Vous êtes sur la page 1sur 20

Exprimer la quantité

Qu’est-ce que la quantification?


• La quantification est le fait de déterminer la quantité de quelque chose,
d’exprimer une idée de mesure, de grandeur, de poids…

• Pour exprimer la quantité, on peut utiliser le pluriel du nom mais cela ne


suffit pas quand on souhaite préciser de quelle quantité il s’agit.

• Aussi pour compter, classer ou mesurer, utilise-t-on des chiffres (0 à 9) ou


des nombres (18 25, 250), ou d’autres termes dérivés des nombres comme
une dizaine, un million…

• On peut également exprimer la quantité en utilisant des noms (une foule,


une masse de gens), des adjectifs (nombreux), des adverbes
(énormément)…
Quantitatifs liés au nom

• Articles indéfinis
• Articles partitifs
• Nombres
• Termes dérivés des nombres.
• Expressions indéfinies
Les articles indéfinis
• L’article indéfini extrait un élément d’un ensemble que l’on peut compter.
Il introduit à l’existence un être, une chose ou une notion.

• Formes

• Attention aux changements:


– À la forme négative absolue: un, une, des → de, d’ + voyelle
Ex: J’ai des oignons → Je n’ai pas d’oignons.
– Des + adjectifs + nom: des → de, d’ + voyelle
Ex: Nous avons passé des vacances bien reposantes → Nous avons passé
d’excellentes vacances. MAIS des jeunes filles, des petits
pois, des grands-mères…(noms composés)
– De (préposition) + des → de, d’ + voyelle
Ex: J’ai des outils MAIS J’ai besoin d’outils plus perfectionnés.
• Emplois

– Valeur généralisante → appartenance à une espèce


Ex: Un homme est un bipède (n’importe quel homme)

– Valeur de présentation → personne ou objet réel que le locuteur


présente pour la première fois.
Ex: Un jeune homme a sonné à ma porte aujourd’hui. Le jeune homme…

– Valeur de l’adjectif numéral


Ex: Il a un ami.

– Valeur « particularisante » → si le nom est accompagné d’un adjectif


ou d’une expression ou relative à valeur d’adjectif.
Ex: Dans la vie, on rencontre des gens généreux et des gens égoïstes.

– Valeur emphatique → à la valeur de réalité s’ajoute une valeur de


qualité ou une valeur de quantité.
Ex: Il y avait un monde!
Les articles partitifs

• L’article partitif extrait une partie d’un ensemble. Mais avec l’article
partitif, cet ensemble est indénombrable, on ne peut le compter.

• Formes:

– * la plupart des grammairiens classent « des » uniquement dans les indéfinis. Cependant on peut se poser la
question:
• Il y a des étudiants qui manifestent sur le boulevard (certains étudiants → indéfini) // Ce sont des
étudiants de mon cours! ( une partie prise d’un ensemble → partitif?)

• Attention aux changements:


– À la forme négative absolue: du, de la, de l’ → de, d’ + voyelle
Ex: Voulez-vous du sucre? Non, merci, je ne prends pas de sucre.
– De (préposition) + du, de la, de l’ → de, d’ + voyelle
Ex: La carafe était pleine *de l’eau → La carafe était pleine d’eau.
• Emplois

– L’article partitif singulier ne s’emploi que devant des noms de matières


et des noms abstraits qui renvoient à des éléments que l’on ne peut pas
compter.
Ex: du sucre / de la farine / de l’alcool / de l’eau
du courage / de la force / de l’espoir / de l’énergie / de la
musique
– Remarque: ces groupes nominaux sont rarement en position de sujet.
Les nombres cardinaux

• Ils sont composés de tous les chiffres et de tous les nombres: ils apportent
des précisions chiffrées. Ce sont des mots simples ou composés.

• Ils se placent toujours devant le nom, sauf quand ils expriment un ordre de
succession.
Ex: Ouvrez le livre au chapitre trois, page cinquante-cinq.

