Vous êtes sur la page 1sur 10

Plan:

Introduction

• Le modèle des « cinq forces de Porter » a été élaboré


en 1979 par le professeur de stratégie Michael Porter. Il considère
que la notion de concurrence doit être élargie.Ce modèle est un
outil de l’analyse stratégique de l’environnement concurrentiel
d’une entreprise.
• Selon Porter, cinq forces déterminent la structure concurrentielle
d'une industrie de biens ou de services :
• 1.l'intensité de la rivalité entre les concurrents
• 2.la menace d'entrants potentiels sur le marché,
• 3.la menace des produits ou services de substitution,
4.La menace des produits de substitution
• 5.le pouvoir de négociation des fournisseurs,
6.Les contraintes légales imposés par l’état:
Description des forces
concurrentielles
1.L’intensité de la Concurrence
• Il existe entre les firmes des rapports de forces et de
faiblesses plus ou moins intenses, c’est la raison pour
laquelle les concurrents luttent au sein de l'industrie
pour accroître ou simplement maintenir leur
position. Il faut donc bien analyser la concurrence à
travers une étude de marché qui répond aux
questions suivantes :s’agit-il d’un leader ou de petits
concurrents ? Quels sont les produits phares du
secteur ? Quelles sont les forces ou faiblesses des
principaux concurrents ?, qu’est ce qu’il y a chez les
concurrents que mon entreprise ne dispose pas ?
etc.
2.La menace de nouveaux entrants
potentiels
• Il est important de savoir si votre domaine demande des compétences ou
des moyens particulièrement importants pour maintenir votre position sur
le marché. La venue de nouveaux concurrents est influencée par des
moyens qui rendent l’entrée plus difficile pour une nouvelle firme. Ce sont
des barrières naturelles qui peuvent protéger votre secteur. Parmi ces
barrières on trouve
• les économies d’échelle qui obligent soit à agir d’emblée sur une large
échelle, soit à supporter un désavantage de coût
• la différentiation des produits et donc les lourds investissements en
marketing qu’il faudra réaliser pour ébranler la fidélisation des clients
• les besoins de capitaux surtout si ils sont consacrés à des dépenses non
récupérables
• l’accès aux canaux de distribution
• les désavantages de coût indépendant de la taille qui peuvent résulter de
l’effet d’expérience, de technologies exclusives, d’accès à des ressources
rares ou limitées, d’emplacements favorables, etc.
3.La menace des produits de
substitution
• Les produits de substitution sont des produits
différents ayant des caractéristiques se
rapprochant des produits existants sur le
marché. C’est à dire qu’ils répondent au
même besoins du marché. Ils sont donc une
menace car ils peuvent concurrencer
indirectement les entreprises du marché.
• La principale source de substitution c’est
l’évolution technologique.
4.Le pouvoir de négociation des
fournisseurs
• correspond à leur capacité à influencer l’industrie, en
termes de prix et de qualité des produits ou services
qu’ils fournissent. En effet, un fournisseur très puissant
pourra imposer des prix plus élevés si la demande n’est
que faiblement élastique au prix. Leur pouvoir de
négociation est d’autant plus grand quand :
• les coûts de changement de fournisseur sont elevés
• il n’existe pas de produit de substitution
• l’industrie des fournisseurs est concentrée
• ils représentent une part importante des achats de
l’entreprise
5.Le pouvoir de négociation des
clients
• Il caractérise l’influence des clients sur un marché en fonction de
leur capacité à négocier les prix et leurs attentes en matière de
service et de qualité. Cette force impacte directement la rentabilité
du marché puisqu’elle qu’elle joue sur les coûts du produit
• Un groupe de clients est d’autant plus puissant que :
• ils sont concentré ou achète des quantités importantes
• le produit n’influe pas beaucoup sur la qualité de son propre
produit ou service
• les produits qu’ils achètent sont standardisés
• ses profits sont peu élevés, ce qui l’incite à réduire ses coûts d’achat
• il est susceptible de s’intégrer vers l’amont pour fabriquer lui-même
le produit
6.Contraintes imposées par l’état:

• Le modèle d’origine de Porter a été complété par un 6ème P, car il


omettait les contraintes imposées par l’État (lois, règlements,
normes, etc.). On parle donc aujourd’hui de 5+1 forces de Porter.
• Ces contraintes de l’État sont :
• nécessité d’un agrément ou d’une licence (exemples : centre de
formation, crèche, téléphonie mobile, bar, etc.),
• réduction ou absence d’aides financières (les services à la personne
depuis le début de la régulation du secteur),
• existence de contraintes sécuritaires,
• interdiction d’utilisation d’un produit ou du produit lui-même
• Porter s'est opposé à l'ajout de cette sixième force, à la fois pour
des raisons idéologiques (non interventionnisme de l´État) et du fait
que selon lui le rôle des pouvoirs publics peut être pris en compte
dans les barrières à l'entrée
Conclusion:
• Pour résumer, le modèle des 5 (+1) forces de Porter est
un outil puissant pour analyser l’environnement
sectoriel d’une entreprise. Il permet notamment
d’évaluer l’attrait d’une industrie, de déterminer les
facteurs clés de succès pour y entrer et d’anticiper les
risques liés à une modification d’équilibre des forces
concurrentielles.
• Toutefois, pour ne pas altérer la qualité de l’analyse, il
ne faut pas négliger l’influence de l’état ni le périmètre
légale dans lequel le modèle est utilisé.

Vous aimerez peut-être aussi