiculaire, d’une paire de bras
courbées, de trois paires différentes
de sclérites (petits morceaux d’os
des insectes ), de muscles et de
nerfs, ce qui réalise le stimulation et
la transmission quand l’abeille utilise
le dard et les deux dards glissent
mutuellement. Les trois paires de
sclérites (petits morceaux d’os des
insectes ) sont respectivement le
morceau d’os carré, le morceau d’os
triangulaire, le morceau d’os
rectangulaire. (Figure 4-18,A). Par
rapport à l’ouvrière, la glande de la
reine est plus forte et le sac à poison
est plus large
Dans l’autodéfense, la barre à
poison se tire pour piquer le dard Figure 4-16 Le thorax de l’ouvrière
dans le corps ennemi, le sac à Face ventrale latérale de l’ouvrière
poison se rétrécit pour injecter le B. La carapace du septième segment ventral, soit la
poison. À cause de l’effet que les d’odeur
Formation sur la technique de la culture des abeilles et de la fabrication du ventrale,
miel pour les pays
laafricains
dents se mord, les deux dards se C.francophones La coupe longitudinale soit glande de
glissent pour que le dard D. La surface ventrale, soit le miroir de cire
Le dard basal se compose d’une boule de dard, de la glande
appendiculaire, d’une paire de bras courbées, de trois paires
différentes de sclérites (petits morceaux d’os des insectes ), de
muscles et de nerfs, ce qui réalise le stimulation et la transmission
quand l’abeille utilise le dard et les deux dards glissent mutuellement.
Les trois paires de sclérites (petits morceaux d’os des insectes ) sont
respectivement le morceau d’os carré, le morceau d’os triangulaire,
le morceau d’os rectangulaire. (Figure 4-18,A). Par rapport à
l’ouvrière, la glande de la reine est plus forte et le sac à poison est
plus large
Dans l’autodéfense, la barre à poison se tire pour piquer le dard
dans le corps ennemi, le sac à poison se rétrécit pour injecter le
poison. À cause de l’effet que les dents se mord, les deux dards se
glissent pour que le dard s’approfondit enfin que tout le dard se
rompt avec le corps de l’abeille. Le dard possède les nerfs
indépendants qui commandent les muscles de dard à se rétrécir au
rythme, même le dard a quitté le corps, il continue à s’approfondir et
injecter le poison, jusque après que tout le poison est injecté.
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Figure 4-16 Le thorax de l’ouvrière
Face ventrale latérale de l’ouvrière
B. La carapace du septième segment ventral, soit la glande
d’odeur
C. La coupe longitudinale ventrale, soit la glande de cire
D. La surface ventrale, soit le miroir de cire
1. La porte respiratoire 2. La glande d’odeur 3. Le septième
segment ventral 4. La glande de cire 5. Le sixième
segment ventral 6. Le cinquième segment ventral 7. Le
quatrième segment ventral 8. Le troisième segment ventral
9. Le deuxième segment ventral 10. La membrane
d’intersegment 11. Le miroir de cire
(Citation, Snodgrass R.E. 1993 )

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Figure 4-17 La glande d’odeur
A. Entre les carapaces des sixième et du septième
segments ventraux, la glande d’odeur exposée B. Les
micropores agrandis de la glande d’odeur de 940 fois. C
Les micropores agrandis de la glande d’odeur de 7885 fois.
(Citation, Snodgrass R.E. 1993 )

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Figure 4-18 Le dard de l’ouvrière
Face latérale du dard B. La coupe transversale du dard
La glande appendiculaire 2. Le tige du dard médiane 3. Le pédicule
du dard 4. La boulette du dard 5. Le dard 6 le dard médian 7. La
plaque rectangulaire 8. La valvule dorsale 9. La plaque carrée 10.
La plaque triangulaire 11. Le réservoir à venin 12. La voie de venin
(Citation, Snodgrass R.E. 1993 )

Figure 4-19 le dard de l’abeille


Vue ventrale du bout du dard de la reine B. Vue ventrale du
bout du dard de l’ouvrière C. Vue dorsale du bout du dard de la
reine D. Vue dorsale du bout du dard de l’ouvrière E. La dard
de la reine F. La dard de l’ouvrière G. Les appareils sensoriels
(Citation, Snodgrass R.E. 1993 )
La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
L’abeille est un “ange du miel “ dans la nature. Elles recueillent
le nectar et le pollen comme nourriture. Elles distillent le miel,
sécrétent la gelée royale, la propolis, le cire pour que nous les
utilisons. Ces produits abeillers sont très utiles et donc
fréquemment utilisés dans les domaines de médecine, de
nourriture, de beauté et d’industrie, etc.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Au même temps, les abeilles aident beaucoup de plantes dans
la pollinisation qui permet la fécondation. Si les abeilles
disparaissent dans le monde, beaucoup de plantes auront la
difficulté à se multiplier. Elles ont accompli des actions d’éclat
pour la bonne récolte agricole dans l’agriculture.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
La Chine est un pays fort dans le domaine d’apiculture. Le
nombre des ruches et des produits de l’abeille sont au premie
rang mondial. Nous avons des bonnes expériences et
conditions dans l’élevage des abeilles. Mais l’apiculture est
aussi une science qui demande la technicité. Alors nous
devons élever les abeilles en dépendant sur la science pour
une bonne récolte et un haut bénéfice.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les espèces principales

