Vous êtes sur la page 1sur 49

De la corrosion des

métaux aux normes

La longue marche ….

30/03/07 JPB 1
Jean-Paul BELLIER

Ministère Éducation Nationale,


Enseignement Supérieur, Recherche

Tél : 01 55 55 88 72
Tél : jean-paul.bellier@education.gouv.fr
07/04/06 JPB 2
La corrosion

 Phénomène inévitable dans le cas des


alliages métalliques
 Les métaux à l ’état naturel se trouvent
sous forme combinée
 La forme métallique ne correspond pas à la
forme stable
07/04/06 JPB 3
Les métaux
Énergie
Métal
La corrosion
conduit à une
Extraction Corrosion fragilisation et à
l ’apparition de
produits de
relargage
Minerai

07/04/06 JPB 4
Les métaux (2)
 Tous les métaux se corrodent car à l ’état
naturel ils se trouvent sous forme
combinée (état stable)
 La corrosion dépend très fortement du
métal
 Les alliages peuvent avoir des
comportement différents par rapport aux
métaux dont ils sont composés
07/04/06 JPB 5
Exemple de corrosion

Photos aimablement fournies

par Francis Poulmaire

07/04/06 JPB 6
Exemple de corrosion (2)

Or

Alliage

07/04/06 JPB 7
Fragilisation
 Conduit très souvent à une rupture brutale
 Actuellement c ’est le problème majeur

07/04/06 JPB 8
Ex. de rupture liée à la corrosion

Photo aimablement fournie par Francis Poulmaire


07/04/06 JPB 9
Ex. de rupture liée à la corrosion (2)

Photos aimablement fournies

par Francis Poulmaire

07/04/06 JPB 10
Produits de relargage

 Toxicité des métaux (sous forme de chlorure sauf


pour le chrome sous forme de chromate). Test sur
cellule. Mortalité 50%. Concentration en µg/ml

V 0,03 Cd 0,3 Co 3,5 Mn 15


Cr 0,06 Hg 0,5 Zn 6,8 Pb 37
Ru 0,1 Ni 1,1 Cu 8,6 Fe 59
07/04/06 JPB 11
Produits de relargage (2)
 Les produits de corrosion sont métabolisés
 Ils peuvent se retrouver « très » loin de la
source (sang, urine, cheveux, …)
 Ils peuvent conduire à des réactions
allergiques
 Ils peuvent ???? Induire des cancers à
plus ou moins long terme

07/04/06 JPB 12
Exemples de tatouage

P. Colon Univ Paris VII ,


Biocompatibilité, allergies et résistance à la corrosion :
Bilan de huit années de recherche, Metalor 1996
07/04/06 JPB 13
Exemples de tatouages (2)

Photos aimablement fournie par Francis Poulmaire


07/04/06 JPB 14
Prix du rendement anti-
corrosion

Taux Prix du
Corrosion 10 rendement
0 anti-
corrosion

0 Rendement anti-corrosion 100


Classiquement il est préférable de diminuer la
corrosion plutôt que de l ’annuler
07/04/06 JPB 15
Importance de la corrosion
 Effets biologiques
• Goût métallique
• Douleurs
• Lésions
• Toxicité
 Coût
• Utilisation de matériaux nobles

07/04/06 JPB 16
Biomatériaux

 Utilisation d’or et d’alliages


précieux

 Utilisation d’alliages métalliques

 CORROSION ?

07/04/06 JPB 17
La corrosion
 Nécessité de 2 partenaires : un métal M et
un réactif R (liquide ou gaz)

 Si le réactif est liquide, on parle de


corrosion humide

 Si le réactif est un gaz, on parle de


corrosion sèche
07/04/06 JPB 18
Les types de corrosion

 Corrosion chimique
 Corrosion biologique
 Corrosion par érosion
 Corrosion électrochimique

07/04/06 JPB 19
La corrosion chimique

 Résultat de l ’attaque du métal par le réactif


 Assez peu fréquent
 Exemple : « sulfuration » des amalgames
(attaque de l ’argent par le soufre)

07/04/06 JPB 20
La corrosion électrochimique

 Phénomène se produisant chaque fois


qu ’il y a une hétérogénéité
 Type de corrosion le plus fréquent
 Formation d ’une pile

07/04/06 JPB 21
Hétérogénéité du métal
 Chimique

Métal avec inclusions

 Physique (écrouissage, joints de grain, …)

Partie recuite Partie écrouie


07/04/06 JPB 22
Hétérogénéité du réactif
 Concentration (solutions saturées, …)
H2O + NaCl

H2O + Cristaux NaCl

 Gaz dissous (O2)

Zone aérée Zone peu aérée


(plus pauvre en O2)

07/04/06 JPB 23
 On forme des (micro) piles galvaniques,
l’anode est attaquée

 Il est nécessaire que la pile débite : un


contact ohmique est obligatoire

 Ce contact est « naturel »   dans les


micropiles

07/04/06 JPB 24
Pile
Conduction
ELECTRONIQUE
Anode (Contact ohmique)
ATTAQUEE
lorsqu ’il y a Cathode
le contact
ohmique

