Vous êtes sur la page 1sur 130

UNIVERSITE DE FARHAT ABBAS

DEPARTEMENT D’ARCHITECTURE

LA SANTE
REALISE PAR
LES ENSEIGNANTS
MANAOUIL ILYES
G.HAMMACHI
MERZOUKI MOUFID
H.MAROUANI
BEDDAR BILLAL
BAHRI MOHAMED
1. Introduction
2. Présentation Du Thème
3. Définition De La Santé
4. Structure Du Système Sanitaire En Algérie.
5. Aperçu Historique Sur L’architecture Hospitalière.
6. Analyse Des Exemples.
 CHU SETIF
 POLYCLINIQUE BIZZARD
 CLINIQUE LES PINS
 SALLE DE SOINS
Longtemps considérée comme un domaine a part,
la construction hospitalière est depuis quelques
années l’objet d’une réflexion architecturale et
urbaine. Rompant avec la politique des modèles,
la conception de ce type d’équipement a évolué et
s’est diversifiée tant d’un point de vue formel que
morphologique et fonctionnel. Parallèlement la
programmation hospitalière s’est généralisée et
affinée, prenant en compte les besoins du
personnel et l’évolution des pratiques médicales
comme les progrès technique et technologique.
C’est un thème parmi les plus complexe pour
l’architecte, par sa complexité dans le fonctionnement
car les équipements sanitaires s’adressent aux être
humains malades
L’est un équipement complexe qui nécessite d’être
examiné profondément par ce que l’hôpital est presque
le seul outil de la santé, dont le rôle est primordial, c’est
pour cette raison que la conception d’un hôpital doit
répondre en première lieu aux exigences spatiaux ,
fonctionnels technologiques et sanitaires, c’est-à-dire
que l’ensembles des volumes doivent être en fonction de
leur vocation thérapeutique
Comment peut on arriver a projeter un organisme
hospitalière qui répond a ces exigence?
La santé se définit comme le bien « bien-être »
physique, moral et social de l’être humain.
La santé publique est une donnée primordial. LA
ROUSSE la définit comme « état de de
fonctionnement de l’organisme en l’absence de
maladie , être en bonne santé consiste a dominer et
vaincre avec succès des influences néfaste ».
Pour le praticien : la santé se définit par l’absence des
symptômes qui caractérisent les maladies :
tuberculose, angine, tétanos, variole,…..mais le
développement des maladies psychologiques pose la
limite de cette définition.
Selon la préambule de la charte de l’organisation de la
santé OMS « la santé est une état complet de bien être
physique, mental et social »
La santé de tous les peuples est une condition
fondamentale de la paix du monde et de la sécurité,
elle dépend de la coopération la plus étroite des
individus et des états.
Il est a signaler l’importance de la nutrition, des
condition d’habitat et d’hygiène.
La santé est donc conditionnée par le niveau social.
Structure Du Système Sanitaire En Algérie

DDS

Établissements Établissements
public sante de public
proximités hospitalière

SALLE DE MATERNITE HOPITAL CHU


POLYCLINIQUE HOPITAL
SOINS
SPEALISE
Chronologiquement, l'initiative de la création
d'établissement pour les voyageurs, pèlerins et malades pauvres
remonte a la création des grandes monastères bouddhiques en
inde et a Ceylan a partir de III siècle avant J.C.
A Byzance, en 325 op. JC, prescrire aux évêques de disposer
dans chaque ville d’un lieu appelé « Xenodochium », ou les
voyageurs et les pauvres seront hébergés et soignés.
Les fondations se multiplient, leur administration est
codifiée par une législation nouvelle qui servira de modèle a
l’occident pendant des siècle.
L’organisation des hôpitaux byzantins influença certainement
les pays qui eurent des contacts étroits avec Constantinople :
l’occident d’une part et les arabes d’autre part.
Au cours des de dépression économique et
démographique du haut de moyen âge, les fondation
hospitalières dans l’occident chrétien sont nombreuses
mais modestes
Le monde islamique se construit et s’organise du
VIIème et XIIème siècle, dans toutes les villes, les centres
social s’édifie, comprenant la mosquée, l’hôpital, l’école
théologique, la bibliothèque…….etc.
Un trait original qui sera suivi par l’occident à partir
XVème siècle, consiste en l’admission de malade
mentaux soumis a un régime relativement humain.
Dans l’orient bouddhique, les institutions d’assistances
médicales et sociales reste de caractère bénévole et local
et il n’existe rien qui puisse correspondre au cadre
administratif et législatif.
:

Jusqu'au XVIe siècle, la fonction hospitalière est assumée par l'église qui adapte
ses bâtiments pour l'hébergement et les soins des malades.

les églises hospitalières au moyen –âge la Gravure Hôtel-Dieu de Paris au


halle s’émancipe formant l’hôtel - dieu XVIIème siècle
l’hôpital de SAIN-LUIS conçu par
l’architecte CLAUDE VELLEFAUX 1788
c’est le plus ancien hôpital parisien,

autre hôpital conçu par l’architecte


ROVEHEAD en Grand Bretagne en 1764,
cet hôpital véritable précurseur de
l’hôpital pavillonnaire
L’incendie de l’hôtel dieu 1772
Pour sa reconstruction plus de 50 projet
Architecturaux ont été produit mettant a
jour qui allait faire naître le grand principe
de l’hôpital dont le but de recherche une
repense architecturale
et urbain adapté a la nouvelle conception
de l’hôpital comme machine a guérir.
L’un du projet proposé pour la
reconstruction de l’hôtel dieu reflète les
idées de J.R TENON
a servir le modèle théorique premier
hôpitaux
pavillonnaire français , le projet conçu par
l’architecte Bernard Poyet qui répond a la
demande
de la nouvelle médecine clinique.
l’architecture ventilée modèle révolutionnaire
L’application de ces modèles
L’hôpital LARBOISIERE a été construit par
l’architecte MARTIN PIERRE GHAUTIER (1790-
1855)
Cet hôpital est issu d’une nouvelle politique des
répartitions des hôpitaux

L’hôpital de JOHNS HPKINS, hôpital


construit en 1876 à Baltimore
qui influença la construction des
nombreux hôpitaux américains durant
un quart de siècle.
La découverte du monde
microbien et des
méthodes d’antisepsie et
puis asepsie font très vite
tomber la certitude de
théorie tenonien et ses
implication architecturale,
ces nouvelle conceptions
se traduise par une
fragmentation et une
autonomie plus
importante, des bâtiment
devenus des unité
autonome (mini-hôpitaux)
repartie en fonction de
pathologie donc les
hôpitaux deviennent plus
pavillonnaires encore.
Hôpital Bretonneau Hôpital ménolmontant

Cité jardin hospitalière


de grange blanche a
Lyon

Hôpital brugmann de
Bruxelles
Les architectes développent
et exploite un certains
nombres de principes liés à
la fois à l’évolution des
conception médical et au
progrès de technique de
construction

LA SUPERPOSITION DES PAVIONS


L’hôpital huriez a
Lille

L’hôpital Beaujon 1977


 la logistique médicale
 la logistique hôtelière
 la logistique technique
 service mortuaire
Il concerne l'accueil des malades et des blessés se présentant spontanément ou amenés par des ambulances ou
véhicules. Le rôle d'une structure d'urgences est d’accueillir sans sélection, toute personne se présentant en
situation d'urgence, et la prendre en charge, notamment en cas de détresse et d'urgence vitales.
-L’IMPLANTATION DANS L’HOPITAL :
L’implantation du service tient compte de l’organisation générale de l’hôpital et de son environnement. Le SU
doit être visible et accessible de la porte principale. L’entrée est spécifique, distincte et directe, de plein
pied, adaptée aux handicapés.

