Vous êtes sur la page 1sur 29

TECHNIQUE DE MULTIPLICATION

DE MASSE DES ARBRES


GREFFAGE
I. CONTEXTE
Maturité de reproduction tardive des arbres
fruitiers issues des semis de graines.
Connaissances techniques non adaptées à
l’évolution.
Difficulté de création des nouvelles
plantations d’arbres fruitiers…
justification
importante de revenues pour le greffeur.
Possibilité de création des nouveaux emplois.
Satisfaire rapidement la demande en fruits.
etc.
OBJECTIF GLOBAL
• Contribuer conserver et à réduire le déficit du
matériel végétal de qualité pour la mise en
place des vergers d’arbres fruitiers.
I. OBJECTIFS SPECIFIQUES
Amener les producteurs et les étudiants à être à
mesure de:
 Pratiquer les différentes techniques de
greffage des arbres fruitiers.
Choisir et prélever les greffons susceptible
d’être utiliser pour greffer.
Conduire une pépinière de plants-greffés.
Etc.
DIFFERENTES TECHNIQUES DE
MULTIPLICATION DES ARBRES
FRUITIERS
Marcottage
Bouturage
PERFOMANCES OBTENUES

 Ces techniques demandent une grande


quantité de matériel végétal.
 Les plantes obtenues sont dépourvues de
système racinaire pivotant.
 Le succès nécessite chez certaines espèces
l’utilisation des hormones de croissance.
Face à cette performance miséreuse, l’homme à
développer de nouvelles techniques arboricoles
de multiplication des arbres fruitiers au rang
desquelles le greffage.
AVANTAGE DU GREFFAGE
 Adapter une nouvelles variété fruitière à un milieu en
choisissant le porte-greffe résistant.
 Remplacer une variété fruitière en champ par
restauration de la vielle charpente.
 La mise à fruit précoce.
 Facilité d’entretien des arbres fruitiers car le port de
l’arbre est réduit.
 Possibilité d’ associer plusieurs variété fruitière sur un
même plant.
 Permet la conservation du matériel végétal de qualité.
 etc.
QUELQUES DEFINITIONS
• Greffon ou épibiote: fragment végétal vivant non enraciné
et portant au moins un bourgeon.
• Porte-greffe ou hypobiote: plante enracinée et en
croissance sur laquelle peut être effectuer le greffage.
• Plant-greffé ou symbiote: plante obtenu par association
réussite entre un porte-greffe et un greffon.
• Greffage : technique de multiplication végétative visant
unir un fragment végétal non enraciné (greffon) à un
végétal enraciné (porte-greffe) qui deviendra son futur
support nourricier.
• Cambium : couche de cellules non différencier entre le bois
et l’écorce qui donne naissance à ces deux formation par
multiplication et différenciation cellulaire.
• Circatrisation: processus de réparation des blessures.
Définition (suite)
• Multiplication végétative: méthode de
propagation du matériel végétal par mitose et
différenciation cellulaire.
• Parc à bois: verger d’’arbres fruitiers ou l’on
prélève des greffons.
• Mastic à greffer: patte faite de paille haché de
terres et d’excréments d’animaux qui facilite la
cicatrisation.
• Sevrage: opération qui consiste à rendre le
greffon seul bénéficiaire de la sève brute qui
circule dans le porte-greffe.
EXIGENCES DU GREFFAGE
Le greffage d’un arbre réussit si les conditions
suivantes sont réunit.
 Le greffon et le porte-greffe doivent être de
préférence de la même espèce botanique.
 Le greffon et le porte-greffe doivent avoir des
diamètre voisin.
 Le porte-greffe doit être en croissance active.
 Le porte-greffe et le greffon doivent aoutés.
 Le cambium du greffon et du porte-greffe doivent
être en contact intime.
MATERIEL DU GREFFAGE

 PORTE-GREFFE

manguier
avocatier
GREFFONS
• AVOCATIER • MANGUIER
 Sécateur • Greffoir
• Ligatures et étiquettes • Greffeur
• Tabouret et sceau • Alcool et coton
TECHNIQUES DE GREFFAGE
 Préparation des greffons et des porte-greffes
Dans notre prélevons à l’aide d’un sécateur les
extrémités (aoutés) des branches d’une longueur
comprise entre 10 et 15cm; et débarrassons le des
limbes en laissant les pétioles.
Coupons les feuilles ainsi que toutes les
ramifications du porte-greffe en dessous et au
dessus de la zone de greffe(1/3 supérieur du porte
greffe).
Greffage proprement dit
Les méthodes de greffage sont nombreux et très
variés. Certains sont difficiles à réaliser et d’
autre présentent des taux de réussite très
faibles. Les méthodes qui suivent sont celles qui
d’après notre expérience et les témoignages
sont les plus faciles et donnent les meilleurs
résultats.
I. Greffe en écusson
• Coupons l’écorce du
porte-greffe de manière
à faire la lettre T.
• Soulevons l’écorce de
part et d’autre de la
lettre et coulissons le
greffons le greffons
préalablement préparé
à l’intérieur .
• Stabilisons l’ensemble .
II. Greffe à l’anglaise simple
• Réalisons une coupe en
biseau sur le greffon et
le porte-greffe.
• Mettons de manière
complémentaire les
deux plais en contact.
• Stabilisons l’ensemble.
III. Greffe à l’anglaise compliqué
• Un biseau simple est
réalisé, et ensuite deux
nouvelles de manière à
réaliser un V sur
l’ancien biseau(sur le
greffon et le porte-
greffe).
• Les deux coupes sont
ensuite enfilées .
• L’ensemble est stabilisé.
IV. Greffe en fente terminale
• Réalisons une double
coupe en biseau sur le
greffon.
• Coupons horizontalement
le porte-greffe fendons au
milieu sur une longueur
correspondant à celle du
double du greffon.
• Coulissons le greffons à
l’intérieur de la fente.
• Stabilisons l’ensemble.
V. Greffe par placage
• Réalisons une coupe de
3à5cm sur le porte-
greffe de coté.
• Posons le greffons sur le
porte-greffe en mettant
les deux plais en
contact.
• Stabilisons l’ensemble.
VI. Greffe par approche
• Réalisons des incisions
de 3 à 5cm de coté sur
le porte-greffe et
greffon(qui reste lié au
plant mère).
• Mettons les deux plais
en contact.
• Stabilisons l’ensemble.
VII. Greffe en fente de coté
• Réalisons un double
biseau sur le greffon.
• Incisons de coté sur le
porte-greffe.
• Coulissons le greffon
dans la fente.
• Stabilisons l’ensemble.
VIII. Surgreffage en couronne
• Réalisons sur une
ancienne souche vivante
d’arbre des incisions
verticales de 2 à 4cm.
• Réalisons des coupes en
biseau sur le greffon
ayant la longueur de
l’incision.
• Coulissons les greffons
sous l’écorce.
• Stabilisons l’ensemble.
SEVRAGE
Environ trois(03) à quatre(04) semaine après et
selon l’espèce, si la greffe a réussit , le greffon
commence à végéter.
On doit veiller à supprimer toutes les repousses
du porte-greffe.
NB: dans le cas d’une greffe par approche, on
doit coupé le porte-greffe au dessus et le greffon
en dessous de la greffe.
Les plants ainsi obtenu sont
destinés à la création des
nouveaux vergers d’arbres fruitiers.
Merci pour votre aimable attention!

NANFACK-TSAFOUET MAGELLAN-GABIN élève ingénieur agronome( fasa II)