Solution électrolytique

Conduction IONIQUE
07/04/06 JPB 25
Contact ohmique

Interrupteur Ampoule
(contact ohmique)

électrons

Corrosion de l’anode
Pile

07/04/06 JPB 26
Macro/Micro Pile
Conduction
ELECTRONIQUE
Anode (Contact ohmique)
ATTAQUEE
Cathode
lorsqu ’il y a
le contact
ohmique

Solution électrolytique

Conduction IONIQUE
07/04/06 JPB 27
Exemple de corrosion (macro-pile)

07/04/06 JPB 28
Exemple de corrosion (micro-piles)

Photos aimablement fournies

par Francis Poulmaire

07/04/06 JPB 29
Corrosion biologique

 Résultat d’un phénomène biologique


 Des bactéries peuvent transformer des
composés, modifier le milieu et entraîner
la corrosion
 La corrosion est alors de type chimique ou
électrochimique
 Un exemple : la plaque dentaire
07/04/06 JPB 30
La corrosion biologique (2)

 Induite par les micro (macro) organismes

 Dégradation des matériaux liée à la


présence physique et à l’activité
métabolique de ces organismes

 Mécanismes mis en jeu : corrosion


électrochimique et corrosion chimique
07/04/06 JPB 31
La corrosion biologique (3)

La plupart des matériaux y sont sensibles :

• Alliages métalliques

• Composites

• « Plastiques »

• ….
07/04/06 JPB 32
La corrosion par érosion

 Résultat de la disparition de la couche


protectrice par érosion
 Corrosion chimique et/ou électrochimique
 Exemple : Cr est protégé par un oxyde, si on
le retire la corrosion reprend pour
reformer l ’oxyde

07/04/06 JPB 33
Tests de corrosion : Approche
« classique »

 Corrosion naturelle.
 Temps d ’expérimentation = temps réel
 Difficultés expérimentales
 Rigueur

07/04/06 JPB 34
Test de corrosion : « nouvelle »
approche

 Utiliser des techniques qui permettent


 de contrôler les paramètres
expérimentaux
 d ’accélérer le vieillissement

07/04/06 JPB 35
Techniques potentiostatiques

 Étude « générale » du comportement par


l ’obtention de voltammogrammes
(courbes I(E))
 Étude des produits de relargage par la
chronoampérométrie à potentiel constant

07/04/06 JPB 36
Voltammogramme
I

E/réf.
Domaine de passivation

07/04/06 JPB 37
Produits de relargage

Potentiels +0,3 +0,55 +0,65


(V/e.c.s)

Elément Co Cr Co Cr Co Cr

Conc. 13 <5 1320 820 4480 2520


(µg.l-1 )

V. diss. 0,46 <18 47 29 159 89


(µg.cm-2.h-1)

07/04/06 JPB 38
Le Nickel
 Entre dans la composition de nombreux
alliages
 Particulièrement corrodable
 Relargage très facile à des taux
« importants »

07/04/06 JPB 39
Le Nickel : métal allergisant
 Estimation : en Europe, 10% des femmes et
6% des hommes sont sensibilisés
 Réglementation dès 1991 au Danemark
 Europe du Nord, Allemagne, Italie, Espagne
utilisent essentiellement des prothèses en
« métaux précieux »
 Exception française

07/04/06 JPB 40
Le Nickel : Directive européenne
94/27
 Conduit à l ’arrêté du 18 juillet 2000
 Taux de nickel réglementé dans certains
produits (contact prolongé avec la peau)
 PAS pour les prothèses
 Pas pour lunettes, clés, poignés, outils
 Pas pour pièces 1 et 2 euros

07/04/06 JPB 41
NORMALISATION

AFNOR
CEN
ISO
30/03/07 JPB 42
AFNOR
 Commissions « spécialisées »
 Réunissant « tous » les acteurs
 Payant
 Difficultés de tenir compte de tous les
points de vue

07/04/06 JPB 43
Norme AFNOR

 NF S 91-141
 Biodégradabilité des alliages métalliques
utilisés en art dentaire
 Normalisation d ’essais électrochimiques

07/04/06 JPB 44
Norme AFNOR

 NF S 90-701
 Matériel médico-chirurgical
 Biocompatibilité des matériaux et
dispositifs médicaux
 Méthodes d ’extraction

07/04/06 JPB 45
CEN
 Commissions « spécialisées »
 Différentes AFNOR
 Bruxelles
 Langue anglaise
 Enjeux politiques

07/04/06 JPB 46
ISO
 Commissions spécialisées
 Différentes AFNOR et CEN
 Langue anglaise
 Réunions « annuelles »
 Très forts enjeux politiques

07/04/06 JPB 47
NF EN ISO 10993-15
 Évaluation biologiques des dispositifs
médicaux
 Partie 15 : Identification et quantification
des produits de dégradation issus des
métaux et alliages
 Reprend et remplace normes AFNOR
 Quelques ajouts

07/04/06 JPB 48
Conclusions

 Tests existent
 Non obligatoire
 Pb de responsabilité
 Sensibiliser les praticiens
 Que faire si pb ?

07/04/06 JPB 49