Salle d’attente

Radio diagnostic

Consultation

Laboratoire

Hospitalisation Soins Sortie


Courte durée

Hospitalisation
Soins intensifs Bloc opératoire Médecine
LE DEPARTEMENT DE MEDECINE.
Il englobe les différents services assurant les soins aux malades.
LES UNITES DE SOINS.
Les unités de soins abritent les malades hospitalisés ainsi que les
services de suivi de soins.

Chambre à 1 lit Chambre à 2 litS.


SANITAIREET DOUCHES
COMMUNES

CHAMBRES
LOCAL OFFICE ALIMENTAIRE LOCAL DE LINGERIE

DECHETS

SALE SALLE DE
DESINFECTION
DE SOINS

SALE DE LOCAL DE STOCKAGE


PREPARATION DE DU MATERIEL
SOINS

BUREAU INFIRMIER

PHARMACIE

SALE BUREAUX STAFF


MEDICAL
D’EXAMEN

HALL D’ACCUEIL ET
D’ATTENTE
ENTREE

La réanimation CHAMBRE DE
médicale est GARDE COLLOQUE STAFF MEDICAL
une unité de
soins pour
malades graves SAS

dont le
pronostic vital
est en jeu. CHAMBRE CHAMBRE

C'est un service
qui nécessite:
•une CHAMBRE CHAMBRE

fonctionnalité
permettant une PAILLASSE
rapidité des CHAMBRE CHAMBRE
soins.
•Un
environnement MATERIEL SAS
SALLE DE
STERILISATION
aseptisé de part ET PHARMACIE
le risque L'ABORATOIRE
potentiel BUREAU INFIRMIER CHEF HALL D'ENTREE ACCUEIL
d'infection.
INFORMATION
Il englobe les différentes spécialités de la chirurgie :
A)- La chirurgie viscérale et l’urologie.
B)- La chirurgie cardiovasculaire.
C)- La chirurgie thoracique.
D)- La chirurgie orthopédique et traumatologique.
E)- La neurochirurgie.
Chaque spécialité comporte un quartier opératoire avec le service
d’accueil des malades, le bloc opératoire avec la salle de réveil et enfin le
service de réanimation chirurgicale ou post-opérés.
UNITE
DE
CHIRURGIE

QUARTIER OPERATOIRE

SEVICE
ACCUEIL ET BLOC SERVICE DE
HEBERGEMENT DU REANIMATION
OPERATOIRE
MALADE CHIRURGICALE
Il comprend trois zones bien distinctes :
1. La zone de transfert ou dite de douane.
Elle est repartie en trois sas d’accès qui assurent respectivement :
a) - l’accueil du patient, son transfert et sa préparation.
b) - l’entrée et la sortie du personnel transitant obligatoirement par des
vestiaires sanitaires.
c) – la réception du matériel et sa désinfection.
2. l’unité opératoire.
Elle comprend les salles d’opération, auxquelles sont rattachées des locaux
assurant et préparant le malade, le personnel, le matériel et la matière. Elle
intègre également la salle de réveil ; cet espace doit être conçu de façon à
être facilement accessible en venant de la salle d’opération et à disposer
d'une sortie permettant de quitter directement le bloc opératoire.
3. La zone post-opératoire :
C’est un espace où s’effectuent les soins intensifs pour les malades opérés.

Le quartier opératoire est une entité particulièrement protégée et isolée des


circulations générales d’une part et d'autre part, rapidement et facilement
accessible pour le service d'urgences, les soins intensifs et la stérilisation.
Salle d’opération. Salle de réveil
Accueil Préparati Salle Reconditionn départ
Récepti on d’opérati ement
on condition on
nement
patient Accueil pré Acte
du transfer anesthési opératoir transfer réanimation
patient t e e t Hébergeme
réveil nt

personnel Vestiair change Lavage Acte Vestiair


e des opératoir Déshabillage e
extérieu mains e extérieu
r r

Matériel Récepti Dé Préparati Acte Décontaminat stock Elimination


on conditi on opératoir ion tri stérilisation
contrôl onneme interventi e reconditionne
e nt on ment
Services
Technique et
logistique

La logistique La logistique La logistique


médicale hôtelière technique

le laboratoire le service de Maintenance et


la pharmacie Restauration approvisionnem
le service de la lingerie. ent
stérilisation La morgue Evacuation et
traitement des déchets
1- LE LABORATOIRE : est une unité technique à part entière.
Il est divisé en plusieurs disciplines : biochimie, immunologie.
Bactériologie, parasitologie, et anatomopathologie. C’est une organisation
spatiale dotée d’espaces et de matériels affectés à chaque discipline.
Sa fonction est de donner des informations pour le diagnostic – le
traitement- et l’évolution des malades.
URGENCES

CONSULTATION LABORATOIRE DEPARTEMENT DE


EXTERNE MEDECINE
CENTRAL

DEPARTEMENT DE
CHIRURGIE
2-Le service de radiologie :
C'est un espace regroupant les différentes
techniques d'imagerie et dont la fonction est
l'exploration du malade.
On distingue:
- l'imagerie fixe contenant les salles de rayons
X- d'échographie- salle de scanner et d'IRM, et
l'imagerie nucléaire: scintigraphie…
- l'imagerie interventionnelle où se
pratique un acte thérapeutique sur écran.
Ce service est en relation avec le pole médico-
chirurgical, le service de soins intensifs et les
urgences. LA RADIO MOBILE
3- La pharmacie : assure
l’approvisionnement, le stockage,
la distribution des médicaments et du
matériel médical consommable.
4- le service de stérilisation :
prend en charge la collecte, la stérilisation, puis la
distribution du matériel stérile nécessaire.
Cette unité fonctionnelle doit comporter une
entrée réservée au personnel, et deux autres pour
la réception du matériel « sale » et la distribution  LE SCANNER
du matériel « stérile ».
• B-LA LOGISTIQUE HOTELIERE. Elle
est divisée en deux entités :
1- LE SERVICE DE RESTAURATION :
assure les repas des
malades et du personnel. Il est composé d’une
cuisine centrale permettant :
- la production
- le stockage, refroidissement et réchauffement.
- la distribution des repas.
2- la lingerie : c’est un service qui peut être
interne ou en relation avec une blanchisserie
extérieure
SALLE DE STERILISATION
C- LA LOGISTIQUE TECHNIQUE.
Assure la maintenance, l’approvisionnement de tout l’établissement et l’évacuation
des différents déchets ménagers et hospitaliers repartis dans des conteneurs distincts,
l’un pour les ordures ménagères et l’autre pour les déchets toxiques.

D- LE SERVICE MORTUAIRE.
Il est aménagé en retrait de l’hôpital, à proximité de l’extérieur pour la sortie du convoi
mortuaire.
08
07

•service des urgences chirurgicales


•services des urgences médicales
09

•service de radiologie centrale


•laboratoire central
•laboratoire anatomie –pathologie
10
& laboratoire de bactériologie –
01 parasitologie
15

14 06
04 •bloc opératoire
05
13 14 •La pneumologie – phtisiologie
•Services de cardiologie
02

11 12 03
•Service d’hématologie
16
•Services des maladies infectieuses
•Service d’orthopédie
• Services de néphrologie –
hémodialyse
•Neurochirurgie – centre des
brûles
•Service de chirurgie
Fig. :37- les services qui existants au niveau du CHU de
•Service de réanimation
•La pharmacie
•Il est situé par apport à l’ensemble de
l’hôpital prés de l’entrée principal accessible
en plein pied par une voie mécanique.
•Le service des urgences dans le CHU de
Sétif ce compose de deux services :
•-Service des urgences médicales
•-Services des urgences chirurgicales
Services
des
urgences

•Services •Services •Bloc


des des opératoire
Fig. :38- service des urgences du CHU de Sétif urgences urgences des
médicales chirurgicale urgences
s
Fig. :39- organigramme fonctionnel des urgences du
CHU de Sétif
1- Services des urgences médicales
-a une capacité de 06 lits

Unité des urgences


médicales Réception des maladies médicales

Accueil
Maladies internes
Diagnostic

Consultation et examen
Soins

Injection, oxygène, médicament


Hébergement

Autre services Orientation aux autres services

Fig. :40 - organigramme fonctionnel des urgences médicales du CHU de Sétif


-Accès a ce service est confondue avec la circulation générale ce qui perturbe la
circulation piétonne et mécanique.
-Des espaces sont insuffisants (salle d’attente, salle de consultation, salle de soins).
-Manque d’espace : - salles de propos personnelle
- vestiaires et sanitaires
- chambres de gardes

-Accès court à ce service.


