Vous êtes sur la page 1sur 19

c c

Travail fait par: Nadia Erraji





j caria c tess ri
j C epts lés de caria c tess ri
j Hist rique de la méth de c tess ri
j Desripti  La pédag gie c tess ri
j Ativités c tess ri
j C lusi 
c
c

j caria c tess ri, ée le 31 a t 1870 à


Chiaravalle près d'Ae, das les carhes
j Déédée le 6 mai 1952 à N rdwijk aa ee
(Pays-Bas)
j cédei et ue pédag gue italiee
× c

c

L'éveil ses riel

catériel aut didatique


 mplet.
a 



j Puisque l·efat 'a pas e re atteit la maîtrise  mplète


des  epts abstraits, tel que le lagage, sa réeptivité
aux stimulati s ses rielles est d'autat plus imp rtate.
j L'éveil ses riel a p ur but de stimuler l'efat et l' uvrir
sur le m de e lui faisat dé uvrir diverses sesati s.
Les iq ses ( uïe, d rat, t uher, vue, g ter) s t d 
mis à pr fit.
c 
 
 

 


  
c

j Créée das u quartier pauvre de R me, ette pédag gie a


su bteir l'eth usiasme de milliers d'eseigats de par le
m de.
j Cette méth de d'éduati , e pratique depuis le début des
aées 1900, a permis l'él si  de  mbreuses é les
materelles puis primaires, et même p ur les jeues jusqu'à
18 as.


  
c

j Par  tre, la situati  est ettemet m is r se e


Oidet. Suite à la Se de Guerre m diale, le  mbre
d'é les uvertes est miime.
j Les aées qui suivr t verr t ue expasi  de sa
pédag gie sur t us les  tiets. E 2005, il y a evir 
4 500 é les de par le m de qui eseiget sel  ette
appr he pédag gique.
a  c

j La méth de est basée sur l'étude préise de l'efat,  


seulemet de l'efat e gééral mais aussi de haque efat
e partiulier, et sur ue attitude différete de l'éduateur
j Il appred à bserver et à pr p ser au b  m met l'ativité
adéquate au bes i de l'efat.
j Il respete l'efat et s  bes i d'expl rati  p ur ue
meilleure  mpréhesi  et ue meilleure aquisiti .
a  c

j Le fait d'adj idre quelque h se à la méth de raletit,


freie le déli d'ue péri de sesible et l'efat
'appredra pas ave autat d'eth usiasme.
j L'effiaité d'ue méth de va dépedre des ritères qui
y s t fav risés. P ur c tess ri, es ritères s t :

 
2 
    2 
 


 2


2 
2

 22 
2

i 

 


 c

‡L'efat pred s i de sa pers e et de s  evir emet. C'est ue


La vie préparati  idirete à l'ériture (travail des musles de la mai et
pratique de la s uplesse du p iget).
‡Ces exeries stimulet t us les ses et préparet à la
La vie maîtrise du  rps aussi bie qu'au lagage, à la leture, aux
ses rielle mathématiques et autres matières.

‡L'efat appred à s'exprimer idividuellemet et devat le


Le gr upe, ralemet et par érit.
lagage


 c

‡Le matériel c tess ri permet ue appr he très  rète


Les du alul t ut e fav risat u exellet esprit d'aalyse et
mathématiques de rais emet.
‡ Ces ativités stimulet l'imagiati  réatrie de l'efat et lui permettet
L·éveil d'exprimer de faç  pers elle ses thèmes préférés. Elles fav riset la
ulturel dé uverte d'u registre aussi large que p ssible de m yes d'expressi .

‡caîtrise de s   rps, de ses pesées permettet ue é ute plus


L·éveil sesible du m de visible et ivisible. L'efat est ituitif. S'il 'a pas
spirituel de m ts p ur l'expliquer, il le set très bie.
×

j * N us dev s ffrir à l·efat u evir emet qu·il peut
utiliser lui même : u petit lavab , u bureau ave des tir irs
qu·il peut uvrir ; des bjets d·utilisati   urate qu·il peut
maipuler, u petit lit das lequel il peut d rmir la uit s us ue
belle  uverture qu·il peut remettre lui-même. N us dev s lui
d er u evir emet das lequel il peut vivre et j uer ; al rs
 us p urr s le v ir travailler t ute la j urée ave ses mais
et attedre impatiemmet p ur se déshabiller lui même et
s·all ger sur s  lit *. caria c tess ri.
c