Vous êtes sur la page 1sur 39

Chapitre 1:

Présentation du système fiscal


algérien
Contenu du cours « Fiscalité » - Semestre 2 – 2016/2017

Volume horaire semestriel: 15 heures


Nombre de séances: 12
Durée d’une séance: 1h 15 min

8/2 15/2 22/2 1/3 8/3 15/3 5/4 12/4 19/4 26/4 3/5 10/5
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

• Présentation du système fiscal algérien


• IBS
• TAP
Contenu du chapitre: Présentation du système fiscal algérien

• Généralités sur le système fiscal algérien


• Classification des impôts
• Organisation de l’administration fiscale
Présentation du système fiscal algérien

La réforme fiscale algérienne date d’avril 1992 où elle a connu


une mise à niveau par rapport à la pratique fiscale universelle.

En matière d’impôts directs, la réforme a introduit le principe


de séparation entre la personne physique et la personne morale.
A cet effet, lorsque le redevable est une personne physique celle
ci est assujettie à l’impôt sur le revenu global (IRG) alors que
lorsqu’il s’agit d’une personne morale elle est assujettie à l’impôt
sur les bénéfices.
L'impôt constitue un prélèvement obligatoire effectué par voie
d’autorité par une administration (État, collectivités territoriales,
provinces, régions et départements, communes etc.) sur les
ressources des personnes vivant sur son territoire ou y possédant
des intérêts, pour être affecté aux services d'utilité générale.
Composante essentielle mais non exclusive des
ressources publiques, qui comprennent
également les emprunts et les produits
domaniaux, l'impôt occupe aujourd'hui une
place prépondérante au sein des
« prélèvements obligatoires ».

Il est désormais classique de définir l'impôt


comme « une prestation pécuniaire, requise
des particuliers par voie d'autorité, à titre
définitif et sans contrepartie, en vue de la
couverture des charges publiques ».
En règle générale, l'impôt peut taxer un revenu (Impôt sur
le Revenu, Impôt sur les sociétés), un capital (Impôt de solidarité
sur la fortune, Taxes foncières, droits de mutations, droits de
succession) ou une dépense (Taxe sur
la Valeur Ajoutée, Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers).
• Les impôts directs touchent le contribuable
nommément, et sont assis sur une assiette
constante (revenu, capital...).

• Les impôts indirects sont ceux qui touchent


une matière imposable quel que soit le
contribuable. Ils reposent sur une assiette
irrégulière, intermittente, tout au long de
l'année. Les impôts indirects tels que la TVA
sont souvent qualifiés d'impôts indolores
(invisibles) car le redevable réel tend à
percevoir les taxes comme une part du prix
normal des biens.
A/ Si vous êtes une personne physique :

Vous êtes soumis :


 à l'impôt sur le revenu global (IRG) lorsque vous réalisez
un revenu correspondant à l'une des catégories
suivantes :
 Bénéfices professionnels ;
 Revenus des exploitations agricoles ;
 Revenus de la location des propriétés bâties et
non bâties;
 Revenus de capitaux mobiliers ;
 Traitements, salaires, pensions et rentes
viagères ;
 à la taxe sur l'activité professionnelle (TAP),
si vous exercez une activité dont les profits
relèvent de la catégorie des revenus
industriels et commerciaux, ou des
bénéfices non-commerciaux.
 à la taxe foncière (TF), au titre de vos
propriétés bâties ou non bâties à
l'exception de celles exonérées par la loi.
 la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les
opérations commerciales, industrielles,
artisanales ou non commerciales.
B/ Si vous êtes une société de capitaux :

 Vous êtes soumis :


 à l'impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS)
sur tous les revenus réalisés dans le cadre de
votre exploitation, y compris les gains
exceptionnels;
 à la taxe sur l'activité professionnelle (TAP);
 à la taxe foncière (TF);
 à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).
La fiscalité est un instrument de régulation
économique à fort impact qui est généralement
mis en œuvre par les pouvoirs publics, soit
comme outil d’incitation pour encourager et
développer les activités de production, soit en
revanche comme instrument de découragement
des productions et des consommations dans le
but de limiter et/ou de freiner des activités peu
utiles.