2-Services des urgences chirurgicales :

Il se situé par loin de l’accès principal sur le même niveau que les services médicaux
de radiologie et laboratoire.

Unité des urgences


chirurgicales Réception des maladies chirurgicales :
-états graves
Accueil -accidents
- brûles
Diagnostic

consultation et examen
Soins

-plâtre
Hébergement
-pansement
- petites opérations
Autres services
Fig. :41- organigramme fonctionnel des urgences chirurgicales du CHU de Sétif
- accès court vers le service des urgences.

-Le service possède qu’un seul accès, il n’ y a pas un accès pour les
ambulances.
-Le hall d’entrée est insuffisant est pose le problème de manque
d’espace :
- dépôt pour chariot roulant, bureau de réception, boxe de
surveillance.
-beaucoup de locaux s’avèrent insuffisants :
-salle d’attente, salle de soins, salle de plâtrage.
-manque de » salle de consultation.
-la radiologie pose des problèmes :
- bureau insuffisant, manque des espaces pour déshabillage.
- d’autres espaces n’existent pas :
-bureau pour médecin, espace pour regroupement, sanitaire pour le
corps médical
- accès à ce service est confondue avec la circulation générale.
3- bloc opératoire des urgences :
La réception des malades se fait au niveau du service des urgences, puis ils sont
orienté vers ce bloc ou l’hébergement des malades opérer.

Stérilisation

Salle
Translitement
d’opération

Salle de réveil

Fig. :42- organigramme fonctionnel du bloc opératoire des urgences du CHU de Sétif

-La zone de pré opération et opératoire est


isolée par un système de sas.
-La conception de ce bloc est dans le
principe de couloire double, c’est le
mouvement circulaire autour de la salle
d’opération.
•manque d’une salle de plâtre qui est nécessaire
dans ce service
•manque d’un laboratoire, ils sont obliger d’utiliser
le laboratoire existant dans la première partie.
•manque d’une salle d’anesthésier et de réveil .tout
se pratique dans la salle d’opération
•pas de lave main pour médecins ainsi que
l’habillage n’existe pas.
ADMINISTRATION :

L’administration se situé au plein pied, visible depuis l’entrée principale.

-gérer,administrer et contrôler l’hôpital.


- l’administration doit être relié avec le hall d’entrée par un couloir.

C’est un ensemble destiné a assurer, le plus précocement possible au malade en


traitement, les techniques de rééducation que requiert leurs état.
Ce service est compose de : la kinésithérapie, la physiothérapie, et cajapoly
Réception & attente

Préparation du patient Consultation

Traitement par les techniques spécialisées Direction

Fig. :43- organigramme fonctionnel rééducation et réadaptation fonctionnelle du CHU de Sétif


-appareilsanciens et insuffisants.
-l’absence des sanitaires.
-l’absence de salle de repos soit pour les
malades ou personnels.
-l’absence de certain technique spécialisé tel
que l’hydrothérapie.
Définition :
l’ensemble des locaux permettant a des chirurgiens dentistes et médecin
stomatologistes de traiter soit des malades externes , soit des malades
hospitalisé dans l’établissement pour d’autre affectation et qui sont justiciable
de soins dentaires .
Dans le CHU de Sétif la salle de soins est constitue par deux fauteuils. Qu’on
a fait la capacité de cette unité ne repende pas aux besoins de la population
ainsi que les soins donnés.

Synthèse :
-l’absence des sanitaires.
-cette unité doit être intégrée à l’ensemble des consultations externes.
Bloc des entrées :
Ce bloc est compose de trois sous services :

A – bureau des entrées :


C’est le lieu d’enregistrement des mouvements hospitaliers, soit pour l’inscription
des malades après leurs admissions ou l’enregistrement des mouvements (décès,
le taux de mortalité, …).
B- l’urgences médicales :
(voir le service des urgences)

C – La morgue :
L’ensemble de la morgue regroupe deux activités différentes :
•la médecine légale : elle est composée de : cabinet de
consultation, salle d’attente, et bureau médecine
•la morgue : la salle de conservation des cors avec ces (09) cases
frigorifiques a une capacité de (18) corps.

Synthèse :
•manque d’installations sanitaires
•nécessité de créer un accès extérieur vers la salle d’autopsie pour les
élèves médecins
•nécessité de créer un accès qui donne directement a l’extérieur de
l’enceinte de l’hôpital à partir de la morgue.
Service de radiologie centrale :

Fig. :44- service de radiologie centrale du CHU


de Sétif

Situation :
La radiologie centrale est située a proximité des centres d’urgences, dont il y a une
forte relation entre eux
Examens
Rupture

Circulation
Flux Salle Salle Flux
d’attent d’attent
e e

Examens

Fig. :45 - organigramme fonctionnel du radiologie centrale du CHU de Sétif

-Le service de radiologie doit être centrale est regroupe toutes les matériels de radiographie.
-Le nombre de salle de radiologie est proportionnel au nombre de lits une salle pour
(70 -80) lits.
- on réalité, on a 900 lits, ce qui exige 12 salles de radiologie donc on a déficit de 06 salles.
-le service de radiologie est situé en demi sous sols, ce qui pose un problème d’humidité de
l’air.
Synthèse :
-L’inexistence d’un dépôt (salle de stockage).
-l’emplacement des salles se radiologie qui engendrent le risque des rayons.
-l’absence des appareils spécialisés tel que le mammographie.
Définition :
Ce sont des espaces aménager
pour faire de la recherche
scientifique et des expériences
ainsi que les examens d’analyse
médicales effectués pour
préciser un diagnostique.

il regroupe les
A - labo centrale :
labos de biochimie et sérologie,
son rôle consiste à établir des
analyses, ainsi que la formation
des laborantins.

Relation avec déférents services : Labo central

Pédiatrie Pneumo- phtisio Médecine Centre de transfusion Maternité


sanguine
Interne

Fig. :47- organigramme fonctionnel


labo centrale du CHU de Sétif

Cardiologie Néphrologie Maladie Pharmacie


hémodialyse infectieuse
B – Labo de bactériologie et parasitologie :
Ce laboratoire dans sa structure générale est inadéquat vu son organisation dans une
seule et très grande salle.
Organigramme fonctionnel :

Labo de bactério-parasito

Consultation externe

Bactériologie Parasitologie

Étude Recherche Étude Recherche

Fig. :48 - organigramme fonctionnel bactériologie et parasitologie du CHU de Sétif

Synthèse :
•la séparation actuelle des boxes de bactériologie- parasitologie permis le passage
des germes microbes et des parasites qui engendrent des problèmes pour la santé
et la sécurité laborantins.
•l’absence de la chambre froide qui est très nécessaire.
•Le risque entendue par l’emplacement de ce labo juste sur la chaufferie.
C –labo anatomie –pathologie :

Organigramme fonctionnel :
Synthèse :
•l’exiguïté des locaux Labo ana -path
pour le labo d’anapath
et son magasin
•l’inexistence des locaux Recherche
Etude
destinés a la salle
macroscopique, et Fig. :49- organigramme fonctionnel du labo anatomie –pathologie du CHU de Sétif

chambres froides.
Organigramme fonctionnel :
Centre de transfusion sanguine :
Réception et attente
Ce centre joue le rôle d’une banque de
sang, en raison du maque d’espace pour
laboratoire de prélèvement et éloignement Non admis Consultation Admis
de ce dernier.
L’entrée du centre doit être sur le
passage des visiteurs.
Salle d’enlèvement du sang
Synthèse :
-l’entrée du centre doit être sur le
passage des visiteurs, car ce Stockage du sang Salle de repos
centre est mal remplacer.
Fig. :50 - organigramme fonctionnel du Centre de transfusion sanguine du CHU de Sétif
Service bloc opératoire :

Situation :
Le bloc opératoire se situe
au premier étage du grand
bâtiment qui se situe dans le
sud de l’hôpital.