 (1)黑小蜜蜂 Apis andreniformis


 (2)小蜜蜂 Apis florea
 (3)黑大蜜蜂 Apis laboriosa
 (4)大蜜蜂 Apis dorsata
 (5)东方蜜蜂 Apis cerana
 (6)西方蜜蜂 Apis mellifera
 (7)沙巴蜂 Apis koschevnikovi
 (8)绿努蜂 Apis nulunsis
 (9)苏拉威西蜂 Apis nigrocincta

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 视频

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Chapitre 3. Une introduction générale des
espèces principales en Chine
 Maintenant, nous élevons artificiellement 7 millions
de colonies dont 66% sont des abeilles importées de
l’Occident, y compris Apis mellifera et une petite quantité
de l’Apis mellifera ssp ou A.m.ssp (=l’abeille noire nord-
est), 33% sont l’Apis cerana qui viennent de l’abeille
orientale.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 3.1 Apis mellifera, A.m.
 La distribution
 Elle est répandue dans la plupart du monde. Alors dans beaucoup de
pays et de régions, l’Apis mellifera est une espèce principale dans la
culture des abeilles. En Chine, elle est élevée en grande ampleur dans
les régions de la Chine du Nord et les régions nord-est.
 Les Caractères
 Résistance forte contre la gallérie, faible contre l’acarien;
 Grande colonie;
 Recueillir du pollen dans des plantes mellifères en grande ampleur.
Dans la situation du manque de la ressource mellifère, il faut suppléer
la nourriture;
 Capable de produire la propolis et la gelée royale.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 3. 2 L’Apis noire du Nord-est
 La distribution
 L’Apis noire du Nord-est, la seule espèce abeillère locale de grande
productivité en Chine, est disséminée dans la province du
Heilongjiang Son origine est de l’Apis noire et l’A.m.carnica.
 Les Caractères
 Inoffensif
 La bonne tolérance au froid, mais dans les régions chaudes cette
espèce de l’abeille fait une mauvaise manière performance.
 La reine est productive dans la naissance des œufs, alors il est
facile pour elle de maintenir un grand essaim.
 Forte d’utiliser les ressources mellifères éparses
 Capable de produire la propolis et la gelée royale.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 3.3 L’Apis cerana
 La distribution
 La distribution est limitée à la Chine. Sauf la Région la plus ouest
autonome ouïghoure du Xinjiang, elle vit dans une trentaine de
provinces, de régions autonomes et de municipalités relevant
directement de l’autorité centrale à partir de la côte sud-est de
Qinghai au Plateau Tibet
 Les Caractères
 Aime essaimer, pas facile à maintenir une grande colonie
 Mauvaise résistance à la gallérie, bonne résistance à la maladie
américain de larve puante(=American foulbrood, AFB 美洲幼虫病),
à la maladie de la craie/ de la chaux et à l’acarien;
 Forte d’utiliser les ressources mellifères éparses, n’a aucun besoin
de la nourriture supplémentaire;
 Incapable de produire la propolis et la gelée royale.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Chapitre 4 L’introduction des 3 types de
l’abeille
 L’abeille est un insecte social. Un essaim se compose d’une reine, une
petite quantité des abeilles mâles et les ouvrières qui sont la plupart. La
reine, les abeilles males et les ouvrières ont leurs propres responsabilité,
mais il y a aussi une interdépendance entre eux. Ce lien leur demande
une collaboration.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 视频:三型蜂简介

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 4.1. La reine
 La reine qui est née d’un œuf fécondé, est une abeille
femelle dont le système génital est complète. Elle mange
la gelée royale pendant la période de la larve et de
l’adulte. Généralement, dans une ruche, il n’y a qu’une
reine. Sa responsabilité est de l’accouplement, de la
naissance des œufs et de la reproduction. Elle
s’accouple avec plusieurs mâles, mais elle n’a qu’une
seule période de l;accouplement. La reine réserve les
spermatozoïdes dans un sac à fécondation, alors ces
spermatozoïdes peuvent satisfaire tous les besoins de
reproduction.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les conditions élémentaires pour produire les
reines
Se développer d’un œuf fécondé, l’abeille femelle
Se développer pendant les périodes de larve et de chrysalide
Manger la gelée royale dans toute sa vie

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les périodes du développement de la reine
L’œuf: 3 jours
La larve: 6 jours
La chrysalide: 6 jours
S’accoupler après l’éclosion de 3 jours
Naître les œufs après l’accouplement de 3 jours
L’adulte: 4- 5 jours

