Vous êtes sur la page 1sur 27

LE FINANCEMENT DE LA

SANTE

Faculté de Médecine d’Alger


6ème année Sciences Médicales

Pr LAMRI Larbi
LE FINANCEMENT DE LA
SANTE
AXES D’INTERVENTION
I- PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT
II – TYPOLOGIE DE LA COUVERTURE DU RISQUE
MALADIE

III – EVALUATION DU SYSTEME DU FINANCEMENT


DE LA SANTE ET MECANISMES DE REMUNERATION
LE FINANCEMENT DE LA
SANTE
I- PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT
• FINANCEMENT DE LA SANTE: Préoccupation majeure de
tous les pays
•STRATEGIES DIFFERENTES MAIS UN SEUL OBJECTIF:
mobilisation de ressources pour satisfaire efficacement et
en toute équité les besoins sanitaires des usagers
PROBLEME ???: LA SANTE ne produit pas de revenus , elle
consomme des fonds qui proviennent des secteurs
économiques (sphère économique)
LE FINANCEMENT DE LA SANTE

RELATIONS ECONOMIE-SANTE

Prélèvements Fiscaux
ETAT Transferts sociaux, budgets (redistribution)

CHAMP SECTEURS
ECONOMIQUE SOCIAUX
(Santé)

Prélèvements sociaux ASSURANCE MALADIE Remboursements directs/Tiers Payant


Prélèvements sociaux
LE FINANCEMENT DE LA
SANTE

FINANCER LA SANTE = FAIRE QUOI ?


LE FINANCEMENT DE LA
SANTE
FINANCER LA SANTE = FAIRE DES TRANSFERTS
•? Capacité de mobilisation des fonds
• ? Acceptabilité de la collectivité de financer la santé (dans
quelle part du PIB), compétitivité avec autres secteurs
sociaux : éducation, logement social, eau potable, culture….
•? Quelle part financement public, financement privé
(sources et modalités de financement),
? Accès (barrière financière)
• ? Gestion et rationalisation des ressources disponibles
(efficacités allocative/opérationnelle)
LE FINANCEMENT DE LA SANTE
RELATION ETROITE : SANTE ET ECONOMIE
Economie faible, moribonde -->limite les moyens
à transférer à la santé

• Recettes fiscales moindres, budget santé insuffisant


-- déficit budgétaire --- alimente l’inflation qui
bloque l ‘investissement (machine économique)
-- augmentation des charges fiscales et sociales
R = C + I -- limitation de l’investissement ====
limitation de l’investissement facteur créateur de
richesses
•Chômage important
• Déficits des organismes de la sécurité sociale

• Rationnement des médicaments et


équipements

• Inflation, dévaluation monétaire


(augmentation coûts des inputs –
médicaments, équipements médicaux …)
• A l’inverse :
• Economie forte -->permet de transférer plus de fonds à la
santé
• Forte croissance permet d ’augmenter le budget santé
(recettes fiscales importantes)
• La croissance économique stimule un bon état de santé (+ d’
emploi + revenus + de consommation)
•La croissance crée de l ’emploi qui implique à son tour une
augmentation des ressources de la sécurité sociale
•Une forte croissance économique agit sur l’inflation et
renforce la parité de la monnaie locale ce qui implique une
réduction des coûts des inputs (médicaments,
équipements, ….)
LE FINANCEMENT DE LA
SANTE

Types de couverture du
risque maladie ?
LE FINANCEMENT DE LA
SANTE
• COUVERTURE INDIVIDUELLE (financement
individuel)
•COUVERTURE DE TYPE NON COMMERCIAL
(mutuelles)
•COUVERTURE COLLECTIVE DE TYPE COMMERCIAL
(Caisses d’assurances privées)
•COUVERTURE COLLECTIVE OBLIGATOIRE
ORGANISEE PAR L’ETAT (Sécurité sociale)
•COUVERTURE COLLECTIVE GRATUITE (partielle ou
totale)
LE FINANCEMENT DE LA
SANTE
PROBLEMATIQUE DU
FINANCEMENT DE LA SANTE

=
AVANT TOUT C’EST UNE PROBLEMATIQUE
DE L’ECONOMIE
II-TYPOLOGIE DU RISQUE MALADIE
Au prealable : differenciation
Maladie/Consommation de soins Consommation d ’un bien ou
service économique quelconque
Non désirée Désirée
Incertitude de l’avènement Programmée
Forte amplitude du coût Amplitude peu importante
Externalité négative (obligation de Externalité négative peu opératoire
consommation)
Domination du producteur sur le Expression du choix du consommateur :
consommateur Consommateur « ROI »

DOUBLE SOLIDARITE SOLIDARITE PEU OPERATOIRE


• Biens portant/mal portants
• Revenus élevés/bas revenus (impôts,
cotisations sociales)
Asymétrie de l’information Symetrie de l’information
TYPOLOGIE DES SYSTEMES

CARACTERISTIQUES SYSTEMES DE SANTE/FINANCEMENT


Nationalisés, Intermédiaires Libéraux
publics
Financement .Étatique, Cotisations Caisses
budgétisé, basé sociales d’assurances
sur l’impôt assurance privées, pauvres
maladie ,HMO fonds
obligatoire fédéraux
Mécanismes de .Capitation .Budget global .Paiement à l’acte
rémunération .Dotation .Tarif à l’acte . Taux forfaitaire
budgétaire .Forfait journalier . Pré-paiement
Contractualisée
DNS/PIB 6-8 % 8-14% 12-18%