Synthèse :

Les avantages :
-Les salles de
réanimation au pré du
bloc opératoire Fig. :51 - service bloc opératoire du CHU de Sétif
assurent un bon
fonctionnement et le
malade couché est Organigramme fonctionnel :

conduit dans un Lave main Anesthésie


circuit fermé.
Salle
d’opération

Fig. :52- organigramme fonctionnel du


bloc opératoire du CHU de Sétif

Stérilisation
Les inconvénients :
-position du bloc opératoire dans le coté sud ne lui permet pas d’avoir
des liaisons courtes avec les services d’hospitalisation et le malade se
transfert en plein air vue a forme éclaté du C.H.U.
-les espaces insuffisants :
-une petite salle de réveil.
-les salles d’opération ont une surface de 35m2pour chacune (la
norme : le minimum
45m2).
-les espaces qui n’existe pas :
-une salle d’anesthésier.
-un lave main pour le corps médical.
-un espace qui permet au visiteur de voir le patient dans la
réanimation sans entrer.
-un espace de détente pour personnel.
-salle salle des appareils.
-des sanitaires pour le personnel.
SERVICES D’HOSPITALISATION

Pneumologie – phtisiologie :

Situation : se situé dans


la partie nord de l’hôpital
en première étage. Et
pour sa en accède a ce
service par une seule
cage d’escalier et une
seule batterie
Fig. :53- service de pneumologie et phtisiologie du CHU de Sétif
d’ascenseur.
Organisation fonctionnelle :
du fait que le malade est orienté par les urgences en état un peut graves à ce
service, en le met dans l’hôpital de jour pour mieux diagnostiquer la maladie.

Accueil

Consultation Radiologie Hôpital de


externe jour

Laboratoire

Hospitalisatio
n

Hommes Femmes

Fig. :54- organigramme fonctionnel du


pneumologie et phtisiologie du CHU de
Relation avec les autres services : Pneumo-
phtisiologie
MÉDECINE INTERNE

Réanimation Radiologie Urgence Laboratoire Pharmacie

Chirurgie Cardiologie Hématologi


e
Fig. :55 - schéma de relation du pneumologie et phtisiologie avec les autres
services du CHU de
Synthèse :
•pas de réception ce qui rend l’information difficile.
•manque d’espace telle que les sanitaires pour le personnel et les
visiteurs.
•Mauvaise emplacement des offices.
• Le nombre de lits est insuffisant.
•Un long couloir rend le travail des infirmiers difficile (organisation
classique).
Situation : ce
service se situé dans la partie nord de l’ensemble de l’hôpital aux rez de
chaussé c’est le service qui s’intéresse au diagnostics des maladies internes ou les testes
faits par des batterie compliquées.
-Ce Service a une capacité de 68 lits d’hospitalisation. Et divisé en deux parties :
Partie gauche réservé a l’hospitalisation hommes, et partie droite réservé aux femmes.
Enter ces deux partie on a une partie centrale est destiné pour l’administration,
consultation externes, et circulation verticale.
Synthèse :
•pas de réception ce qui rend le renseignement difficile.
•il n’y a pas une seul salle d’attente, les halls sont aménagés comme une salle d’attente ce
qui rend la circulation difficile.
•des espaces mal positionnés.
•manque d’espace (salle de séjour pour personnel, pour malades, des sanitaires, pour
personnel et visiteurs.
•des longs trajets traversé par
les infirmiers pour leur travail.
•la neurologie est intégrée dans
la médecine interne ce qui pose
le problème d’encombrement
de lits.

l’ensemble du
Situation :
service est situé a l’opposé de
l’entrée du public ce qui
influé sur le malade avec son
éloignement. Ce service est
réservé comme espaces : Fig. :56 - service de cardiologie du CHU de Sétif
consultation externe,
hospitalisation hommes, et
hospitalisation femmes.
Halle d’entrée

Organigramme fonctionnel : Cardiologie

Salle d’attente
Administration Accueil

Salle de soins Consultation externe Soins intensifs

Hospitalisation

Fig. :57 - organigramme fonctionnel du cardiologie des urgences du CHU de Sétif

Relation avec les services :


Cardiologie

Radiologi Pharmaci Réanimation Laboratoire Les


e e médicale urgences

Fig. :58 - schéma de relation du cardiologie avec les autres services du CHU de Sétif

Synthèse :
•l’absence des locaux pour la radio, la pharmacie.
•l’insuffisance d’espace réservé a l’échocardiographie.
•le service de cardiologie a une liaison permanente avec la radiologie
centrale pour échographie et thorax, mais cette dernière est mal
positionne par rapport a ce’ service.
Service d’hématologie

Situation : ce
service est situé dans la
partie ouest au même niveau que le
service de cardiologie a une
capacité de 18 lits.
Ce service se compose de trois
partie : administration,
hospitalisation, et laboratoire.

Accueil

Organigramme fonctionnel :
Pour l’admission des malades, il Consultation
doit être orienter par les urgences
ou clinique externe.
Radiologie Laboratoire

Hospitalisation

Fig. :60 - organigramme fonctionnel d’hématologie des urgences Hommes Femmes


du CHU de Sétif
Relation avec les autres services
Hématologie

Urgences Radiologie Réanimation Laboratoire Pharmacie

Médecine Pneumo-
internes
Phtisiologie
Fig. :61 - schéma de relation d’hématologie avec les autres services du CHU de Sétif

Synthèse :
-accès à ce service est n’est pas visible.
-des espaces s’avèrent insuffisant : le hall d’entée aménagé comme
une salle d’attente, la salle des soins est la même la salle de
consultation.
- des espaces nécessaires n’existent pas (une salle de séjour pour
malades, pour personnel, les vestiaires, et les sanitaires).
Service des maladies infectieuses :

Situation : le service se situé


dans un seul niveau dans la
partie ouest de l’hôpital.
Comme une unité de soins
avec des besoins spécieux qui
nécessite l’isolement des
chambres pour éviter les
risques d’inffectieux.à une
capacité de 32 lits.
Ce service réservé les
espaces suivants : Fig. :62- service des maladies infectieuse du CHU de Sétif ²
hospitalisation homme,
hospitalisation femme, et Maladies
consultation externe. infectieuses

Relation avec les autres services :

Laboratoire Radiologie Réanimation Bloc opératoire Pharmacie

Synthèse : - schéma de relation service des maladies infectieuse avec les autres services du CHU de Sétif

•manque de sanitaires pour personnel.