• Orthographe et accords
– Les nombres sont invariables sauf: un/une; vingt et un/et une…
– Vingt et cent prennent une « s » quand ils sont multipliés (deux cents) et
redeviennent invariables quand ils sont suivis d’un autre chiffre (deux cent dix)
– Mille est toujours invariable: Il a fait sept mille kilomètres pendant les vacances.
– En dessous de cent, tous les nombres composés s’écrivent avec un trait
d’union, sauf dans la forme avec « et »: vingt-cinq; soixante-dix-sept mais
trente et un
Les nombres ordinaux

• Ils sont formés en ajoutant le suffixe « ième » au chiffre ou au nombre


(sauf premier, première).
– Deux > deuxième
– Trois > troisième
– Cent > centième
– Mille > millième

• On emploie la forme régulière « unième » dans 21º, 31º…: vingt et unième,


trente et unième…

• Attention! On distingue parfois « deuxième » (dans une série de plus de


deux) et « second » (s’il y a seulement deux éléments). Second se prononce
« segond ».
Ex: Il a été classé deuxième sur 30 au second semestre.
Termes dérivés des nombres

• Les fractions et les pourcentages


– Les fractions les plus courantes sont: un demi, un tiers, un quart, un dixième.

– Elles sont précédées d’un article défini ou indéfini.


Ex: Les trois quarts du temps, je vis en province. / Le foyer représente souvent
un tiers du budget d’une famille.

– Demi est un adjectif qui s’accorde avec le nom féminin singulier quand il est
placé après celui-ci.
Ex: Ils seront là dans une demi-heure, mais nous nous ne seront pas là avant une
heure et demie.

– Le nom correspondant à demi est « la moitié ».

– Les pourcentages expriment également une partie d’un tout. Comme les fractions,
ils peuvent être suivis de « de + nom ». Généralement, il n’y a pas d’article devant
les pourcentages.
Ex: la croissance annuelle sera cette année de 2% environ.

– À l’oral les pourcentages se prononcent « chiffre + pour cent »


• Les nombres collectifs

– Un duo, un couple (pour les personnes), une paire (surtout pour les
objets), un trio.
Ex: Une paire de chaussures. /Eva, Marine et Éléonore, quel trio
d’enfer!

– Un quatuor, un quintette (domaine musical)

• Les noms dérivés des nombres

– Million, milliard prennent une « s » quand ils sont multipliés. Ils peuvent
être suivis de « de + nom ».
Ex: La population française dépassait soixante millions d’habitants en
2001.

– Les noms en « –aire »: quadragénaire, quinquagénaire, sexagénaire,


septuagénaire, octogénaire, nonagénaire, centenaire… concernent
toujours l’âge.
Ex: En 1989, la France a commémoré le bicentenaire de la Révolution.
• Les noms collectifs

– Ils sont formés en ajoutant « –aine » à certains nombres cardinaux.

– Tous les nombres ne peuvent pas servir à former des nombres collectifs. On
ne peut pas dire, par exemple *treizaine ou *soixante-dizaine.

– Les nombres transformables sont:

• Les termes multiplicatifs

– Double, triple, quadruple, etc.


Ex: Avec ces vitamines, vos forces vont être décuplées. (= multipliées par 10)
Je te le rendrai au centuple (=cent fois plus)
Expressions indéfinies

• Expressions employées directement devant le nom

– Invariables et toujours employées avec un nom au pluriel.


• PLUSIEURS: J’ai lu plusieurs articles sur ce sujet.
• QUELQUES: J’ai fait quelques achats.

– Variables en genre et en nombre.


• CERTAIN(E)(S): Il faudra prendre certaines précautions.
• DE NOMBREUX / DE NOMBREUSES: J’ai relevé de nombreuses erreurs
dans vos calculs.
• TOUT /TOUS/ TOUTE (S) + déterminant: Vous ferez tous les exercices.
• Expressions employées avec « de ou d’ + nom »

– BEAUCOUP DE: Il n’y a pas beaucoup de place ici.


