Vous êtes sur la page 1sur 16

CURRICULUM PRESCRIT

ET
CURRICULUM RÉEL

Chantier pédagogique
CSCV
Phrase-thème de ce chantier
Les véritables auteurs d’un programme scolaire
sont ses lecteurs (Perret et Perrenoud, 1990), en
particulier les professeurs. De phrases abstraites,
issues d’un texte, ils doivent faire des actes
d’enseignement et d’évaluation, des moments et
des contenus du travail scolaire quotidien. C’est
leur part dans ce qu’on appelle la transposition
didactique, c’est la source majeure de l’écart
entre le curriculum prescrit et le curriculum réel.
Du curriculum aux pratiques…, P. Perrenoud, 2000
Les rôles
• L’équipe des services éducatifs planifie,
organise et anime le chantier pédagogique.

• Les participants (personnel de direction et


enseignants innovateurs) assurent dans leur
milieu, en collaboration avec l’équipe des
service éducatifs, le suivi au chantier
pédagogique.
Les objectifs
• S’approprier la nouvelle version du
programme de formation de l’école
québécoise.
• Découvrir le bulletin informatisé CSCV et
exprimer ses attentes quant à son
développement.
• S’engager dans une action de suivi en lien
avec le contenu du chantier pédagogique.
Contexte de l’apprentissage
• Nous venons tout juste de recevoir une
nouvelle version du Programme de formation.
Nous devons prendre contact avec ce
document.
• Allons-nous retrouver du connu? Ou tout au
contraire, est-ce une version complètement
renouvelée? Y a-t-il des particularités de cette
version qui nous dérangent? Ou qui nous
plaisent vraiment?
Activation des connaissances
antérieures

Selon ma connaissance des anciennes


versions du Programme de formation de
l’école québécoise ou selon ce que j’en ai
entendu dire, que retrouve-t-on dans ce
Programme de formation ?
La matière grise Le cadre théorique

S’approprier le cadre théorique du Programme de formation.


Le cadre théorique
• Qu’est-ce que je connais du cadre théorique du Programme de
formation ?
• Dans chacune des équipes de travail, lire une des sections 1 à 8
du cadre théorique (voir Programme de formation, p. 2 à 10) en
pointant (par surlignage, par soulignage ou par toute autre
méthode) les principes-moteurs, les principes directeurs, les
principes théoriques, les énoncés philosophiques ou les valeurs
qui sont à l’origine du Programme et qui sont dans l’esprit de
la Réforme de l’éducation. Lire d’autres sections du cadre
théorique si nécessaire.
• Tirer individuellement des constatations, des conclusions.
Qu’est-ce que j’ai appris sur le cadre théorique ? (cahier de
traces) Échanger en sous-groupes sur les apprentissages faits.
Les contenus La ou les structures?

S’approprier la ou les structures du Programme de formation.


La ou les structures
• Qu’est-ce que je connais de la ou des structures du Programme
de formation ?

• En équipe, observer la ou les structures et retrouver dans le


Programme l’information présentée dans les sections 1.7 et 1.8
(pages 7 à 10).

• Noter les découvertes et observations faites.


Activité de synthèse Présentation commentée

S’approprier le Programme de formation de l’école québécoise.


Domaines généraux de formation
Compétences transversales
Activité d ’intégration
• Retour individuel sur les apprentissages de
l’avant-midi. (Cahier de traces)
• Relire tout ce qui a été noté dans son Cahier
de traces depuis le début de l’avant-midi.
• Noter les apprentissages les plus signifi-
catifs faits jusqu’à maintenant.
La problématique du bulletin
et une solution
• Présentation de l’état des travaux en cours
sur le bulletin-type de la CSCV.
• Cueillette des souhaits et des attentes des
participants.
• Vérification collective de la conformité de
ce bulletin avec le Programme de forma-
tion, l’esprit de la réforme et les prises de
position du ministre en juin 2001.
Préparation du prochain chantier
• Après avoir traité de la problématique du
bulletin dans ce premier chantier, il serait
pertinent de traiter dans le prochain chantier
de la problématique de l’évaluation, et de
l’évaluation dans les situations d’appren-
tissage signifiantes.
• Avoir donné un suivi à ce premier chantier
dans nos écoles respectives.