•Des espaces n’existe pas : une salle de repos pour infirmiers.
•Une placette pour ce service isolé par apport à l’ensemble de l’hôpital.
•Ce service exige un jardin spécial toujours pour des raisons de sécurité contre l’infectieux.
Service d’orthopédie :

le service se situé au rez


•Situation :
de chaussé du bloc qui se situé
dans la partie sud de l’hôpital. A
une capacité de 57 lits, et réservé
les espaces suivants :
hospitalisation homme, et
hospitalisation femme.
•-les espaces sont organisés
linéairement, d’un coté les
chambres et de l’autre les
bureaux et les annexes. Fig. :64- service d’orthopédie du CHU de Sétif
Relation avec les autres services

Synthèse : Orthopédie
•-leservice d’orthopédie
nécessite leur propre
salle d’opération.
•-ce service nécessite des Laboratoire Radiologie Urgences Bloc opératoire Pharmacie
salles spéciales pour la
rééducation. Fig. :65 - schéma de relation d’orthopédie avec les autres services du CHU de Sétif

•- ce service nécessite
d’une salle de radiologie.
Service de néphrologie & hémodialyse :

Définition :
La néphrologie présente les
premiers soins et diagnostiques
d’un malade de dialyse ayant les
reins fonctionnels. Tant que
l’hémodialyse périodique et le
moyen d’attendre le moment
favorable pour une
transplantation rénale.
Cette section ne présente pas
un service clinique mais c’est
une unité isolée, bien qu’elle soit
Fig. :66 - service de néphrologie et hémodialyse du CHU de Sétif
en liaison étroite avec :
-le service de néphrologie et le
service de réanimation médicale.
Néphrologie-

Hémodialyse
Relation avec les défirent services :

Cardiologie Radiologie Laboratoire Réanimation-M Pharmacie

Fig. :67 - schéma de relation du néphrologie et hémodialyse avec les autres


services du CHU de Sétif
Diagramme fonctionnel :

Accueil
Réception
Hémodialyse
Néphrologie
Réanimation

Consultation
Attente et

Soins

Salle de
dialyse

Hospitalisation

Hommes Femmes

Fig. :68 - organigramme fonctionnel du néphrologie et hémodialyse du CHU de Sétif

Synthèse :
-ce service connu une pression des toutes les wilaya (M’sila, BBA, Jijel, Batna, Bejaia).
-l’inexistence de vestiaires pour personnels.
-l’inexistence de salle de repos, salle d’attente, douches,…
Neurochirurgie & centre des brûles :

Situation : l’ensemble
du services est
situé au niveau supérieur du
bâtiment (bloc opératoire).
Pour accéder a ce service, deux
cages d’escaliers qui sont mise au
service de tout le monde, tandis
que les deux batterie d’ascenseur
sont utilisés pour amener les
malades.
Urgences
Fig. :69 - service de neurochirurgie et centre de brûle du CHU de Sétif
Organigramme fonctionnel : Les urgences
C’est à partir services des Neurochirurgie

urgences que les malades


envoyés aux services de Consultation
Nettoyages
neurologie.
Bloc opératoire
Centre des
brûles

Hospitalisation
Soins

Femmes Hommes
Centre des brûles

Fig. :70 - organigramme fonctionnel du neurochirurgie et centre des brûles du CHU de Sétif
Relation avec les autres services :

Neurochirurgie

Neurologie Laboratoire Urgences Pharmacie

Bloc opératoire Neuroradiologie

Fig. :71 - schéma de relation du neurochirurgie avec les autres services du CHU de Sétif

Synthèse :
•mettre le brûles avec le service de neurochirurgie c’est un
mauvaise choix, le brûles doit être isolé (il n’y a pas une
séparation spatiale).
•Il n’y a pas de réception qui rend le renseignement difficile.
•Le manque des sanitaires pour le personnel et les malades.
•Des espaces nécessaire a prévoir pour les brûles.
• L’inexistence d’un service de neurologie et neuroradiologie,
les compliments de la neurochirurgie.
Service de chirurgie :

le service de
Situation :
chirurgie occupe le premier étage
du bloc qui se situé dans la partie
sud de l’hôpital, a une capacité de
81 lits est contient des espaces
réservé a la chirurgie hommes et
chirurgie femmes, organisé d’une
manière linéaire suivant un axe de
plus de 40m.

Synthèse :

Fig. :72 - service de chirurgie du CHU de Sétif


Avantages :
• la disposition des chambres des
malades permet des vues sur les
espèces vertes.
• Situation proche de la salle
d’opération.
Inconvénients :
-ce service ne dispose pas d’espace pour accueillir un grand nombre de malade.
-manque des espaces suivants :
* une salle d’attente pour visiteurs.
* une salle de repos pour infirmiers.
Service de réanimation :

Situation : le service de réanimation


se situé au rez de chaussé des blocs
qui se situé dans la partie sud de
l’hôpital, a une capacité de 09 lits.
Ce service a des liaisons long avec le
service de cardiologie et des urgences.
Et s’organise d’une manière que le
positionnement des chambres permet
une communication avec l’extérieur"
« jardin », et le positionnement des
boxes dans le coté des bureaux . Fig. :73- service de réanimation du CHU de Sétif

Schéma d’organisation générale :

cette organisation permet une


surveillance continue. Les chambres de malades
cette organisation réduit la
circulation des infirmiers. Accès visiteurs
Accès visiteurs
cette organisation permet la Poste de
séparation de cheminement des surveillance

visiteurs.
Fig. :74- schéma d’organisation générale du CHU de Sétif
Synthèse :
Des espaces inexistants :
-un dépôt pour le rangement des
appareils (sa ce fait dans l’espace de
circulation).
-une salle d’attente pour visiteurs.0
-ce type de soins nécessite une
surveillance continue, un poste de
surveillance.
-manque de certain espaces qui sont
nécessaire pour le bon fonctionnement du
service : dépôt pour matériel, espace
d’attente pour visiteurs, et espace détente
pour infirmiers.
Des espaces insuffisants :
-le service connaît des problèmes à
cause de l’insuffisance des chambres des
malades.
SERVICE D’APPROVISIONNEMENT
La pharmacie :

Définition : est
un organisme central qui a pour fonction d’assurer l’achat, la fabrication
éventuelle, et la distribution des médicaments, pansements et certaines autres produits.
La pharmacie de C.H.U de Sétif est composée de trois niveaux :
-sous sol : est occupé par un labo, deux dépôts, chaufferie, et W.C et douche.
-le R.D.C est réservé à la pharmacie, dépôt des médicaments, et la réception.
-l’étage est occupé par des bureaux, deux dépôts, réception, et vestiaires

Le diagramme fonctionnel : Accueil (24h/24)

Synthèse :
Commande et réception des
-les locaux ne possèdent pas les livraisons
capacités techniques pour assuré
l’activité qui s’y déroule. Contrôle des produits livrés
-le stockage des médicaments au
sous sol pour être distribué en
suite a l’étage, il faut faire un trajet Fabrication de Stockage
très grand. certains produits

Direction
et gestion

Distribution

Fig. :75 - organigramme fonctionnel d’approvisionnement du CHU de Sétif


La cuisine centrale :

Situation : la
cuisine centrale est installée dans le sous sol de la médecine interne, cette
cuisine est destinée aux services de l’ensemble de l’hôpital.
La cuisine se compose en deux parties :
-l’administration
-la cuisine
Organigramme fonctionnel : l
Réception des
’alimentation du malade demande une préparation très marchandises
soignée.
Synthèse :
•difficulté de distributions Stockage

le refroidissement des repas pendant le transport


surtout dans un établissement pavillonnaire
Préparation de
La buanderie : repas

Situation :
La buanderie Est situé dans le sous sol de la médecine Distribution de
repas
interne au même niveau que la cuisine centrale .ce
service est compose de deux parties la lingerie et
l’administration. Tous les services
Le déroulement de travail se résume dans la
Fig. :76 - organigramme fonctionnel de la cuisine
réception, le triage, pesage, lavage, séchage, stockage,… centrale du CHU de Sétif

Synthèse :
•éloignement de la cuisine centrale, et de la plupart des services.
•Mauvaise emplacement de la buanderie.
7-7-CONCLUSION