– TANT DE: On ne s’était pas vus depuis tant d’années!
– TELLEMENT DE: J’ai tellement de travail en ce moment!
– TROP DE: Vous prenez trop de médicaments.
– (TROP / TRÈS/ SI ) PEU DE: Elle consacre peu de temps à sa famille.
– UN PEU DE: Je prendrais bien un peu de salade encore.
– ASSEZ DE: Malheureusement ¡, nous n’avons pas assez d’argent!
– PLEIN(E) DE: Tu as vu sa lettre? Elle est plaine de fautes.
– UN GRAMME DE/ KILO DE / TONNE DE…: Je voudrais deux kilos de pommes
et cent grammes de jambon.
– UNE CUILLERÉE DE / UN VERRE DE / UN LITTRE DE / UNE PINCÉE DE /
UNE POIGNÉE DE: Prenez une cuillerée de sirop matin et soir.
– UN MORCEAU DE: Mange un morceau de viande, quand même!
– UNE PORTION DE: On t’a gardé une portion de gâteau.
– UN RESTE DE: Avec un reste de poulet, vous pouvez faire une bonne salade.
– UN TAS DE: J’ai un tas de choses à vous dire.
Quantitatifs liés au verbe
• Adverbes

– Les adverbes de quantité évoquent une quantité indéterminée, une quantité


évaluée globalement. Les adverbes d’intensité évoquent le dégrée plus ou moins
haut d’une qualité, d’un état, d’un sentiment.

– Ils se présentent sous la forme d’adverbes simples: assez, aussi, autant,


beaucoup, bien, combien, davantage, environ, fort, guère, même, moins, pas
mal, peu, plus, presque, quelque, si, tant, tellement, tout, très, trop…

– Ou des locutions adverbiales: à demi, à peine, à moitié, peu à peu, è peu


près, pas du tout, tout à fait.
Ex: Je n’aime pas du tout ce romancier.

– Certains modifient le verbe: beaucoup, tant, tellement, trop, peu, assez,


autant, davantage.
Ex: Je veux travailler davantage / peu / beaucoup…
• La place de l’adverbe

– Les adverbes qui déterminent un verbe se placent après le verbe à la forme


simple.
Ex: Il travaille beaucoup.

– À la forme composée, les adverbes de quantité et d’intensité se placent de


préférence entre l’auxiliaire et le participe passé.
Ex: Il a beaucoup travaillé.

– Dans les formules « verbe + infinitif », l’adverbe de quantité se place avant


l’infinitif.
Ex: Je veux bien y aller.
• Comparatifs

– C’est la comparaison qui porte sur les actions.

Ex: Mon fils m’écoute plus qu’avant.


Ce livre m’a plu autant que le précédent.
Alexandra parle moins qu’Ivan.

Attention! Il y a un autre adverbe comparatif : « (bien) davantage » qui


est équivalent à « plus » mais qui a un sens plus fort.
Ex: La géographie m’intéresse bien davantage que les sciences.
Quantitatifs liés à l’adjectifs et
à l’adverbe
• Adverbes
– Les adverbes de quantité évoquent une quantité indéterminée, une quantité
évaluée globalement. Les adverbes d’intensité évoquent le dégrée plus ou moins
haut d’une qualité, d’un état, d’un sentiment.

– Ils se présentent sous la forme d’adverbes simples: assez, aussi, autant,


beaucoup, bien, combien, davantage, environ, fort, guère, même, moins, pas
mal, peu, plus, presque, quelque, si, tant, tellement, tout, très, trop…

– Ou des locutions adverbiales: à demi, à peine, à moitié, peu à peu, è peu


près, pas du tout, tout à fait.
Ex: La bouteille est encore à moitié pleine.

– Certains modifient l’adjectif, le participe ou l’adverbe : si, très, tout, assez,


tellement, moins, plus, trop, un peu…
Ex: Il est assez intelligent. / Il comprend assez bien.

• Un adverbe qui détermine un adjectif ou en autre adverbe se place devant


l’adjectif ou l’adverbe.
• Comparatifs

– C’est la comparaison qui porte sur les adjectifs et les adverbes.

Ex: Tom est plus âgé que sa sœur.


Il est aussi amusante qu’elle.
Nana est moins sage que lui.

Vous aimerez peut-être aussi