12
L'entreprise est le lieu privilégié de la ponction fiscale,
sous toutes ses formes :

• L'entreprise paie des impôts sur son chiffre d'affaires


(TAP et TVA);
• L'entreprise paie des impôts sur les salaires qu'elle
octroie à ses travailleurs (IRG/Salaires);
• L'entreprise paie des impôts sur ses bénéfices
d'exploitation (IBS);
• L'entreprise paie des impôts sur ses bénéfices
extraordinaires (telles que les plus values de cession
d'immobilisation, …etc.

13
Classification des impôts
La fiscalité :
instrument de régulation
économique et sociale

Régulation sociale
Régulation économique
Equité dans la répartition
Incitation ou dissuasion
des revenus

09/11/2018 15
CLASSIFICATION DES IMPOTS

• Classification fondée sur la nature de l’impôt;

• Classification fondée sur l’étendue du champ


d’application;

• Classification fondée sur les conditions d’établissement


de l’impôt.
Classification fondée sur la nature de l’impôt

• Impôt direct et impôt indirect ;


• Impôt et taxe ;
• Fiscalité et parafiscale.
A. Distinction Impôt direct et impôt indirect

Impôts directs Impôts indirects

Ils touchent la propriété, la Ils touchent l’utilisation du


profession, le revenu. Ils se revenu. Ce sont des impôts sur
perçoit en vertu de rôle la dépense pour la
nominatif et passe consommation des biens ou des
directement du services et sont payés
contribuable à la caisse du indirectement et à l’occasion
trésor public. par l’utilisateur au moment de
consommer
Critères de distinction

La distinction entre impôt direct et impôt indirect peut


être abordée à travers les points de vue suivants:

 du rendement ;
 de la perception ;
 de la justice fiscale.
1) Du point de vue du rendement

L’impôt indirect est :

 Plus souple et plus élastique


 Suit le développement de la richesse, et de la
consommation des produits.
 Productif, en période d’expansion
 Improductif, en période de récession.
2) Du point de vue de la perception

Les impôts directs: Les impôts indirects:


sont plus coûteux à
percevoir car ils sont sont inclus dans le
assis sur des éléments prix.
non apparents et parfois
faciles à dissimuler
3) Du point de vue de la justice fiscale

Impôts directs Impôts indirects

Sont plus justes car frappent les


ils frappent des contribuables sans
richesses ou des tenir compte de leurs
revenus selon les facultés contributives,
facultés contributives proportionnels (taux
des citoyens. fixe) auxquels on ne
peut apporter de
correctif
B. DISTINCTION IMPOT ET TAXE.

L’impôt est un: La taxe est un:


 Prélèvement d’ordre général (établi et  Prélèvement effectué pour un service
recouvré par voie d’autorité ou de contrainte, rendu et perçue sur les usagers ou les
en vertu d’actes de puissance publique (la loi). utilisateurs (taxes postales).

 Obligatoire, sans contre partie (il n’y a  Sans corrélation nécessaire avec le
pas de corrélation entre l’impôt payé par le
contribuable et les prestations fournies par coût du service.
l’État)

 Affecté à la couverture d’une dépense  Existence d’une contrepartie. (perçues à


l’occasion de la prestation fournie par un
publique particulière (couvrir les charges service public.)
publiques et de les répartir en fonction des
facultés contributives des citoyens)
C. DISTINCTION IMPOT ET TAXE PARAFISCALE.

 La parafiscalité est constituée de l’ensemble des taxes,


cotisations et prélèvements divers ne rentrant pas dans le
budget de l’État, mais perçus par des organismes autonomes.

 La parafiscalité représente l’ensemble des taxes ou cotisations


destinées à assurer le fonctionnement de services publics;
 Elle est prévue par la loi au même titre que l’impôt;
 Elle est la contrepartie de prestations fournies;
 Elle est tantôt obligatoire (sécurité sociale), tantôt non
(mutuelle).
Organisation de
l’administration fiscale

09/11/2018 25
Organisation de l’administration fiscale

09/11/2018 26
Dans l’organisation de l’administration fiscale, représentée par la
Direction Générale des Impôts (DGI), nous retrouvons:

 Les services centraux (Administration centrale)


 Les services extérieurs

09/11/2018 27
L’administration centrale DGI est composée de 8 directions centrales:

 Direction de la Législation et de la Réglementation Fiscales (DLRF)


 Direction des Opérations Fiscales et du Recouvrement (DOFR)
 Directions des Recherches et Vérifications (DRV)
 Direction de l’Information et de la Documentation Fiscales (DIDF)
 Direction du Contentieux (DCX)
 Direction de l’Informatique et de l’Organisation (DIO)
 Direction de l’Administration des Moyens et des Finances (DAMF)
 Direction des Relations Publiques et de la Communication (DRPC)