Physique et fonctionnel Sociale et spatiale


-le type de la construction -manque d’adaptation des locaux à la
Problèmes pavillonnaire est inadéquat car il croissance de la demande (capacité
présente plusieurs inconvénients du C.H.U est insuffisante).
tant pour le confort des patients -manque de certains spécialités
que pour les conditions de travail -manque de certains techniques et
ce qui engendré. matériels développé.
-de long trajet avec passage en -la capacité de l’hôpital est très
plein air quelque soit insuffisante.
l’intempérie aux malades
comme aux malades comme aux
agents.
-un déséquilibre entre la qualité
spatiale et les exigences des
pratiques médicales de nos
jours.
-manque de souplesse (mauvaise
organisations et emplacement
des services l’hôpital).
-Difficulté de communication
entre services soit horizontal ou
vertical.
-cohésion du CHU et -créer un équilibre entre l’espace et la
Besoins coordinations de ses structures. population.
-Répondre a une disposition de -humanisation de l’hôpital dans le
l’ensemble suivant la meilleure but d’avoir :
direction du vent. -un certain ordre dans le
-Regrouper les espaces ces qui comportement des malades, visiteurs
on les activités interdépendantes et personnels.
-Prévoir de largeurs quand aux - une meilleure prise en charge du
espaces de circulations. patient.
-Faire en sorte d’éloigner le plus
possible les espaces nocifs
(radio) des circulations des
usagers ainsi que les espaces
sujets a des nocivités tel que le
bloc opératoire.
Environnement calme. -Développement de la répartition des
Potentiel -voisinage d’une grande artère infrastructures sanitaires pour
mécanique. soulager l’hôpital central.
-possibilité d’extension future La politique de décentralisation.
-terrain bien exposé bien ventilé
-terrain plat (légèrement en
pente)
-au voisinage d’une grande
concentration de la population
-assez de place pour le
stationnement
-proximité de centre ville.
CLINIQUE

CLINIQUE LES PINS SETIF


Quelle sont les fonctions ?
Le Sous-sols :
On trouve dans ce niveau les locaux de services et les services les moins
importants

1- bâche a eau 4
2- pharmacie 7 5 3 1
3- administration 0
4- gaz médicaux
5- cuisine 6 9
6- salle a manger
7- radiologie 1
8- sanitaire 1
9- hall de distribution 2 8
10- escalier
11- monte plat 1
1
Le hall et la circulation H/ V
-Le hall a une
relation forte
et directe
avec touts les
autres
espaces
- la
circulation
horizontale
est assurée
par un
couloire
large
La circulation verticale

Escalier

Monte malade

Ascenseur
La pharmacie:
-C’est le lieu de
stockage et de
distribution
des
médicaments

La pharmacie a
une relation
forte et directe
avec le monte
plat et les pharmaci
escalier de e
secoure selon
les besoins et la
demande
L’administration:
Elle se compose de
deux parties
1- un accueil
accue
2- une
administration ( des il
bureaux )
accue
il
Cette
administration a
une relation directe
avec le hall de
distribution et avec
les escalier publique
Gaz médicaux:
Gaz
médicaux
La cuisine:

Cette cuisine a une


aération artificielle.
cuisine
-Elle est un peut loin
du monte plat
- l’absance d’un
dépôt Salle a manger
- l’absance d’une
chambre froide ( elle
est remplacé par une
congélateur .
-Elle est bien située
mais elle n’as pas une
entrée indépendante
Radiologie :

radiologi
e
Le REZ-DE-CHAUSSE
Le R-D-C comporte les services les plus fréquenté
1-parking d’ambulance
2- entrée principale
3- entrée en pente
4- hall de distribution
5- administration
6- escalier
7- monte plat/ ascenseur
8- salle de consultation 16 9 8
9- salle de soin 18 10 8
10-wc 6
11- réception
12- espace d’attente 19 17 12 4 2
13- salle de consultation
11
d’urgence 7 5
14- salle de soin d’urgence
15- salle d’observation 7 14 3
15 13 1
d’urgence 6
16- radiologie
17- chambre noir
18-la morgue
19- laboratoire
Partie extérieur:
•l’entrée principale est
en face du nœud qui
relie RN28 et RN05
•Le parking de
l’ambulance est en
relation directe avec
l’entrée des urgence
• l’entrée des urgence Entrée
est indépendante, elle principal
est en pente, mais elle e
trop inclinée .
• on remarque aussi la Entrée en pente
présence de l’issue de
secoure, et un autre parking
pour la morgue

Service d’urgence:
Ce service se
compose D'une
salle pour l'accueil
et l'examen du
malade ou salle de
décochage dotée de
moyens de
réanimation.
Une salle
d'observation
pouvant contenir
deux lits.
Salle de
Une salle où Salle
soin
peuvent être d’observatio
pratiqués les soins, Salle de
n
le pansement et le consultation
plâtre.
Quelque critères :
Il doit permettre la prise en charge du malade, l'accueillir,
l'examiner, le réanimer en cas de besoins et le mettre sous
observation pour suivre l'évolution de son état de santé.
Son organisation doit tenir compte des recommandations
suivantes:
Il est placé à un niveau accessible de plein pied par voie
mécanique.
Il doit posséder un accès ambulance indépendant de l'accès
principal.
Elle à proximité du monte malade qui relie l'urgence au bloc
opératoire quand ce dernier se trouve dans un étage supérieur.
Etre sur un même niveau que les services médicaux, de radiologie
et du laboratoire pour bénéficier des prestations de ces derniers.
Service d'accueil et de
consultation:
Ce service se
Salle de
compose d’une
soin
Salle de Salle de
salle de soin et
deux salles de consultation consultation
consultation.
Il a une relation
directe et forte
avec le hall de
distribution et la
salle d’attente
Il se trouve juste
prés de l’entrée
principale
Quelque critères :
Comme il est de tradition dans les établissements sanitaires
publics et privés, le service permet d'accueillir, d'orienter et
d'examiner le malade dans les meilleures conditions.
Il comprend:
Un hall d'entrée.
Accueil et orientation.
Attente hommes.
Attente femmes.
Cabinet de consultations en proportion aux spécialités et à la
capacité de la polyclinique ainsi que pour les attentes.
Des sanitaires hommes à 1 pour 10 personnes.
Des sanitaires femmes à 1 pour 10 personnes.
Un local de stockage pharmaceutique.
Bureaux d'administration.
La surface optimale pour un cabinet de consultation
permettant au médecin d'accueillir le malade, de l'examiner et de
lui prescrire un traitement dans de bonnes conditions est de 12 à
15 m2.
Service d'exploration et
d'examens:

Ce service
permet d'établir radiologie
le diagnostic du
malade, et le
laboratoire
suivi de
l'évolution de
son état de
santé.
Il
comprend:
Quelques critères :
1/ Laboratoire:
pour les examens préliminaires
les laboratoires sont aménagés dans les locaux destinés exclusivement à cet
effet.
Il est préférable de les implanter sur un même niveau que les éléments
médicaux du plateau technique.
Quant le service d'examen et d'exploration est doté de plusieurs appareils de
radiologie et laboratoires spécialisés, il y'a lieu de prévoir des espaces
d'attente propres à ce service.