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les comportements de la reine de reconnaître le nid et
de s’accoupler
Après l’eclosion au total de 3 jours, 2 heures après-midi,
au temps convenable, le reine quittera le nid et
reviendra dans le nid.
La reine vierge entrera dans l’œstrus après l’éclosion de 5
jours. Si le temps permet, la reine de l’œstrus va quitter
le nid au moment convenabe et s’accoupler dans l’air, ce
qui s’appellent l’accouplement.
Si l’abeille mâle va s’accoupler, sa glande de la mandibule
va sécréter une matière pour attirer les abeilles mâles.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Le comportement de la production des œufs
 Après un accouplement réussi de 3-4 jours, la nouvelle
reine commence à naître les œufs.
 Le processus: la tête entre pour inspecter l’alvéole, puis
elle entend l’abdomen dans l’alvéole et quelquefois., elle
frissonne son abdomen. Ses 3 paires de pattes
saisissent les parois des alvéoles proches ou les
bouchons de cire, environ 10 secondes après, elle naît
un œuf et retire son abdomen pour quitter cette alvéole.
 Elle a besoin de se reposer ou s’alimenter après une
période de naissance continue.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les autres comportements de la reine
 Être hostile aux alvéoles royales et l’autre reine.
 Manquer l’activité de naître les œufs dans les alvéoles
 Tuer les larves royales dans les alvéoles royales à la
manière de mordre
 S’il y a plusieurs nouvelles reines dans une ruche, elles
vont se battre, jusqu’il reste une seule vivante.
 La reine peut se développer au début d’un œuf fécondé
dans une ouvrière, et au début d’un œuf non-fécondé
dans une abeille mâle, ce qui balance la structure des
abeilles.
 La reine secrète plus matières d’information pour
régulariser les règles des activités de la ruche et de
empêcher l’abeille mâle de naître les œufs, etc.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 4.2 L’ouvrière
 L’ouvrière est une abeille femelle dont le système génital
incomplet, elle est née d’un œuf fécondé. Elle mange la
gelée royale dans la période antérieur de la larve de 3-4
jours. Elles sont la plupart dans une ruche. Elle est
presque responsable de tous les travaux dedans et
dehors des alvéole

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les conditions élémentaires de produire les ouvrières
 Se développer au début d’un œuf fécondé, abeille
femelle
 Se croître dans les alvéoles ouvrières pendant les
périodes de larve et de chrysalide.
 Les larves mangent un lait abeiller qui se mêle de la
gelée royale, du pollen et du miel.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les périodes de croissance de l’ouvrière
 L’œuf: 3 jours
 La larve: 6 jours
 La chrysalide: 10,5 jours

 L’adulte:45-70 jours

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les comportements des ouvrières
La larve juvénile: l’ouvrière après l’éclosion de 1-5 jours
Voler pour excréter et reconnaître le nid dans l’après-midi
chaud
S’arranger mutuellement
La ventilation pour changer de l’air frais et abaisser la
température
Nettoyer et réparer les alvéoles endommagées
Nourrir les larves ouvrières à l’âge plus de 3 jours, les’
larves des abeilles mâles et les abeilles juvéniles

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
La jeune abeille
Les ouvrières après l’eclosin de 6-18 jours
Sécréter la gelée royale pour nourrir les larves à l’âge
moins de 3 jours et la reine
Sceller les alvéoles des larves correspondantes par des
bouchons de cire
Soigner l’incubation des œufs
Régler la humidité et la température dans les régions des
abeilles immatures
Recueillir le pollen et distiller le miel
Construire un rayon
Nettoyer les alvéoles et emporter les abeilles mortes

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 L’abeille mature
 Les ouvrières après l’eclosin de 18 jours jusqu’à l’âge
vieux.
 Recueillir la nectar, le pollen, la propolis, l’eau et le sel
etc.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 L’abeille vieille
 Les ouvrières après l’éclosion de 40 jours
 Responsable principalement de recueillir de l’eau,
du sel et de protéger les portes des alvéoles.
 À la période dépourvue du miel, les abeilles vielles
sont plus faciles à attaquer un autre ruche et à la
s’emparer.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
 4.3 l’Abeille mâle (=Le faux bourdon )
 L’Abeille mâle, se développe au début d’un œuf non-
fécondé. Sa taille est plus grande que celle de l’ouvrière,
mais plus petite que celle de la reine. Sa couleur est
plus foncée que celle de l’ouvrière, le bout abdominal
est rond, sans dard. L’abeille mâle est seulement
responsable de s’accoupler avec la nouvelle reine.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les conditions de croissance pour l’abeille mâle
 Se développer au début d’un œuf non-fécondé, abeille
mâle
 Se croître dans les alvéoles des abeilles mâles pendant
les périodes de larve et de chrysalide.
 Les larves mangent un lait abeiller qui se mêle de la gelée
royale, du pollen et du miel.

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Les périodes de croissance de l’abeille mâle
L’œuf: 3 jours
La larve: 17jours
La chrysalide: 13 jours
L’adulte: 90 jours

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014
Merci à tous!

Nous vous souhaitons la bienvenue à la communication


et à la discussion pour promouvoir ensemble
l’apiculture.

湖南省农业集团有限公司
Le Groupe Agricole du Hunan, Co., Ltd

La formation de l'élevage de s abeille s et de la transformation du miel pour les pays africains francophones
en 2014