Vous êtes sur la page 1sur 29

L’IPHONE D’APPLE

INTRODUCTION
ACCROCHE

Aout 2018:Apple passe les 1000 milliards de
dollars de capitalisation boursière.
Produit phare: Iphone: un produit mondialisé: sa
conception, sa fabrication, son assemblage et sa
diffusion témoignent des logiques d’organisation
de l’espace économique mondial comme des
inégalités de développement et de richesse du
globe.
PROBLEMATIQUE

EN QUOI L’IPHONE EST IL UN
PRODUIT REFLETANT LE
FONCTIONNEMENT DE LA
MONDIALISATION ET SA
TERRITORIALISATION?
I – L’IPHONE: UNE PRODUCTION
INSCRITE DANS LA

MONDIALISATION
 1 .CONCEPTION CALIFORNIENNE
 Silicon Valley: siége cuppertino
Aujourd’hui

Deuxième centre de recherche et
de développement en Caroline du
Nord.
Implantation new-yorkaise de la
division marketing et publicité de
la marque.
2- UNE PRODUCTION
MULTICONTINENTALE

 Matières premières :Afrique équatoriale (étain, Coltan,
tantale), de Chine et Mongolie( terres rares).
 Les pièces sont produites en Europe de l’ouest (Allemagne,
France, Italie), en Asie de l’Est (Corée du Sud, Japon, Taïwan)
et depuis 2014 en Arizona (EU).
 L’assemblage se fait en Chine et au Brésil par deux firmes
taïwanaises:
 -Foxconn est présente à Shenzen, chengdu,Wuhan et Sao
Paulo
 - Pegatron est à Shanghaï
3-UNE DIFFUSION MONDIALE

LES APPLE STORE SONT DANS LES PAYS
RICHES ET DEVELOPPES MAIS APPLE TENTE
DE CONQUERIR LES MARCHES EMERGENTS
(CHINE,AFRIQUE DU SUD,BRESIL)

KEYNOTE (12 SEPTEMBRE 2018) ET VENTES


DE LANCEMENT SPECTACULAIRES
II- LA FILIERE IPHONEMOBILISE
UNE DIVERSITE D’ACTEURS

 A-STEVE JOBS ET TIM COOK,FIGURES
INDIVIDUELLES DE LA MONDIALISATION
ECONOMIQUE
 Steve Jobs (1995-2011),Tim Cook (2011-)inventeurs,
hommes d’affaires puissants.
 Grands shows de lancement commercial, culture du secret,
esthétisme, avance technologique.
 Donne le sentiment aux consommateurs d’appartenir à une
communauté de privilégiés adhérents à un ensemble de
valeurs.
B- LES TRAVAILLEURS DE LA TELEPHONIE
MOBILE,ACTEURS D’UN MARCHE
MONDIALISE

-1-Les employés d’Apple (ingénieurs, cadres en
charge de la direction, la conception, l’organisation
et la commercialisation)

-2- Les sous-traitants d’Apple assurent la


fabrication ( main d’œuvre moins chère et moins
protégée par des normes sociales et
environnementales)
C’est la nouvelle division internationale du travail
qui exploite les différentiels du marché de l’emploi.
3 -Les concurrents d’APPLE


Samsung ou Nokia stimulent
l’innovation et forcent Apple à
améliorer les fonctionnalités de
l’appareil, à susciter de nouveaux
besoins chez les clients et à proposer
un prix compétitif et adapté à de
nouveaux marchés.
C-LES ONG ET LES MEDIAS,ECLAIREURS ET
DECLENCHEURS MONDIAUX.


1- Les ONG sont des lanceurs d’alerte: elles ont
critiqué la responsabilité d’APPLE sur 4 plans:
-la responsabilité sociale
- la responsabilité environnementale (pollution et
« obsolescence programmée »
-la responsabilité géopolitique (guerre civile en
RDC – KIVU)
-la responsabilité culturelle (uniformisation
culturelle)
2-les médias

Ils sont le relais des alertes des
ONG (vagues de suicides chez
Foxconn) mais aussi aussi le relais
des lancements de produits Apple.
III-LE MARCHE MONDIAL DE L’IPHONE
FACONNE LES TERRITOIRES

A-Apple génère de nombreux flux
- flux immatériels( flux de décisions).
-flux matériels (matières premières, de
pièces détachées, de produits finis, les
circuits de recyclage)
Porte conteneurs ou avion-cargo.
B-DES TERRITOIRES HIERARCHISES PAR
L’IPHONE.

Chaque stade de la production
ou de la commercialisation est
lié à un ou des territoires qui
n’en retire pas le même profit.
C-APPLE CONSTRUIT DES
TERRITOIRES MONDIALISES

Apple stores sont dans des grandes
métropoles mondiales (lieux de la
mondialisation)
Homogénéisation des modes de
consommation.
Iphone objet de communication des
hommes d’affaires et des touristes.
CONCLUSION

IPHONE PAR SA CONCEPTION , SA
PRODUCTION ET SACOMMERCIALISATION
RELETE DONC BIEN LA
MONDIALISATION.CETTE FILIERE EXPLOITE
LES DIFFERENTIELS DU MARCHE DE
L’EMPLOI ET FONCTIONNE EN RESEAUX EN
S’APPUYANT SUR LES INEGALITES ENTRE
LES ESPACES A DIFFERENTES ECHELLES.