2/ Radiologie:
Toute salle destinée à la radiologie doit comporter un cabinet de déshabillage
servant de sas d'entrée et de sortie.
Une chambre noire et une chambre claire.
Le service de radiologie est implanté de manière à permettre l'accès rapide à
partir de bloc opératoire pour les personnes transportées.
La morgue:

Elle est isolée


par à par aux La morgue
autres espaces
* Elle a 2
entrée une vers
l’intérieur vers
le monte
malade et la
2em vers
l’extérieur
Le 1er et 2em étage

Il est réservé au Service d’hospitalisation et d’hébergement

1- hall d’acceuil
2-chambre 2 lits 2 2
3-chambre 1lit 2 3 3
4- salle de soin 10
5-bureau de médecin 7
6-salle de rangement linge
7-douche
8 6 5 4 1
8-cuisine
9- monte malade/ascenseur 9
10- escalier
3 3 3 2
10
Les chambres:
On trouve 4
chambres à 2lits et
5 chambres à 1 seul
lit Chambres Chambres Chambre
•Toutes les 2lits 1lit 2lits
chambres ont un wc
individuel
• toute les
chambres sont
éclairées
naturellement et
artificiellement Chambres Chambre
•Les chambres ont 1lit 2lits
une relation directe
et forte avec le
bureau de médecin
et la salle de soin
Chambre 1lit Chambre
2lits
Quelque critères :
Principes d’organisation du service d’hospitalisation :
1. La capacité de la clinique est dictée par l’article 5 du décret n°88-204 du 18 octobre
1988.
2. Les locaux à destination de chambres doivent avoir un sol imperméable, lavable à
grande eau et aux désinfectants. Les murs et les cloisons sont enduits d’une peinture
lavable, claire de préférence, le papier est exclu, à moins qu’il ne soit aussi lavable
que la peinture elle-même.
3. Aucune chambre destinée à l’hospitalisation de malade où à la maternité ne peut être
installée dans un sous-sol ou un demi sous-sol.
4. Les chambres d’hospitalisation doivent disposer d’une insolation suffisante égale à 2
heures par jour aux solstice d’hivers. Les ouvertures donnant complètement vers le
nord sont à éviter.
5. Les lits seront métalliques munis d’une literie complète en bon état, ils seront disposés
de préférence parallèlement aux façades.
6. Chaque lit doit être accessible des trois côtés (60 cm d’écart entre le dernier lit et le
mûr).
7. L’écart entre deux lits ne peut être inférieur à 1 m - celui du pied du lit au mur
opposé
de 1m 30 à 1m 80.
8. Le nombre de lits dans une même chambre ne peut excéder deux lits.
9. Les couloirs au niveau des services d’hospitalisation doivent être d’une largeur
de 1m
80 au minimum, les portes larges de 1m10 afin de faciliter le passage d’un malade
transporté sur chariot roulant, sur brancard à porteur, où sur lit roulant.
10. Lorsque la clinique assure l’hospitalisation des deux sexes, les deux services
doivent
être séparés.
11. Les fenêtres doivent être dépourvues de double rideaux, et le sol de tous tapis
pour
éviter la prolifération de microbes.
12. Le confort acoustique nécessaire pour la chambre de malade est de 33 dB (A).
13. Toute clinique doit disposer de deux chambres individuelles par quinze (15)
lits pour
l’isolement du malade en cas de contagion. Ces chambres disposant
d’équipements
sanitaires sont regroupées à l’extrémité du service pour faciliter l’isolement.
14. Les chambres auront une profondeur qui n’excède pas deux fois et demi la
hauteur
sous-linteau des fenêtres.
15. Chaque chambre doit :
- Avoir une longueur de 6,60 m et une largeur de 3,60 m (entre axe).
- Etre éclairée par des fenêtres dont la surface ouvrante est au moins
égale aux sixième
de la surface de la chambre. Cependant, pour les cliniques implantées
dans les régions
chaudes du pays (Sud). Les ouvertures doivent obéir aux prescriptions
d’urbanisme
qui régissent la région.
- Posséder une aération permanente conçue de manière à fonctionner en
toute saison
sans occasionner de gêne aux malades.
- Etre équipée de chauffage central.
- Comporter un équipement sanitaire comprenant un WC et un lavabo
occupant une
surface nette de 1,50 m x 1,50 m, deux rangement encastrés. L’ensemble
est situé à
l’entrée de la chambre.
- Etre dotée de l’éclairage électrique encastré dans des gaines tête de lit
avec possibilité
de mise en veilleuse pendant la nuit.
- Etre équipée d’un système permettant d’alerter le personnel de service
à partir de
chaque lit (appel malade).
16. Chaque service d’hospitalisation doit comporter un office pour la
distribution des
repas chauds dans les chambres.
17. Il doit également disposer d’un local infirmerie pour les soins et la
surveillance des
malades. Celle ci, recevra tous les appels malades sur un tableau visuel
et sonore.
18. Quand la clinique assure l’activité obstétricale, celle-ci doit être
aménagée dans un
service séparé comportant :
- Une bibronnerie dans un local destiné exclusivement à cet effet.
- Une nurseries où sera éventuellement placé un incubateur.
- Un petit local de lingerie permettant le stockage et la distribution du
linge propre.
19. Les superficies accordées pour chaque lit selon la spécialité sont :
- 10 m² pour un lit de chirurgie
- 12 m² pour un lit de maternité avec berceau
- 14 à 16 m² pour un lit de réanimation et réveil
- 7 à 8 m² pour un lit d’hospitalisation médicale (médecine interne,
pédiatrie... ect).
Le 3em étage :
Service de chirurgie:

1- hall d’acceuil
2-SAS
3- salon médecin 4 3
4- sanitaire 8 1
5- vestiaires 5 2
6- couloire propre 2
7- salle d’anésthésie 9 7 6 1
8- salle poste opératoire
9- vestiaire 1 1 1
10- salle d’opération 1
11- salle de stérilisation
2 0 1
12- escaliers 1 2
13- monte malade/ monte
charge 2
Quelque critères :

Toute organisation de l'activité chirurgicale doit obéir à un respect total


de condition de lutte anti-infectieuse, de la sécurité et du confort de
l'opéré.
Pour cela la conception du bloc opératoire se justifie par le principe de
l'aseptie progressive dont découlent les recommandations suivantes:
Le bloc opératoire (salles d'opération et annexes), doit être conçu dans
une enceinte isolée et protégée du restant des services de l'ensemble du
polyclinique.
Aménagé au rez de chaussée ou sur un autre niveau, il ne sera
accessible que par le personnel du bloc.
Il est généralement organisé autour de 3 circulations:
Circulation propre sur laquelle donnent les accès aux boxes
d'anesthésie, et à la salle de préparation des chirurgiens.
Circulation sale qui permet l'évacuation des déchets; du matériel
souillé et du linge sale.
Circulation médicale qui dessert les bureaux et l'entrée des vestiaires.
Il y'a lieu d'observer une faible distance à parcourir entre le bloc
opératoire et le service de réanimation afin d'assurer une efficacité
des soins intensifs.
Salle d'opération :
Toute polyclinique et pour toute spécialités confondues doit
disposer obligatoirement:
2 salles d'opération pour 15 à30 lits d'hospitalisation.
3 salles d'opérations pour 60 lits d'hospitalisation.
4 salles d'opérations pour 90 lits d'hospitalisation.
La salle d'opération aura une forme carrée
Le 4 eme étage:

Il se compose de
deux parties
-Une partie comporte
la diandrie et la
chaufferie
-- une 2eme partie
comporte un séjour et
2 chambres et un
sanitaire
Partie 2
Partie 1

Partie 1

Partie 2
La traduction chiffrée :
Programme de la polyclinique:

Service de consultation:
Consultation générale:
* Salle de consultation. 30 m2.
* Espace d'attente femme et homme. 20 m2.

Consultation spécialisée:

Orthopédie:
* Salle de consultation. 35 m2.
* Bureau de médecin. 24 m2.
* Salle de plâtre. 25m2.
* Espace d'attente femme et homme. 25 m2.
* Sanitaire. 10 m2.
Rhumatologue:
* Salle de consultation. 35 m2.
* Bureau de médecin. 25 m2.
* Espace d'attente femme et homme. 20 m2.
* Sanitaire. 10 m2.
ORL:
* Salle de consultation. 30 m2.
* Bureau de médecin. 23 m2.
* Espace d'attente femme et homme. 25 m2.
* Sanitaire. 10m2.
Chirurgie dentaire:
* Salle de consultation. 25 m2.
* Bureau de médecin. 22 m2.
* Espace d'attente femme et homme. 25 m2.
Gynécologie:
* Salle de consultation. 18m2.
* Bureau de médecin. 15 m2.
* Sanitaire. 10 m2.
Pédiatrie:
* Salle de consultation. 25 m2.
* Bureau de médecin. 17 m2.
* Espace d'attente femme et homme. 12 m2.
Service d'exploration et d'examens:

Laboratoire:

* Laboratoire d'hématologie. 45 m2.