Couverture/accès .Universelle Universelle .Assurés


.Médicaid,
Médicare
FINANCEMENT DES SYSTEMES DES SANTE DANS LE MONDE

CARACTERISTIQUES SYSTEMES DE SANTE/FINANCEMENT

Nationalisés, Intermédiaires Libéraux


publics
Pays représentatifs Angleterre, pays France, Japon, USA, Suisse
scandinaves, PB,
Canada Allemagne,Italie
Temps de réponse à Délais longs, files Rapide et Rapide, efficace
la demande d’attente efficacité correcte
hospitalisations (équip?)
Usage des ressources Inefficacités Efficacité Rentabilité
allocative et correcte jugée élevée
opérationnelle (niveau micro)
Etat de santé de la Bon mais files Bon en général Bon une partie
population d’attente des populations
marginalisées
LES SYSTEMES DE SANTE DANS LE MONDE
CARACTERISTIQUES
SYSTEMES DE SANTE/FINANCEMENT
Nationalisés, publics, Intermédiaires ,Libéraux
Financement
.Étatique, budgétisé, basé sur l’impôt
Cotisations sociales assurance maladie obligatoire
Caisses d’assurances privées, pauvres ,HMO fonds fédéraux
Mécanismes de rémunération
.Capitation
.Dotation budgétaire Contractualisée
.Budget global
.Tarif à l’acte
.Forfait journalier
.Paiement à l’acte
. Taux forfaitaire
. Pré-paiement
.DNS/PIB 6-8 % 8-12% 12-15%
Couverture/accès
Universelle .Universelle Assurés .Médicaid, Médicare
FINANCEMENT DES SYSTEMES DE
SANTE

III- EVALUATION DU SYSTEME D’U FINANCEMENT DE LA SANTE ET


MECANISMES DE REMUNERATION

NIVEAUX D’ANALYSE : 3

• NIVEAU MACRO ECONOMIQUE (échelle nationale, globale)

•NIVEAU MESO ECONOMIQUE (à l’échelle d’un secteur, un


programme)

•NIVEAU MICRO ECONOMIQUE (à l’échelle d’une entité, une


intervention de santé, un produit)
:

• INEXISTENCE D’UN SYSTEME PUR

• CUMUL DE DIFFERENTS TYPES AVEC


DOSAGE DIFFERENT

• MAIS IL Y A TOUJOURS UN MODE


DOMINANT

•RESSOURCES PROPRES/RESSOURCES
EXTERIEURES

*
LES SYSTEMES DE SANTE DANS LE
MONDE
B- CRITERES D’EVALUATION : 3 critères

• EQUITE

•EFFICACITE

•PERENNITE
EQUITE ?

Critère fondamental d’accès aux soins/contribution aux


dépenses

DEUX INTERPRETATIONS :

• Offrir les prestations sanitaires à ceux qui en ont besoin et à


ceux qui en expriment la demande

•Prélever en fonction du niveau des revenus de chacun


(Indice d’équité du financement de la santé OMS : Algérie,
Maroc, Tunisie)
EQUITE
POUR PRODUIRE UNE INTERVENTION DE SANTE IL Y A
MOBILISATION DE RESSOURCES : de quelles poches elles
proviennent ?

INPUTS

- Personnel (main d’œuvre)


- Diverses fournitures)
- Bâtisses (amortissement) OUTPUT
- Equipements (amort.)
-……

_______AMONT__________________________________AVAL_____________
ENSEMBLE DES DEPENSES(COUT TOTAL)

CONTRIBUTION ACCES
EFFICACITE ?

Critère fondamental d’ utilisation des ressources

DEUX INTERPRETATIONS :

• Permet d’atteindre les objectifs définis (sanitaires )

• Gérer de manière rationnelle les ressources (management,


optimisation, RCB, organisation, exploitation équipements,
compétences et rendements des personnels…)
PERENNITE ?

Critère fondamental de continuité du financement de la santé


et d’apparition de remise en cause en période de crise
économique

DEUX INTERPRETATIONS :

• Durable dans le temps

• Peut être reproduit avec les ressources locales


C- MECANISMES DE REMUNERATION : 7 mécanismes
A L’ACTE:défini par service fini

• AU CAS (A l’épisode): ensemble de services ou d’une période de soins

•FORFAIT (Forfait journalier): montant fixe par jour de soins ou


d’hospitalisation

•TAUX FORFAITAIRE (Paiement par prime): montant convenu (global)


pour ensemble services fournis

•CAPITATION: somme fixe versée par individu sur liste de médecin

•SALAIRE: montant fixe sans rapport avec l’activité

•BUDGET:montant forfaitaire fixé d’avance


INCITATIONS :
+ (inciter à augmenter) -- (inciter à diminuer) O (indifférent)

EFFICACITE COUT
Mécanismes Nombre cas Quantité Dépenses Substitution
(patients, (composition de services à
journées) organique) coût + élevé
ACTE

CAS (Episode)

FORFAIT
(Journalier)
TAUX FORFAITAIRE
(Prime)
CAPITATION

SALAIRE

BUDGET(global/pos
EFFICACITE COUT
Mécanismes Nombre cas Quantité Dépenses Substitution
(patients, (composition de services à
journées) organique) coût + élevé
ACTE + + + +
CAS (Episode) + 0 0 -
FORFAIT + - + -
(Journalier)
TAUX FORFAITAIRE + 0 O -
(Prime)
SALAIRE - 0 0 0
BUDGET(global/pos - - - -
te
SOLUTION + -
OPTIMALE
EFFICACITE COUT
Mécanismes Nombre cas Quantité Dépenses Substitution
(patients, (composition de services à
journées) organique) coût + élevé
ACTE +/+ +/+
CAS (Episode) +/0 -/0
FORFAIT +/0 0/0
(Journalier)
TAUX FORFAITAIRE +/0 0/-
(Prime)
CAPITATION +/0 0/-
SALAIRE -/0 0/0
BUDGET(global/post -/- -/-
SOLUTION + -
OPTIMALE