09/11/2018 28
Les services extérieurs de la DGI sont représentés par:
 DRI: Direction Régionale des Impôts:
 est constituée de 9 directions régionales de Wilaya
(DRI Alger, Blida, Sétif, Ouargla, Annaba, Oran, Béchar,
Chlef et Constantine)
 DIW: Direction des Impôts, de Wilaya:
 SDOF: Sous Direction des Opérations Fiscales
 SDCX: Sous Direction du Contentieux fiscal.
 SDR: Sous Direction de Recouvrement
 SDCF: Sous Direction de Contrôle Fiscal
 SDM: Sous Direction des Moyens.

09/11/2018 29
1: Organisation actuelle des services extérieurs
1.1 Organisation des DRI:
DRI
DIWs

SDOF SDCX SDR SDCF SDM

Inspection Recette
des impôts des impôts

09/11/2018 30
1: Organisation actuelle des services extérieurs
1.2: Organisation des DIWs

DIWs

SDOF SDCX SDR SDCF SDM

Inspection Recette
des impôts des impôts

09/11/2018 31
2-Nouvelle organisation de l’Adm. Fiscale / extérieurs :
( D.E n° 03 – 194 du 18/09/06)

DGE (01/01/2005)
CDI
(Contribuables CPI
(Contribuables moyens)
importants) (Contribuables petits)
·Titulaires de profession
·Entreprises pétrolières et ·Contribuables soumis au régime
libérales (BNC)
minières du forfait (IFU)
·Entreprises ou personnes
· Entreprises étrangères ·Personnes réalisant des revenus
physiques soumises au
·Sociétés de capitaux et professionnels (IRG/Domicile)
régime du réel (BICA)
groupements ·Personnes réalisant des revenus
(CA 100.000.000 DA) (*) immobiliers et fonciers
(RF,PVC,ISP,TFTA)

(*) N.B : Renvoi à un arrêté du Ministère des Finances pour la fixation du seuil de C.A
(Art 54 de la Loi de Finances pour 2007). Actuellement > 500 MDA pendant
02 exercices.

09/11/2018 32
• Organisation de la DGE (Direction des Grandes Entreprises)

DGE

Accueil et Recette
information des impôts

Sous direction Sous direction Sous direction du Sous direction du Sous direction
des hydrocarbures de gestion contrôle fiscal contentieux des moyens

09/11/2018 33
Organigramme d'un CDI
(Centre des Impôts) :

Cellule Chef du
Contentieux
informatique centre

Accueil et Contrôle
Information Gestion Recouvrement et
des contribuables. Recherche.

09/11/2018 34
• La première étape clé de cet ambitieux projet
a été franchie en 2009 avec l’ouverture du
centre des impôts pilote de Rouïba.

• Avec ce retour d’expérience extrêmement


encourageant, la Direction Générale des impôts
a procédé à la fin de l’année 2011 à la mise en
service de six CDI dans les wilayas de
Mostaganem, Sidi Bel Abbès, Mascara,
Guelma , Oum El Bouaghi et Souk Ahras.

09/11/2018 35
Organigramme des CPI
(Centres de Proximité des Impôts)
Cellule
Chef du
Informatique
centre
Statistique.

Accueil et
information
Gestion Recouvrement contrôle et contentieux
Des
Contribuables. recherche

09/11/2018 36
• La création des CPI en remplacement des actuelles
structures (Inspections-Recettes) a pour objectif de
garantir une meilleure qualité de services rendus aux
contribuables par la simplification, l’harmonisation et
la modernisation des procédures ;

• Le CPI s’inscrit dans le cadre d’un objectif à long


terme à réaliser par étapes successives. C’est ainsi,
que sur les deux cent cinquante (250) centres de
proximité des impôts prévus à travers le territoire
national, douze (12) ouvriront leurs portes d’ici la fin
de l’année 2012.

09/11/2018 37
• Objectifs de la réforme

• Regroupement des missions (assiette, recouvrement,


contentieux, contrôle).
• Modernisation et simplification des procédures.
• Amélioration de la qualité de service.
• Amélioration de la gestion et du contrôle des
dossiers.
• Différenciation dans la gestion des contribuables.

09/11/2018 38
Fin du chapitre, merci pour votre
attention