* Laboratoire de biochimie. 48 m2.
* Bureaux des infermières. 21 m2.
* Espace d'attente homme et femme. 25 m2.
* Salle de stockage. 21 m2.
* Sanitaire. 10 m2.

Radiologie:

* Salle de radiologie. 36 m2.


* Bureau de médecin chef. 22 m2.
* Chambre noire. 12 m2.
* Cabinet de déshabillage. 4 m2.
* Espace d'attente femme et homme. 16 m2.
Service des urgences:

* Réception. 10 m2.
* Salle de consultation. 35 m2.
* Salle de plâtre. 25 m2.
* Espace d'attente femme et homme. 17 m2.
* Deux salles d'examen soins. 28 m2.
* Deux chambres d'observations. 25 m2.
* Chambre de garde. 21 m2.
* Bureau de médecin. 25 m2.
* Salle de médicament. 17 m 2.
* Salle de chirurgie. 18 m2.
* Sanitaire. 10 m2.
* Poste de garde. 12 m2.
Service des moyens généraux:

Administration:

* Bureau de directeur. 28 m2.


* Secrétaire. 17 m2.
* Salle de réunion. 40 m2.
* Econome+comptable. 30 m2.
* Archive. 16 m2.
* Espace attente. 8 m2.
* Sanitaire. 9 m2.

Buanderie:

* Réserve de linge sale. 5 m2.


* Salle de lingerie. 6 m2.
* Réserve linge propre. 7 m2.
* Zone de travail sec. 7 m2.
* Salle d'entretien. 25 m2.
Cuisine:

* Cuisine. 33 m2.
* Chambre froide. 2.5 m2.
* Espace de stockage. 3 m2.

* Chaufferie. 14 m2.
* Parking des visiteurs.
* Parking du personnel.
POLYCLINIQUE

POLYCLINIQUE BIZZARD
LA SITUATION:
Elle se situe à la cité
Bizard 1.5 km SUD du
centre ville historique
de la ville de Sétif (Ain
el fouara).

P POLYCLINIQUE
VERS BEB-
BISEKRA
VERS CITE
SONATRACH
MOSQUEE
ELIBRAHIMI
CITE BIZARD
MARCHE ABBACHA
Quelle sont les fonctions ?
LE REZ-DE-CHAUSSE:

Cet étage comporte le 6 5


service d’accueil et de
consultation:
1- la réception
2-le hall 2 3
3-salle de soin 2
4- consultation
5-dentiste
6-espace non utilisé 1
4
Quelle sont les fonctions ?
LE REZ-DE-CHAUSSE:
LA RECEPTION

La réception :
Quelle sont les fonctions ?
Puisque la polyclinique est plus
grande elle a besoin d’une
réception pour aider et orienter
les malades et les visiteurs

Quelle sa relation avec les autres


espaces ?
Donc elle a une relation forte avec
l’entrée principale et une relation
forte avec le hall de distribution.
LE HALL DE DISTRIBUTION

Le hall
Puisque cette polyclinique a une
surface importante, elle a 2 hall de
distribution.

Le hall principal :
Quelle est sont les
fonctions ?
Il assure la distribution vers
le différent autre bloc.
Quelle est sa relation avec
les autres espaces ?
Il a une relation forte et
directe avec touts les
autres blocs
SALLE DE SOIN:

Ce bloc se compose de:


-Une salle d’attente BUREAU DE MEDCIN
--2salles de consultation
-Un bureau de médecin
SALLE D’ATTENTE
Le bloc a une relation
forte et directe avec le
grand hall
SALLE DE SOIN
Une des deux salles de
SALLE DE SOIN
soin est utilisé comme
une chambre de malade
Bloc de consultation

1- couloire
2- salle d’attente
3- salle de consultation
4- bureau de médecin 6
5- pharmacie
6- bureau chef de service 2

on remarque que touts les espaces 5


ont une relation directe et forte avec 1
le couloire
4 3
la salle d’attente est grande mais elle
est mixte se qui pose un problème

ce bloc a une entrée indépendante


2 4 3
Le dentiste:

Ce bloc est isolé par à port Bureau de médecin


au autres espaces, il est
moins fréquant,

Il a une relation indirecte et


forte avec le hall d’entrée Salle de consultation
Il se compose d’un couloire
, bureau de médecin et
deux salle de consultation

On remarque que les deux Salle de consultation


salles de consultation sont
insuffisantes
Le 1er étage:

L’étage se compose de:


Service d'exploration et
d'examens et un service
pédiatre,
On remarque que les labos laboratoire
sont mal éclairés et ils ont
une très petite surface
Le service d’exploration se
compose d’un petit hall ,2
labos et un bureau,
Le service de pédiatre a la
même organisation spatial pédiatre
que le service de
consultation générale

Laboratoir pédiatre
e
Conclusion:

Cette polyclinique a connu plusieurs modifications, impliqués par


les différents lois et types d’organisation des équipements sanitaires
en Algérie

C’est pour on remarque que la majorité de service sont pas


confortables et ne réponds pas au besoins

On constate qu’une grande partie de cette polyclinique est non


utilisée
Salle de soin
Elhachichia
La situation:

1-route
principale
2-la
mosquée
3- garde
communale
Quelle sont les fonction ?

C’est une salle de soin donc son


rôle est « assurer le minimum de
service sanitaire ».
Pour répondre a ce besoin
l’équipement doit se composer
de :
Salle d’attente (homme/femme),
salle de soin, et un bureau d’un
médecin.
Le centres est composé de :
2 salles d’attente (hommes et
femmes), hall, salle de soin, 2
bureaux de médecin et un
logement de fonction a l’étage.
La connexion entres les différents
espaces
Le hall :

Le hall est
un espace
de
distributio hall
n, il
assure la
connexio
n entre
toutes les
espaces.
Les qualités de l’espace :

Le hall doit être suffisant ( a l’echell du centre) et éclairé, airé


et assure la bonne distribution entres les espace de
l’équipement

Synthèse:

-Le hall assure


la bonne
distribution. hal
-Il est mal
éclairé (absence
l
des ouverture)
La salle de soin.
Quelle sont les fonction ?

Elle assure les différentes opérations sanitaires


« pansement, les premier soins…. » Assurer par l’infirmier

La connexion entre les fonctions/ organigramme :

Elle a une relation


directe et forte
avec le hall de
distribution et les
2 salles
d’attentes. Car
c’est le lieu le
plus fréquenté, et
l’infermière joue
aussi le rôle de
réception.
La salle d’attente
Quelle sont les fonction ?

C’est un espace d’attente , salle pour hommes et l’autre pour les


femmes

La connexion entre les fonctions/ organigramme :

-Une relation forte


et directe avec le S.A.Femme
hall et le bureau s
d’infermier
-une relation forte
et indirecte avec S.A.Homme
le bureau de s
médecin
Les bureaux
Quelle sont les fonction ?
On a deux bureaux le premier pour un médecin généraliste qui assure la
consultation 2 jours par semaine.
Et l’autre utilisé par l’infermière.

Les deux bureaux


ont une relation
directe et forte
avec le hall qui a
une relation avec
les deux salles
d’attentes.
- Une relation forte
et indirecte avec
les 2 salles
d’attente
Le jardin et l’entrée de la maison

Se sont une propriété


privée réservés aux
occupants de la
maison

Le 1er etage

Le 1er étage
L’étage est un logement de
fonction
Synthèse:

Les espaces de cet équipement ne sont pas sur les normes, mais
généralement les salles de soin sont faites a l’echelle de
l’aglomération.

Traduction chiffrée

Espace d'attente femme et homme. 20 m2


Salle de de soin 30 m2.
Bureau de médecin. 24 m2.