Vous êtes sur la page 1sur 7

Après un concert

Le père : Alors, c’était comment ce concert ?


La fille : Génial ! En plus, en arrivant, on a vu les musiciens.
Le père : Ils n’étaient pas dans la salle ?
La fille : Non, dehors ! Et tout le monde attendait en prenant des photos ou en
filmant la scène !
Le père : C’est n’importe quoi, en prenant des photos on ne profite pas de l’instant
présent !
La fille : Peut-être, mais en n’en prenant pas, on n’a rien à montrer aux autres !
Le père : Bon, et le concert alors ?
La fille : Au début, il y avait le chanteur arrivant à cheval… C’était incroyable.
Maman était tout excitée ! Elle criait en faisant de grands gestes…
Le père : J’imagine très bien oui. Et tu as trouvé ça comment ?
La fille : À vrai dire, je n’étais pas très enchanté d’y aller au début. Mais, j’ai trouvé
ça vraiment très bien.
Le père : Martin n’était pas avec vous ?
La fille : Non, il a annulé au dernier moment. Il s’est blessé en tombant dans
l’escalier.
Le père : Rien de grave, j’espère.
La fille : Il a dit qu’il préférait ne pas bouger pour éviter que ça le devienne.
QUESTIONS :
1. La fille et sa mère ont vu quoi en arrivant ?
2. Au début du concert, le gens attendaient en faisant quoi ?
3. Comment le chanteur est-il arrivé sur scène ?
4. Pourquoi Martin n’est-il pas venu ?

VRAI-FAUX :
1. La fille a trouvé le concert génial.
2. Le père pense qu’on devrait profiter de l’instant présent.
3. Martin devait venir au concert.
4. Finalement Martin a préféré rester chez lui.
1. Elles ont vu les musiciens.
2. Ils attendaient en prenant des photos et en filmant la scène.
3. Il est arrivé à cheval. / Il est arrivé en faisant du cheval.
4. Parce qu’il s’est blessé en tombant dans l’escalier.

1. vrai
2. vrai
3. vrai
4. vrai
Quand on apprend le français et qu’on veut progresser, il faut mémoriser beaucoup
de vocabulaire, beaucoup de nouveaux mots.
Il y a plusieurs stratégies possibles pour cela. Par exemple, on peut mémoriser plus
facilement

– en écoutant la radio ou des CD,


– en regardant la télévision,
– en regardant des DVD,
– en écrivant les mots nouveaux sur un petit cahier,
– en allant voir des films français au cinéma,
– en faisant des listes de vocabulaire,
– en lisant des textes en français facile,
– en ayant des amis qui parlent français,
– en parlant avec des francophones,
– en écrivant des lettres ou des emails en français à son professeur ou son ami,
– en écrivant son journal intime et en le faisant corriger par son professeur,
– en apprenant des chansons (et en sachant beaucoup de chansons on peut aussi se
faire des amis en allant au karaoké),
– en étant toujours curieux, c’est-à-dire en cherchant dans le dictionnaire ou en posant
des questions au professeur ou aux autres élèves.
Formation du gérondif présent

Le gérondif présent permet d'indiquer que deux actions avec le même sujet se
déroulent en même temps. Il est toujours introduit par la préposition "en" et il
est invariable.

La règle de base pour construire le gérondif présent est de prendre le verbe à


la première personne du pluriel de l'indicatif présent et de remplacer la
terminaison -ons par -ant puis d'ajouter la préposition "en" devant le verbe.

Il est venu en chantant.

Attention !
Trois verbes ont une construction particulière.
être en étant
avoir en ayant
savoir en sachant